Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 26 Mar 2019, 03:04

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 30 Déc 2007, 19:07 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Bonjour

Il est vrai que cela serait intéressant d'avoir un texte (étayé et documenté cela va de soit) sur l'élaboration de la théorie de l'évolution chez les philosophes arabo-islamiques avant la "fermeture des portes de l'Ijtihad" (*).
Citation:
Quelques grands noms émergent de cette pensée naturaliste : notamment le prosateur et littérateur Al-Jâhiz (776-868) et son Livre des Animaux [Kitâb Al-Hayawân], des philosophes tels Miskawayh (933-1030) et les Frères de la Pureté [Ikhwân al-Safâ’] (Xe siècle) dont la pensée est traversée de réflexions relatives à la nature et au monde vivant, et quelques autres voyageurs vulgarisateurs tels Al-Qazwini (1203-1283) ou Damiri (1341-1405), etc.
Ibn Khaldun (1332-1406), est un de ces acteurs de la pensée arabo-islamique, qui aura marqué de son empreinte le XIVe siècle musulman. Il se distinguera par sa pensée politique, sociale, anthropologique à travers son œuvre majeure La Muqaddima. Cela dit, il s’est intéressé aussi, sensiblement au demeurant, dans une logique inspirée de ses prédécesseurs, au monde vivant et à sa classification dans un bref et discret passage de sa monumentale œuvre sociologique et historique.


"Ibn Khaldun et la génération des êtres vivants"

Pour montrer que Ibn Khaldun serait un précurseur dans la théorie de l'évolution, certains citent souvent ce texte tiré de La Muqaddina
Citation:
"Que l'on contemple l'univers de la Création! Il part du règne minéral et monte progressivement, de manière admirable, au règne animal. Le dernier "plan" (ufuq) minéral est relié au premier plan végétal : herbes et plantes sans semence. Le dernier plan végétal - palmiers et vignes - est relié au premier plan animal, celui des limaces et des coquillages, qui n'ont d'autre sens que le toucher. Le mot "relation" (ittissal) signifie que le dernier plan de chaque règne est prêt à devenir le premier du règne suivant. Le règne animal (3alam al hayawan) se développe, ses espèces augmentent et, dans le progrès graduel de la Création (tadarruj at-takwin), il se termine par l'homme - doué de pensée et de réflexion. Le plan humain est atteint à partir du monde des singes (qirada), où se rencontrent sagacité (kays) et perception (idrak), mais qui n'est pas encore arrivé au stade de réflexion (rawiya) et de pensée. Cette possibilité d'évolution (isti3dad) réciproque, à chaque niveau de la Création, constitue ce qu'on appelle le "continuum" (ittissal) des êtres vivants. A ce point de vue, le premier niveau humain vient après le monde des singes : notre observation s'arrête là."


C'est peut-être un peu moins simple que ça en a l'air. Toujours tiré de "Ibn Khaldun et la génération des êtres vivants"
Citation:
Cela dit, la parenté « Hommes-Singes » n’implique pas théorie évolutionniste darwinienne avant l’heure comme se plaisent à dire beaucoup de commentateurs ardents, ou refus de la Création.
(…)
Ce qui se dégage de ce passage, c’est donc essentiellement la volonté et le désir de placer l’Homme dans la Nature, désir rencontré par beaucoup de penseurs médiévaux ou antérieurs de situer l’Homme au sommet de la hiérarchie du Vivant, et qui conforte ainsi l’idée qu’il existe un Créateur qui a privilégié l’Homme sur le reste des composantes de la Nature.



(*) Il serait aussi intéressant d'avoir un texte sur cette fameuse fermeture des portes de l'Ijtihad.
On voit de nombreux musulmans actuellement se glorifier de l'âge d'or de l'islam. Certains prétendent même que sans lui la civilisation occidentalo-judéo-christianno-lumièro-athée en serait encore à vivre dans des cavernes (sic). Mais que s'est il passé exactement et pourquoi:
Citation:
c) Le temps de la décadence (du monde arabo-islamique).
Le martyre d'al-Hallaj peut être pris comme point de repère pour dater ce que les musulmans appellent la fermeture de l'Ijtihad. Officiellement, "les portes de l'Ijtihad" ne furent déclarées fermées que par le calife el-Hakam au 11ème siècle. Mais en fait, la fermeture était acquise sur le plan théologique dès la fin du 9ème siècle, même si en matière de philosophie et de sciences profanes, la liberté de recherche subsistera tant bien que mal jusqu'au 12ème siècle. Après cette date, l'Ijtihad sera en ce domaine également fermée et le monde musulman connaîtra un durcissement de sa pensée qui va progressivement le stériliser et l'endormir dans une culture de répétition! Cela d'autant plus facilement que les divers aiguillons de création qui provenaient jusque là de l'intérieur même d'une société caractérisée par sa diversité culturelle d'origine, vont s'évanouir. Les élites chrétiennes et juives disparaissent peu à peu par suite d'un mouvement lent mais inexorable de conversions à l'islam, conversions partiellement forcées et partiellement spontanées, ne serait-ce que pour échapper à l'impôt spécial pesant sur les dhimmis et pour pouvoir accéder aux emplois publics supérieurs, emplois de plus en plus réservés aux seuls musulmans. Dans le même temps, le soufisme devient suspect, et après al-Hallaj nombreux seront les soufis à être persécutés, voire martyrisés. Pour l'islam orthodoxe, particulièrement sunnite, il convient d'affirmer la supériorité de la soumission aux commandements de Dieu et à la loi islamique sur toute forme d'effusion mystique. Depuis, cette position n'a guère changé.


"Les déterminants religieux du développement économique"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Déc 2007, 19:58 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Merci pour les précisions Haddock.
Donc Bof. Finalement, ça ne semble pas dépasser l'intuition plus ou moins métaphysique. Sans aucun argument quelque peu "scientistique". Ca ne mérite pas le terme de précurseurs. On peut se douter que cette intuition d'évolution, d'autres l'ont eue aussi - avant comme simultanément, sans laisser de traces écrites.

On s'en doutait un peu, et si ceux que tu cites étaient des précurseurs, comment qualifier alors celui-ci ?
Anaximandre de Milet (611-546 av. J.-C.) imagina une première génération d'être humains pisciformes qui auraient perdu leur enveloppe au moment de leur transition vers la vie terrestre !! 8-)

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Déc 2007, 22:31 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Ce sont des pièces du puzzle...

Lorsque l'on parle de précurseurs à la théorie de l'évolution, il convient de distinguer à mon avis :

  • La constatation que l'on peut faire évoluer les populations par la sélection artificielle (connu depuis le néolithique).
  • La constatation que certaines formes de vie présentent des caractères communs (le bon sens).
  • L'affirmation que les formes de vie sont apparentées et peuvent donner naissance l'une à l'autre (c’est ici que se situerait Ibn Khaldun).
  • La constatation que les espèces évoluent réellement, grâce à la découverte de formes fossiles. Cela a donné lieu aux idées de Lamarck au 19ème siècle, notamment.
  • La proposition de la sélection naturelle comme moteur de cette évolution (Darwin et Wallace).

A ma connaissance, l'innovation majeure du darwinisme est dans le dernier point. En ce sens, on ne peut pas considérer le penseur du 14ème siècle comme un précurseur important.

Maintenant, il y a trois aspects à évaluer dans le texte d’Ibn Khaldun.

  1. D’abord un essai de classification linéaire des êtres vivants, de même que les chimistes précurseurs de Mendeleïev produisaient des « tables des éléments ».
  2. On pourrait y lire aussi une extrapolation selon laquelle les jalons de sa liste sont apparus successivement dans le temps. Mais c’est à mon avis beaucoup moins clair.
  3. Enfin, l’idée que les groupes d’êtres vivants peuvent donner naissances à d’autres groupes. Cela s’apparenterait à l’idée des souris apparaissant spontanément dans la paille, et autres spéculations de l’époque. Mais la citation que j’ai lue ne permet nullement d’affirmer que c’est ce que Ibn Khaldun propose.

A mon avis, seul le point (1) est clair dans le texte. C’est déjà louable, notamment pour le détail concernant la proximité entre les humains et les singes.

Dernière remarque, la vision linéaire d'une "progression" du vivant avec l'homme au sommet est une hérésie au sens darwinien, même si elle correspond à une conception populaire (mais erronée) de cette théorie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Déc 2007, 03:56 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Bonjour

Effectivement la classification d'Ibn Khaldun n'est pas très scientifique. Toujours dans "Ibn Khaldun et la génération des êtres vivants" , on peut lire:

Citation:
(Ibn Khaldun) utilise le terme « tanqalibu » qui signifie littéralement « transformer » lorsqu’il parle du lien étroit entre les limites supérieures et inférieures des différents règnes, et il prend notamment l’exemple de la vigne et du palmier[12] –représentants du dernier « horizon » des végétaux- susceptibles de se transformer en mollusques –représentants selon lui, du premier horizon des animaux ; et celui des singes susceptibles de la même manière de se transformer en êtres humains, eux-mêmes à la limite du monde des anges. C’est à dire que pour lui, un être situé dans la limite supérieure ou inférieure d’un règne quelconque peut se transformer en celui qui le suit ou celui qui le précède. Cette affirmation nous semble quelque peu étrange car elle est exprimée en bloc, sans explication scientifique, sans exemples précis [13].

[12] Le palmier a toujours été considéré, dans la tradition arabe et musulmane, comme un végétal noble ; c’est pourquoi la plupart des naturalistes en Islam (notamment Miskawayh et Ibn Khaldun) le classent à la limite du monde animal.
[13] Un lecteur moderne pourrait éventuellement chercher la mutation qui aurait été la cause d’une éventuelle transformation ou de savoir également si cette transformation se transmet à la descendance ; mais Ibn Khaldun n’en est pas là.


Ibn Khaldun ne peut pas s'empêcher de parler des anges.
De plus le palmier donnant des dattes, hop! Ibn Khaldun le place illico au sommet du monde végétal. Comme il était également un bon buveur, hop! Il y place aussi la vigne.
A ce rythme là, Fabius y placerait aussi les carottes (Aaaaah!) râpées (Oooooh!).

Mais Ibn Khaldun et sa classification, ainsi que d'autres de ses idées, sont déjà trop pour beaucoup de nos contemporains musulmans comme je l'ai vérifié sur leurs forums. D'ailleurs on peut lire dans le journal tunisien "Ibn Khaldoun : un historien témoin de son temps et un précurseur"
Citation:
Taha Husseïn, cinq siècles après la mort d’Ibn Khaldoun, comme pris d’une jalousie posthume, n’a pas ménagé ses mots pour juger l’historien tunisien et le taxer de toutes les tares : de menteur, d’opportuniste, de prétentieux, de suffisant et surtout de «chu’ûbi berbère» . Il fut suivi, pour une courte durée, il est vrai, par d’autres auteurs arabes dont l’animosité contre notre historien était montée à tel point qu’un Sami Chawket, un responsable de l’Education en Irak, n’a pas hésité dans un discours enflammé en 1939, devant un public d’enseignants, de réclamer que «la tombe d’Ibn Khaldoun soit profanée et ses livres brûlés».


Ibn Khaldun ? Un «chu’ûbi berbère» ? «chu’ûbi berbère» toi-même, pauvre naze!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com