Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 18 Mar 2019, 18:40

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Beware the Spinal Trap
MessagePosté: 05 Aoû 2009, 22:05 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
(Note : il s’agit du fameux article du Guardian « Beware the Spinal Trap » pour lequel Simon Singh est poursuivi en Grande-Bretagne par la British Chiropractic Association, amputé des passages qui sont l’objet du procès. Il est publié à de nombreux endroits sur le Web par des blogs et magazines en ligne.)

Source

    Attention au piège des manipulations vertébrales

    Certains praticiens prétendent qu'il s'agit d'une panacée, mais la recherche suggère que la thérapie chiropratique a des résultats mitigés - et peut même être mortelle, dit Simon Singh.

    Vous seriez surpris de d’apprendre que le fondateur de la chiropratique, Daniel David Palmer, a écrit que "99% de toutes les maladies sont causées par des vertèbres déplacées". Dans les années 1860, Palmer a commencé à développer sa théorie selon laquelle la colonne vertébrale est impliquée dans presque toutes les maladies car la moelle épinière relie le cerveau au reste du corps. Par conséquent, tout mauvais alignement peut causer un problème dans des régions éloignées du corps.

    De fait, la première intervention chiropratique de Palmer est censée avoir guéri un homme profondément sourd depuis 17 ans. Son second traitement est tout aussi étrange, car il a affirmé avoir traité un patient atteint de troubles cardiaques en corrigeant une vertèbre déplacée.

    On pourrait penser que les chiropraticiens modernes se limitent à traiter les problèmes de dos, mais en fait, certains ont encore des idées tout à fait bizarres. Les fondamentalistes affirment qu'ils peuvent guérir quoi que ce soit, notamment en aidant à traiter les enfants pour les coliques, les problèmes de sommeil et d'alimentation, les infections fréquentes de l'oreille, l'asthme et les pleurs prolongés - même si il n'y a pas un iota de preuve.

    Je peux affirmer que ces assertions sont un non-sens absolu, parce que j'ai co-écrit un livre sur la médecine alternative avec le premier professeur de médecine complémentaire, Edzard Ernst. Il a personnellement appris les techniques de chiropraxie et les a utilisées en tant que médecin. C'est alors qu’il a commencé à voir la nécessité d'une évaluation critique. Parmi d’autres projets, il a examiné les éléments de preuve provenant de 70 essais cliniques sur les avantages de la thérapie chiropratique dans des pathologies non liées au dos. Il n'a trouvé aucune preuve pour suggérer que les chiropraticiens peuvent traiter de telles conditions.

    Mais que dire de la chiropratique dans le cadre du traitement des problèmes de dos ? Manipuler la colonne vertébrale peut guérir certains problèmes, mais les résultats sont mitigés. Pour être juste, les approches conventionnelles, telles que la physiothérapie, peinent elles aussi à lutter contre des problèmes de dos de façon consistante. Néanmoins, la thérapie conventionnelle est toujours préférable à cause des graves dangers liés à la chiropratique.

    En 2001, un examen systématique de cinq études a révélé que près de la moitié de tous les patients en chiropratique connaissait des effets indésirables temporaires, tels que la douleur, l'engourdissement, des raideurs, des étourdissements et des maux de tête. Ces effets sont relativement mineurs, mais la fréquence est très élevée, et cela doit être pesé en regard des faibles avantages apportés par les chiropraticiens.

    Plus préoccupant, la technique-clé en chiropratique, connue sous le nom de poussée à grande vitesse et faible amplitude, apporte des risques beaucoup plus significatifs. Elle revient à pousser les articulations au-delà de leur zone de mouvement naturelle par l'application d'une force brève et intense. Bien que ce soit une procédure sûre pour la plupart des patients, d'autres peuvent souffrir de fractures et de dislocations.

    Pire encore, la manipulation du cou peut endommager les artères vertébrales, qui fournissent le sang au cerveau. La « dissection vertébrale » peut finir par couper l'approvisionnement en sang, ce qui peut conduire à un accident vasculaire cérébral et même la mort. Comme il y a généralement un délai entre la dissection vertébrale et le blocage du sang au cerveau, le lien entre la chiropratique et les accidents vasculaires cérébraux est passé inaperçu pendant de nombreuses années. Récemment, toutefois, il a été possible d'identifier des cas où la manipulation lombaire a certainement été la cause de la dissection vertébrale.

    Laurie Mathiason était une serveuse Canadienne de 20 ans qui a visité un chiropraticien 21 fois entre 1997 et 1998, pour soulager son léger mal de dos. Lors de son avant-dernière visite, elle s'est plainte d’une raideur dans le cou. Ce soir-là, elle a commencé à laisser tomber des assiettes au restaurant, et elle est donc retournée voir le chiropraticien. Alors que le chiropraticien manipulait son cou, Laurie Mathiason a commencé à pleurer, ses yeux ont commencé à rouler dans leurs orbites, elle a eu de l'écume à la bouche et son corps a commencé à convulser. Elle a été transporté d'urgence à l'hôpital, est tombée dans le coma et décédée trois jours plus tard. Lors de l'enquête, le médecin légiste a déclaré: "Laurie est décédée d'une rupture de l'artère vertébrale, survenue en association avec une manipulation chiropratique du cou."

    Ce cas n'est pas unique. Au Canada seulement, plusieurs autres femmes sont mortes après avoir reçu une thérapie chiropratique, et Edzard Ernst a recensé environ 700 cas de complications graves dans la littérature médicale. Cela devrait être une préoccupation majeure pour les responsables de la santé, en particulier parce que la sous-déclaration signifie que le nombre réel de cas est beaucoup plus élevé.
    Si la manipulation vertébrale était une drogue avec des effets indésirables graves et si peu d'avantages tangibles, alors elle aurait certainement été retirée du marché.

Je place ceci en nouveau sujet pour qu'il puisse y être fait référence indépendamment.

La discussion correspondante sur le forum se trouve ici.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com