Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 20 Juin 2019, 07:54

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 05 Fév 2005, 23:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Le "journal du médecin";principal magazine médical belge rapporte,ce Ma 25/01/05,cette information qu'il tient du rapport provisoire (draft) sur l'homéopathie qu'un "vent favorable" a déposé sur les bureaux de sa rédaction.

Le résumé de ce rapport affirme, dès la première ligne que"il existe un profil de preuve en faveur de l'efficacité de l'homéopathie
Et de rappeler que l'homéopathie est déjà intégrée dans le système de soins de plusieurs pays(dont la Belgique).

L'OMS base son rapport sur un nombre élevé d'études publiées sur l'efficacité de l'homéopathie et, en premier, la méta-analyse de Linde publiée dans "the lancet"* il y à sept ans.

Or cette étude concluait en disant:Les résultats ne sont pas compatibles avec l'hypothèse selon laquelle les effets cliniques de l'homéopathie sont entièrement dus à l'effet placébo. .... Nous n'avons cependant pas trouvé de preuves suffisantes dans ces études pour conclure que l'homéopathie est clairement efficace pour une quelconque pathologie précise. Des recherches complémentaires sont requises à condition qu'elles soient rigoureuses et systématiques.

Manifestement, l'OMS ne retient de ces conclusions que la première phrase et oublie de préciser que la suite fait ressembler cet article à une réponse de Normand.

De plus, cet organime officiel(c'est rappelons-le une agence de l'ONU qui s'occupe spécifiquement des problèmes de santé dans le monde) fait l'impasse sur la multitude d'études sérieuses (double aveugle versus placébo,multisites et confirmées)qui ont conclus à la totale inefficacité de cette médecine parrallèle.

La cause de cette prise de position de la part de cet organisme on ne peut plus sérieux est un mystère mais remet en question la crédibilité de cette institution.


* The Lancet:Magazine médical faisant partie des 3 publications les plus respectées du monde médical.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 05 Fév 2005, 23:43 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6902
Salut.
Oui, bien dâccord avec toi. J'avais lu un truc dans le genre quelque part, puis son démenti peu après par l'OMS vu que le rapport n'a pas encore été rendu public ! ( Via un autre journal, un quotidien cette fois-ci,).
C'est le flou artistique on dirait... Je mets mon avis de neuneu pour lancer un débat possible.

Il faut à mon avis autant faire attention aux infos et sources de ton canard qu'à celles des autres magazines, qu'à celles de l'OMS.
Tu le sais mais l'OMS est un annexe de l'ONU, pas l'avis officiel de la médecine moderne, ça n'existe pas. Y a aussi des alcooliques dans leurs bureaux, même certain. L'ONU d'ailleurs a le record mondial des plus grandes gaffes et graves décisions, ayant entraîné mort d'hommes, que l'on puisse imputer à une organisation.

Sinon, vu qu'il y aurait eu des fuites sur leur futur rapport, que des médecins, académies et instituts se mobiliseront, que d'autres au sein même de l'organisation feront de même, les acteurs du dit rapport devront sans doute faire volte-face, ou nuancer un peu plus, et le responsable ou équipe responsable de ce rapport se fera ou muter ou taper sur les doigts - ou son contrat ne sera pas renouvelé. C'est ce que j'imagine en tous cas. Les têtes changent souvent chez eux il me semble. Tous les six mois c'est quelqu'un d'autre. Au pire, ce rapport sera critiqué par la suite et dénoncé... Et l'OMS huée.

Cependant t'as raison de t'alarmer, c'est une idée récurrente de l'OMS au cours de ces dernières années, non pas de soutenir, mais de faire des risettes à la médecine de l'inocuité... C'est peut-être dû à leur logique des grands nombres X l'effet placebo. Pour des maladies inexistantes ou des petits bobos, le remède le moins coûteux en santé publique est l'eau du robinet, c'est indéniable.

Si un "homéopathe" a pris ce rapport en mains, qu'il va le concocter favorable à l'homéopathie, c'est plus grave qu'un a priori, cela peut être vu les enjeux un délit d'initié passible de pénal, mais nul n'en fera rien.
Il présentera des arguments "type ONU", là cela rentrera dans leur logique interne. Et il nuancera sous peu.

C'est pas l'OMS qui va un jour écrire un rapport contre la médecine douce en général et l'acupuncture chinoise en particuleir, autre escroquerie caractérisée, vu que la Chine est parmi les 5 membres permanents à la sécurité, avec droit de veto, qu'un bon milliard de Chinois "se soignent" avec... Pas de justiciers à l'OMS, leur but n'est pas de se mettre à dos le 1/6e de la population mondiale.
Ce sont des fonctionnaires, qui établissent des raports, sous mandat des Nations Unies... Les plus grands champions mondiaux de concours de papillottes en papier a4 viennent de chez les fonctionnaires internationaux d'ailleurs, c'est pas pour rien.

..............

Voici une information annexe, déjà ancienne, où un cadre *de L’OMS mettait en garde contre les risques des médecines alternatives, datée de juin 2004. (AFP, 23 06 04) , qui cite explicitement l'homéopathie (* en gras car c'est le cas). -
Comme qui, au sein même de l'OMS les avis officiels n'existent pas, ce ne sont que des rapports, souvent divergents.

L’OMS met en garde contre les risques des médecines alternatives

AFP | 23.06.04 | 02h01 L’Organisation mondiale de la santé a mis en garde mercredi contre les risques des médecines et des médicaments traditionnels ou alternatifs dont l’utilisation s’est fortement accrue ces dernières années dans la plupart des pays.Acupuncture, homéopathie, médicaments traditionnels chinois, médecine par les plantes : "le nombre de consommateurs s’accroît tant dans les pays en développement que dans les pays développés", a observé le Dr Zhang Xiaorui, coordinatrice de l’OMS pour les médecines traditionnelles.

Mais souvent, "ils ne savent pas comment les utiliser et il est facile de faire une erreur", a-t-elle ajouté lors d’un point de presse pour présenter une série de recommandations adressées par l’OMS aux Etats membres, notamment afin d’améliorer l’information des consommateurs.

Selon l’OMS, jusqu’à 80% des populations des pays en développement s’en remettent à la médecine traditionnelle pour les soins de santé primaires, alors que dans certains pays riches, 65% de la population a déjà eu recours aux médecines "traditionnelles, complémentaires ou alternatives", selon la terminologie de l’OMS.

Mais le Centre de surveillance de l’OMS à Uppsala (Suède) reçoit de plus en plus de cas de réactions indésirables à ce type de médicaments, a déclaré le Dr Vladimir Lephakine, directeur-général adjoint de l’OMS, qui parle de plus de 10.000 cas rapportés en 20 ans."Les gens peuvent souffrir de produits d’excellente qualité s’ils ne les utilisent pas convenablement", a-t-il expliqué. "Le préjugé selon lequel la médecine traditionnelle ou soi-disant naturelle est sans danger n’est pas exact. Il peut y avoir de graves complications" .L’OMS suggère aussi de faire en sorte que les praticiens soient "dûment qualifiés et accrédités".

En Norvège, des cas de pneumothorax provoqués par des acupuncteurs non-qualifiés ont ainsi été signalés, de même que des cas de paralysie provoqués par des thérapeutes manuels, relève l’organisation.Les patients sont également invités à prévenir leur médecin de l’utilisation de certaines plantes, comme le gingko biloba, qui améliore la circulation. Des cas d’hémorragies opératoires auraient pu être évités si les patients avaient averti qu’ils utilisaient ce produit.
[/b]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2005, 15:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Bonjour

C'est sur que le rapport qui est arrivé à la rédaction de ce journal était le "draft" c'est-à-dire le rapport provisoire et que,donc, le définitif sera tout autre.

Il n'en reste pas moins que cette reconnaissance de l'homéopathie me reste en travers de la gorge.C'est déjà pas facile de faire ce métier dans les conditions de restriction budgétaire actuelle(je parle évidement des conditions "europe occidentale";je suis conscient que cracher ainsi dans la soupe dans nos pays hyper-riches représente une quasi insulte pour nos amis hindous par exemple),on n'a vraiment pas besoin de polémique bidon sur l'efficacité de cette "médecine" charlatanesque!

Il y à d'ailleurs une question pour laquelle je n'arrive pas à avoir de réponse:

Les médecins homéopathes sont-ils des escrocs ou bien des cons qui ont oubliés que leur formation était scientifiques à la base ou encore des gens bien conscient de l'inefficacité de leur technique mais qui basent tout sur leur charisme et l'effet placébo?

Ou alors un peu des trois!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2005, 16:35 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Fév 2005, 17:58
Messages: 204
Salut,
bonne question. Sans doute un peu les 3 ?

Je ne sais pas ce qu'il en est en Belgique, l'homéopathie est assez populaire en Inde, surtout chez les classes les plus favorisées. Mais les médecins qui se disent homéopathes ne sont pour la plupart pas de formation médicale hospitalière.
Leurs ordonnances ne sont pas appelées ainsi, leurs patients ne sont pas remboursés (lorsque ces derniers bénéficient d'une assurance maladie). Ils n'ont d'ailleurs ni le droit de prescrire d'ordonnances ni de se substituer à un médecin, ils risqueraient d'être poursuivis, comme partout.
Le problème ne se pose pas dans bien des cas de toutes manières. Nous avons d'autres priorités et d'autres problèmes qui dépassent votre débat.

Mais je suppose que certains sont et médecins et secondairement homéopathes, qui se sont ultérieurement intéressés à l'homéopathie, et qui proposent aussi cette dernière "discipline" dans certains cas, un peu par dépit. Par dépit et réactivité face aux thérapies à médicaments actifs, qui manquent elles aussi d'efficacité dans bien des cas.

Une bonne partie des maladies des pays tropicaux n'ont ni nom, ni remède, ni considération, ni n'ont fait l'objet d'aucune recherche: elles sont reléguées dans le fourre-tout des maladies dites tropicales, dont le monde se soucie bien peu car elles ne concernent qu'une minorité de quelques dizaines d'individus jusqu'à un demi-milliard. Ce sont des minorités négligeables déjà par leur situation géographique. Seuls quelques labos dans le monde s'y consacrent, rares, quelques réputés à Cuba, qui ont eux aussi d'autres chats à fouetter et aussi différentes maladies locales...

Je peux comprendre dans ce cas des médecins dépités, qui face à l'incapacité de réponse de la médecine moderne à la diversité des affections et réponses de leur patients, non répertoriées nulle part, tentent ou se tournent vers d'autres thérapies. Même si elles sont peu ou pas efficaces, même s'ils désavouent leur formation médicale.
Je peux comprendre de vouloir tout tenter, même en dépit du bon sens.
Dans certains cas il y a pire que l'homéopathie, et si le médecin est de bonne formation, il saura faire la part des choses.

Je comprends la lutte acharnée contre les médecines douces chez vous, si en effet elle rentrent en concurrence économique et thérapeutique avec la médicine moderne, mais je comprendrais moins bien cet acharnement sous d'autres latitudes.

Enfin, une dernière petite remarque: tu n'insultes personne si tu craches dans ta soupe. Sache que l'Inde est un pays plus riche que la Belgique, on a des satellites dans l'espace, la bombe nucléaire, et parmi les plus grosses fortunes de la planète. Aussi quelques milllions d'individus en plus... c'est vrai que la répartition est différente.
Mais tu sais, j'étais très heureuse de vivre où je vivais et de venir d'où je viens ! Pour rien au monde je n'aurais quitté ma petite ville fleurie, je l'aime, et qu'il est plaisant et agréable d'y vivre, même pauvre.
Pour voyager à l'étranger, notre bourse est plus que réduite c'est vrais aussi. On a le soleil presque tous les jours, il est gratuit, et on mange très bien ! Et on bavarde encore avec nos voisins de palier.

Merci pour tes bonnes intentions !
On peut être très heureuse aussi sous 200 jours de pluie par an, c'est pourquoi je ne m'apitoie pas sur ton sort...
Ciao Lord Dralnar


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2005, 17:25 
Dressé
Dressé

Inscription: 25 Jan 2005, 11:51
Messages: 231
Localisation: Région parisienne
Salut tout le monde,

Une petite question. Est-ce que se sont les mêmes laboratoires pharmaceutiques qui étudient et fabriquent les médicaments traditionnels et homéopathiques ? Je me demandais si ce forcing ne serait pas une réponse à la baisse des bénéfices liées aux médicaments génériques.

Sinon, pour moi l'homéopathie c'est du vent. La mémoire de l'eau... :mrgreen: ce que les gens peuvent être naïfs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 07 Fév 2005, 18:12 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
salut,
oui c'est de l'eau ma c'est quelques labos qui se spécialisent en homéopathie, il y en a pas beaucoup, ils tiennent tout le marché mondial.

Suchi,
je comprends ton post, je comprends moins bien ta bienveillance envers les complices d'une pharmacopée à laquelle tu ne crois pas une seconde.
Tu es plus virulente contre la même dérive, quasiment la même démarche et pour les mêmes raisons, la frustration et déception de certains psychiatres qui se tournent (tu dis se tournent ma moi je dirais se font enculer) vers les écoles psychanalytiques.
Il faut aller plus loin dans ton propos, il est à double tranchant.
L'homépathie n'a pas plus d'efficacité que l'eau, le médecin homéopathe ou tout du moins les labos le savent, mais ils ne soufflent mot que toute son efficacité psychosomatique, quand efficacité il y a, est basée sur la préparation mentale du patient par son médecin.

Qu'en est-il de celle-ci prescrite pour les enfants ? ils s'en foutent pas mal du psychosomatique.
pourquoi ces homéopathes de formation médicale complète ne font pas pareil mais à ce moment-là la donneraient gatuitement puisque l'eau distilée ferait pareil ?
qu'ils s'inspirent de la manière dont consultent les homéopathes ça ce serait un plus, mais pour fourguer leur camelote, ça non. pas d'accord.

l'escroquerie est financière, l'intérêt est économique, il faut le souligner.
Tes gentils médecins dépités, o les pauvres, t'es trop bonne je trouve, je te le dis, ce sont de gentils cons quand même. complices d'une imposture économique

Si tu t'engages fortement comme tu le fais déjà contre cette dernière escroquerie, la psychanalyse, tu dois adopter la même logique pour la première, ou alors tu es incohérente.
pourquoi sinon ?

Bon tu nuances tu dis, alors je nuance moi aussi : dans le premier post de Lord Dralnar sur ce rapport de l'oms, faut pas trop se préoccuper.
il y a eu un antécédent local en France, très récemment le ministère de la santé a proposé de faire rembourser les médics homéop. comme les autres par la sécu, ce que l'académie de médecinje a dénoncé, elle s'est opposée pour de très bonnes raisons. des raisons de santé publique aussi.
Le rapport de l'oms, quel qu'il soit, est de toutes manières de la communication institutionnelle envers les états, avec des paramètres économques, pas envers les académies de médecine et ordre des médecins, qui elles feront leurs propres directives, recommandations et rapports aux médecins.

Le débat opposant deux idées différentes peut avoir un effet positif s'il est rendu public et que les langues se délient. Autant pour l'homéopathie dans les pays où elle est en progression, autant pour les autres pseudo médecines.

pour ça les américains font et ont fait du bon boulot, ils ont quelques fervents ennemis déclarés de l'homéopathie, des rapports et publications jamais traduits en France malheureusement.
La france se remarque dans le monde par son adhésion au charlatanisme.

la psychanalyse et l'homéopathie sont en chute libre au pays de g. busch si j'ai bonne mémoire alors que la France des lumières, qui donne de bons exemples pour certaines choses, donne aussi et encore plus fort dans l'obscurantisme institutionnel.

nota bene : mon avis est que la remarque de webmonfrere sur les rapports de force au sein de l'oms et les membres permanents à la sécurité, comme la Chine, est judicieuse, pas une métaphore paranoïaque.
On pourrait par contre mal prévoir ce qui arriverait si un jour le gouvernement chinois se mettait à persécuter ses charatans : des millions de désabusés et déclassés, des morts, un tremblement de terre ! Vaut mieux qu'ils continuent leur acupuncture et leurs machins truc chouette.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Fév 2005, 12:14 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Fév 2005, 17:58
Messages: 204
Mon cher Gino,
je ne cautionne nullement l'homéopathie et ne suis pas bienveillante envers elle ! Je disais simplement que l'adhésion à ces pseudo-médecines par de bons médecins doit plus provenir de réactions émotionnelles que raisonnées. Voilà. Lis ce que l'on écrit ! Quand tu expliques que tu as perdu au football, je n'en interprète pas que tu serais une mauvaise pom-pom girl, j'y comprends bien que votre gardien de buts est une passoire.

Pour la psychanalyse aussi, bien d'accord avec toi: c'est plus ou moins la même démarche à quelque détails près. Or comme tu le soulignes si bien, c'est votre problème à vous les proches voisins de la France, "ici" cette dernière ne parasite pas le moins du monde. c'est donc aussi le cadet de mes soucis. En plus, mon "ici" est ailleurs maintenant...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Fév 2005, 19:04 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Jan 2005, 15:31
Messages: 128
Lord Dralnar a écrit:
Les médecins homéopathes sont-ils des escrocs ou bien des cons qui ont oubliés que leur formation était scientifiques à la base ou encore des gens bien conscient de l'inefficacité de leur technique mais qui basent tout sur leur charisme et l'effet placébo?

Ou alors un peu des trois!
Les médecins ne sont pas, de mon point de vue, des scientifiques, à part quelques exeptions. Ce sont des techniciens de santé. Un peu comme un cuisinier préparent un plat, ils appliquent une recette pour soigner des personnes.

Alors ont-ils les compétences pour juger de l'efficacité de l'homéopathie, ou pour lire des articles scientifiques, j'en doute. J'en connais plusieurs qui sont déjà incapable de lire l'anglais.

Je voudrais tout de même souligner 2 avantages à l'homéopathie en france :

- Nous sommes sur médicamenté (je suis pas sur que le mot existe ...). La plupart du temps les médecins recoivent des personnes pour qui ils ne peuvent rien faire d'efficace. Rhume, grippe angine, mal à la tête, au dos, au ventre, ... la plupart de nos maux se guerissent tout seul en quelques jours. Heureusement d'ailleurs, pour tous ceux qui n'ont pas la possibilité d'aller chez le médecin tous les 3/4 matins.
Mais lorsqu'on se déplace chez le médecin, on veut absolument repartir avec quelque chose, sinon le médecin sera juger incompétent, et on va en voir un autre.
Alors on a pris l'habitude de donner des médocs même quand c'est inutile, voire même contre indiqué (exemple des antibiotiques: ça fait plusieurs 10zaines d'année qu'on connait le problème des résistances, mais juste quelques mois que les médecins commencent à faire gaffe à ne pas en donner pour rien...).
Les substance homéopathique résolvent ce problème: le malade repart content, persuadé d'avoir été écouté et soigné, le médecin n'a pas donner de médocs actifs avec effet secondaire.

- l'homéopathie, ça marche! Eh oui, même sans principe actif. En effet, ces substances sont réputées efficaces sur des maladies qui, soit se guerrissent toutes seules spontanément, soit sont d'origine psychosomatique. Et à chaque "victoire" de l'homéopathie, l'effet sera renforcé la fois suivante.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Fév 2005, 22:12 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Et bien,mon petit Renard,tu te la pète grave toi,aujourd'hui:
Citation:
Les médecins ne sont pas, de mon point de vue, des scientifiques, à part quelques exeptions. Ce sont des techniciens de santé. Un peu comme un cuisinier préparent un plat, ils appliquent une recette pour soigner des personnes.


Il te faut quoi pour être considéré comme scientifique?

Chez moi c'est bac+7,juste pour le diplome;+2 si tu veux être généraliste et +5 ou 6 pour un spécialiste et il n'y à pas de cours de littérature médiévale.

Si tu veux essayer de discuter physiologie ou biochimie avec certain de mes confrères (style néphrologues ou anesthésistes) tu peux préparer tes kleenex,tu n'auras plus que tes yeux pour pleurer!!

Et puis toi tu dois en être un beau de scientifique:

"ces substances sont réputées efficaces"
C'est quoi une substance "réputée" efficace?l'efficacité,ça se démontre par des études sérieuses:en double aveugle versus placébo et avec confirmation!!Ca, c'est de la science!!

Si une sustance n'y arrive pas, c'est du flanc,de la croyance ou de la manipulation psychologique.En un mot:de l'escroquerie!

Les dieux sont aussi "réputés" exister;la preuve c'est que plus d'un se sentent mieux après avoir prié!

Ces foutues études,ce sont des médecins qui en étudient le protocole et d'autres médecins qui les mènent et d'autres encore qui les analysent et en tirent des conclusions le plus souvent valable!!!

Et qui es-tu paltoquet, pour juger qu'un médecin n'est pas apte à juger de l'efficacité d'un traitement qu'il applique à un de ses malades et dont il voit le résultat!!

Quand à ton exemple de ces maladies qui guérissent toute seule;laisse-moi rire!
98% des maladies guériront seules mais tu ne sembles pas connaître la notion de soulagement de la souffrance et des symptomes.

C'est vrai que tu ne mourra pas d'avoir une température de 39.5 dans le cas d'une grippe mais tu seras bien content de pouvoir prendre du paracetamol afin de la diminuer et de soulager cette céphalée qui te fait pleurer ta mère pendant 5 jours.Et si,dans ce cas,un médecin prescrit de l'homéopathie, et bien ,il ne remplit pas sa mission qui est de soulager son patient.Au contraire,il se rend coupable d'un manque d'honnèteté intellectuelle (et aussi financier car il vend l'eau à prix d'or).


En Belgique, certaines mutuelles(espèce de caisses secondaires de sécurité sociale,auxquelles tout le monde doit être affilié pour obtenir le remboursement de ses soins)ont inclus le remboursement des "médicaments" homéopathique dans leurs contrats.
C'est une honte quand on sait que,dans le même temps,certains médicaments vraiment utile dans le domaine de la cancérologie attendent un remboursement depuis 5 ans!!

Il y à 6-7 ans, un connard qui était ministre de la santé a voulu reconnaitre l'homéopathie ainsi que l'accupuncture,la chyropraxie et l'ostéopathie.
Les raisons invoquées??
-50% des gens avaient recours à ces pseudo-médecines et on ne pouvais plus continuer à ignorer cette "injustice"
-Il voulait mettre de l'ordre dans les formations de ces "techniques" et mettre fin au vide législatif.

Il a depuis été viré et son projet a été gelé mais quelle baffe pour tous ces praticiens qui font honnetement leurs boulot avec les moyens efficaces que la science met à leur disposition et qui osent dire à leurs patients qu'il n'y à pas de remède efficace à leur problème et qui refusent de vendre des chimères et de la magie.

J'ai vu une patiente mourrir d'un cancer du sein soigné par un homéopathe sectaire(et oui,il ne faut pas les oublier ces enculés là)et quand le crabe a atteint la peau,transformant le poitrine de cette femme de 35 ans en une plaie purulente et nauséabonde, il a jubilé en lui disant que la maladie allait enfin sortir!!
Evidement,quand l'état s'est encore déterioré,il est passé aux abonnés absents!!

Jamais je ne pourrai cautionner ces charlatans!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Fév 2005, 22:38 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Il est charmant avec les toubibs dis voir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 08 Fév 2005, 22:41 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Salut Renardeau,
c'est bien que tu interviennes parce que t'es un peu un chiard, bonne chose pour le forum. t'as raison ! c'est le ton qu'il faut y a plein de chiards ici, j'en suis un autre. Pour combler ton besoin de claques, t'as raison de venir dans ce forum.

Si le toubib de ton pépé est un vieux con, tu recommandes quoi à ton pépé ? Changer de toubib ou se soigner avec des cataplasmes homéopathiques ?
Remède: Les coups de pompe au cul que tu as jamais reçus résolvent ce problème et sont autrement plus efficaces, ton pépé repart content, persuadé d'avoir été écouté et soigné, le toubib n'a pas donné de médocs actifs avec effet secondaire.

Citation:
Alors ont-ils les compétences pour juger de l'efficacité de l'homéopathie, ou pour lire des articles scientifiques, j'en doute. J'en connais plusieurs qui sont déjà incapable de lire l'anglais.


Pitiééééé.
Avant de lire l'anglais apprends déjà à mieux comprendre ce qui est écrit dans le topic en français : tu sembles spécialiste des résumés d'idées récurrentes et des sous-entendus déjà proposés dans les conversations, tête de noeud ! ex. << médecine de l'inocuité >>, << effet psychosomatique >> = = homéopathie contre les petits bobos virtuels, etc.
On est tous d'accord là-dessus mon vieux, et on te suit jusqu'ici. tout les intervenants avaient dépassé ce débat avant même de commencer à poster, et aucun ne semble avoir besoin de tes services, GRAAAAANNND PROFESSSSEUR, pour juger de l'efficacité de l'homéopathie.
alors Renardeau, comme ça les toubibs suivent un processus quotidien où les habitudes et routine peuvent s'incruster, et quitte à faire plaisir au patient qu'ils ont mal habitué, pourquoi pas, dis-tu, des médics homéopathiques contre de petits bobos ou des verrues ????
oki oki oki. blaba bla bli homéopar-ci blabla placebo par là.
Mais pourquoi pas plutôt des prières au seigneur ou des incantations vaudou ? c'est le même effet après tout, sauf que le rôle de la médecine moderne n'est pas de remplacer l'effet psychosomatique de l'espérance et de la confiance par un flacon d'eau plate, coco. ni de soigner des maladies inexistantes.

un toubib qui se spécialise dans le soin de maux inexistants, en théorie il n'a rien à faire dans un cabinet médical. Relis tes lucky luke pour mieux appréhender la médecine ! tu m'en diras tant avec quelques dizaines d'années de plus et mal aux reins.
que des toubibs le fassent parfois face à des pom-pom, et bien déjà ils ont tort, ces quelques pom-pom leur font bafouer l'éthique médicale.
la médecine-cliché dont tu parles est celle des bourges d'un quartier chic, pas celle qui fait le quotidien de la grande masse des médecins du monde.

NOUS sommes surmédicamentés ? dis-tu ? Non, pas du tout, NOUS y a pas, y a TOI et ton environnement, celui dont tu parles que tu appelles frauduleusement NOUS. sans doute la France, je ne te reproche pas, je le précise seulement. Le reste du monde est très nettement et sous-médicamenté et en manque de médecins.

DONC, le propos que tu soumets concerne surtout la France et environs, on en a déjà parlé, c'est justement en France que les gens sont surmédicamentés, suralcoolisés, surconsommateurs de neuroleptiques et antibiotiques. il y a d'autres pays mais aucun ne dépasse la France dans ces 4 records mondiaux. et comme par hasard la France est aussi le chantre de la consommation d'homéopathie.
Comment expliquer alors ce phénomène contradictoire ?
faut peut-être croire que ces mêmes médecins amis de l'homéopathie sont aussi les amis de la prescription de surdoses d'antibiotiques contre les infections respiratoires. tu ne le penses pas ? Moi je le pense.
l'autre raison étant que, comme par hasard, en France, république bananière de la médecine, il n'existe aucune réglementation pour la prescription d'antibiotiques.

- de mauvais médecins si tu veux, mais alors ton homéopathie, avec l'exemple choisi de la France, n'aide en rien du tout à réduire les prescriptions massives ni ne réduit aucune prescription inadéquate.
- et puisque les résistances apparaissent déjà à cause de cette surconsommation d'antibiotiques, c'est pas en abandonnant un enfant à son sort (tu appelles ça guérir tout seul en quelques jours !!), avec une otite, avec une ordonnance de médoc homéopathique, qu'il va repartir content. ni lui ni ses parents. ca fait un mal de chien, ça peut durer longtemps. Pareil pour une sinusite, pareil pour les vieilles personnes : il doit donner des soins appropriés, andouille !

au contraire, vaut mieux investir dans un meilleur diagnostic pour mieux traiter une in-af-fection, que sur l'effet placebo de l'homéopathie. Tu penses résoudre de cette manière le grave problème de santé publique soulevé mon coco ?! tu le balayes encore moins avec ton résumé de la situation.
- d'abord il y a d'autres objets qui pourraient tenir lieu de placebo, une éducation du patient aussi, et moins coûteux pour la caisse de l'état,
- ensuite les guérisons naturelles de la grippe (l'exemple que tu donnes) c'est pour les jeunes hommes fringants comme toi, pas pour le 3me âge : les vieux peuvent clapser comme des mouches sans soins et si pas vaccinés contre les vagues de grippes. tu suis pas les infos ?

Auparavant tu as ramené sur la table le cliché, vu à la tv sur tf1, des médecins tous décadents et dépassés, qui ordonneraient des antibiotiques inutilement, contre des infections virales. Or même si c'est le cas parfois ou souvent, c'est de nouveau surtout en France (grand pays homéopathe) et la pub de TF1 dans l'ascenseur ne dit pas combien d'années dure une formation de généraliste. Tu le sais toi au moins ?
largement assez pour ne pas faire cette confusion et te remettre à ta place, paltoquet : la précaution (et l'habitude) élémentaire étant/était de prescrire des antibiotiques en plus d'antiviraux pour traiter les surinfections bactériennes - elle ne le dit pas non plus la téloche, grand scientifique, ni toi... ceci expliquant en partie cela.

actuellement le mot d'ordre serait d'éviter cette prise supplémentaire d'antibiotiques puique les résistances s'aggravent, c'est facile de l'affirmer en 2005 après tout le monde, Renardeau, grand spécialiste de l'évolution homéopathique.
ce n'était pas le cas il y a une 15e d'années et ce n'est plus nécessaire par la force évolutive des choses que tu as soulignée. faut remettre dans le contexte. Ma cela a peu à voir avec ton explication que "le médecins en ont pris conscience seulement récemment" .

Est-ce que Renardeau avait averti il y a 20 ans la médecine mondiale de ce problème futur et prévisible ? ben tiens.
tout mettre sur le dos de "médecins incompétents" c'est facile aujourd'hui, faut arrêter un peu ce délire : t'as qu'à inventer de plus efficaces théarapies, grand scientifique, au lieu de préconiser des flacons d'eau contre les bobos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2005, 14:53 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Jan 2005, 15:31
Messages: 128
Lord Dralnar a écrit:
Et bien,mon petit Renard,tu te la pète grave toi,aujourd'hui:
Ah, ça, faut pas toucher au bon docteur, détenteur du grand savoir scientifique et sauveur de vies. Savoir que, si tu n'es pas toi-même médecin, tu ne peux, tu ne dois pas remettre en cause. Sinon, "tu te la pète".
Ca n'est jamais le médecin qui se sent supérieur parce que lui a fait médecine, non? Se sont d'ailleurs les seuls "docteurs" à se faire appeler ... docteur.
Citation:
Il te faut quoi pour être considéré comme scientifique?
J'ai préciser qu'il s'agissait de mon point de vue.
Pour moi, être scientifique c'est faire de la recherche scientifique. Bien sûr, certains médecins sont également chercheurs, mais c'est loin d'être la majorité. Pour moi la différence entre un médecin et un scientifique est un peu comme celle entre le cuisto du resto du coin et le chef d'un 3 étoiles: le 1er applique des recettes alors que le 2nd les invente.

Citation:
Et puis toi tu dois en être un beau de scientifique:

"ces substances sont réputées efficaces"
C'est quoi une substance "réputée" efficace?l'efficacité,ça se démontre par des études sérieuses:en double aveugle versus placébo et avec confirmation!!Ca, c'est de la science!!

Si une sustance n'y arrive pas, c'est du flanc,de la croyance ou de la manipulation psychologique.En un mot:de l'escroquerie!

Les dieux sont aussi "réputés" exister;la preuve c'est que plus d'un se sentent mieux après avoir prié!
Merci de ton explication, mais si j'ai choisi ce mot c'est justement pour différencier avec des médicaments réellement efficaces!
Cela sous-entendait bien sûr, mais comment ne l'as-tu pas compris, que ces produits homéopathiques n'ont aucune efficacité réelle.

Citation:
Et qui es-tu paltoquet, pour juger qu'un médecin n'est pas apte à juger de l'efficacité d'un traitement qu'il applique à un de ses malades et dont il voit le résultat!!
Je doute de leur compétence, enfin pour un partie d'entres-eux, à lire et juger un article scientifique. Par exemple quand je vois un médecin qui bredouille tout juste quelques mots d'anglais, je doute qu'il ai déjà lu beaucoup d'articles scientifiques qui sont quasiment tous en anglais aujourd'hui.

Pour ce qui est de juger de l'efficacité du traitement, je n'en sais rien. D'ailleurs, comment cela se passe-t'il concrètement pour un généraliste?

Citation:
Quand à ton exemple de ces maladies qui guérissent toute seule;laisse-moi rire!
98% des maladies guériront seules mais tu ne sembles pas connaître la notion de soulagement de la souffrance et des symptomes.

C'est vrai que tu ne mourra pas d'avoir une température de 39.5 dans le cas d'une grippe mais tu seras bien content de pouvoir prendre du paracetamol afin de la diminuer et de soulager cette céphalée qui te fait pleurer ta mère pendant 5 jours.
Paracetamol et maux de tête, un bien bel exemple.
Citation:
Et si,dans ce cas,un médecin prescrit de l'homéopathie, et bien ,il ne remplit pas sa mission qui est de soulager son patient.Au contraire,il se rend coupable d'un manque d'honnèteté intellectuelle (et aussi financier car il vend l'eau à prix d'or).
1- L'effet placebo fonctionnant, une bonne partie des patients seront effectivement soulager par leurs granules. Il rempli donc sa mission.
2- Je suis d'accord, c'est malhonnête intellectuellement, mais en même temps, si le patient est content, et que ça en reste à une grippe ou un mal de tête, y'a plein d'autres choses qui me révoltent plus que ça. L'association "Homéopathes sans frontières" par exemple.

Citation:
J'ai vu une patiente mourrir d'un cancer du sein soigné par un homéopathe sectaire(et oui,il ne faut pas les oublier ces enculés là)et quand le crabe a atteint la peau,transformant le poitrine de cette femme de 35 ans en une plaie purulente et nauséabonde, il a jubilé en lui disant que la maladie allait enfin sortir!!
Evidement,quand l'état s'est encore déterioré,il est passé aux abonnés absents!!

Jamais je ne pourrai cautionner ces charlatans!!

Je tiens à préciser que:
- Je suis contre le remboursement des "médicaments" homéopathiques.
- Que je supporte l'homéopathie (je supporte, hein, je ne cautionne pas) s'il s'agit d'un rhume, absolument pas s'il s'agit d'une maladie plus grave ou/et pour laquelle on connaît des médicaments efficaces.
- Que je supporte le mot "homéopathe" uniquement lorsqu'il est accolé au mot "médecin", ayant confiance dans le médecin pour être capable de diagnostiquer un problème pouvant se résoudre grâce à un placebo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2005, 15:02 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Jan 2005, 15:31
Messages: 128
Orang_outan a écrit:
actuellement le mot d'ordre serait d'éviter cette prise supplémentaire d'antibiotiques puique les résistances s'aggravent, c'est facile de l'affirmer en 2005 après tout le monde, Renardeau, grand spécialiste de l'évolution homéopathique.
ce n'était pas le cas il y a une 15e d'années et ce n'est plus nécessaire par la force évolutive des choses que tu as soulignée. faut remettre dans le contexte. Ma cela a peu à voir avec ton explication que "le médecins en ont pris conscience seulement récemment" .

Est-ce que Renardeau avait averti il y a 20 ans la médecine mondiale de ce problème futur et prévisible ? ben tiens.
tout mettre sur le dos de "médecins incompétents" c'est facile aujourd'hui, faut arrêter un peu ce délire : t'as qu'à inventer de plus efficaces théarapies, grand scientifique, au lieu de préconiser des flacons d'eau contre les bobos.
Il y a 15 ans, mon prof de bactério/viro nous avertissait déjà de ce problème. Il pestait déjà contre les médecin qui utilisaient des antibio pour un rhume, contre les vétos qui utilisaient des grandes quantité d'antibio dans les élevages, ...
Et ce n'était pas un sujet nouveau pour lui, la sélection de souches résistantes à cause de l'utilisation excessive d'antibiotiques.

PS: Ta référence à tf1, c'était pour me vexer? :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2005, 15:03 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
:D Tu cherchais des réactions. Tu les as, pas de bobo. Comme tu assumes ta provoc, y a bon.

Je suis d'accord avec toi sur les derniers points, bien des toubibs n'ont plus ouvert un bouquin ni consulté quoi que ce soit, ni en anglais ni n'importe quelle langue depuis plus de 40 ans. Ils devraient passer un examen de compétences obligatoire, sinon subir un recyclage intensif.
Ca existe pas malheureusement, on peut parier que beaucoup de généralistes fermeraient leur cabinet pour avoir raté le second réexamen de médecine. Les colloques de médecine sont ni une mesure suffisante, ni fréquentés assidument, ou souvent à la botte de groupes chimiques, et les vrais cours de rattrappage y a pas tant que ça. (y a un circonflexe à assidument ? m'en fous)

un exemple moyen, pour un pays du tiers monde :
% de participation des médecins libéraux aux stages de recyclage ?
de 25 % seulement. variable de 10 à 40 % en fait


Pour être scientifique ou pas, là je suis pas d'accord avec toi : est scientifique pour moi celui qui use de rigueur scientifique, chercheur ou pas. bien des chercheurs trouvent que dalle* en plus, ou alors pour trouver il suffit de chercher.
(*j'appelle "que dalle" une grande partie des publications dites scientifiques)

pi après tout, selon ton paramètre, tout toubib serait un peu chercheur puisque chaque patient est un peu cobaye.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2005, 15:12 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Jan 2005, 15:31
Messages: 128
PS2: J'ai oublié de dire que sinon je suis globalement d'accord avec toi, sauf qu'il me semble que ceux qui utilisent l'homéopathie en sont satisfait généralement, sinon ils retournent à une médecine plus "classique".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 09 Fév 2005, 15:15 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Salut, non, pas pour te vexer, pour informer. J'avais pensé à cette pub à la téloche, c'est tout.

J'ai oublié de te dire que je ne suis pas non plus un défenseur de la médecine telle qu'elle est pratiquée de nos jous. bien des médecins devraient passer en cour d'assises à mon avis. donc...

Pour le problème des résistances aux antibio., il date d'avant 15 ans, il date même d'avant la jeunesse de Monod, qui en avait déjà parlé largement. Je disais dans mon post que ce problème était bien prévisible, mais à l'époque, on s'en foutait sans doute puisque la priorité du médecin est la santé du PATIENT à court terme, pas celle de l'ESPECE humaine à moyen ni de la VIE à long terme.
faut comprendre dans ce sens-là mes remarques. le long terme bof, les sciences s'en foutent toutes un peu, c'est le souci des "éthicologues".

D'ailleurs, encore plus ancien, depuis que la mutabilité des bactéries est mieux connue j'imagine qu'on pouvait déjà soupçonner et prévoir ce qui arriverait. ä l'époque de la pénicilline en masse, on pensait tout naturellement "advienne que pourra, en attendant on sauvera des millions de vies humaines !" et puis d'ici là, la science aura trouvé mieux. J'aurais pensé pareil.

C'est le rôle de la médecine de sauver des vies dans l'immédiat, pas de préserver l'avenir de l'espèce à long terme. Tu devrais le savoir Renardeau : le médecin n'est pas un eugéniste, il s'en branle de l'espèce humaine, et il doit s'en branler les coucougnettes sinon il ne trouverait de sens qu'à piquer les handicapés... Heureusement pour le patient la médecine c'est pas ça, au détriment des antibiotiques répandus dans les nappes phréatiques. un classique conflit d'intérêts comme tant d'autres. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 08:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Ok;un peu de tout dans le désordre

Renard:

Non les médecins ne sont pas intouchables loin de là et je ne suis pas vexé de tes commentaires à leur propos.En fait,ils me semblent tellement "à l'emporte pièce" que je ne me sens même pas visé.

Le titre de docteur qu'on nous attribue est plutot un signe de distinction non pas honorifique mais plutôt traditionnel.je n'y suis d'ailleurs pas attaché(je préfère que mes patients m'appele pas mon prénom).Que dire du "Maître" donné aux avocats et aux notaires alors!

Si on prend ta définition du scientifique,il n'y en a pas beaucoup de par le vaste monde alors!
Mais en tout cas les médecins prtaticiens en sont car à chaque patient,c'est une nouvelle recherche qui débute et elle est menée avec tous les critères de rigueur d'un scientifique(enfin...ça devrait,la profession est loin d'être parfaite,je te le conçède).Soigner un patient n'est pas la simple application d'une recette car,dans ce cas,on n'aurait plus besoin de nous;un ordinateur et un bon programme suffirait.la médecine n'est pas une science exacte.Il y a des centaines de critères qui entrent en jeu et soigner est toujours un pari mais un pari ou nos connaissances scientifiques ainsi que notre expérience essaient de faire augmenter nos chances de succès.

Je ne sais pas ou tu crêches mais je peux te dire que l'anglais est connu au moins en passif pas une immense majorité des médecins chez moi.La littérature scientifique est autant en français qu'en anglais d'ailleurs (les traducteurs,ca existe!) et certains de mes cours de fac étaient donnés en anglais!
Et puis c'est quoi cette connerie; scientifique=qui parle anglais?Réducteur non?

L'efficacité d'un traitement?C'est simple:puisqu'on est des médecins de première ligne,et qu'on est amené à revoir nos patients assez souvent,si un traitement ne marche pas,on le remarque assez vite!

L'effet placebo?Fort bien mais sais-tu qu'il existe aussi des effets secondaires placebo?
Il représente 5% des cas avec des effets parfois impresionnants comme des vrais ulcères gastriques par exemple!
Une éducation du patient (qui ressortira de chez moi sans médicaments mais rassuré sur son état de santé ) est le seul garant d'innocuité.

Orang-Outan

La formation et les chiffres que tu cites, je ne sais pas d'ou tu les sort mais je ne reconnais pas là la situation chez nous.

40 ans sans ouvrir un bouquin,c'est toute une carrière et comme les connaissances médicales se renouvellent à hauteur de 50% tous les 10 ans,ton toubib est vite dépassé!

La formation continue fait partie de notre quotidien!
C'est une obligation légale et déontologique.Il faut présenter des attestation de présence a des cycles de formation pour continuer a bénéficier de la reconnaissance de notre spécificité de generaliste en Belgique (et c'est pareil pour chaque spécialités)

Cela représente plusou 15 soirrées par an et des vrais formation car leur contenu doit être validée par des commissions paritaires état/médecins.Pas question de considerer comme formation un geuleton au resto avec une firme pharmaceutique.
En plus, nous avons 4 fois par ans une réunion entre généralistes de notre coin pour comparer notre pratique à la lumière de statistiques de prescriptions que nous envois l'état.

Je ne compte évidement pas le temps que je passe à lire des revues scientifiques,ni a recevoir les visiteurs médicaux(qui nous informent aussi sur tout ce qui sort,même si c'est orienté!)

Alors,une recertification?Et oui ,tu n'est pas le seul à la réclamer;elle revient périodiquement dans les propos de nos dirigeants.
D'accord mais allors pour tout le monde!Toutes les professions!

Les medecins ont certainement un des taux d'erreurs professionelles le plus bas parmi tous les métiers(même si nos erreurs sont potentielement dramatiques)et je ne vois pas pourquoi,en plus de ces obligations nous devrions nous soumettre à des examens!

Je signale qu'en plus de l'état qui peux donc nous retirer notre compétence si nous ne satisfaisons pas au programme de formation,l'ordre des médecins peux aussi nous arreter si nous faisons des conneries et il y a encore la comission médicale provinciale qui peut être saisie si il y à suspicion d'incapacité à exercer (physique ou intellectuelle)

Qu'il y ai des tarés qui passent quand-même a travers les mailles du filet,je l'admet mais penses-tu qu'un examen arrangera cela?

Moi pas!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 13:18 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
He, on s'énerve pas les p'tits loups ! Pas contre moi, je suis un gentil chiard moi, pas un méchant.
qu'est-ce que j'aurais pris dans la gueule si j'avais critiqué la médecine en Inde ou en Belgitude dis donc ! hé les p'tits loups, le monde est pas comme vous le rêvez !

Lord Dralnar, tu me décris peut-être la théorie idyllique de la sublime médecine du Royaume chrétien de Roy Baudoin.
en fait tu fais un peu comme Renard qui lui parlait de la sublime médecine idyllique de République monarchique bananière de Roy Chirac.

alors que moi je te citais, en gras, des chiffres de la sublime médecine du tiers monde, les 2/3 de la planète tiout de même, avec l'exemple de Madagascar, chiffres de 1999, sources de l'onm que tu peux élargir pour te faire une idée.
c'est peut-être pas le meilleur exemple puisque c'est un des 4 pays les plus pauvres de la planète, avec seulement 5 000 médecins et 200 pharmaciens pour tout le pays. mais c'est pourtant un exemple aussi représentatif sinon plus, de la situation mondiale, que le tien, Lord Dralnar, avec ton exemple de la médecine Royale. donc pas s'énerver, chacun cause de sa cuisine perso.
bouhhh, vous êtes susceptibles amici ! c'est mauvais pour le coeur.

si le recyclage est obligatoire sous Royaume baudouin, c'est sans doute pourquoi no problemo, c'est pas le cas partout loin s'en faut, et ce que tu dépeints comme ta situation quotidienne de généraliste est ce que préconise l'oms, sous forme de vives recommandations, aux 95% des états-membres de la planète.
en plus d'insister sur la nécessité de coopérations universitaires entre états du nord et du sud.

Pour ce qui est de l'obligation de formation continue, en France c'est aussi dans le code de déontologie, art. 11, ma tu sais bien que ces dispositions sont un code de déontologie et obligation morale. les systèmes d'application de ces théoriques obligations sont peu efficaces contre la vive imagination des toubibs qui préfèrent s'y soustraire.

et comme en plus l'obligation de participer à des évaluations n'existe pas, si le maillon faible de la chaîne est cassé, toute la chaîne est brisée.
c'est le cas en république bananière de Roy Chirac., un des pays du G7

Lis attentivement l'article 33 du code français qui donne ces "obligations", et sous quelle forme... trop dissuasive.

<< Il est souhaitable que tout médecin participe, au moins occasionnellement, dans le cadre de sa pratique, à des enquêtes ou évaluations lui donnant l'occasion de se confronter à des confrères ou des chercheurs, de se familiariser avec des méthodes de travail appréciables, susceptibles d'aiguiser son esprit critique et de retentir favorablement sur l'ensemble de sa pratique. Ces mesures représentent une condition de qualité et de sécurité de plus en plus demandées par la société. >>

Ils ont oublié d'ajouter s'il-vous-plaît :D C'est comme ça en belgitude Lord Dralnar ? je comprends, je comprends. entre théorie et pratique, même sous Roy baudoin, bof je parie que des petits malins échappent à leurs obligations.

c'est des faignasses ces toubibs libéraux, je te le dis. Un coup de pompes au cul et ils avancent deux mètres avant de s'arrêter.
de nouvelles méthodes pour les contraindre doivent être trouvées, moi je conseillerais la persuasion avec carabine.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 13:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Coucou orang outan

Meuh non j'aggresse pas,j'explique,c'est tout!! :wink:

J'ai rien contre le fait qu'on critique certain médecins.ce qui me gène plus, c'est la généralisation.

Des pourris,il y en à plein dans notre métier;Autant que dans les autres catégories professionelles,et les gardes-fous marchent mal car,comme je l'ai dit, beaucoup passent entre les mailles du filet.

Un examen ne changera rien à ce fait!

Par contre,un fusil dans le creux des reins pour obliger tous les professionnels à bouloter consciencieusement....humhum....assez tentant!
Maintenant,on risque de ne pas avoir assez de fusils dans le bon royaume de sire Deux(oui,on a changé de couillon couronné,maintenant, c'est Deux;Albert Deux)

Quand à ta description de la situation malgache,c'est vrai qu'on n'est pas sur la même planète.Je ne sais pas si la formation continue et l'apprentissage des nouvelles technique et des nouvelles thérapeutique est une priorité la-bas vu qu'ils sont tellement démunis qu'ils n'ont même pas accès aux anciennes techniques.
Avant qu'ils puissent faire leurs boulot de manière moderne, il faudrait déjà qu'ils puissent faire leur boulot tout simplement!

Encore une petite chose que j'ai oublié.Le principal moteur de notre "conscience professionelle" est encore les patients eux-même.
Médecine libérale oblige,si tu est un tocard,les patients s'en rendent souvent compte et vont voir ailleurs.Tu te retrouves donc dans un cabinet vide avec un portefeuille dans le même état.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 13:34 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Salut Lord Dralnar,
a merde, j'ai encore confondu citer avec éditer. je voulais corriger mes fautes d'ortho pour rendre plus propre mon texte.

pitiéééééé


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 13:38 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
C'est fou ce qu'il y à comme touches sur un clavier!On s'y perdrait!! :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 14:42 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Jan 2005, 16:46
Messages: 67
Localisation: ici
Sûr!
Même qu'il y en a qui, en plus, ont trop... de doigts. :wink:

Salut à tous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 15:50 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Au fait, j'avais 1 ou 2 questions sur la médecine de Roy Albert II en 2005 :

:arrow: est-ce que les toubibs vont au recyclage (de toubibs usagés) pour obtenir des points d'accréditation ?
8) est-ce que ces points leur donnent le droit d'augmenter leurs honoraires ?
:twisted: est-ce que ces cours de recyclage (pour vieux toubibs décrépis) sont facultatifs ? gratuits ?


(c'est pour calculer si l'investissement de formation est rentable à court terme )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 15:53 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Jan 2005, 15:31
Messages: 128
Lord Dralnar, je crois qu'effectivement ma notion de scientifique n'est pas la bonne, je la confond avec chercheur.
C'est pourquoi je parlais de l'anglais, car la quasi totalité des articles scientifiques sur les resultats de recherches sont en anglais, publiés dans des revues telles nature, science, genetics ou autres. Et que le 1er boulot du chercheur avant l'expérimentation, c'est de rechercher dans la litérature. Savoir lire et critiquer un article est donc la base du travail du chercheur, mais est-ce celui du médecin?
Ma femme bossait dans un cabinet médical, avec 4 médecin, tous spécialistes, mais lorsqu'un anglophone arrivait, c'était elle qui faisait l'intermédiaire. Enfin, ça ne les empêche sans doute pas de le lire, l'anglais, même sans le parler.

C'est pourquoi je comprend éventuellement qu'un médecin puisse être bluffé par un article montrant une réponse significativement meilleure pour un produit homéopathique face à un placebo et en "double aveugle".

Ce que j'ai plus de mal à comprendre, c'est qu'on puisse croire à une théorie aussi fumeuse, d'un bout à l'autre, et pas seulement à cause de la "mémoire de l'eau".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 10 Fév 2005, 16:18 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
salut Renardeau,
j'ai un petit élément de réponse qui va faire plaisir aux libéraux du topic, ouais je me comprends, ma toujours concernant la France. Comme ça j'accuse personne et je protège les susceptibilités.

- puisque le 50 % des connaissances médicales sont dépassées tous les cinq ans. (la moyenne évaluée confirme celle qu'a proposée Lord Dralnar), et
- seulement de 15 à 20 % des médecins français participent à une formation continue digne de ce nom. "

et pourtant, la France firgure encore, paraît-il, parmi les meilleures du monde. Par prudence en réserve des réponses j'avais avancé la situation d'un pays francophone, Madagascar, mais la situation de la 5me puissance économique de la planète fait encore pire, ou guère mieux.

On peut à ce moment-là spéculer ou imaginer un peu mieux ce que le toubib français fait face aux problèmes, entre les infos présentées par les lobbys pharmaceutiques homéos (et autres), et le temps qu'il lui reste pour user de son esprit critique et libre arbitre. Chacun en tire ses propres conclusions.

je ne comprends pas non plus comment on pourrait croire à cette foutaise d'ailleurs, tous les toubibs sont formés largement et à ne pas croire, et à ne pas se laisser embobiner par des excrocs.
A croire qu'effectivement, la formation médicale fabrique une partie de "crédules". un phénomène intéressant où il faudrait fouiner dans la formation du généraliste, en France déjà puisque c'est là qu'il y a un blème avec l'homéopathie remboursée par la sécu, pour tenter de comprendre ce bizarre phénomène.

a mon humble avis c'est déjà lors des deux premières années, 1er cycle de formation scientifique générale, et les 4 suivantes du second cycle, toujours scientifiques et consacrées à la pathologie et thérapeutique, avec des stages hospitaliers, que doit se développer l'aptitude à critiquer et évaluer, ou établir, une étude d'efficaccité, de toxicité, ou autre.
Ce qui est le cas, largement, avec ces 7 années d'études intensives.
Tu crois qu'ils passent la journée à se branler les étudiants en médecine ? (aussi, mais pas plus de 3 fois par jour)
ta formation basique de biologiste peut sans doute moucher en génétique un toubib. mais certainement pas en ce domaine de la médicamentation, encore moins en l'interprétation des tests "pharmacologiques", coco.

Donc, à moins que tous n'aient réfléchi sur l'homéopathie comme toi tu l'avais fait lors de ton premier post, Renardeau, et dans ce cas c'est toi qui te caractérises par un bien étrange phénomène de pensées contradictoires, les toubibs ont tous une formation théorique minimum de 7 ans, suffisante pour suivre toutes les "nouveautés" et progrès médicaux, et d'autant plus pour interpréter des études d'efficacité. puis le 3me cycle avec chacun sa spécialité vient encore grossir ses aptitudes.

Donc, aucune importance pour le retournement de ton argumentation d'aujourd'hui, c'est selon les jours avec toi.

pour ceci :
Citation:
Et que le 1er boulot du chercheur avant l'expérimentation, c'est de rechercher dans la litérature. Savoir lire et critiquer un article est donc la base du travail du chercheur, mais est-ce celui du médecin?


:P Oui, bien sûr banane, les chercheurs comme tu les décrits sont principalement biologistes, et leur métier c'est l'exégèse.... mdr.
bien sûr, on est tous nés ici de la dernière pluie, et on ignore pas que le 99,98 % des chercheurs sont fauchés, en situation précaire, et cherchent avant tout à accumuler les publications, pour augmenter leur notoriété et assurer leur médiocre futur professionnel,
et pour leurs travail de recherche de publications, ils ont besoin de dument les référencer - académisme oblige - sans même avoir vérifié le 80 % des sources qu'ils citent.
En plus, la plupart des revues réputées et considérées comme références, ont soit des versions traduites publiées, soit seront reprises qques semaines après, ou mieux alors faut apprendre les bribes de l'anglais scientifique, c'est pas la mer à boire.
t'oublies une partie du monde aussi, y a des recherches en Chine et au Japon, qui publient pas tout en anglais.

:D ma qu'est-ce qu'il croit notre renardeau national, que la faculté intellectuelle pour apprendre l'anglais d'un toubib est inférieure à celle d'un renardeau chercher de références ?

hééé, pitié man, elle te plaît ma caricature du chercheur ? :twisted: - pas pire que la tienne du toubib en tous cas.
pitiééééééé, charitéééééé, arrêtez de chercher les mecs. Faut un peu trouver aussi !


Lord Dralnar,
voici un extrait, lu sur internet (je suis pour le tout internet, je le précise : pour qu'un jour tout puisse être accessible électroniquement et gratuitement, surtout les BD érotiques)

<< La recertification n'a plus de secret pour les pays étrangers. Aux Etats-Unis, elle s'exerce tous les cinq ans et ne s'obtient qu'à l'issue de cinquante heures de formation annuelle validée.
Des comédiens professionnels offrent même leurs services lors des sessions de rattrapage !
Au Canada, des inspecteurs effectuent des visites dans les cabinets médicaux. Le cas échéant, ils imposent des stages de perfectionnement et restreignent l'activité du praticien. Les patients peuvent d'ailleurs exiger de connaître le niveau de formation continue de leur médecin. Même type de contrôle en Grande-Bretagne, où la recertification se met actuellement en place.

En Belgique, en revanche, l'évaluation n'est pas obligatoire. Mais le médecin qui s'y soumet a le droit de gonfler le prix de ses consultations. >>

Par contre, puisque tu dis que ça a changé en Belgitude, car ma source est vieille, dans ce cas compliments à la belgitude.
la recertification dont on a parlé est déjà OBLIGATOIRE aux USA, tous les 5 ans, depuis au moins 7 ans. et comme par hasard ils se sont débarrassés de pas mal de foutaises para-médicales avant tout le monde.

je suis pas plus royaliste que le roy ni pro-américain pour un dollar, ma faut avouer que pour pas mal de choses ils vont là où il faut et s'en donnent les moyens d'y parvenir. et pour d'autres, bof.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Fév 2005, 08:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Orang-outan

Tout d'abord,le code de déontologie de du royaume de Bebert dit ceci:

"Tant pour poser un diagnostic que pour instaurer et poursuivre un traitement, le médecin s'engage à donner au patient des soins attentifs,consciencieux et conformes aux données actuelles et acquises de la science"

C'est plus concis et un peu plus clair qu'en royaume françois mais ca n'empèche évidement pas les homéopathes de faire ce qu'ils veulent vu qu'ils ont beau jeu d'affirmer que leurs techniques entre dans cette définition.

De plus, étant médecins et assez nombreux,ils sont présents dans les conseils disciplinaires provinciaux et bloquent souvent les éventuelles procédures envers l'un d'entre eux!

Pour les cours de recyclages:

Ils sont facultatifs dans le cadre de l'accréditation mais obligatoire dans celui de l'aggrégation(qui permet de conserver le titre de "généraliste"),mais la aussi,c'est grandement théorique.

Ils sont organisés par des sociétés médicales scientifiques.Personellement,je suis les cours dispensés par l'association de médecins de mon arrondissement(600 toubibs,généralistes et spécialistes représentant une zone de population de 250000 hab)ainsi que ceux de la Société Scientifique de Médecine Générale qui est le principal organisateur de recyclages sérieux.Ces sociétés fonctionnent grace aux cotisations ainsi qu'une subvention de l'état.Elles sont indépendantes de l'industrie pharmaceutique.Le recyclage minimum est de 25h/an(mais je fais plus) avec des heures obligatoires en éthique et économie de la santé.

Les recyclages me donnent en effet des "points" d'accréditation qui me permettent d'augmenter mes honoraires de 10% en consultation (pas en visite).Cette augmentatioin étant remboursée au patient.J'ai de plus un forfait de 500 euros par an .
L'accréditation ne dépend d'ailleurs pas uniquement de la formation continue mais comprend également des obligations d'équipement,de disponibilité et de pratique minimale(1250 contacts/an).Un médecin fonctionnaire qui travaille 2 heures le soir n'y a donc pas acces.

Je précise pour terminer que 75% des généralistes"actifs" sont accrédités et donc se soumettent, au minimum, à ces conditions.

Je sais que la recertification existe dans d'autres pays mais on est chez nous déjà tellement controllé de par l'autorisation qui doit être introduite pour obtenir le remboursement de la plupart des médicaments modernes,et de par les enquetes de l'état sur la manière de pratiquer(on reçoit des statistiques sur tous les aspects de notre pratiques avec obligation de se justifier si on s'éloigne un tant soit peu de la moyenne et sanctions administratives possibles).

A part peut-être les pilotes de lignes,je ne connais pas d'autres métiers dont la compétences de ses professionnels soit autant vérifiées.

Va un peu proposer une recertification aux avocats ou aux architectes,tu verras leurs réactions!

Concernant la branlette,tu verrais ma photo de classe et les thons qu'on trouve dans les étudiantes en médecine....Faut vraiment etre bizarre pour trouver matière à phantasme!(pourquoi crois-tu qu'on se rabbat sur les infirmières?) :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 11 Fév 2005, 22:05 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4036
Calculs mental :

250 000 clients

600 praticiens

25 euros la passe

1250 passes par ans minimum

200 jours ouvrés par an (pour les pas ennervés)

Questions :

a) Combien gagne en moyenne à minima un medecin ?

b) Combien de fois un client en moyenne voit son toubib par an ?

c) Combien de clients voient un medecin par jour en moyenne minale ?

d) Quelle est la clientéle moyenne par médecin ?

e) Est ce qu'on se fait pas un peu enculer ? Si oui par qui ?

Réponses :

a (31 250 euros /ans) Purée pour 10 piges d'études ! La misère ! Y trouve encore des prétendants à la profession ?

b (3 fois par ans)

c) 6,25 (soit un de l'heure pour une journée de 6H00 env ! Pas des ennervés les mecs, purée pour 8H00 ca ne donne même pas un patient de l'heure ! ...) C'est des figurants dans les salles d'attentes ?

e) env 417 patients ! Merde il ne faudrait pas qu'ils soient trop en forme les types en fait hein ? Sinon adieu pognon !

d) Oui, par Lord Dralnar !

Tout cela dans une hypothèse basse ...

Mais y soigne quoi en majorité les toubibs hein ? Est ce que quelqu'un le sait ? Y a t il une répartition des pathologies constatées sur le panel (saines, bénine, malade sain, gravement malade limite pas bien du tout) ?
Combien de personnes dans ta zone de chalandise ne consultent jamais un médecin dans l'année ? On le sait ça ?

Les médecins ne soignent ils que les malades, ou les malades "imaginaires" sont ils la poule aux oeufs d'or de la profession ?

Je veux savoir où part mon pognon Lord Dralnar bordel ! Pognon reviens, je t'aime ! Les homéopathes nous vole, mais les médecins hein ? Nous voir en pleine forme ça leur plaît vraiment ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 01:03 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Fév 2005, 17:58
Messages: 204
25 Euros la consultation, .... = 35 dollars ?

Mais c'est du vol !!!!
C'est le prix de mon scooter ! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 01:06 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Fév 2005, 17:58
Messages: 204
31 250 euros/an ..... = 40 000 dollars/an ?

Mais nom d'une casquette !!!!! C'est le prix d'un avion + 1 bungalow à la plage ! Et je parie que vous n'avez pas tout déclaré.
Vous êtes tous des crapules ma parole, l'or vous sort par le nombril.
:evil: :evil: :evil:

aaauuuuch, je vous adresse plus jamais la parole. Dire que j'ai dû économiser une semaine pour me faire un piercing en argent !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 09:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Jean Foutre Premier

Ce qui est mental n'est pas ton fort,et surtout pas le calcul,on dirait!

1250contacts /an est un minimum pour garder son accréditation;c'est pas une moyenne!

600 toubibs,ça fait 300 spécialistes et 300 généralistes==>833 hab/généraliste

Nombre de visites et consultations par personne et par an :5

Prix d'une consult:18 euros d'une visite:28 euros ratio consult/visites:60/40==> prix moyen d'une prestation:22 euros

Revenus bruts moyens:833 x5 x 22=91630 euros ce qui fait en moyenne quand on retire les frais professionels et les impots: 30000 euros nets/an

Durée moyenne d'une consultation:17 min (en Grande Bratagne où les médecins sont fonctionaires,elles durent 4 minutes!!)

Durée de transfert en cas de visite:10 min

Durée moyenne d'un contact:22 min

Jours de boulots:250/an(on n'est pas des enseignants!)==>17 contacts/jours==>6.2h/j en contacts avec des patients

Temps administratif:1.5h/jours==>En moyenne;on approche les 8 h/j sans compter la formation(ma charge perso s'élève à 55 h/sem en moyenne + la formation).

e):Sans problème mais il y aura un gros supplément!!

NB:T'es de la police?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 12:54 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 10 Fév 2005, 20:59
Messages: 23
Localisation: France
bonjour,
je sais que ca n'a rien avoir avec le sujet, mais je profite de l'occasion pour expliquer mon problème.
j'ai un grand frère qui se plein de fièvre et d'avoir mal et des brûlures quant il fait pipi et qui son très fort, et il fait pipi souvent comme une fille.
bon après il dit qu'il n'a rien et tout va se passer son qu'il allait chez le médecin.
j'espère que c'est pas grave mais je voudrai lui trouver les mots qu'il faut pour le convaincre d'aller voir le médecin.
Je ne sais pas pourquoi les hommes sont fière et ne veulent pas aller voir le médecin ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 13:16 
Dressé
Dressé

Inscription: 25 Jan 2005, 11:51
Messages: 231
Localisation: Région parisienne
Allo Sabrina et bienvenue (cool l'avatar),

J'en profite pour détourner ton poste immédiatement avant que certains membres facetieux ne le fasse, avec moins d'humour. Ca me permet aussi de prendre un peu le parti de Lord Dralnar parceque je sais que les médecins sont des gens bons dans l'écrasante majorité des cas.

Tu ne trouveras pas on-line ici de conseils d'ordre médical. Ce site n'est pas un substitut et ne cherche pas a en avoir la vocation. Tu peux dire à ton frère que les infections urinaires arrivent aussi aux hommes avec dans 95% des cas la même bactérie (Ecoli). La question est de se dépasser en face de cette infection car s'il en est au points d'avoir des brulures c'est que sont organisme n'a pas su contenir l'infection. Un tratement antibiotique va regler la situation sous 48H. S'il tarde, ce sont les reins qui vont être attaqués et là c'est l'hopital d'urgence.

Ca devrais suffire. C'est pas le médecin qui fait l'analyse donc l'argument de montrer son pénis n'a aucune valeur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 13:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Salut

Je dirais même que si ton frère a de la fièvre,c'est qu'il est déjà au stade de l'infection rénale(ou alors une prostatite aigue mais c'est moins probable) et non plus seulement de la vessie et donc qu'un avis médical est assez urgent.

Tu peux lui dire que c'est plus grave qu'une bronchite et ,qu'en effet, il risque fort de se foutre les reins en l'air!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 13:52 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 10 Fév 2005, 20:59
Messages: 23
Localisation: France
merci


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Fév 2005, 14:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6902
48 heures bibi yoghi ? Rallonge quelques jours de plus pour le traitement aux antibiotiques ma chérie...
J'ai moi aussi l'impression qu'on déraille un peu avec ce topic ! Il partait d'un rapport sur l'homéopathie non ?

Je doute que montrer sa quéquette soit ce que craint le frérot de Sabrina, (ce serait pas ton Jules ?) mais plutôt le doigt bien enfoncé dans le fion, que ne manquera pas de lui proposer l'urologue.

Ni pronostics ni diagnostics, please... :!:
A+


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com