Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 25 Mar 2019, 12:45

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 137 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 01 Fév 2008, 00:41 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
Moi je le vois le rapport, je viens de comprendre comment on faisait de l'huile de cannabis. On fait des liposuccions à des gros camés ! Ca c'est fort !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 01:48 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Allons, mettons enfin une parenthèse à cette niaiserie de discussion à la con.
Voici une de mes sources très graphique et sythétique Poulpeman (j'y ai quasiment pompé chacune de mes affirmations précédentes)... On ne peut faire mieux que de pomper au préalable, afin de s'y référer par la suite sans aucune difficulté, lorsque les sources sont demandées. J'ai attendu longtemps que ça morde, mais voici. A ton tour maintenant de me donner des éléments qui contrediraient cette page explicative de la Washington State University - et les affirmations que j'en ai extraites.

Image
Chart A: This chart illustrates a person who only smokes once.
Using 7 days as an average half life, one can see that the student still has approximately 200 ng of THC in his or her system a week after smoking. (The THC levels used for this illustration are accurate as to actual expected levels in a person.)


Image
Chart B: This chart illustrates the point that even if someone is smoking on the weekends or once a week, that person’s baseline THC level will continue to rise because of the 7 day half-life.
(Usually, the baseline will not continue to rise in a linear fashion but level off depending on a person’s metabolism and fat content.)


Ce qui importe le plus ici est l'insistance des deux graphiques, non pas sur la très longue "perduration" de ce stupéfiant - ça tout le monde est en phase; mais sur l'insistance que les niveaux de THC donnés, sont chiffres en Nanogrammes...

La page insiste plus haut sur ceci (que je m'étais permis de traduire à ma manière) : Due to it being fat soluble, THC has a half-life of 2-10 days (depending of the quantity of THC ingested). This means that it will take between 2-10 days for only half of the THC to leave your system. Half the amount stays put! When THC is measured in the body (usually through urinalysis) it is measured in nanograms (n-9) which is one billionth of a gram!
In comparison LSD, which is widely considered one of the most potent drugs, is measured in micrograms, one millionth of a gram. THC actually is one of the most potent psychoactive drugs of which we know. If it were water soluble as opposed to fat soluble, it would be too potent to use. The user would go into a psychotic state (no fun).


http://www.adcaps.wsu.edu/default.asp?PageID=224

:mrgreen: Maintenant, puisque l'on y reconnaît aisément toutes "mes" affirmations précédentes, j'ai donc accédé à l'exigence de sources... Il s'agirait maintenant pour Poulpeman de démontrer que les chiffres et affirmations de cette page sont faux. Car moi je veux bien le croire, mais il me faut du matos et des justifications. Pas envie de croire sur parole Poulpeman ni Godzilla. On n'est pas sur sceptiques du Q.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 13:09 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Bonjour Raf Hillman,

Tu nous ressort ici tes dosages urinaires.
Et tes graphiques parlent de l'accumulation du THC dans l'organisme.
Bref, rien à voir avec la choucroute.
Je me trompe ou tu n'es pas très à l'aise avec le sujet ?

Raf Hillman a écrit:
Moi non plus ! On s'en fout. On attend que ça morde, c'est tout.

Si pour toi le seul but de cette discussion est la provocation, je prefère y mettre fin de suite. Je ne suis pas interessé par ce genre de petit jeu puéril.

De toute façon mes interventions sont suffisantes.
Les lecteurs auront assez de jugeotte pour savoir de quoi il retourne.

Bien cordialement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 15:34 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Au final, je ne sais plus vraiment qui soutient quoi...
J'ai une question (comme d'habitude) qui pour moi est la question fondamentale:
Combien de millilitres d'huile de cannabis faut il fumer pour obtenir les effets hallucinogènes de quatre buvards dissouts sous la langue? (en considérant qu'on puisse comparer les deux effets)

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 16:46 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Bonjour Cajypart,
Cajypart a écrit:
Combien de millilitres d'huile de cannabis faut il fumer pour obtenir les effets hallucinogènes de quatre buvards dissouts sous la langue? (en considérant qu'on puisse comparer les deux effets)

Je ne suis pas sur que tu puisses atteindre le meme niveau d'hallucination. Quatres buvard ça fait près de 1mg de LSD, donc de bonnes hallucinations.
Le cannabis ne provoque pas le meme type d'hallucinations : il s'agit, pour le THC, d'hallucinations auditives (non-verbales : plutot des sons). Je n'ai rien trouvé au sujet d'hallucinations visuelles. Si celles-ci existent, elles doivent etre très rares.
D'une manière générale, le terme hallucination (pour le THC) fait plutot référence à la distortion des perceptions (principalement de l'espace et du temps) et au pire à des accès psychotiques (genre "bad trip") : anxiété, paranoïa, délires, dépersonnalisation, etc.

En tout cas si tu cherches l'hallucination, je te suggère d'utiliser le LSD plutot que le cannabis 8-) . Tu as plus de chances d'avoir des hallucination et moins de risques de taper une crise d'angoisse due à un exces de THC.

Article 3 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 : le "fait d'inciter ou d'amener publiquement autrui, par quelque moyen que ce soit, à commettre l'une des infractions établies conformément au présent article ou à faire illicitement usage de stupéfiants ou de substances psychotropes" et exige des parties qu'elles adoptent les mesures nécessaires pour conférer, conformément à leur droit interne (1) , un caractère pénal à de telles infractions.
(1) En France : L' incitation à la prise de stupéfiants est un délit pénal passible de prison, selon l'article L 3424-4 du Code de la Santé, qui réprime l'incitation à la prise de drogues.
Raf Hillman


Mais bon, la drogue c'est mal. Mieux vaut s'en passer.

Amicalement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 18:02 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Poulpeman a écrit:
Tu nous ressort ici tes dosages urinaires. Et tes graphiques parlent de l'accumulation du THC dans l'organisme. Bref, rien à voir avec la choucroute. Je me trompe ou tu n'es pas très à l'aise avec le sujet ?

Allons, cesse un peu tes stupidités.
Ou je me trompe, ou t'as un orgueil peu adapté aux libres manières de ce forum... arf. Dans ce forum, pas d'ostracisme et peu importe qui on est, peu importe la formation de chacun, on démontre ou on s'abstient. Suggérer que TOI tu sais, mais pas les autres, est hors-la-loi et n'a aucun poids. Nul et non avenu, tout comme le négationnisme et la tromperie sur la marchandise. On ne ment pas dans ce forum, ce n'est pas un argument.

Les graphiques et les données que je t'ai fournis sont accablants, accablants :
- d'une part, le premier tableau, A, commence au premier jour ou instant de la consommation, c à dire qu'il n'indique aucune accumulation par consommation successive de THC, mais le taux de THC dans l'organisme lors de la première consommation mesurée, puis son élimination durant les jours suivants. "A, This chart illustrates a person who only smokes once".

- d'autre part, ils proposent tous, le A comme le B, 400 Nanogrammes de THC dans l'organisme, lors d'une première consommation. Et pour le B, il indique le taux d'accumulation s'il y a encore fumette de joints ultérieurs.

Accablant ce document. On est loin de tes 38 mg sortis de cul, crâne d'oeuf, c'est à dire que le taux de THC dans l'organisme est 100 000 fois moindre que le chiffre que tu donnas dès le départ. Moindre taux (100 000 fois moindre), à effet psychoactif observé, signifie puissance supérieure de... bah, de 100 000. :mrgreen:
Poulpeman a écrit:
De toute façon mes interventions sont suffisantes. Les lecteurs auront assez de jugeotte pour savoir de quoi il retourne. Bien cordialement.

Mé non mé non pauvre type.
Tu t'es planté comme un malpropre, et tu veux quitter en claquant la porte. Pas CLAQUER la porte. Faut R E F U T E R !
Goldie a écrit:
Les dosage urinaires n'ont pas de rapport avec la puissance du THC.

:mrgreen: Ca a un rapport direct avec la quantité de THC dans l'organisme. A partir de là, on évalue la puissance psychotrope à taux de molécules comparées. Toujours sous les réserves déjà exposées, pour deux molécules très différentes.

Poulpeman, asséneur de dogmes a écrit:
Le cannabis ne provoque pas le meme type d'hallucinations : il s'agit, pour le THC, d'hallucinations auditives (non-verbales : plutot des sons). Je n'ai rien trouvé au sujet d'hallucinations visuelles. Si celles-ci existent, elles doivent etre très rares. D'une manière générale, le terme hallucination (pour le THC) fait plutot référence à la distortion des perceptions (principalement de l'espace et du temps) et au pire à des accès psychotiques (genre "bad trip") : anxiété, paranoïa, délires, dépersonnalisation, etc.

Tu n'en sais foutre rien.
Tu ne fais qu'émettre le préjugé si répandu de LSD = hallus, THC = pas hallus. C'est ridicule.
Ce forum n'est pas une plateforme à dogmes et idées reçues. Le propos de ce topic est précisément d'exposer des éléments. Ton affirmation d'hallucinations surtout auditives par le THC, tu le sors aussi de ton cul. Je te conseille de justifier chacune de tes affirmations, c'est ainsi que cela fonctionne.

Dans ce même topic, un récit d'hallucination visuelle est proposé. je sais donc maintenant que tu n'as même pas lu le topic.
" [...] Les expériences des uns au Québec ou en Europe ne sont pas celles d'autres à Kathmandou ou Pokhara, ou ailleurs Je suis désolé pour vous si votre argent passe dans de la "mauvaise" herbe régionale que vous payez au prix fort. Soit jusqu'à 50 fois plus chère qu'en Asie, dans les zones de production. Navré pour vous si par mesure d'économie vous n'en mettez pas en suffisance dans vos pétards non plus pour expérimenter l'effet hallucinogène du THC. Tout aussi navré si, comme Jonathan, vous prenez votre expérience personnelle de consommateur au rabais pour une généralité ou une science exacte. J'ai moi-même expérimenté ce qu'un bon dosage "d'excellent" haschich népalais, peut donner comme effets. Fumé dans un chilom que l'on passait de main en mains, préparé avec le shit de la région de Pokhara, j'étais comme plombé après 3 taffes seulement. Terrasé par la puissance de ce haschich. J'entendais une musique merveilleuse venant de nulle part, simultanément que je voyais des serpents à mes pieds en hologramme, qui dansaient et naissaient les uns des autres à partir d'un point situé à 20 cms du sol, avant de tomber vers le sol et s'évanouir sous mes pieds. Durant peut-être un bon quart-d'heure, j'ai moi-même changé volontairement la couleur et les motifs des écailles des serpents qui frétillaient. C'étaient des couleuvres au départ, pupilles rondes, puis j'ai commencé à voir des vipères aux pupilles verticales. Des expériences similaires à Calcutta, en Inde, toujours en fumant le chilom. Pas à chaque fois bien entendu, mais selon aussi la quantité que je fumais, ces hallucinations sont survenues à plusieurs reprises en 4 semaines, sans crier gare: une d'entre elles je voyais les gens autour de moi bouger par saccades, leurs lèvres vibraient, comme en fibrillation cardiaque. C'est ce à quoi cela me faisait penser. Le plus souvent, une musique accompagnait ces hallucinations dont je savais parfaitement que c'en était, et ne m'effrayraient pas du tout. "

Goldie, dogmaticien a écrit:
Pas de rapport entre les effets psychomoteurs et les hallucinations. Les effets sur les différentes fonctions dépendent de la dose. Et j'ai parlé de très fortes doses (pour les hallucinations). Il ne me semble pas que 38mg, ce qu'on trouve dans un "gros joint", soit une très forte dose.
Là encore on a un problème de chiffre.

Tu es décidément une nullité absolue. Relis-toi un peu bordel de merde !
Ecrire pareils contre sens, j'aurais honte à ta place : Le rapport est direct. Plus le dosage de THC est fort, plus la psychomotricité est boiteuse. c'est démontré. Puisque l'on suppose tous qu'il doit y avoir fort dosage pour obtenir des Hallucinations, il y a donc corrélation entre perte d'aisance psychomotrice, et taux de THC pour développer des hallus.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 19:03 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
Les graphiques et les données sont accablants:

Honnêtement, je vois pas trop ce que tu cherche à démontrer...Tout ce que ça m'apprend c'est que plus on fume, plus on a de THC dans le sang...
Qu'essayes-tu de dire?
Que si on fait abstraction du mode d'admission et d'assimilation du produit, le potentiel psycho-actif du THC est supérieur à celui du LSD?
Moui, peut-être bien...Mais c'est assez peu intéressant de savoir cela.
C'est un peu comme le fait de savoir que bouffer un kilo de sel ou boire quinze litres d'eau en une demi-heure peut être mortel: cela ne correspond pas une réalité de consommation...


Toute cette discussion, partie sur sceptiques du Q, tourne autour du dogme THC = peu puissant, pas hallucinogène. Le fait d'affirmer le contraire et de réfuter ces abrutis de SQ, valut à Grizzlyquébécois le bannissement. C'est le fil rouge de cette discussion. :mrgreen:
A propos, TOUTE affirmation gratuite dans ce topic sera dorénavant effacée sans crier gare. Ce sujet de discussions traite de produits stupéfiants, assez sérieux donc pour que ce forum ne serve pas de plateforme à dogmes gratuits. Ou vous justifiez vos propos, ou vous vous abstenez. Les opinions minimisant ou amplifiant X ou Y, sans justification des uns comme des autres, n'ont aucune utilité et n'ont pas leur place ici.
Raf Hillman

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 19:55 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Hello Raf Hillman,

Raf Hillman a écrit:
d'autre part, ils proposent tous, le A comme le B, 400 Nanogrammes de THC dans l'organisme, lors d'une première consommation.

400 nanogrammes de quoi ? Dans le sang ? Par litre ou par mL ? C'est meme pas précisé dans tes graphiques.
Ils parlent de taux urinaire quelque part, je suppose donc qu'il s'agit de ng de THC par mL d'urine.
Bref, rien à tirer de tous ça.


Tu n'as pas envisagé par hectolitre d'urine, Einstein ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Fév 2008, 20:57 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
J'ai moi-même expérimenté ce qu'un bon dosage "d'excellent" haschich népalais, peut donner comme effets. Fumé dans un chilom que l'on passait de main en mains, préparé avec le shit de la région de Pokhara, j'étais comme plombé après 3 taffes seulement. Terrasé par la puissance de ce haschich. J'entendais une musique merveilleuse venant de nulle part, simultanément que je voyais des serpents à mes pieds en hologramme, qui dansaient et naissaient les uns des autres à partir d'un point situé à 20 cms du sol, avant de tomber vers le sol et s'évanouir sous mes pieds. Durant peut-être un bon quart-d'heure, j'ai moi-même changé volontairement la couleur et les motifs des écailles des serpents qui frétillaient. C'étaient des couleuvres au départ, pupilles rondes, puis j'ai commencé à voir des vipères aux pupilles verticales.

Il faut tout de même savoir que le "népalais rose" tout comme le "black Bombay" peuvent être coupés à l'opium dans certains cas. Mais il m'est arrivé une expérience similaire avec de l'herbe fumée pure. Sur un mur en crépi m'est apparu comme un dessin animé, des traits qui se déformaient, en morphing (un peu comme le générique de thalassa). Des scènes plus ou moins cohérentes s'enchainaient: des marins sur un bateau, des cannibales sur une ile, des enfants qui jouent au ballon...Pas de son par contre...
Je l'ai vécu comme quelque chose d'amusant.
Le précédent témoignage, s'il décrit l'hallucination ne dit pas si l'auteur a vécu cela de manière désagréable.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 00:07 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Cajypart a écrit:
Donc, si je comprends bien, à mon témoignage, tu lui préfère...un autre témoignage!!!
Laisse-moi rire...Tu agis vraiment comme un croyant.

Et un point Godwin, un.
Ce que rapporte Grizzlyquébécois est un récit très intéressant et très descriptif. Quant à toi, tu n'avais témoigné de rien. Tu avais seulement affirmé gratuitement. Inutile est stupide, rien à foutre. Il a ensuite suffit d'attendre que tu traites autrui de croyant, comme d'hab...

Poulpeman a écrit:
400 nanogrammes de quoi ? Dans le sang ? Par litre ou par mL ? C'est meme pas précisé dans tes graphiques. Ils parlent de taux urinaire quelque part, je suppose donc qu'il s'agit de ng de THC par mL d'urine. Bref, rien à tirer de tous ça.

Tu ne le sais même pas, pauvre abruti ? Tu rejetais donc des données de niveau dont tu n'avais même pas compris l'essentiel ?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 00:27 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
Actarus nous dit :

Citation:
En tout cas si tu cherches l'hallucination, je te suggère d'utiliser le LSD plutot que le cannabis . Tu as plus de chances d'avoir des hallucination et moins de risques de taper une crise d'angoisse due à un exces de THC.


Je crois qu'il va falloir préciser un peu ce que chacun entend par hallucinations. Un truc me perturbe dans cette phrase, c'est cette opposition entre hallucination et "bad trip". Pour moi, la frontière n'est pas aussi franche quelle paraît à Golgoth 35. Je rangerais même ces crises d'angoisses dans le rayon des hallus. Je n'ai pas envie de trop étaler les trips que j'ai eu sous THC mais cliniquement ils font partis du rayon araignée dans le plafonds. Pas besoin de voir des éléphants roses pour halluciner, c'est même le degré zéro de l'hallu selon moi, mais la perception qui te fait criser sans que tu ne puisses plus exercer aucun esprit critique, jusqu'à tu ne puisses plus te dire que tu hallucines, c'est à dire confondre, te fondre, dans ton trip au point qu'il soit le réel pour toi, même après la descente, même longtemps (des semaines, des mois, des années) après la prise, voilà une putain d'hallucination qui perdure non ? Vraiment rien à voir avec des figures sur un mur, non ? Enfin ce que j'en dis moi, c'est pour en dire. Néanmoins, je me répète, avec le cannabis, toutes sortes de modifications sur les plans de l'odorat, de l'ouie, du goût, de la vue, sont accessibles, je ne comprends pas cette opposition entre LSD, prétendument plus actif, et le THC moins ou pas hallucinogène. Vraiment je ne comprends pas. Les deux sont classés au rayon des psychotropes psychédéliques l'un naturel (THC) l'autre synthétique (LSD), en un mot ce sont des substances hallucinogènes figurant dans le même tableau de classement pharmacologique sans distinction d'effets (forcement subjectif). Bref bref.

Non, j'ai beau relire la phrase que j'ai quoté de Poulpeman, pour qui veut ou sait lire, je ne peux m'empêcher de rester sur la ligne rouge qu'a rappelé Raf Hillman quant à cette discussion.

Jean Peplut dit le chamane. :dingue2:

Pour Poulpeman :



Mais peut être préfères-tu ce qui passait en alternance ?

http://www.youtube.com/watch?v=Bm54UYkEe9M

Ou alors :

http://www.youtube.com/watch?v=ghVGyxYkWSQ

Ou bien :

http://www.youtube.com/watch?v=3t798rdqyoA
:D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 05:03 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Bon, promis, après, j'arrête. J'ai du mal à quitter une discussion finalement.
Citation:
Quant à toi, tu n'avais témoigné de rien. Tu avais seulement affirmé gratuitement. Inutile est stupide, rien à foutre. Il a ensuite suffit d'attendre que tu traites autrui de croyant, comme d'hab...

Si c'était si ridicule, il te suffisait de démonter mes affirmations puisqu'elles étaient soit-disant gratuites. Ce que tu fais habituellement: ridiculiser l'adversaire est une de tes armes favorites. Le fait que tu les ais effacées ne prouvent qu'une chose: elles t'embarrassaient car tu n'était pas en mesure de les contredire, et qu'elles ne servaient pas ton discours. Tu as finalement fui par cette censure la discussion bien avant moi.
Je rappelle quelques une de mes affirmations gratuites (mais vérifiables):
Une des manière de consommer le Lsd est par la transpiration: ainsi il est archi-connu que Jimmy Hendrix plaçait un buvard sous son bandeau, à même la peau, pendant ses concerts.
Le fondateur de Pink Floyd, Syd Barett, a été interné à la suite d'une prise massive de LSD. Aujourd'hui encore, il vit seul avec sa mère. Il peut prendre de nouveau ses repas tout seul.
Vite! Vite! Censurons! Ces affirmations sont monstrueuses de débilité!

(Syd Barrett est décédé en 2006...) Ton "témoignage" consistait en une ligne de 8 mots : "J'ai eu 3 hallucinations avec X produit, et 2 avec Y produit". Point. Ce "témoignage" était diffusé parmi toute une série d'affirmations infondées, non objectivées, j'ai donc supprimé le tout sans faire de détail. Et chacune de vos affirmations gratuites, sans objectivation, ou de transformation des propos d'autrui, suivra le même chemin - vu la gravité du sujet, cela s'impose.
Par ailleurs, je ne vais plus m'emmerder à répondre courtoisement aux tentatives diffamatoires d'un coco-négationniste comme Cajypart, ni corriger ses transformations de phrase des autres... Je supprime dorénavant. Un Cajypart qui a démontré un peu partout les limites discursives de son esprit délabré ne va pas imposer ici sa connerie.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 12:13 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
Cajypart sur le départ,

Citation:
"oh! j'encaisse bien le cannabis, je peux bien prendre du LSD, tonton Raf Hillman et tatie Jean Peplut ont dit que c'était exactement pareil voire plus léger!".


Ca va pas bien mon grand, t'as pas eu ta piquouze ? Tu renverses totalement mes propos, est-ce que j'ai écrit ça dans cette discussion ? Où ça j'ai écrit que le LSD était plus léger ? Les piqûres à ton orgueil te font vite divaguer cajypart. Tu deviens stupide vraiment. J'écris juste que le cannabis est une substance classée au rayon hallucinogène et que dire qu'il est moins actif ou puissant que le LSD n'a pas de fondement. Tu veux des exemples de mecs décalqués du bulbe par le THC, ou autres suicidés ? Dans toute cette discussion c'est plutôt Poulpeman, et toi qui rame derrière sans savoir où tu vas, qui écrit d'ailleurs, que le shit c'est "bad trip" et le LSD good hallu. Tu veux hiérarchiser les drogues selon leurs "dangerosités" entre elles, moi je m'en fous je trouve cela même complètement débile comme concept et de se livrer à pareil raisonnement, et tu te bases sur quoi mon petit cajypart, sur le trip hallu ? Bravo, en voilà une classification qu'elle est scientifque. Puis d'abord c'est pas le débat, et je ne favorise aucune substance par rapport à une autre, pas du tout ma came de faire ça.

Ne mélange pas tout et ne travestis les positions STP ! Non mais !

Selon toi comment classer la "dangerosité" des états suivants : une balle dans le ventre, une flèche dans le ventre, un obus sur la tronche, un couteau dans le ventre, un pieux dans le ventre ou un cajypart blessé dans son orgueil ? :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 14:42 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
En fait, tout remis dans l'ordre, c-à-dire en remettant le THC/litres (en non en ng/ml) afin de le comparer à la proportion du LSD en µg/kilos, il résulte que le THC - à masse de molécules comparables - est dans une (large et prudente) fourchette allant de 50 à 500 fois plus "potent" que le LSD... !!! En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum.

Raf Hillman affirme ici que le THC est plus fort que le LSD.

Raf Hillman n'a pas affirmé ce que tu écris, mais ce qu'il a écrit !
C'est la toute dernière fois que tu transformes les phrases d'autrui.


Sauf qu'il compare ce qui n'est pas comparable à mon sens (c'est l'objet de mes objections): c'est un peu comme s'il me disait qu'un kilo de patates était égal à un kilo de tomates, sauf que pour ma bolognaise, les patates, ça le fait pas...

Tous, depuis le début de la discussion, avons acquiescé que ces molécules sont différentes mais que nous voulions néanmoins jouer au jeu de les comparer. C'est pas maintenant, après que les comparaisons ne vont pas dans le sens de tes préjugés, qu'il faut sortir ça, gougnaffier !
Raf Hillman


Citation:
Tu veux hiérarchiser les drogues selon leurs "dangerosités" entre elles, moi je m'en fous je trouve cela même complètement débile comme concept et de se livrer à pareil raisonnement, et tu te bases sur quoi mon petit cajypart, sur le trip hallu ?

C'est bien là que se situe le désaccord: vous mettez tout dans le même sac en niant toute distinctions entre drogues. Ce qui ressort de votre discours c'est cannabis=LSD=cocaïne=morphine=héroïne=que sais-je encore...

Non, pas du tout. Pure invention de ta part, sortie de ton imagination.
Raf Hillman


On compare deux molécules différentes, qui certes peuvent avoir des effets similaires, occasionnellement.
Il suffit d'avoir fait une fois l'expérience du LSD et du cannabis pour se rendre compte qu'on a pas affaire à la même drogue. Tout comme il suffit de gouter une fois des patates et des tomates pour pouvoir les distinguer.
Tu me parles de science? L'expérimentation fait partie intégrante de la pratique scientifique.

Article 3 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 : le "fait d'inciter ou d'amener publiquement autrui, par quelque moyen que ce soit, à commettre l'une des infractions établies conformément au présent article ou à faire illicitement usage de stupéfiants ou de substances psychotropes" et exige des parties qu'elles adoptent les mesures nécessaires pour conférer, conformément à leur droit interne (1) , un caractère pénal à de telles infractions.
(1) En France : L' incitation à la prise de stupéfiants est un délit pénal passible de prison, selon l'article L 3424-4 du Code de la Santé, qui réprime l'incitation à la prise de drogues.
Raf Hillman


A un moment, tu as dit:
Citation:
Reformulé proprement, on peut dire que celui qui n'a jamais fumé, absorbé des substances actives devrait se tenir éloigné de cette discussion.

Je pense que tu avais raison.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 14:59 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Bonjour Raf Hillman,
Raf Hillman a écrit:
Poulpeman a écrit:
400 nanogrammes de quoi ? Dans le sang ? Par litre ou par mL ? C'est meme pas précisé dans tes graphiques. Ils parlent de taux urinaire quelque part, je suppose donc qu'il s'agit de ng de THC par mL d'urine. Bref, rien à tirer de tous ça.

Tu ne le sais même pas, pauvre abruti ? Tu rejetais donc des données de niveau dont tu n'avais même pas compris l'essentiel ?

Ben non je ne comprend pas tes graphs (dumoins pas les valeurs utilisées).
Si tu arrives à en tirer des mesures valables (quantité de THC absorbée, quantité de THC dans le sang), je veux bien que tu m'expliques.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 15:37 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
C'est laborieux, je suis down à te lire cajoline.

Primo, t'es tu déjà fait enculer ? Si non, cela t'empêche-t-il de parler de sodomie ? Si oui, en quoi ton avis serait-il plus pertinent ? Questions très très sérieuse cajypart. Lorsque je disais que celui qui n'a pas touché, s'écarte de la discussion, je taquinais le quidam. De quoi pourrait-on bien discuter sinon hein, je te le demande. On peut confronter, et utiliser des informations, des études sur un sujet dans un raisonnement sans pour autant avoir testé dans sa chair le dit sujet, n'est-il pas ? On ne comprend pas mieux le cerveau en s'opérant soi-même, ça se saurait... Mais peut-être l'as tu fait ce qui expliquerait cela. :wink:

Deuxio, ben oui les drogues hallucinogènes ont des effets hallucinogènes, piètre tautologie, et pas occasionnellement les mêmes effets (pourquoi diantre tous tes propos tournent uniquement sur cela ?) comme tu le sous-entends, je sais c'est bête mais c'est ainsi, et je n'y suis pour rien si le cannabis est classé dans cette famille de substances phsyco-actives psychédéliques comme le LSD. Le nies-tu ?
Alors faudrait quand même arrêter de délirer dans le vent. Le reste est vachement subjectif, je me répète en quoi l'hallucination au sens strict et clinique est différente entre THC et LSD ? Qu'est ce que c'est que cette connerie sans nom de dire que l'un est plus hallucinogène que l'autre ? Une hallu c'est une hallu. Mais où je suis là bordel ?

Il n'y a pas de "dangerosité", c'est quoi ça d'ailleurs, chacune de ces substances présente un danger. Maintenant, l'une est-elle plus puissante que l'autre, une molécule de THC et une molécule de LSD ont toutes deux un effet chimique instantané, je ne sais pas ce que veut dire "puissante" (tu parles d'un terme en science !) dans ce cas. Et les deux ont des effets hallucinogènes (dont l'expérience et le rendu peut être différente certes et alors !). Merde mais faut le dire en quelle langue ?

Comme Raf Hillman, je pense que le fait que le THC soit lipophile est une des clés de cette banalité affligeante qui fait qu'on trouve systématiquement le qualificatif "puissant" collé au terme LSD. C'est là qu'il faut creuser pour qui aime chercher. :mrgreen:

Moi je pense que tu t'attaches trop, cajypart, à la nature des effets produits, illusions, sons, couleurs, formes, perceptions qui peuvent varier et que tu fais une classification sur cette base. Ben, je suis désolé, ça reste bigrement subjectif de raisonner ainsi dans ce domaine.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 16:15 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
Primo, t'es tu déjà fait enculer ?

Ce n'est pas le sujet.
Citation:
Si non, cela t'empêche-t-il de parler de sodomie ?

Bien sur que non, mais je me garderais bien alors de dire qu'une sodomie, c'est la même chose qu'une fellation, pourtant les deux sont classées dans la catégorie "pratiques sexuelles".
Citation:
Si oui, en quoi ton avis serait-il plus pertinent ?

il ne ferait certes pas autorité, mais par contre il permet d'apporter un peu de vécu, de témoignage à la discussion. Raf Hillman a estimé que mon avis était tout simplement "inutile et stupide" (je cite) et l'a supprimé. Il estime donc qu'il est moins pertinent. Encore une fois, je ne suis pas sur que tu ne renverse pas les rôles. Je ne suis pas celui qui nuit au dialogue.

Article 3 de la Convention des Nations Unies contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes de 1988 : le "fait d'inciter ou d'amener publiquement autrui, par quelque moyen que ce soit, à commettre l'une des infractions établies conformément au présent article ou à faire illicitement usage de stupéfiants ou de substances psychotropes" et exige des parties qu'elles adoptent les mesures nécessaires pour conférer, conformément à leur droit interne (1) , un caractère pénal à de telles infractions.
(1) En France : L' incitation à la prise de stupéfiants est un délit pénal passible de prison, selon l'article L 3424-4 du Code de la Santé, qui réprime l'incitation à la prise de drogues.
Raf Hillman


Citation:
Deuxio, ben oui les drogues hallucinogènes ont des effets hallucinogènes, piètre tautologie, et pas occasionnellement les mêmes effets

C'est pourtant l'idée que je m'en fait. Cela repose sur mon expérience: c'est pas terrible, je sais, mais c'est tout ce que j'ai sur ce sujet. Et toi? Sur quoi repose ton affirmation?
Tu nous dit: "les drogues hallucinogènes ont des effets hallucinogènes". Il faut vraiment te remercier...Sans toi, on serait vraiment perdus..."et pas occasionnellement les mêmes effets".
Tu sous-entend donc que ces effets sont systématiques et de même nature. Il se trouve que cette affirmation est en contradiction avec mon expérience. Désolé.
Citation:
je n'y suis pour rien si le cannabis est classé dans cette famille de substances phsyco-actives pschédéliques comme le LSD. Le nies-tu ?

C'est un classement, rien de plus. Je n'aime pas trop les classements...Que ce soit pour les drogues ou pour les groupes humains.
Citation:
Il n'y a pas de "dangerosité", c'est quoi ça d'ailleurs, chacune de ces substances présente un danger.

Je suis d'accord avec la seconde partie de ta phrase: "chacune de ces substances présente un danger".
Après, ce sont des questions de probabilités pour déterminer la dangerosité. C'est comme tout: dans l'absolu tu peux crever en marchant dans la rue mais tu as plus de chance d'avoir un accident si tu roules sur autoroute en sens inverse à plus de deux cent kilomètres/heure.
Pour les drogues, c'est pareil, je pense qu'on peut évaluer les risques: de décès, d'internement, de dépressions, de désocialisation, etc...
Ce serait plus intéressant que de se mettre des oeuillères et de refuser de voir le problème dans le détail.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 16:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
Désolé pour toi si Raf Hillman dégage des parties de ton témoignage, il a ses raisons que ma raison ignore. Mais c'est pas bien grave.

Une sodomie n'est pas une fellation mais les deux vont dans un trou. Question d'appréciation et de dilatation. Tant qu'y a du plaisir, je ne vois pas pourquoi faire le distinguo. Qui plus est le flash dans ta cervelle, généré par le fait de sucer la bite qui vient de foutre ton cul peut dépasser en extase l'action mécanique du va et vient anale. :fr:

Personne ne nuit au dialogue, où j'ai dit ça moi, chacun y contribue comme il l'entend et selon ses capacités et motivations. Rien à battre de ça.

Je le redis calmement une dernière fois, chaque substance a ses effets hallucinogènes, et entre substances les effets peuvent être ou ne pas être similaires, rien à foutre je me fous de leur nature expressive. C'est pas du tout le débat. Pt'ain c'est pourtant claire ce que j'écris non ? Tu vas encore nous écrire longtemps que tu ne fais pas les mêmes trips sous LSD et sous THC ? Non parce que hein ça devient chiant. Il est évident que je ne vois pas le même paysage lorsque je prends le train pour Paris et l'avion pour beyrouth, merci pour cette découverte. Pourtant dans les deux cas je voyage. On va finir idiot dans ce topic dans peu de temps à continuer ainsi.

Si le tableau des substances psychédéliques est un classement et rien de plus pour toi, c'est tant mieux, mais permet moi de te dire que ton expérience n'a pas plus de valeur pour moi. Là on parle vraiment pour ne rien dire.

:chef: Le sujet est : THC Vs LSD !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 16:41 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Bonjour à tous,

Sur cette page (du NIDA : National Institue of Drug Abuse), on peut lire : "LSD (lysergic acid diethlyamide) is the most potent mood- and perception-altering drug known".

Charge de la preuve oblige, ceux qui défendent l'idée que le THC possède des propriétés hallucinogènes similaires au LSD doivent en fournir la preuve (références à l'appui).

Amicalement.



Pour le zispèce de trou du cul des pyrénaïques:
on t'a déjà expliqué que proposer une citation, ou page internet, qui dit X ou Y, sans le moindre raisonnement ni objectivation de leur affirmation, ça n'a aucune valeur. C'est la troisième fois que tu te sers de ce genre d'"argument" confortant l'opacité de tes préjugés. Bé non, Ce n'est pas un argument.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 17:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4018
Poulpeman,

Bravo, risible cette sortie de route. Tu fais dans le n'importe quoi mon pauvre. C'est écrit làààààààà ! Encore bravo :beer:

Notre réflexion ici consiste EXACTEMENT à interroger ce genre de dogme à la con !

On a déjà évoqué le problème de la lipophilie du THC en comparaison du LSD hydrophile. On parle de concentration, de masse moléculaire, de structure, de composition, de mode d'administration, de stabilité et de processus chimique. Et toi, et toi pour le moment tout ce que tu as à dire c'est du pointage de lien vers ce que nous remettons en cause. Pauvre cloche va ! Ca ne démontre rien du tout. C'est à celui qui affirme une chose de la prouver, enfin entre gens de bonne éducation s'entend. Donc nous on la conteste, ou on tente de le faire, maladroitement pour moi c'est possible, mais on interroge les truismes. Les affirmations ici sont de ton fait. Ca saute au yeux quand même.

Je te ferais remarquer que tu es le seul ici Poulpeman à faire affirmer ouvertement que les good trip se font sous LSD... Ce qui est de ta responsabilité. Et je pense que c'est une vision qui est plutôt, selon moi, conditionnée par cette affirmation communément admise de la "puissance du LSD", une espèce de nec plus ultra de la défonce psychédélique plutôt que rationnellement étayée (en ce qui concerne le sujet qui nous occupe, face au THC). Alors que nous pensons qu'il y a non pas une puissance intrinsèque de la molécule et de son action chimique mais que cet "avantage" généralement admis provient d'autres éléments. Où sont les études à doses moléculaires identiques ?

Analement.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Fév 2008, 17:54 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Salut Jean Peplut,
Jean Peplut a écrit:
On a déjà évoqué le problème de la lipophilie du THC en comparaison du LSD hydrophile. On parle de concentration, de masse moléculaire, de structure, de composition, de mode d'administration, de stabilité et de processus chimique. Et toi, et toi pour le moment tout ce que tu as à dire c'est du pointage de lien vers ce que nous remettons en cause. Pauvre cloche va ! Ca ne démontre rien du tout. C'est à celui qui affirme une chose de la prouver, enfin entre gens de bonne éducation s'entend. Donc nous on la conteste, ou on tente de le faire, maladroitement pour moi c'est possible, mais on interroge les truismes. Les affirmations ici sont de ton fait. Ca saute au yeux quand même.

La puissance du LSD et une chose communemment admise.
Je veux bien remettre ce principe en cause, mais jusqu'ici les chiffres qui ont été fournis ne le permettent pas.

Les chiffres fournis sont pourtant accablants, et n'ont pas été réfutés. Arf arf. On sèche ?

Jean Peplut a écrit:
Je te ferais remarquer que tu es le seul ici Poulpeman à faire affirmer ouvertement que les good trip se font sous LSD... Ce qui est de ta responsabilité.

J'avais mis un petit smiley pour faire comprendre que la remarque n'était pas à prendre au sérieux.
Jean Peplut a écrit:
Et je pense que c'est une vision qui est plutôt, selon moi, conditionnée par cette affirmation communément admise de la "puissance du LSD", une espèce de nec plus ultra de la défonce psychédélique plutôt que rationnellement étayée (en ce qui concerne le sujet qui nous occupe, face au THC). Alors que nous pensons qu'il y a non pas une puissance intrinsèque de la molécule et de son action chimique mais que cet "avantage" généralement admis provient d'autres éléments. Où sont les études à doses moléculaires identiques ?

J'ai donné certains chiffres pour etayer rationnellement cette affirmation.
Il en ressort que la dose hallucinogène du LSD se situe entre 100 et 300 µg.
L'OMS considère qu'un joint "standard" permet d'absorber plusieurs mg de THC. (les références ont été fournies précedemment).

Faux. Aucune donnée scientifique sur le niveau de THC dans le corps n'a été fournie par la page de l'OMS. Les seules données disponibles dans ce topic le sont par la page avec les graphiques (fournie par myself)

Je suis preneur pour toute autre donnée.

Amicalement


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Fév 2008, 02:39 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Je ne sais pas si tu t'es rendu compte, Raf Hillman, mais le topic manque pas mal de cohérence après toutes ces coupes franches...
Tu as censuré plus de la moitié de mes propos (que j'assume, tu peux appeler les flics) et ensuite tu te gausse de n'avoir aucune réfutation...
Penses ce que tu veux...Mais dans ta censure tu laisses penser que j'incite à la consommation de drogue. Je ne l'accepte pas. Je tiens à rappeler l'essentiel (faisons abstraction du différent argumentatif): le cannabis est une drogue. La personnalité est clairement altérée. Je n'en conseille évidement pas la consommation. Mon propos , qui a été supprimé par ta modération, Raf Hillman, n'était effectivement pas d'une grande qualité objective puisqu'il ne se basait que sur ma seule expérimentation mais n'avait d'autre objet que de vous faire partager celle-ci. En aucun cas il n'était question pour moi de minimiser les effets du cannabis mais plutôt de mettre en garde plus particulièrement contre les risques LSD, qui s'il est plus méconnu, est extrêmement présent dans la consommation de drogues de nos jours. Mais, Raf Hillman, tu estimes que toute position contraire à la tienne est forcément malfaisante dans ses intentions. Ce qui fait de moi un négationiste à tes yeux par exemple...Ce sont des mots trop forts, Raf Hillman. Je pense sincèrement que tu dois rater beaucoup de choses et beaucoup de gens en agissant de la sorte. Tant pis...Cette fois-ci, c'était vraiment le dernier message. A John Bonham.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Fév 2008, 19:50 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Je n'ai pas de position tranchée ici, si ce n'est que les dogmes vont bon train, et tu n'as fait que les répéter sans justifier ni objectiver tes impressions ni croyances. De même pour Poulpeman, et d'une manière non moins ridicule. Quand un document semble effilocher vos croyances, vous réagissez par des hoquets de répulsion : rejetant ici, puis tentant des sorties de route par là, mais jamais en vous attaquant au document lui-même par des contre-arguments - bande de petits avortons.

J'assume parfaitement de supprimer les messages illégaux qui peuvent causer du tort au forum et à ses propriétaires - ou de les laisser avec un message d'avertissement.
De même, j'assume parfaitement les retours imbéciles de ce genre, hurlant au loup et à la censure de leurs idées ***, lorsqu'ils sont pris pour cible. Ce n'est pas la première fois qu'un vieux débris se victimise et s'auto-glorifie se servant de la modération portée sur lui comme plus-value à ses messages. Pauvre cloche négationniste ! Crois-tu innover en proposant que tu fus censuré car tes idées*** dérangeaient ?

*** Te censurer pour tes idées, Cajypart ? Tu rêves ou quoi ? Quelles idées ? Tu n'as pas dépassé le balbutiement complaisant, ronflement de tes engrammages pétrifiés depuis un demi-siècle. Je te laisse le prix de consolation intact : croire que tes messages les plus vides d'arguments furent supprimés parce qu'ils contenaient des idées dérangeantes.

Oui, en effet, j'ai dû rater la grandeur de ton rang dans ce forum. Je ne regrette pas cet échec. A la revoyure, mon prince.

Citation:
A John Bonham.

Tu dédies ton post à un batteur clapsé du rock ?
T'as une p'tite case déplacée mon p'tit Cajypart, et une grosse tarentule qui se déplace dans les rayonnages.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2008, 08:47 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
Tu dédies ton post à un batteur clapsé du rock ?

C'est une manière athée de dire adieu.
Pour ce qui est du sujet en lui-même, grizzlyquébéquois a dit:
Citation:
Votre classification est une parmi d'autres qui classent elles le THC parmi les hallucinogènes, pour son effet hallucinogène. La mescaline est cinq mille fois moins puissante que par exemple le LSD, qui sans doute est le plus puissant de tous. CINQ MILLE FOIS moins puissante. La psilocybine, une des substances des champignons hallucinogènes, est quant à elle 1000 fois moins puissante que le LSD, pris comme référence. MILLE fois moins puissante. Ainsi, si psilocybine et mescaline sont considérés comme hallucinogènes dans le même tableau que le LSD, on n'a aucune raison d'en exclure le THC, qui à l'oeil a la puissance effective la plus proche du LSD parmi les 4 considérées. Peut-être 3, 4, voire 10 fois moins que le LSD, mais plus puissant que les deux autres.

Toi, Raf Hillman tu as dit:
Citation:
En fait, tout remis dans l'ordre, c-à-dire en remettant le THC/litres (en non en ng/ml) afin de le comparer à la proportion du LSD en µg/kilos, il résulte que le THC - à masse de molécules comparables - est dans une (large et prudente) fourchette allant de 50 à 500 fois plus "potent" que le LSD... !!! En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum.

Ainsi que:
Citation:
En fait, le terme potent dans ma phrase est l'équivalent du terme "puissant" dans les propositions du fil de discussions.

Ces chiffres, tu nous a proposé de les corriger car tu avais fait une erreur de 10^-3, voire de les corriger une seconde fois car tu as sous-estimé la quantité de LSD passant dans le sang de 1000. En résumé, tu nous propose que le THC, à masse de molécules comparables, est de 50 000 000 à 500 000 000 de fois plus puissant que le LSD.
Je rappelle les masses molaires des deux molécules (données par Poulpeman et non réfutées):
THC : 314,5g/mol
LSD : 323,4g/mol
C'est à dire que ce sont des masses molaires parfaitement comparables.
C'est ce qui ressort de cet échange.
Il se peut que j'ai mal compris ton propos. Eclaire donc ma lanterne.
A Diego Maradona!

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2008, 10:10 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Déc 2007, 18:38
Messages: 347
Localisation: Savoie
Citation:
Te censurer pour tes idées, Cajypart ? Tu rêves ou quoi ? Quelles idées ? Tu n'as pas dépassé le balbutiement complaisant, ronflement de tes engrammages pétrifiés depuis un demi-siècle. Je te laisse le prix de consolation intact : croire que tes messages les plus vides d'arguments furent supprimés parce qu'ils contenaient des idées dérangeantes.

J'émettais notamment l'idée saugrenue que le seuil de tolérance aux effets pouvait peut-être varier selon les individus voire chez un même individu au cours de sa vie, facteur qui selon moi serait à déterminer et à prendre en compte. Et d'autres choses...
Autant de facteurs que tu ignore dans tes calculs...Qui paraissent bien foireux...


Pauvre abruti. Si ces réponses individuelles ne sont ni inclus dans ce forum ni dans les notices des médicaments, c'est pour une excellente raison que comprendrait un enfant de 12 ans ! Il te faut vraiment un dessin ? De plus, dès la première page - par d'autres -, et encore avant que tu n'interviennes, - par moi-même notamment -, cela avait déjà été proposé.
Tu es un imbécile Cajypart, un vrai : de ceux qui, héroïques, vont taper dans tous les sens sauf là où il faut, et s'enfoncer dans la gadoue avec leur heaume et écusson, et finir noyés comme des petits cons.

_________________
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison.(Coluche)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2008, 17:26 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Cajypart, ton truc à toi ce sont les groupes de hard rock de merde, pas la compréhension de texte ni les comparaisons. Pour laisser ce topic/dîner de cons bien propre, j'ai donc nettoyé ton texte de toutes tes jérémiades hors sujet.

Cajypart a écrit:
Raf Hillman a écrit:
En fait, tout remis dans l'ordre, c-à-dire en remettant le THC/litres (en non en ng/ml) afin de le comparer à la proportion du LSD en µg/kilos, il résulte que le THC - à masse de molécules comparables - est dans une (large et prudente) fourchette allant de 50 à 500 fois plus "potent" que le LSD... !!! En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum.

Raf Hillman a écrit:
En fait, le terme potent dans ma phrase est l'équivalent du terme "puissant" dans les propositions du fil de discussions.

Ces chiffres, tu nous a proposé de les corriger car tu avais fait une erreur de 10^-3, voire de les corriger une seconde fois car tu as sous-estimé la quantité de LSD passant dans le sang de 1000. En résumé, tu nous propose que le THC, à masse de molécules comparables, est de 50 000 000 à 500 000 000 de fois plus puissant que le LSD.

:mrgreen: Non Cajy, non.
J'ai évalué selon les données disponibles, à ceci (comme c'est écrit plus haut : Il résulte que le THC - à masse de molécules comparables - est dans une (large et prudente) fourchette allant de 50 à 500 fois plus "potent" que le LSD... !!! En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum. Si le THC était hydrosoluble, une simple bouffée de joint corsé entraînerait le trouble psychotique immédiat. Le THC serait tout simplement trop puissant pour être consommé, et un joint entraînerait sans doute des séquelles mentales assez irréversibles. Ce serait un empoisonnement gravissime.

:mrgreen: Puis j'ai corrigé l'erreur d'écriture en microgrammes (que tu avais signalée), en µg, c à dire millionièmes de gramme (10-6), qui ne change rien à l'évaluation, car celle-ci tenait compte de µg et non de mg. Les chiffres que j'ai donnés et utilisés sont ceux de la page avec les graphiques. Mon erreur de script sur le forum n'a pas faussé mes évaluations, faites à partir des bons chiffres.

:mrgreen: Tu as donc jusqu'ici frauduleusement, à deux reprises déjà rien que sur ton dernier post, tenté de TRICHER sur mes posts, les réinterprétant d'une manière inacceptable, afin de faire croire que je donnerais 500 000 000 de fois au lieu de 50 à 500...

:mrgreen: Puis j'avais ajouté ceci : "Acablant ce document. On est loin de tes 38 mg sortis de cul, crâne d'oeuf, c'est à dire que le taux de THC dans l'organisme est 100 000 fois moindre que le chiffre que tu donnas dès le départ. Moindre taux (100 000 fois moindre), à effet psychoactif observé, signifie puissance supérieure de... bah, de 100 000. "
Qui donne 100 000 fois moindre niveau de THC par rapport au chiffre donné par Poulpeman (hormis que c'est bien en ml). Ca ne change rien non plus à ma première évaluation, qui est basée sur la même page, les mêmes chiffres, les mêmes données de la Washington university. Et n'est pas basée sur les "données" sorties du cul de Poulpeman.

Cajy a écrit:
Je rappelle les masses molaires des deux molécules (données par Poulpeman et non réfutées):
THC : 314,5g/mol
LSD : 323,4g/mol
C'est à dire que ce sont des masses molaires parfaitement comparables.
C'est ce qui ressort de cet échange.
Il se peut que j'ai mal compris ton propos. Eclaire donc ma lanterne.
A Diego Maradona!

En effet, tu démontres ici ne pas capter grand chose aux chiffres et notions que tu copies-colles.
A masse équivalente /=/ masse molaire comparables...
________________

Cajy, que tu sois invalide et en chaise à roulettes, comme tu l'as expliqué plus en amont, ça ne te discrimine pas ni ne te donne de privilèges sur un forum. Se gourer et avoir un peu de peine, tout le monde y a droit, mais le privilège de tenter de tromper sur les propos d'autrui, pour se soulager d'un bobo subi, je ne te l'accorde pas. Tout déglingué et handicapé que tu sois, désolé mec, mais tu retournes chez les tiens - toi et tes méthodes de fasciste.

Tu es un négationniste, je le réitère, au sens large (qui nie les évidences) et non restreint à l'holocauste. En référence notamment à notre discussion hautement sidérante et répulsive, où tu démontras aussi peu d'égards pour les tibétaines tirées à la carabine par les chinois, que pour les exécutions en masse de chinois. Tu me répugnas alors et tu ne me débecquetes pas moins aujourd'hui avec toutes ces tentatives avortées dont tu uses pour tenter de sauver ta face de pet. Mentalité fasciste, je l'ajoute, en référence à d'autres opinions émises par Cajy à gauche à droite, notamment une d'anthologie : acquiescer au "permis à points pour les journalistes". C à dire leur retirer le droit d'exercer leur métier et liberté d'expresssion, selon s'ils auraient fauté en informant "faux". Etc.
Tous ces graves signaux - lus à gauche à droite de ta plume -, font de Cajy un totalitariste en puissance.
Ben oui mon gars, je ne me suis pas renseigné sur le vrai personnage derrière le pseudo cajypart, ça ne me regarde pas et ça ne m'intéresse pas plus que ton âge ou ta puissance érectile, lire des monstruosités sous le pseudo Cajypart m'a suffit. Beurkh.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2008, 22:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Finalement, c'est un sujet maudit. Quelque soit le forum, il finit charcuté - sur certains plus que sur d'autres.

Mon cerveau est un outil de travail et comme je n'en ai qu'un, je tâche d'en prendre soin. En tant que non-consommateur, et ainsi que le recommande Jean Peplut, je me tiens donc soigneusement à l'écart de la discussion.

Si je me permets cependant, le rapport "effet / prix de la dose" me paraît plus pertinent que des considérations sur les masses molaires. Qu'importe le flacon pourvu qu'on puisse se le payer, en quelque sorte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Fév 2008, 22:29 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Oui. M'enfin, ce qui est vraiment pertinent est d'avoir des données et infos précises. On en tire ensuite ce qu'on veut. Les prix sont toujours assez fluctuants et relatifs au bled et au marché.

Amener la masse molaire de X et Y ici n'a strictement aucune utilité. Poulpeman avait peut-être pensé épater la galerie en amenant la masse molaire (disponible sur Wiki) lorsque je parlai de "à masse [moléculaire] équivalente".
Or j'avais trouvé utile et sympa d'appeler ainsi "à quantité (masse ou poids) de molécules psychoactives équivalentes/comparables". Cet idiot avait "mal capté", et Cajypart suit sa lignée en glapissant, remettant sur le tapis l'équivalence approximative de masse molaire entre les deux, ce qui n'a aucune utilité ni ne détermine rien du tout ici...

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Fév 2008, 14:17 
GO des Sceptiques du Québec
GO des Sceptiques du Québec

Inscription: 31 Jan 2008, 15:07
Messages: 14
Bonjour tout le monde
Raf Hillman a écrit:
Les chiffres fournis sont pourtant accablants, et n'ont pas été réfutés. Arf arf. On sèche ?

Quels chiffres ??? Ceux de ton graphique qui ne donne ni la methode ni les unités de mesures ?
Ce graphique que tu daignes vouloir expliquer ?
Parce que dire que ce graph est accablant, c'est bien beau mais encore faudrait-til etayer rationnellement cette affirmation.

Poulpeman a écrit:
J'ai donné certains chiffres pour etayer rationnellement cette affirmation.
Il en ressort que la dose hallucinogène du LSD se situe entre 100 et 300 µg.
L'OMS considère qu'un joint "standard" permet d'absorber plusieurs mg de THC. (les références ont été fournies précedemment).

Raf Hillman a écrit:
Faux. Aucune donnée scientifique sur le niveau de THC dans le corps n'a été fournie par la page de l'OMS. Les seules données disponibles dans ce topic le sont par la page avec les graphiques (fournie par myself)


Je redonne les chiffres de l'OMS :
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un joint contient entre 0,5 et 1,0 gramme de cannabis (moyenne de 750 mg) dont le contenu en THC peut varier entre 7,5 et 225 mg (1 à 30 %).
La quantité de THC transmis par la fumée est environ de 20 à 70 %, le reste étant perdu dans la combustion, la fumée. La fraction de THC dans le joint qui atteint la circulation sanguine est de l'ordre de 5 à 24 %. Donc si le joint contenait 100 mg de THC, 5 à 24 mg arrivent dans le sang.

(Référence)


--------------------------


:mrgreen: Mon petit bonhomme,
si la page à graphiques que je t'ai fournie ne t'a pas semblé académique, que dire de la tienne - où on y dit "selon les chiffres de l'OMS", mais sans donner la moindre référence où que ce soit ni à... L'OMS ni à l'étude ayant proposé ces chiffres (ce qui permettrait de vérifier). Par ailleurs, on ne sait même pas si les chiffres de l'OMS concernent ce seul passage-ci : "un joint contient entre 0,5 et 1,0 gramme de cannabis (moyenne de 750 mg) dont le contenu en THC peut varier entre 7,5 et 225 mg (1 à 30 %) "... ou inclut la suite aussi.
Bref, ta "source" est nullissime et en fait non référencée. Intéressant de constater qu'une page disant "selon l'OMS" est pour toi une source de l'OMS. Quand bien même il est fort possible que les chiffres donnés ne soient pas du vent, j'en ai rien à foutre - ils ne détruisent en rien la seule méthode scientifique pour évaluer la quantité de produit ingéréré, qui est soit par analyses d'urines, ou d'autres parties du corps, et qui donne des Nanogrammes de THC (ng par ml lorsqu'il s'agit d'urine ou du sang, et généralement ng/g lorsqu'on analyse des tissus du cerveau - je te l'explique puisque tu as un peu de peine).
Un apprenti laborantin en première, aurait su interpréter ces graphiques en un simple coup d'oeil.
ng = N A N O G R A M M E U S = billionnièmes de grammeuh ! :mrgreen:
Oui, je sais, ces nanogrammes ça fait bobo à tes préjugés, très bobo. Bah, faut attendre que ça cicatrise. Et en attendant, cesser de faire sourire toute l'équipe en fournissant des chiffres "comparatifs" dont le résultat donne une marge de manoeuvre minimum d'un facteur 1:500 d'ingestion, selon la modalité de consommation. Quoi de plus normal puisque c'est justement la caractéristique de cette substance naturelle: une différence énorme selon la manière de consommer et de préparer le produit. Ingestion calculée par Goldie par des multiplications, mais dont le résultat ne concordant pas avec ce que l'on trouve par les analyses d'urines et de sang - il n'arrive pas à surmonter cette problématique.
:mrgreen: Les analyses toxicologiques effectuées post mortem sont formelles :
- le THC persiste dans les zones du cerveau possédant des récepteurs à THC.
- le THC persiste dans le cerveau alors qu'il a déjà disparu du sang.
Aucune autre analyse ne convient qualitativement vu les modalités très particulières de distribution du THC et son "utilisation" par l'organisme. Tu peux hurler à la mort, rien n'y fera : tu ne peux dorénavant plus convaincre qui que ce soit que le THC n'est pas un psychotrope sous-évalué, à effet psychotrope hallucinogène devenu terrifiant, à effet immédiat dès la première taffe. Et en plus, à accumulation et élimination lente, si fumette ultérieure, pouvant déclencher des hallucinations d'une soudaineté absolument foudroyante, une "psychoperturbation" parfois terrifiante.

Raf Hillman


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Fév 2008, 17:55 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Bh, vu que ça a l'air de tellement titiller vos sens et préjugés, vous irriter, lorsque l'on bouleverse votre podium officiel, allons-y pour quelques couches en rab.

Dans ce même topic, on peut lire une description de LSD comparée au THC, de ce qui est appelé "puissance psychotrope ou hallucinogène terrifiante du THC" par son auteur. Une description d'hallucinations ayant surpris un consommateur qui, semble-t-il, avait justement accumulé un taux de THC comme le permet cette molécule :

"A contrario du LSD, qui est sans problème un hallucinogène plus fiable, le THC ne donne aucun signe précurseur de l'arrivée d'hallucinations si réalistes. Avec du LSD, sur 4 prises à des jours différents, 2 ont généré en franches hallucinations. Un chiffre que l'on ne peut pas espérer avec le THC sous fort dosage. Sous LSD, on entre très progressivement dans l'état "psychédélique" typique. On peut se douter assez facilement, par les signes précurseurs, que la phase hallucinatoire arrive et est inéluctable . On l'attend et on observe une transformation assez progressive de notre cognition. Par exemple, la géométrie des murs d'une salle perd peu à peu sa verticalité, la structure des murs semble développer une énergie autonome. Puis les autres matériaux différents de la salle développent leur propre aura, différent selon leur rigidité et densité moléculaire. C'est un trip "physique des matériaux" que j'avais fait: je pouvais ressentir un "aura" différent sur chaque matière, plastiques, textiles, néons, carrelages, selon leur densité moléculaire. Puis arrive une phase hallucinatoire assez amusante où la gravité me semble moins forte, les danseurs dans la salle font de plus grands sauts, des mouvements plus amples et légers. Leur densité moléculaire varie et la couleur de leur peau est plus vive, indiquant une densité moléculaire plus faible. Les flammes autour desquelles ils dansent accentuent leur couleur, parfois les flammes s'échappent du sol, s'envolent dansent et redescendent. Sans leur support de bûches. A ce moment-là, je suis en plein dans le psychédélisme hallucinatoire du LSD. Mes mains se touchent mais je ne sens pas de contact, je les frotte: les atomes de mes mains et de la peau ont perdu leur propriété d'adhérence. Elles glissent comme si elles avaient une lubrification parfaite. Pour vérifier, je tente de prendre le verre devant moi, mais je n'arrive pas à le détacher de la table. Pa parce qu'il serait soudé, mais parce que la densité du verre est devenue infinie, la couleur du verre est noire. Couleur infinie. J'attends alors que sa densité diminue, ce que la couleur devenant de plus en plus grise m'incitait à penser. Une déduction "logique" dans une situation hallucinatoire.
Ces hallus sous LSD étaient franchement plus vivables et gérables, lorsque l'on est assis dans une boîte de nuit spécialisée. Elles m'ont laissé un bon souvenir de "trip sur la physique des matériaux, selon leur densité et calorimétrie". C'est ainsi que j'appellerais cela. Une sorte d'hallucination assez globale qui s'est estompée doucement, doucement, sans crêtes angoissantes. J'ai eu de la chance, d'autres font de mauvais trips avec le LSD. Comparativement au LSD que je viens d'expliquer comme j'ai pu, je dirais que mes hallus au THC c'est une sorte d'ensemble d'objets qui apparaissent brusquement dans un contexte d'environnement assez logique et peu perturbé. Ce qui donne un contraste et effet de surprise violent. Effet de surprise par la soudaineté sans signes précurseurs ni mobilité apparente de l'environnement, déviant vers la crête hallucinatoire comme avec le LSD. En plus, l'effet semble encore plus puissant parce que l'on est déjà passablement stone, que tous les sens sont déjà amplement perturbés, alors que l'hallucination semble elle, extrêmement claire, venant du monde non psychédélique. C'est l'effet que me donnaient ces serpents qui dansaient : ils étaient plus clairs et nets que moi".


Bref, autant comme perturbateur des sens que comme hallucinogène (ce qui finalement est assez synonyme.... car un temps distordu comme une émotion de parano sont finalement des hallucinations/perturbations psychiques) le THC consommé sous préparations adéquates, exploitant correctement son potentiel, le THC terrasse.
Rentré depuis peu dans le rang des drogues dures (qu'il avait perdu on ne sait trop pour quelle lubrique raison) comme le préconisent les dernières études neurobiologiques, le THC agit sur les systèmes de stress et de récompense du cerveau :

" => le sevrage de haschich déclenche une sécrétion de CRF (connue pour être anxiogène) par l'amygdale ; cela expliquerait au moins une partie de la dépendance psychique au haschich : certains consommateurs reprendraient du hasch pour ne pas revivre l’anxiété de la descente ou du sevrage…
(WEISS, KOOB, CARRERA, RODRIGUEZ de FONSEC, NAVARRO )
=> l'utilisation de haschich provoque la libération de dopamine par le nucleus accumbens du système limbique (système de récompense et de renforcement des comportements), tout comme les opiacés... (DI CHIARA et al.) Ceci pourrait expliquer le fait que certains utilisateurs de haschich passent à des drogues plus “dures”, comme l'héroïne, en cherchant à stimuler le même système de récompense"... ( WICKELGREN, 1997)

Sources : BLOCH C. - Informations et réflexions sur les drogues, Presses Universitaires de Bruxelles, Bruxelles, 1970, 41 p.
SILLAMY N. - Dictionnaire de la psychologie, Larousse Références, Paris, 1995, 276 p.
THUILLIER J., - Phantastica 1996, notes en postface, in LEWIN L., - Phantastica ; l'histoire des drogues et de leur usage (1924),
nouvelle éd., Edifor - Josette Lyon, Paris, 1996, 422 p.
MORGAN J. P., - Dépendance aux substances toxiques, chap. 138 in Manuel Merck de diagnostic et thérapeutique, éd. Sidem -
Frison Roche, Paris, 1988, pp. 1583-1584.
RICHARD D., SENON J.-L., - Le Cannabis, P.U.F., coll. Que sais-je ? n° 3084, Paris, 2e éd., 1997.
WICKELGREN I., - Le Cannabis, une drogue comme les autres ? in La Recherche, n° 302, oct. 1997, Paris, p. 32. ... :mrgreen: Le document PDF est sur internet

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: DROIT DE REPOSNSE DE CAJYPART
MessagePosté: 10 Fév 2008, 21:27 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
DROIT DE REPONSE DE CAJYPART

" Je tenais a effectuer un droit de réponse, à Raf Hillman, administrateur du forum rationalism.org, malheureusement, j’ai été banni du site. Je ne peux donc même pas lui envoyer par e-mail.
J’espère que vous pourrez lui faire parvenir celui-ci et peut-être le convaincre de publier celui-ci. Je ne vous demande pas de prendre parti, bien entendu, seulement de comprendre mon désir de m’exprimer en réponse à ce qui est affirmé sur ma personne. Voici (le mail était destiné à Raf Hillman) :

Je sollicite, Raf Hillman, un droit de réponse sur les attaques personnelles que tu fais à mon égard qui vont bien plus loin que la simple insulte. Tu me criminalise. C'est totalement injustifié!

:D Je vais le justifier tantôt.
Raf Hillman


Voici ce que tu me reproches et quelques recontextualisations de ma part:
"Tu es un négationniste, je le réitère, au sens large (qui nie les évidences) et non restreint à l'holocauste. En référence notamment à notre discussion hautement sidérante et répulsive, où tu démontras aussi peu d'égards pour les tibétaines tirées à la carabine par les chinois, que pour les exécutions en masse de chinois. Tu me répugnas alors et tu ne me débecquetes pas moins aujourd'hui avec toutes ces tentatives avortées dont tu uses pour tenter de sauver ta face de pet."

Tu fais là appel à une discussion où je voulais me placer en "procureur" contre le Dalai-Lama et la théocratie tibétaine d'avant invasion chinoise. Dans cette discussion, tu as affirmé que cela revenait à prendre la défense de l'actuel gouvernement chinois. De là vient le fait que tu me prends ou/et essaye de me faire passer pour un salaud.
Pensant qu'il était désormais impossible de soutenir ma position, qui relevait au départ, dans ses intentions, du simple exercice d'athéisme, j'ai cessé cette discussion, à grands regrets.

Non. Dans cette discussion passée sur le Dalaï lama, il y eut plein d’éléments ultérieurs démontrant ta notable indifférence et au massacre des tibétains par les garde-frontières chinois, et indifférence totale sur la vie d’un chinois, que tu proposais comme de moindre importance pour les chinois eux-mêmes vu leur mentalité « de grands nombres », etc. En plus de documents que tu fournis, clairement négationnistes et orientés manipulation politique pro-régime chinois, que l’on ne cessa de relever.
Raf Hillman


Tu ajoutes:
"acquiescer au "permis à points pour les journalistes". C à dire leur retirer le droit d'exercer leur métier et liberté d'expresssion, selon s'ils auraient fauté en informant "faux". Etc."
Là, tu te réfère à une courte intervention de ma part sur le forum de zététique. L'intitulé, proposé par HenriM, raciste et machiste notoire, se présentait sous cette forme:
"Je ne suis certainement pas le seul a être agace par les mensonges, inventions, erreurs ou manque de déontologie des journalistes. Les societes de journalistes ne pourraient-elles pas créer un permis a point, du style 12 points de depart, on en retire 1 point pour avoir rapporte une info comme vraie sans verification, 2 points pour une erreur par manque de recherche/erreur en prenant le plus plausible a la devinette (genre parler d’une carabine 22mm au lieu d’une carabine 22 lr en ayant lu 22), 6 points pour un sous-entendu mensonger, 9 points pour un mensonge et 12 points pour une allegation mensongere pour discrediter un temoin (chose courrante et pernicieuse).
Vu le pouvoir des media, ce serait juste, non ?

Ce serait sans doute juste pour un Cajypart qui n’avait rien à ajouter à la visualisation d’un document filmé de deux tibétains abattus à la carabine. Et qui tenta même de nier la pertinence de pareil document. Ce serait juste pour lui puisque tu le confirmes, mais pas pour moi. Pour moi, acquiescer à ça est un signal clinique de fascisme.
Raf Hillman


Question subsidiaire : a quoi sert un journaliste dans un debat entre politiques si il ne corrige pas les politiques qui mentent ?"

Ce à quoi j'ai répondu:
"Je serais plus sévère: Une seule erreur serait permise sur une durée déterminée (cinq ans, ça me parait honnête...). L'erreur est humaine, mais la répétition, c'est lourd.Par contre, il faudrait bien entendu qu'ils soient "jugés" par leurs pairs pour éviter les atteintes à la liberté de la presse. Il existe un risque toutefois: que les professionnels n'osent plus rien dire et soient du coup supplantés par les amateurs sur le marché de l'information."

Oui, j’avais lu. Tu acquiesces encore à la suppression de la liberté d’expression et de presse, au muselage de la presse écrite - sous le jugement divin de collègues ayant autorité suprême sur ce qui est VRAI et sur ce qui est FAUX..
Honte sur toi, Cajypart, et mille crachats de répugnance sur ton cuir chevelu.
Raf Hillman



Ainsi que:
"Pendant le débat, il vaut mieux laisser les politiques s'exprimer, sinon la discussion deviendrait fort saccadée (imagine qu'on coupe Chirac à chaque fois qu'il mentait, cela deviendrait interminable... laughing ).
Par contre, après l'interview, ce serait indispensable de revenir sur d'éventuels mensonges."

Ces propos était motivés par un certain agacement envers les journalistes. Sous le coup d'une certaine colère. La suite de la discussion m'a finalement convaincu que le permis à point serait une mauvaise chose, c'est pourquoi je me suis abstenu de tout commentaire.

Facile d’acquiescer aux propos d’un fasciste ultralibéral comme HenriM, et d’ajouter en son sens d’autres fariboles liberticides, puis dire par la suite – sur un autre forum – de dire que tu fus convaincu que c’est en fait une mauvaise chose…. Mais sans oser le dire sur place ?
Connard ! Indigne triple buse doublé d’un connard !
Raf Hillman


Maintenant, il me semble que mes reproches sont tout de meme autrement plus justifiés!
A savoir que je n'accepte pas que tu me traites de négationniste, qui est un terme qui désigne un individu qui nie l'holocauste et non pas la définition que tu veux bien lui donner: (je cite)
"Tu es un négationniste, je le réitère, au sens large (qui nie les évidences) et non restreint à l'holocauste."
Il n'y a pas de sens large de ce terme.

Il y a négationniste de l’holocauste de 39-45, il y a négationniste du génocide des arméniens, il y a négationniste de la traite négrière, etc. Tous ceux-là sont négationnistes face à différents événements démontrés.
Le terme "négationnisme" c'est ce dont veulent s’approprier exclusivement certains extrémistes pour le seul usage du génocide par les nazis ; je ne leur accorde pas pareille appropriation de termes. Et c’est pas toi qui vas m’imposer ici pareille appropriation indécente et hiérarchique – qui minimise l’importance d’autres ignominies humaines. Connard.
Raf Hillman


C'est aussi con que si je t'appelais Raf Hillman le raciste, au sens large, parce que tu adoptes une attitude particulièrement sectaire à mon égard quand tu déclares:
"Tout déglingué et handicapé que tu sois, désolé mec, mais tu retournes chez les tiens - toi et tes méthodes de fasciste."
J'aimerais beaucoup que tu me dises ce que tu entends exactement par "retournes chez les tiens". Les handicapés?

« Les tiens » est contextuel dans la phrase à son complément dans la phrase : les tiens = toi et tes méthodes de fasciste, dixit ma phrase. Les tiens = les fascistes usant des mêmes méthodes que toi.
Raf Hillman


Tu dis encore:
"Cajy, que tu sois invalide et en chaise à roulettes, comme tu l'as expliqué plus en amont, ça ne te discrimine pas ni ne te donne de privilèges sur un forum."
Je n'ai jamais demandé cela, ce que j'aimerais savoir, c'est ce que ça vient foutre là cet argument. Tu as un problème avec ça?

Non, pas moi, c’est pourquoi je te l’ai rappelé. Pas de privilèges ni de discriminations ici. En moins de 2 semaines, je t’ai lu expliquer, dans ce forum-ci et dans un autre, que tu étais handicapé et en chaise à roulettes. Te prévalant de ton état actuel pour justifier tes positions politiques. Pas d’apitoiements de ma part.
Raf Hillman



Tu ajoutes:
"Ben oui mon gars, je ne me suis pas renseigné sur le vrai personnage derrière le pseudo cajypart, ça ne me regarde pas et ça ne m'intéresse pas plus que ton âge ou ta puissance érectile, lire des monstruosités sous le pseudo Cajypart m'a suffit. Beurkh."
En l'occurrence, il est certain que ma puissance érectile n'est pas comparable avec une personne valide. Cela fait-il de moi un sous-homme?

Un sous-homme ou un sur-homme, ce sont des niaiseries qui ne me concernent pas.
Après que tu aies décliné ton âge et ton état locomoteur, je t’ai donc expliqué que ni l’un ni l’autre, ni une quelconque information sur ta vie réelle, n’a d’intérêt ni ne pèse dans la discussion. Rien à foutre. Pas d’apitoiements : l’état de tes mollets comme celui de tes gonades me laisse indifférent. Tu n’es que mots qui s’affichent sous un pseudo, et je t'avais déjà recommandé de ne pas dépasser cet état virtuel. En outrepassant cela, tout te retombe sur la gueule et tu te fonds en jérémiades ridicules, sur des insinuations que nul n’a tenues. Tu as fait à peu près pareil avec les propos de Jean Peplut, lui reprochant des propos qu'il n'avait jamais tenus.
Raf Hillman


Tu te présente comme un personnage bien pensant, pourtant je décèle dans ton discours bien plus de malaises que tu n'en trouvera dans le mien. Ce sont sans doute des lapsus, auquel cas je t'en tiendrais pas rigueur. Mais si c'était volontaire, ce serait faire preuve d'une certaine méchanceté que je qualifierais d'infantile.

Je te laisse l’entière liberté de jouir de l’usufruit de tes déductions psycacanalytiques et te souhaite de bien profiter de la plus value de tes pleurnicheries sur toi-même.
Raf Hillman



Finalement, toute discussion avec toi tourne au règlement de compte personnel. C'est particulièrement lourd. Tu as mis un contrat sur moi, et tu cherches à me flinguer (c'est une image bien sur). Je ne vais pas tenter plus avant de me justifier mais j'ai une exigence: que tu rajoutes un bandeau rouge comme quoi tu reconnais que le terme de négationniste ne peut m'être appliqué, que c'était hors de propos (et pas excessif car cela pourrait laisser un doute).

Oui, un contrat à 10 000 US sur ta tête, en effet : WANTED CAJYPART THE NEGATIONIST - DEAD OR ALIVE.
Raf Hillman



Ne t'inquiète pas, je ne suis pas procédurier, et donc tu ne seras pas emmerdé si jamais tu n'accède pas à ma requête, je n'ai aucun ami puissant, c'est donc juste une question d'honneur.
Je trouve ridicule d'avoir été ainsi censuré et banni par quelqu'un qui se fait le chantre de la liberté d'expression. Tout en essayant de justifier cette censure par une prétendue nature criminelle de ces propos. Pour ceux qui ont eu le temps de les lire, c'est tout simplement risible.

La nature pénale de tes propos est un fait, justifié par des lois pénales sur l’apologie de l’usage de stupéfiants. Ne mélange pas tout feuille tordue, je te connais comme si je t’avais pondu dans un mouchoir. Dans ce forum, racisme et apologie du racisme, usage de stups et apologie d’usage de stups ne sont pas une opinion, mais un délit pénal – considéré comme tel par les lois en vigueur dans le pays où ce forum est hébergé. Secondairement, racisme comme usage de stups, sont une calamité à combattre. La guerre doit être totale.
Raf Hillman


Dans ce sujet tu mets en avant les résultats d'un calcul que tu fournis sans nous avoir donné les termes. Il te suffirait de les préciser pour balayer toute réfutation. Mais tu t'es rendu compte que ton calcul était faux et tu cherches à noyer le poisson pour ne pas perdre la face par rapport aux sceptiques du Québec, peut-etre, ou moi, ou Poulpeman, quoi qu'il en soit: pour des raisons à la con!

Non. C’est encore plus tordu que ça. Le calcul que j’ai proposé est tout simplement irréfutable dans le sens où même le diable n'a pas les éléments pour réfuter mon évaluation... (et surtout pas de petits têtards comme Cajypart et Poulpeman) : << Lorsque les urines ou autre d'un gars sont analysées, c'est mesuré en nanogrammes par millilitre, c à dire en milliardièmes (10-9) de gramme : à partir de 50 ng de THC par millilitre, il est clair qu'il a eu consommé du cannabis. Alors que le repérage/établissement de la consommation de LSD se fait en microgrammes, ug, c à dire millionièmes de gramme (10-6)... par kilogramme de poids.>>

THC = cut-off à 50 ng/ml = 50 ug/litre urine
LSD = doses de 25 à 75 ug, = 1 ug/kg corporel (* 70 kilos de corpulence = 70 ug)
Essayons avec une dose plus conséquente de LSD, c à dire les 400 ug des bons buvards =
= 5 à 15 ug/kg corporel. Le reste est simple multiplication.

Le cut-off de THC, 50 ug/litre urine, est comparable ici aux 1 à 15 ug/kg du LSD. (multipliés si l'on veut par X kilos, boarf, ou en laissant en ug/kg)

Que nous donnent ces chiffres de niveau comparativement ? Une quantité en apparence comparable, mais qu’il faut moduler par les propriétés et caractéristiques spécifiques du THC, sa minime hydrosolubilité, et ses récepteurs spécifiques dans le SNC. Cette ambiguïté du THC, induisant une puissance pychotrope/toxique énorme mais sous-exploitée/non métabolisée par l’organisme, est corroborée par la dose létale LD50 de chaque molécule :

LD50 du LSD = à 14 mg/kg corporel, en intraveineuse sur des rats (le 50% ont clapsé)
LD50 du THC = 20 à 40 mg/kg corporel, en intraveineuse sur des rats (le 50% ont clapsé)

Ces deux chiffres bruts sont ici aussi assez proches, n'en déplaise aux chantres du LSD hyperpuissant.
Et en considérant bien entendu que le LSD est métabolisé et exploité par l’organisme, via sa dissolution rapide et complète, son transport par/dans les liquides (le sang), alors que le THC en intraveineuse est à peine « métabolisé » et à peine exploité par l’organisme injecté – il est peu dissous dans les liquides aqueux, et c’est grosso modo sa seule "présence" qui induit la 1/2 mortalité de ces rats. C’est une molécule potentiellement FOUDROYANTE ! Bien difficile et controversé de la comparer qualitativement, mais 50 à 500 fois plus potentiellement puissante me semble une très prudente et bonne évaluation pifométrique (pif = chiffres et données fournis et considérés ici et plus haut). Par ailleurs, idem que pour sa solubilité et toxicité, sa potentialité de puissance psychoperturbatrice est elle aussi muselée, différée, par la caractéristique unique de ce produit, liposoluble et possédant ses propres récepteurs notamment dans le cerveau et les neurones sensoriels périphériques. THC = une merde sousestimée car potentiellement terrifiante, bousillant lentement mais sûrement l’organisme dans lequel elle sévit.
Raf Hillman


"En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum"
Qu'elle est-elle? D'où sort-elle?

(voir plus haut, comparaisons élaborées. Pour comparer qualita/quantitativement ces deux molécules, j'ai proposé le seul moyen non équivoque : "rendre" le THC hydrosoluble comme le LSD pour l'exercice mental, et ainsi proposer qu'à solubilité similaire le THC serait des dizaines à des centaines de fois plus virulent que le LSD. C à dire une molécule mortelle à dosage minimum. Inutilisable vu la toxicité/psychoperturbation mortelles de sa puissance efficace.)
Raf Hillman


"Puis j'ai corrigé l'erreur d'écriture en microgrammes (que tu avais signalée), en µg, c à dire millionièmes de gramme (10-6), qui ne change rien à l'évaluation, car celle-ci tenait compte de µg et non de mg. Les chiffres que j'ai donnés et utilisés sont ceux de la page avec les graphiques. Mon erreur de script sur le forum n'a pas faussé mes évaluations, faites à partir des bons chiffres."
Je ne comprend pas comment ceci est possible...Bon, tu les sors les termes de ton calcul? C'est quoi les bons chiffres? Que tout le monde puisse refaire le calcul par soi-même.

C’est possible tout simplement car le LSD n’est pas détruit à 999/1000 selon le mode d’ingestion, et possible surtout – comme stipulé - du moment que mon évaluation ne considérait pas la mauvaise transcription de 10-3 mais le chiffre de 10-6..
Raf Hillman


"à quantité (masse ou poids) de molécules psychoactives équivalentes/comparables"
Le poids et la masse sont deux choses différentes(P=mg, g étant la constante de gravitation, environ 9,8), encore une porte de sortie que tu te laisse pour manipuler les chiffres comme bon te semble? Ou alors tu compte peut être me dire aussi que le poids et la masse c'est la même chose? Quelles sont ces quantités que tu compares et que dit comparables?

Cocasse. Ben je te le redis : sur terre, on mesure la masse d’une livre de pain par la quantification/mesure de son poids sur terre (légèrement variable selon altitude et latitude, à compenser si l'instrument n'est pas une balance), et pas autrement. Poids n’étant rien d’autre que le résultat donné par une masse accélérée, lorsque g existe. Sur une balance donc, Masse = quantité d’énergie-matière en grammes, quantifiée par le pesage (poids) de la dite quantité de matière. Aussi con et simple que cela.
Tes notions scolaires mal digérées ne font que te ramener le doigt dans le fion de ta puérilité, bien profondément. Tu ne vas nulle part.
Raf Hillman


Tu n'as fait que prouver tes nombreuses approximations sur le sujet. Tu manipules les mots, les chiffres, puis tu accuses les autres de travestir ta pensée: si ton propos n'est pas clair, tu en es le seul responsable. J'affirme que ces chiffres qui disent que le THC est de 50 à 500 fois plus puissant que le LSD sortent de ton cul.

Ben non, c’est toi qui tentes à l’instant de manipuler avec un imbroglio hautement comique entre masse et poids (en newtons).
Raf Hillman


Quand à tes graphes, il traite de l'accumulation du THC dans le corps, ce que personne n'a nié. Si tu avais fourni les mêmes tableaux pour le LSD, on aurait pu comparer l'évolution des deux molécules au cours du temps, mais ne nous aurait pas permis de comparer les puissances des deux molécules. Vu que tu nous a fourni qu'un seul tableau, la question qu'on peut se poser est de même niveau que la célèbre question de Coluche:"Quelle est la différence entre un pigeon?"

Tu répètes mot pout mot la même connerie que Poulpeman, sans y avoir consacré 30 secondes de réflexion. Comme déjà expliqué, dans le tableau A il s'agit du niveau de THC dans les urines, après une seule et unique consommation. Et pas ce que tu prétends.
Cherche donc toi-même l'hypothétique tableau d’accumulation du LSD dans le corps après une semaine Charlotte, cherche… Tu auras ainsi une petite piste supplémentaire du pourquoi du comment le THC est si potentiellement terrifiant.
Raf Hillman


Ta seule défense est de me faire passer pour un salaud. Tu effaces tout ce qui te gène...
Tu me fais subir un traitement encore pire que celui qu'a subi Grizzlyquébéquois de la part des sceptiques du Québec. Tes méthodes pour paraitre avoir raison sont ignobles.
Je tiens donc à ce que tu publies ce droit de réponse. Mais peut-être as -tu peur d'être malmené par plus jeune que toi?

Non. Te faire passer pour un con me suffit ici amplement. Con I=I salaud. Con = connard, triple buse, négationniste, fasciste en puissance. J'avais supprimé tes jérémiades hors sujet - mais je laisse les dernières de ton Droit de réponse. Respect pour ce droit. Je les laisse car de toutes manières, il n'a d'autre contenu que jérémiades...
Raf Hillman

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2009, 01:26 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Mince ! J'avais oublié que cette discussion continuait ici.

Cajypart a écrit:
Pour ce qui est du sujet en lui-même, grizzlyquébéquois a dit:
Citation:
Votre classification est une parmi d'autres qui classent elles le THC parmi les hallucinogènes, pour son effet hallucinogène. La mescaline est cinq mille fois moins puissante que par exemple le LSD, qui sans doute est le plus puissant de tous. CINQ MILLE FOIS moins puissante. La psilocybine, une des substances des champignons hallucinogènes, est quant à elle 1000 fois moins puissante que le LSD, pris comme référence. MILLE fois moins puissante. Ainsi, si psilocybine et mescaline sont considérés comme hallucinogènes dans le même tableau que le LSD, on n'a aucune raison d'en exclure le THC, qui à l'oeil a la puissance effective la plus proche du LSD parmi les 4 considérées. Peut-être 3, 4, voire 10 fois moins que le LSD, mais plus puissant que les deux autres.

Grizzlyquébécois c'est moi.

Cajypart a écrit:
Toi, Révérend Raf Hillman Hillman tu as dit:
Citation:
En fait, tout remis dans l'ordre, c-à-dire en remettant le THC/litres (en non en ng/ml) afin de le comparer à la proportion du LSD en µg/kilos, il résulte que le THC - à masse de molécules comparables - est dans une (large et prudente) fourchette allant de 50 à 500 fois plus "potent" que le LSD... !!! En tenant compte des infos sur la dose d'efficacité minimum.

Ainsi que:
Citation:
En fait, le terme potent dans ma phrase est l'équivalent du terme "puissant" dans les propositions du fil de discussions.

Je ne change rien à ce que j'avais écrit sur le forum des québécois.
mais par contre je précise que voyant que les gens n'étaient pas prêts à entendre une remise en question totale de leurs préjugés, j'avais tenté la diplomatie avec un compromis qui dit que l'acide lysergique synthétique serait le plus puissant hallucinogène et le cannibinoïde THC juste derrière lui. peu importe parce que ces deux produits sont incomparables, ce serait comme comparer une chaise à un canapé pour dire lequel est plus efficace. mais en faite, actuellement si je devais recommencer cette discussion j'aurais tendance à revoir à la hausse la puissance psychoperturbatrice du THC et à le mettre sans plus d'hésitation s'il est à l'état pur en numéro un des plus puissants hallucinogènes psychédéliques, même devant le LSD. Les raisons ne sont pas nouvelles et c'est pas seulement leurs différentes modalités d'action. Pour dire simplement, j'avais pas eu le temps de les exposer sur le forum des sceptiques du quebec qu'un con m'avait banni. mis à part ce qui a déjà été dit, mis à part que comparer deux substances si différentes est un jeu provoc auquel mordent les imbéciles fumeurs de pétards qui mordraient aussi sur celui de savoir qui du tigre ou du lion est plus dangereux pour l'homme, le THC a des effets multiples et ravageurs si la personne est très sensible. Et sa réceptivité pouvant dépendre d'une fonction inconnue pour les autres psychotropes, c'est les récepteurs spécifiques au THC dans le corps. Avec ça s'ajoutent toutes les multiples formes parfois ####ulées psychomimétiques et psychodisleptiques générées par le THC, si complexes.
Oui, on peut dire que le THC est le plus puissant psychédélique hallucinogène connu parmi les drogues couramment consommées. Sans hésitation.

Cajypart a écrit:
Ces chiffres, tu nous a proposé de les corriger car tu avais fait une erreur de 10^-3, voire de les corriger une seconde fois car tu as sous-estimé la quantité de LSD passant dans le sang de 1000. En résumé, tu nous propose que le THC, à masse de molécules comparables, est de 50 000 000 à 500 000 000 de fois plus puissant que le LSD.
Je rappelle les masses molaires des deux molécules (données par Poulpeman et non réfutées):
THC : 314,5g/mol
LSD : 323,4g/mol
C'est à dire que ce sont des masses molaires parfaitement comparables.
C'est ce qui ressort de cet échange. Il se peut que j'ai mal compris ton propos. Eclaire donc ma lanterne. A Diego Maradona!

La masse molaire d'un produit comparée à une autre n'est pas la même chose que la comparaison de leur masse ou poids. Raf Hillman avait parlé, et moi aussi dans les pages précédentes, de dosage moléculaire équivalent entre ces deux substances.

- Citation : << Toujours car le problème pour moi, est à poids moléculaire équivalent. C'est la puissance comparée de ces deux molécules qui m'intéresse, car je sais déjà qu'un pétard peu fourni et fumé tranquillement, sans y pomper comme un malade, est peu susceptible de générer des hallucinations. A distinguer de consommation selon la forme du produit. >>

Ce qui est écrit là-haut n'a rien à voir avec la masse molaire que tu sors Cajypart.
Si la masse molaire de ces deux substances à l'état pur est à peu près similaire, c'est un hasard qui n'a rien à voir dans le problème de comparer un pétard avec une dose de buvard qu'il a fallu distinguer avec leur puissance respective selon leur masse à l'état pur pour pouvoir éventuellement les comparer.

Sinon j'ai bien reconnu Poulpeman bis dans la discussion qui est bien Poulpeman des sceptiques de québec.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 137 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com