Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)
http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/

Le droit à la torture
http://www.rationalisme.org/forum_atheisme/viewtopic.php?f=33&t=1952
Page 1 sur 1

Auteur:  Raf Hillman [ 09 Sep 2008, 01:47 ]
Sujet du message:  Le droit à la torture

Droit à la torture : http://libresansdieu.org/bb/viewtopic.php?t=4193

La démocratie sous condition de réussir un examen d'aptitudes à voter ... : http://libresansdieu.org/bb/viewtopic.php?t=4141

Auteur:  Roberte [ 09 Sep 2008, 02:25 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Houlà....chez moi, ce genre d'idées me passent par la tête, sous le coup de la colère après par exemple une boucherie mediatisée, je peste, je pleure, je dis des horreurs, mais une fois la colère passée, je me rends compte que ces idées sont bêtes et méchantes. Là, j'ai pris mes médocs, je reviendrai plus tard essayer de dire pourquoi je trouve ces idées mauvaises.

Auteur:  KayWren [ 09 Sep 2008, 17:12 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

C'est pas de l'amoralité athée, c'est de la stupidité crasse. Le bon point c'est qu'il assume sa connerie et ses idéaux fascisants.

Auteur:  Pr Hans [ 10 Sep 2008, 11:47 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Je ne peux pas m'empêcher de poster les chiures mis en lien par Raf Hillman Hillman!

Citation:
Parlons un peu de ce que peut apporter la pensée athée, et surtout, son coté amoral.

Attention le grand philosophe va parler!

Citation:
Le droit à la torture devrait être universellement reconnu sous certaines conditions et ne pas faire l’objets systématique de rejet au nom des droits de l’homme, qui au lieu de protéger l’autre(s), ne fait qu’être l’avocat du diable.

Ok connard je te souhaite un jour d'être soupçonné de terrorisme et de subir une petite sécance de torture en vue d'une vérification légitime de ta complicité ou non à de telles activités!

Citation:
C’est là dessus que l’amoralité de l’athéisme prend le dessus sur l’éthique. C’est la raison qui décide d’utiliser tels ou tels droits selon les situations. Il n’y a pas d’interdit, seulement une hiérarchie des droits.

Une hiérarchie des droits, tout est dit, en gros les droits ça dépend de la situation de la personne! Mais la meilleure c'est l'athéisme prend le dessus sur l'éthique, putain magnifique la mise en opposition des deux on croirait entendre un religieux parler de l'absence d'éthique des athées, c'est gentil de la part de ce pauvre con que de leur donner raison!

Ah oui c'est la raison qui décide de tel ou tel droit dans tel ou tel situation?! La raison de qui comment savoir si le gogol qui va utiliser sa raison est vraiment raisonnable?! C'est pour ça qu'il doit exister des droits et des principes suffisamment constant!

Citation:
Si nous prenons le terrorisme islamique, l’éthique voudrait nous faire jouer le rôle de l’agneau face aux loups.

Putain non mais quel gland!

Citation:
Cette vision est d’une part un manque de sagesse et d’autre part un acte de complicité, alors que la torture pourrait empêcher les morts d’innocents.

La torture peut aussi provoquer la mort d'innocent (ben oui des personnes qui clapsent lors des sévices), il pourrait écrire un ouvrage intitulé De La Nécessité De La Torture, putain moi aussi j'aime bien 24 Heures Chrono, mais attention faut pas prendre cette série pour une description fidèle de la réalité!

Citation:
Si on ajoute à cela l’aspect psychologique, la morale entretien chez l’homme la culpabilité. Dans les deux cas, le moraliste va s’en nourrir, si il torture ou si il ne fait rien, prenant sur lui les victimes qu’il auraient pu sauver.

Tient ça parle de moral à présent! En tout cas on imagine à quel point une société qui autorise la torture sera moralement respectable aux yeux des populations appartenant ou non à la société en question!

Tient c'est également au nom de cela que la Chine torture massivement, au nom de la sécurité, une fois que l'on juge que la torture est acceptable et qu'il y a une hiérarchie des droits alors on peut aller de plus en plus loin dans les prétextes justifiant la torture, car après tout c'est une question de sécurité!

Citation:
Avec l’athéisme, celui qui est amoral fonctionne à l’inverse. C’est le droit à la vie qui prime sur les autres droits (la sécurité de soi passe par la sécurité des autres, option première d’un point de vu de la raison et de la survie en groupe) et où seul le résultat compte, par tous les moyens. Si la torture est la seule solution, le choix est judicieux.

Putain ça pue la fascisme à plein nez! La maxime la fin justifie les moyens est tellement sous-entendu qu'on la voit presque s'afficher sur l'écran!

Auteur:  Raf Hillman [ 10 Sep 2008, 12:13 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Ca décoiffe, pas vrai ?

:mrgreen: Pour l'anecdote, Christophe Moreau était copain-copine avec (notamment) les eugénistes-fascistes Zoghost et Rpx de LSD pour traiter l'équipe rationalisme.org de fachos lorsqu'on les mit face à leur caca. Ensuite on fut bannis (Camio du moins me bannit).
Le pauvre Moreau ne semble pas avoir bien saisi qui sont Zoghost, Rpx et quelques autres habitués de LSD... Et il n'y a pas que ces 2 là. D'autres et nouveaux intervenants dans la seconde discussion "Démocratie - Géniocratie" semblent eux aussi très en phase avec Zoghost. Etonnant (mais pas tant que cela).

Seul Moreau se tire plutôt bien de ces discussions où même les rares contradicteurs se révèlent d'une coupable mollesse. Une bonne partie acquiescent d'ailleurs à la géniocratie de Zoghost.

Auteur:  diadok [ 10 Sep 2008, 13:51 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Citation:
Putain ça pue la fascisme à plein nez! La maxime la fin justifie les moyens est tellement sous-entendu qu'on la voit presque s'afficher sur l'écran!


il ne l'a pas écrit mais on l'a tous lu :mrgreen:

ses livres de chevet: "le prince" de Machiavel, 1984, et Mein Kampf.
son hobby préféré: éviscérer des chatons tous frétillants :cut:

Citation:
La démocratie telle qu’elle est, est à chier. Je ne comprend pas comment on peut oser l’utiliser pour contrer les dictatures. Dans la théorie, c’est génial, mais dans la pratique, on voit vite ces limites, et pour cause, ce système ne peut vraiment fonctionner qu’à partir du moment où les électeurs ne sont pas trop cons et possèdent un minimum de culture. Suffit de voir qui a mis Hitler au pouvoir


là je suis totalement d'accord avec lui. sauf que ce qui me ferait encore plus chier, que de voir des crétins congénitaux voter pour des ordures populistes et démagogues, ce serait qu'on empèche ces mêmes crétins de voter.
c'est quand même marrant que le gars n'en arrive pas à la conclusion qu'il faut éduquer et cultiver beaucoup mieux nos enfants.
"éduquer les masses, nan mais vous n'y pensez pas, en plus génétiquement elles ont trop de tares, c'est impossible voyons."
(oui j'ai la faculté extraordinaire de pouvoir pénétrer l'encéphale des conards congénitaux pour lire dans leurs pensées)

la dernière phrase en gras que j'ai souligné: je pense que ce fils de kapo ne réussirait pas les examens autorisant à voter, vu que Hitler n'a pas été élu par les vils incultes allemands de la crasseuse plèbe (les nazis n'ont fait que 30% je crois -crôa- en 1933), mais nommé chancelier (légalement certes, mais pas élu) par le président Hindenburg (comme un 1er ministre de la Vème république en France).
nommé à la demande de qui ? tout simplement l'équivalent allemand du médef de l'époque: la fameuse "élite" donc (plébiscitée par monsieur le conard-élitiste-de-merde) qui réclamait un "homme fort" pour mâter les revendications de la plèbe qui se croyait autorisée à revendiquer des droits (ingratitude suprème envers ses bienfaiteurs).

Citation:
"En 1929, un certains nombres d'hommes qui comptent dans l'Allemagne de Weimar vont aider Hitler dans sons ascension politique. Hugenberg (président du directoire du Krupp, magnat des média et chef d'un parti nationaliste) invite Hitler à participer à une campagne contre le plan Young. Hitler ne représente pas un danger politique très clair et il a l'avantage de détourner une partie des masses populaires des communistes. Il est aussi soutenu par le banquier Schroeder.
Avec la crise de 1929, le NSDAP et son leader vont engranger les succès électoraux : le plus spectaculaire étant la percée du 14 septembre 1930 où le parti nazi obtient 18,3 % des voix.
Hitler participe à la grande manifestation (octobre 1931) ultra-nationaliste de Bad Harzburg organisée par Hugenberg en présence de grands industriels dont Thyssen ; un financier comme Hjalmar Schacht ; des généraux et même des fils de Guillaume II.
Membre de l'entourage de Hindenburg, le général Kurt von Schleicher réussit à convaincre le président de le nommer chancelier début 1933 à la place de Papen. Ce dernier, revanchard, rencontre Hitler le 4 janvier 1933 à Düsseldorf, chez le banquier Schroeder. Papen et les milieux d'affaires jouent la carte Hitler tout en pensant pouvoir le manipuler. Le 22 janvier est même organisé une rencontre entre Hitler et l'influent fils de Hindenburg, Oskar. Hindenburg cède le 30 janvier 1933."


voilà juste histoire de dire le gars il connait pas son sujet.

Citation:
Si une personne décide d’émettre une opinion négationniste ou raciste de manière répétitive en dépit des sentences, au nom de la liberté d’expression, elle peut passer sa vie derrière les barreaux.


faudra me trouver une personne en prison (et de surcroit à perpet) pour opinions racistes ou négationnistes. rien qu'une.

Citation:
Le prosélytisme sur des enfants n´est pas une liberté d´expression puisqu´il retire aux enfants la liberté de choix en leur lavant le cerveau. Il est donc plus sain ne pas avoir de religion à l´école, ainsi une fois en age de raison chacun peut choisir suivant son "âme" et conscience, en ayant toutes les données en main, et sans avoir reçu d´imposition.


heureusement effectivement que cui là relève le niveau (en même temps pouvait pas le baisser plus).
ya un nouveau zigoto sur LSD :

Citation:
L'utilisateur enregistré le plus récent est LionelofJ


vas-y Lionel, démonte leur la tronche :chaise:

Auteur:  mod [ 10 Sep 2008, 15:56 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

En dehors de toute critique morale évidente de la torture, il est bon également de souligner son manque d ' "efficacité"... si on me torture il y a de fortes chances que je finisse par avouer que je suis effectivement une alienne fomentant un plan de destruction de la terre....si c'est ce qu'on veut me faire dire.... alors qu'un alien fanatique préparant effectivement la destruction de la terre (ex à la con) pourrait éventuellement ne pas avouer.... on s'est bien que certaines personnes douées d'une résistance incroyable (le fanatisme peut aider en cela, ainsi que le dévouement absolu à une cause - certains résistants pendant la seconde guerre mondiale, ou dans d'autres contextes...) ne lâchent rien .... donc la phrase "la fin justifie les moyens" (que je réprouve totalement évidemment) n'est même pas applicable ici....

Auteur:  Pr Hans [ 10 Sep 2008, 21:13 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Raf Hillman a écrit:
Ca décoiffe, pas vrai ?

:mrgreen: Pour l'anecdote, Christophe Moreau était copain-copine avec (notamment) les eugénistes-fascistes Zoghost et Rpx de LSD pour traiter l'équipe rationalisme.org de fachos lorsqu'on les mit face à leur caca. Ensuite on fut bannis (Camio du moins me bannit).
Le pauvre Moreau ne semble pas avoir bien saisi qui sont Zoghost, Rpx et quelques autres habitués de LSD... Et il n'y a pas que ces 2 là. D'autres et nouveaux intervenants dans la seconde discussion "Démocratie - Géniocratie" semblent eux aussi très en phase avec Zoghost. Etonnant (mais pas tant que cela).

Seul Moreau se tire plutôt bien de ces discussions où même les rares contradicteurs se révèlent d'une coupable mollesse. Une bonne partie acquiescent d'ailleurs à la géniocratie de Zoghost.

Putain une belle brochette les gus de LSD! :beer:

Auteur:  Renaud [ 10 Sep 2008, 21:54 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

Je viens juste d'y regarder un peu.

Auteur:  Ageasse [ 18 Jan 2011, 10:47 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

je ne sais pas si cela va bien ici , par l'actualité* et en note d'humour :

Citation:
le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a regretté samedi la chute de Zine El Abidine Ben Ali qui reste pour lui «toujours le président légal» de la Tunisie. Il a proposé aux Tunisiens l'application de son modèle de démocratie directe.

source :http://www.20minutes.fr/ledirect/653488/monde-tunisie-kadhafi-regrette-depart-ben-ali

*chute du tyran Ben Ali par la volonté populaire Tunisienne

Auteur:  Kolyma [ 04 Sep 2012, 15:02 ]
Sujet du message:  Re: Le droit à la torture

mod a écrit:
En dehors de toute critique morale évidente de la torture, il est bon également de souligner son manque d ' "efficacité"... si on me torture il y a de fortes chances que je finisse par avouer que je suis effectivement une alienne fomentant un plan de destruction de la terre....si c'est ce qu'on veut me faire dire.... alors qu'un alien fanatique préparant effectivement la destruction de la terre (ex à la con) pourrait éventuellement ne pas avouer.... on s'est bien que certaines personnes douées d'une résistance incroyable (le fanatisme peut aider en cela, ainsi que le dévouement absolu à une cause - certains résistants pendant la seconde guerre mondiale, ou dans d'autres contextes...) ne lâchent rien .... donc la phrase "la fin justifie les moyens" (que je réprouve totalement évidemment) n'est même pas applicable ici....


Il est évident que la pratique de la torture dans le but de tirer des informations ou un soit-disant "aveu" est, la plupart du temps, d'une totale inefficacité, sauf que la torture, contrairement à ce que l'on pourrait penser n'est pas pratiquée, ou peu, pour faire parler, mais plutôt pour faire taire.
Je vous recommande l'excellent ouvrage de Françoise Sironi "Bourreaux et victimes" 1999 chez Odile Jacob

La fonction de la torture : déculturation, désaffiliation.
Le point de départ de l'analyse de Sironi est un rappel de la fonction politique et
sociale de la torture : elle consiste à faire taire beaucoup plus qu'à faire parler. L'obtention
d'aveux ou de renseignements n'est que la finalité apparente, c'est d'ailleurs celle que
revendiquent les bourreaux eux-mêmes, mais ce faisant, ils s'emploient bien davantage à faire
taire leurs victimes. Faire taire veut dire ici détruire la personne mais, à travers la personne, il
est question de la destruction de ses groupes d'appartenance (religieux, politiques, associatifs
etc.), de la part collective de l'individu : la torture est une méthode de déculturation, une
manière de ramener l'humain à son noyau le plus universel, de le réduire à un être sans
spécificité culturelle, sans singularité. (INRP)

http://ecehg.inrp.fr/ECEHG/pdf/sironi.pdf

A lire également sa conférence : http://www.ethnopsychiatrie.net/actu/collegedeF.htm

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/