Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 03 Aoû 2020, 16:26

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 04 Mai 2009, 16:21 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Jan 2009, 12:26
Messages: 360
Petite question qui me turlupine: pourquoi les créa s'attaquent très peu au Big Bang ou à la physique nucléaire? Alors que ces deux domaines établissent clairement que la Terre(et donc l'Univers) ne peuvent avoir 6000 ou 10 000 ans.

J'imagine qu'il y a une réaction épidermique des croyants en ce qui concerne l'apparition de la vie, mais pourquoi surtout l'évolution(et donc la biologie) et pas la physique(ou si peu)?

_________________
"...the hypothesis of the existence of God is testable (in the same sense that string theory is testable), since thunderbolts coming out of the sky and striking atheists dead would give strong evidence that He (or She) exists."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2009, 17:56 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 26 Avr 2009, 16:25
Messages: 55
Localisation: Planéte Mars
Simple : si ils attaquent le big bang et autre , ils seront en contradiction total avec une Terre jeune ...
Et ils détestent l'idée d'avoir un ancétre commun poilu :fr:

_________________
" Les hommes sont conservateurs de ce qu'ils possèdent et communistes du bien d'autrui ... "


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2009, 19:27 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Herr Doktor a écrit:
Petite question qui me turlupine: pourquoi les créa s'attaquent très peu au Big Bang ou à la physique nucléaire? Alors que ces deux domaines établissent clairement que la Terre (et donc l'Univers) ne peuvent avoir 6000 ou 10 000 ans. J'imagine qu'il y a une réaction épidermique des croyants en ce qui concerne l'apparition de la vie, mais pourquoi surtout l'évolution (et donc la biologie) et pas la physique (ou si peu)?

Peut-etre parce que plus un domaine est eloigne du nombril des creationnistes, moins ceux-ci ont tendance a s'en emouvoir (cf. ta remarque sur la reaction epidermique des croyants envers l'apparition de la vie). Peut-etre aussi parce que plus un domaine est mathematise, plus il est difficile d'en dire n'importe quoi (ce n'est toutefois pas rare, loin de la [cf. aussi p.e. ici et ici]). A cela s'ajoute sans doute le fait que, in fine et en gros, le Big Bang et la physique nucleaire ne froissent guere la plupart des terre-jeunistes - pas plus que la plupart des autres creationnistes*: les terre-jeunistes representent certes l'apogee du cretinisme creationniste, mais ils ne constituent toutefois qu'un sous-ecosysteme de la vaste etendue d'eau saumatre fleurant un tantinet l'eau de bidet dans laquelle les huitres hydrocephales pataugent voluptueusement et les etrons ne coulent jamais -, ces derniers etant benoitement persuades que le Big Bang et la physique nucleaire ne sont en fait que des paraphrases (arf!) bancales (arf!) et ajustables (arf!) de la Genese. Bref, il n'est pas improbable que la biologie et l'evolution soient tout simplement moins ajustables (arf!) aux yeux des creationnistes que le Big Bang et que la physique nucleaire - aussi paradoxal que cela puisse peut-etre paraitre, poils a l'uretre - et moins eloignees de leurs preoccupations & obsessions quotidiennes. 'Tain, rien ecrit d'interessant. Le gatisme me guette. J'aurais mieux fait d'me taire, poils aux excroissances mammaires.

*: tout croyant - du moins tout monotheiste abrahamique - est creationniste par definition, quel que soit l'endroit/l'instant ou il fout le doigt de son djieu de mes deux.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Mai 2009, 16:03 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Pour te faire plaisir Pyne Duythr voici une vidéo intéressante commentant l'interview récente d'une de ces huitres hydrocephales pataugeant voluptueusement dans ses étrons! Il s'agit de Casey Luskin un des plus actifs propagandistes du Discovery Institut!



Lien Direct Vers La Vidéo


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mai 2009, 14:11 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
:wink:

(Hans, pour te remercier de tant de sollicitude, je te prie de cliquer sur le smiley. Ohh ouiiiiiiii!)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mai 2009, 16:11 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
:arf2:

Merci j'ai bien mouillé mon pantalon!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Mai 2009, 16:52 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 04 Sep 2008, 13:49
Messages: 18
j'aimerai baver :arf2: aussi devant cet exposé scienti.... heu! cet exposé, mais il parle étranger :cry:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2010, 05:34 
New friend
New friend

Inscription: 01 Aoû 2010, 05:28
Messages: 1
D’où venons-nous?
Voilà une question qui fascine depuis toujours et qui nous a tous traversé l’esprit. L’être humain est ainsi fait que nous possédons des concepts innés, dont cette énigme.
Mais dans son besoin de tout expliquer, incapable d’assumer sa part de mystère, l’homme doit-il pour autant accepter n’importe quelle réponse?
Comme le dit si bien Gerald Messadié, les scientifiques s’arrêtent de parler quand ils ne savent pas, tandis que les religieux parlent avant même de savoir.
À une époque où la science n’existait pas, ou du moins pas sous sa forme actuelle, des hommes ayant développé l’écriture ont immortalisé dans des livres, ou des codex, les opinions sur la provenance de l’humanité. Le problème, c’est que les religions monothéistes continuent de croire en ces livres rédigés selon des mythes et des théories archaïques. C’est d’ailleurs l’un des problèmes de ces grandes religions : leurs adeptes prennent leurs rêves pour des réalités, c'est-à-dire qu’ils considèrent les personnages mythiques pour des personnages historiques.
Bien avant que l’humanité puisse envisager la théorie de l’évolution, il fallait néanmoins trouver une explication à la fameuse Création. Là, on croirait voir un précurseur du vieux cliché littéraire « il était une fois… ». Il faut un début à toute cette aventure, s’est-on dit un jour. Alors, pourquoi ne pas commencer par la création de la planète – le concept de la planète étant cependant encore vague pour l’époque – avant d’enchaîner avec un homme et une femme?
Le premier couple, quoi!
Bien sur, étant donné la race de ces auteurs, Dieu ne pouvait pas avoir la peau noire ni jaune, mais bien blanche. On sait cependant que les Éthiopiens voyaient leur dieu avec la peau noire et les Thraces avec les cheveux roux.
Déjà, on renifle les premières odeurs du racisme.
Nombreux sont les débats en ce moment sur ce qu’on a classé avec le temps sous l’appellation des « saintes écritures », que ce soit la Torah, la Bible ou le Coran. Et ils ne cesseront probablement jamais. Si le retour aux origines est nécessaire pour étudier de nombreux phénomènes, alors pourquoi n’en serait-il pas de même pour les religions?
Avant de plonger dans les trois grands livres sacrés, il est intéressant de voir que d’autres mentalités ont aussi eu leur conception de la dite Création. Dans la complexité hindouiste, par exemple, à l’époque où la Grèce naissait, le sage Aruni se demandait : « Au commencement, très charmant, ce monde n’était qu’Être sans dualité. Certains, il est vrai, affirment qu’au commencement ce monde n’était que non-Être sans dualité, que l’Être sortit du non-Être. Mais comment cela serait-il possible? Comment l’Être pourrait-il sortir du non-Être? Au commencement ce monde doit avoir été l’Être pur, unique et sans second. »
On voit ici la réflexion qui prime sur la précision, tel un poète. Après tout, on pourrait bien classifier les prophètes sous la bannière des poètes, eux qui savent si bien mettre des mots sur l’abstrait. Et les livres qu’ils ont laissés sont d’ailleurs empreintes de poésie. Après tout, le Coran n’est-il pas une sorte de poème récité à voix haute?
Étant donné que la Torah est intégré à la Bible, le Pentateuque en fait, ce qui représente les livres de la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome, en citant la Bible on comparera également la version judaïque. Il faut retenir que ces différents livres ont été compilés vers l’an 440 avant notre ère, et peut-être même un siècle plus tôt selon Messadié. Un détail qui nous servira plus tard.
Ce qui frappe, dès les premières phrases de la Genèse, c’est que Dieu semble avoir été là dès le début, c'est-à-dire avant l’apparition de l’homme sur Terre : « Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre, la terre était déserte et vide, et la ténèbre à la surface de l’abîme; le souffle de Dieu planait à la surface des eaux, » (Gn 1 : 1,2).
Dieu était donc là depuis le début?
Notez aussi l’absence de précisions quant à la forme de la Terre, son mouvement dans l’espace et tous ces détails auxquels on aurait dû avoir droit concernant l’astronomie. Rien.
Bien que Platon parlait déjà d’une planète sphérique, il fallut attendre plusieurs siècles avant que Nicolas Coppernic, mort en 1543, démontre que la Terre n’était pas le centre de l’univers, mais qu’elle tournait plutôt autour du soleil. C’est ce qu’on appelle l’héliocentrisme.
Selon d’autres, comme les Mormons, c’est plutôt Jésus Christ qui a créé le monde. Mais bon. Passons!
Lapsus? Quand il commença la création de la terre, « la terre était déserte et vide ». C’est donc dire qu’elle était déjà là, la terre? Simple lapsus ou confusion dans l’imaginaire des auteurs?
Gerald Messadié nous rappelle que « l’idée actuelle d’une religion, c'est-à-dire d’un système de croyances définies, sinon structurées, se situe entre 1000 et 500 avant notre ère (exactement, selon les données actuelles, entre 850 et 450), […] » Pas étonnant, donc, que la plupart des écrits bibliques datent de cette période, une époque où les hommes ont senti le besoin d’immortaliser leurs croyances sur papier. Sachant que la transmission orale était une méthode peu fiable, on sentit le besoin de mettre tout cela par écrit afin de ne pas oublier.
Depuis longtemps existait des croyances polythéistes, dont les premiers dieux furent des femmes. Après tout, dans des peuplades dites primitives on accordait beaucoup d’importance aux femmes car c’est d’elles que dépendait la fécondité.
Les historiens et les ethnologues nous disent que le premier dieu monothéiste, Ahura Mazda, celui des Perses, apparut vers le 6ème siècle avant notre ère. À la même époque donc, à un siècle près, que les livres du Pentateuque. En l’an 586 avant notre ère, la chute de Jérusalem donc, les juifs furent détenus à Babylone. Quelques décennies plus tard, en 539, les Perses de Cyrus le Grand envahissent Babylone et libèrent les juifs. Durant toutes ces années, il est clair que les juifs ont été influencés par les croyances de leurs persécuteurs, et aussi de leurs libérateurs, avec lesquels ils ont entretenus de bons rapports. Car les Perses, tolérants envers les croyances d’autrui, emmenaient avec eux l’idée du monothéisme. Une fois rentrés chez eux, les juifs se sont appropriés quelques éléments pour ensuite écrire les livres du Pentateuque.
Déjà, on peut dire que les premiers livres de la Bible ont été écrits sous l’influence du judaïsme, du mithraïsme, du mazdéisme et du zoroastrisme.
Selon certains pseudo-spécialistes, ainsi que les religieux en général, la Création daterait du 4ème millénaire avant notre ère. On ne pouvait donc pas s’imaginer qu’il y ait eu de la vie sur terre avant cela. Nombrilisme oblige, encore une fois!
Il y a évidemment d’autres interprétations pour dater la Création, mais elles font sourire lorsqu’on les compare aux nombreuses découvertes scientifiques. Ne nous attardons pas sur ces fabulations d’exégètes.
Quant au Coran, on peut lire ceci à la sourate 3, verset 96 : « Voici, la Première Maison manifestée aux humains, celle de Bakkat, est bénie, guidance des univers. » Ce qu’on appelle ici la « Première Maison » est en fait La Mecque et selon la tradition musulmane sa construction remonterait à Adam, sans compter qu’Abraham l’aurait reconstruite. Autant dire qu’elle remonte au début de la Création et qu’elle aurait même survécue au déluge. La Mecque construite par Adam, donc?
Dans l’islam, tout est ramené à La Mecque et à la Ka’bat, qu’on prétend même le centre de l’univers avec une idée loufoque d’un rayon lumineux traversant la voie lactée, et prenant ses origines directement de la Ka’bat. Des pseudo-scientifiques islamiques tentent de trafiquer maladroitement des informations de la NASA pour donner crédit à cette fable sans intérêt. Le pire, c’est que de nombreux musulmans acceptent de croire en ces inepties. On ose ici jouer dans le scientifique?
Curieusement, je n’ai toujours pas vu de mes yeux un astronaute musulman travaillant pour la NASA. Avec de telles idées, il est évident qu’ils ne réussiraient même pas le test d’aptitudes.
Trafiquer maladroitement des données sérieuses pour ensuite regrouper autour de soi des adeptes n’est pas un phénomène nouveau et surtout pas en voie de disparition. De nos jours, on a droit à toutes sortes de théories du complot, les plus récentes concernant les événements du 11 septembres 2001. Malgré des preuves et une logique sérieuse à l’appui, plusieurs continuent de croire que certaines explosions ont été planifiées par le gouvernement américain, un entêtement comparable à la foi religieuse.
Évidemment, la construction de La Mecque remontant à la Création ne fait pas de sens, d’autant plus que les fouilles archéologiques sont interdites dans le secteur. Belle preuve de transparence!
Mahomet ne se risque d’ailleurs pas dans les dates. Une faiblesse, selon certains. Un atout pour d’autres, ou du moins pour ceux qui préfèrent se laisser une généreuse marge de manœuvre interprétative. Mais puisqu’il reprend la version d’Adam, on en présume logiquement qu’il en reprend l’ensemble de l’interprétation. Sinon, c’était à lui de préciser sa pensée de son vivant. Il en sera de même, entre autres, pour le duel entre David et Goliath, fournissant peu de détails mais ne « corrigeant » strictement rien de précis.
Évidemment, le monde n’a pas été créé ni en 7 jours ni il y a 6,000 ans. La préhistoire, période que l’on situe entre l’apparition de l’homme sur terre et les premiers documents écrits, s’est échelonnée sur plusieurs centaines de milliers d’années. Pour les mystiques religieux qui refusent toujours de croire en la science, ou du moins la science occidentale dite impartiale, les archéologues ont collectionnés des millions de preuves. L’Homo rudolfensis et l’Homo habilis, les premiers à marcher sur deux jambes, sont apparus il y a maintenant plus de deux millions d’années. Et que dire pas la fameuse Lucy, dont les ossements, découverts en Éthiopie en 1974, datent d’environ 3,2 millions d’années?
Le Coran nous dit à la sourate 2, verset 29 : « Il a créé pour vous tout ce qui est sur terre, puis Il s’est élevé aux ciels harmonisés par Lui en sept ciels, Il sait tout, Lui. » On y reconnaît bien l’égocentrisme d’un dieu monothéiste, en plus du chiffre sept. Justement, si Allah savait tout, lui, il aurait dû savoir d’où provenait la symbolique du 7, que nous verrons plus loin.
C’est vers le 10ème millénaire qu’apparut l’agriculture. L’homme se sédentarisait. On sait aussi que les premières divinités furent des femmes, mais, plus tard, les dieux masculins prirent le dessus avec le développement des communautés, et aussi des guerres. Les premiers dieux masculins apparaissent au 8ème millénaire avant notre ère. C’était le début de la fin pour les divinités féminines. Pour sa part, quelques 9,000 ans plus tard, le Coran enfonça les derniers clous du cercueil des déesses : « Allah ne tolérera pas l’idolâtrie : ce sont les païens qui prient des femelles. » Et encore une fois au verset 117 de la sourate 4 : « Oui, ils n’implorent, hors de Lui, que des femelles, oui, ils n’implorent qu’un Shaïtân [Satan] rebelle. »
Dans son idée simpliste de la Création, la Genèse finit évidemment par créer l’homme, comme on le sait par la célèbre citation : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa. » (Gn 1 : 27).
Quelle image? Celle des Noirs? Des caucasiens? Des indigènes?
On aura compris que c’est plutôt l’homme qui créa Dieu à son image.
Et si ce concept avait été emprunté? En effet, c’est l’idée que nous soumet Messadié en nous rappelant les écrits de Platon, décédé en 347 ou 346 avant notre ère : « Et plus loin, il [Platon] en déduit que « notre monde doit de toute nécessité être l’image de quelque chose ». En d’autres termes, Dieu a créé le monde à son image. Cette proposition évoque évidemment là, à peu de chose près, le discours de la Genèse […] »
Est-il possible que les chrétiens aient plagiés les Grecs?
Pire encore, dans un extrait de Sophocle, mort en 406 ou 405 avant notre ère, on peut lire « Ô Zeus! La torture, la torture, c’est tout ce que tu me donnes! » Invocation qui ressemble à s’y méprendre à la célèbre phrase apparemment sortie de la bouche de Jésus : « Eli, Eli, pourquoi m’as-tu abandonné? » Et Messadié d’ajouter « on n’en finirait pas d’énumérer les comparaisons qui s’imposent avec les autres dieux. »
Le Coran ne reprend pas cette erreur. Mais ce n’est que partie remise.
Il faut comprendre que la lecture du Coran est assez particulière. Ce qui frappe d’abord est son absence totale de chronologie, outil important s’il en est un pour faire de l’histoire. Par exemple, on peut arriver à démentir un événement ou une idée en prouvant qu’une autre s’est présentée avant. Rien de neuf, donc! Voilà l’histoire du Coran : celle de l’emprunt des idées.
Cette absence de chronologie sème déjà le doute. Mais ne jugeons pas sur les apparences.
Dans la Bible, on construit des récits porteurs de messages et qu’ensuite on peut utiliser comme exemple en disant : « ne faites pas ceci, car il vous arrivera la même chose que tel personnage biblique. » Les messages sont donc subtils. Or, avec le Coran, il n’en est rien. C’est Napoléon qui a déjà dit : « La religion du Christ est trop subtile pour les Orientaux, il leur fallait des opinions plus politiques. À leurs yeux, Mahomet est supérieur à Jésus, on le voit agir. »
Plutôt que de construire des récits, l’auteur est direct et met beaucoup d’énergie à dénoncer ceux qui ne croient pas en Allah, que l’on surnomme souvent les « effaceurs » ou les « fraudeurs ». L’ennemi est donc clairement pointé du doigt. En fait, cette insistance est tellement présente que la lecture en devient ennuyeuse dès la deuxième sourate. Pas de récit, donc, mais beaucoup d’acharnement à répéter, entre autres choses, le nom d’Allah, comme par crainte que les adhérents, surnommés aussi les frémissants, puissent l’oublier. Mahomet n’était donc pas un raconteur, mais un marteleur.
Marteler une idée jusqu’à ce qu’elle entre dans le crâne. Ne voit-on pas ici une ressemblance avec certaines sectes contemporaines?
Car, ne l’oublions pas, toute religion fut d’abord une secte. Et, d’ailleurs, à quel moment une secte devient-elle une religion?
Je suis conscient que, récité en arabe, le Coran représente une fascination, voire une perfection phonétique, comme l’admet Messadié et plusieurs autres. Mais ici, je parle de contenu et non de la beauté sonore d’un poème charmant pour les oreilles. Après tout, n’est-ce pas le contenu qui compte? Les apparences, donc l’idolâtrie, ne sont-ils pas dénoncés justement par l’islam?
En ce qui concerne la couleur de peau de Dieu, l’islam semble l’avoir compris très tôt, car elle interdit toute représentation d’Allah, ce qui a d’ailleurs empêché un certain développement des arts figuratifs dans les pays arabes, et qui a conduit à la renversante controverse concernant les caricatures de Mahomet, publiés le 30 septembre 2005. La polémique donna lieu à une véritable saga médiatique.
Mon dieu est plus fort que le tien! On croirait entendre une querelle enfantine. Manque de maturité?
Revenons au Dieu chrétien. Un Dieu raciste, donc!? Après tout, en créant l’homme d’une manière aussi simpliste, il a été confronté au choix d’une couleur de peau. La question se pose, d’autant plus que la Bible a expliqué naïvement la présence des diverses langues par la fameuse histoire de la tour de Babel. Naïve à souhait, car un enfant aurait pu esquisser cette histoire.
Pour la Création, le Coran propose l’idée suivante dans la sourate 95 : « Par le figuier, par l’olivier, par le mont Sinaï, par ce pays de l’amen, ainsi créons-nous l’humain en la plus merveilleuse des formes, puis nous le ramenons au fond de toute bassesse, sauf ceux qui adhèrent et sont intègres : ils auront une récompense sans faille. Qui te fera renier la Créance? Allah n’est-il pas le plus Sage des sages? »
Évidemment, Allah, dieu du désert arabique, se devait de créer l’homme à partir d’un figuier ou d’un olivier. Comme l’Amérindien adorait des ours, des bisons et des aigles, incapable de s’imaginer que le tigre, l’éléphant ou le chameau pouvait seulement exister. Allah procédait de la même façon, c'est-à-dire qu’il était incapable de créer l’homme à partir d’un sapin ou d’un érable, par exemple. Un dieu incapable d’imaginer ce qu’il y a comme plante ou vie animale sur les autres continents? N’est-ce pas là une autre preuve que la religion est une « création » de l’homme?
Il faudrait aussi rebaptiser une partie de la Genèse. Plutôt que de parler de Création de la planète, il faudrait donc parler de la Création du monothéisme par l’homme!
Comme on le verra plus loin, le Coran prétend aussi faire de la science. Si Allah savait tout, pourquoi n’a-t-il pas alors prédit une chose toute simple, comme la présence en Amérique du Nord du sapin, du castor, ou de l’érable, si cher aux québécois? Et, plutôt que d’y aller d’appels répétitifs et abrutissants, pourquoi ne pas avoir véritablement aidé les hommes en leur disant comment guérir la lèpre, le cancer et le sida?
Il ne le pouvait pas pour une raison bien simple. Le Coran a été créé au 7ème siècle de notre ère, Mahomet étant mort en 632, huit siècles avant l’expédition de Christophe Colomb. Il était loin de se douter que là aussi des peuplades avaient inventé leurs propres croyances, prouvant par le fait même cette idée innée d’un besoin de divinité.
Curieusement, dans la Création, autant biblique que coranique, l’homme se révèle rapidement faible. Avant d’accomplir quoi que ce soit d’utile ou d’agréable, Adam s’empresse de mordre dans l’interdit, pour confirmer la fameuse faute originelle et ainsi jeter le blâme sur tous les humains.
Est-ce donc dire que la Création humaine de Dieu est un travail bâclé? Dieu serait-il un médiocre fabriquant? Aurait-il dû prendre exemple sur GM et Ford, et ainsi lancer un rappel pour réparer les erreurs de son jouet?
« Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez-là. Soumettez les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et toute bête qui remue sur la terre. » (Gn 1 : 28).
Fécondité et prolifération, deux mots largement utilisés par l’Église chrétienne, allant jusqu’à faire pression sur des couples d’antan pour grossir les familles. Plus d’enfants, plus de fidèles, donc plus de dîmes, et ainsi plus de profits pour l’Église. La fameuse loi du nombre. À une époque où le nombre de soldats, par exemple, faisait nettement la différence pour mener à une victoire, on peut comprendre que cette loi ait été prédominante. « Venez! C’est ma religion qui compte le plus d’adeptes! Donc, c’est nous qui avons raison! »
Un autre point dans cette idée m’amène vers une autre question. Pourquoi les animaux auraient-ils été créés lors d’une journée différente de celle de l’homme? Pour différencier l’homme de la bête?
Depuis Charles Darwin, on connaît cette tendance qui veut que nous soyons de vulgaires animaux, concept difficile à avaler pour les croyants, à qui Dieu a dit « soumettez » les animaux. Ce n’est pas pour rien qu’on interdit l’enseignement de Darwin dans les écoles islamiques. Il se trouve même certains chrétiens illuminés qui la refusent aux États-Unis. Et quand bien même que Darwin est aujourd’hui remis en question par les scientifiques contemporains, ses analyses ont énormément contribué à faire avancer les choses.
Et pourquoi soumettre les animaux? À l’époque de ces écrits, il y avait au moins 9,000 ans que l’homme s’adonnait à l’agriculture, et par conséquent à l’élevage. La domestication du chien bats tous les record, remontant à environ 13,500 ou 12,000 ans avant notre ère, alors que celui de la chèvre remonte vers 9,500 ans avant notre ère, le porc et le bœuf viennent ensuite, vers 8,000. Car, en sous-entendu, il est clair que dans le mot « soumettez » on entend ici ce droit à se servir des animaux pour l’élevage et la boucherie, et même à les employer dans les sacrifices.
Et j’affectionne particulièrement cette petite phrase : « Dieu vit tout ce qu’il avait fait. Voilà, c’était très bon. » (Gn 1 : 31).
Est-ce donc dire qu’il qualifiait son propre travail de « très bon » ? Un Dieu arrogant, donc? Prétentieux? Fier, certes, et confiant en ses capacités diront les croyants. Évidemment, Dieu n’a pas de défaut et il serait un sacrilège de l’accuser d’arrogance. Allah a aussi cette personnalité, « Il sait tout, Lui », ou encore quand on le qualifie de savant, de sage, et tout le bataclan. Il sait tout et pourtant ne nous apprend rien de nouveau.
Puis il y a le fameux chiffre 7, celui qui revient si souvent dans la Bible et le Coran. Il apparaît ici pour la première fois, car Dieu créa le monde en 7 jours.
Il s’agit d’une symbolique, car le monde ne se créa évidemment pas en 7 jours.
Par exemple, on sait que les dinosaures n’ont jamais vécu en même temps que l’être humain. Cela voudrait donc dire qu’il y aurait eu des millions d’années séparant le « jour » où Dieu créa les animaux et celui où il créa l’homme. Pour être plus précis, on estime maintenant que l’apparition de la vie sur Terre remonte à 600 millions d’années.
Donc, le mot « jour » prend aussitôt une forme symbolique.
Quelle est justement la symbolique du 7?
De nos jours, des idées quelque peu idiotes entretiennent ce symbolisme, comme les fameuses 7 années comptées pour chaque année de la vie animale domestique. On connaît aussi cette superstition des 7 années de malheur après le bris d’un miroir, accidentellement soit dit en passant. Comme si on devait mériter un quelconque châtiment pour un accident! S’il y a des assassins qui s’en sortent très bien, alors pourquoi se sentir coupable de briser un miroir? Dois-je aussi rappeler que des fraudeurs notoires n’ont même pas purgé 7 ans de prison pour avoir dérobé des millions de dollars à des investisseurs innocents?
Donc, si vous vous sentez encore coupable d’avoir brisé un miroir, consultez un psychiatre. Et vite!
On se rapproche presque de l’illogisme des sciences occultes!
Dans son livre « La Bible et l’Histoire », John Romer nous rappelle ceci à propos du chiffre 7 : « Les auteurs classiques avaient toujours vu dans le chiffre 7 un symbole de l’harmonie cosmique; il y avait, en effet, 7 planètes, 7 notes dans la gamme, 7 couleurs dans l’arc-en-ciel, etc. Les chrétiens reprennent le symbole à leur compte en distinguant 7 vertus et 7 péchés et en comptant 7 âges dans la vie de l’homme. La Genèse, déjà, avait utilisé ce nombre, car Yahvé avait créé le monde en 7 jours. Aussi décida-t-on de célébrer dans les cathédrales 7 offices quotidiens à la gloire de Son Saint Nom. Mais les théologiens renchérissaient encore : 7 était la somme de 3 et 4, ce qui permettait d’additionner la Sainte-Trinité et les quatre évangélistes, et d’unir les mystères de la foi et les hommes qui les avaient exprimés dans leurs écrits. Cette arithmétique divine allait toujours plus loin : en multipliant les trois facettes de l’âme par les quatre éléments de l’univers – et en sollicitant un peu les théories d’Aristote – on obtenait le chiffre 12, soit exactement le nombre des apôtres fondateurs de l’Église universelle. Cette symbolique des nombres, on la retrouve aussi bien dans la théologie que dans l’architecture gothique; elle est reprise à l’infini comme les paillettes de lumière d’un kaléidoscope; elle se fonde toujours sur un passage de la Bible. »
Le Coran ne fait que reprendre le chiffre, car cette symbolique existait déjà depuis des siècles. À titre d’exemple, le verset 261 de la sourate 2 dit ceci : « Ceux qui prodiguent leurs biens dans le sentier d’Allah sont à l’exemple d’un grain qui fait germer sept épis, chaque épi portant cent grains. Allah multiplie, au bénéfice de qui Il décide, Allah immense, savant. »
L’épi, mot utilisé chez des fleurs en tant qu’inflorescence, peut être considéré ici comme un épi de maïs, ou du moins une plante nutritionnelle. Mahomet était-il en train de célébrer le maïs et promettre à son peuple l’abondance? Ce serait alors reprendre des croyances tribales, qui célébraient la fertilité du sol. N’oublions pas que certaines tribus amérindiennes avaient des rites pour célébrer ce genre de chose. Pour certaines tribus, d’ailleurs, le maïs représentait le pouvoir surnaturel habitant la terre, à qui on donnait le nom d’Atira, la mère qui donne la vie. Remarquez ici qu’on adore une divinité féminine.
Mais il y a mieux que cela. Dans la Genèse, rédigée un millénaire environ avant le Coran, on retrouve l’histoire du Pharaon qui, après avoir rêvé de sept vaches laides qui en dévoraient sept autres, « il se rendormit et rêva une seconde fois. Voici que sept épis montaient d’une seule tige, gras et appétissants. Puis sept épis grêles et brûlés par le vent d’est germèrent après eux, et les épis grêles absorbèrent les sept épis gras et gonflés. Alors le Pharaon s’éveilla : c’était un rêve. » (Gn, 41 : 5-7)
Peut-on en déduire que Mahomet, ayant compris que le chiffre sept captivait les chrétiens, l’ait repris à sa manière?
Ayant entendu l’histoire oralement, probable qu’il n’ait pu la retenir dans ses moindres détails. De toute manière, il ne semblait pas être un bon raconteur mais plutôt un marteleur. Car on sait qu’il y avait des chrétiens à Médine et à La Mecque à son époque, de même que des juifs. Il est clair qu’il a entendu les récits bibliques et compris aussi que pour former un empire il lui fallait rassembler ses compatriotes sous un seul Dieu.
André Chouraqui, traducteur émérite du Coran, explique que « les sept ciels sont connus de la cosmologie babylonienne, le nombre sept étant le symbole de la totalité du réel. » Ou de l’équilibre cosmique, diront certains.
Le mithraïsme, religion à laquelle les chrétiens empruntèrent de nombreuses influences, comportait aussi sa symbolique du chiffre avec 7 stades d’initiation. En Grèce et à Rome il semble qu’on pratiquait le sacrifice humain, appelant 7 vierges et 7 adolescents en Crète, à tous les 9 ans.
On serait tenté de croire en lisant l’Apocalypse de Jean, écrit sous oppression romaine vers l’an 95 de notre ère, que le chiffre 7 représenterait les 7 collines de Rome, donc le pouvoir oppresseur. Cette tentation devient d’autant plus intéressante que les Celtes avaient été vaincu par Jules César au terme d’une guerre de 7 ans, de -58 à -51. Cependant, si on comprend que la Genèse date d’au moins 440 avant notre ère, avant l’empire de Rome donc, il faut rejeter cette hypothèse. De plus, comme on vient de le voir, il était également présent chez les babyloniens. Donc, le chiffre 7 a probablement été ramené par les juifs suite à leur captivité à Babylone.
L’Ancien Testament est important pour l’islam car les exégètes coraniques en interprètent plusieurs passages comme des prophéties de la venue de Mahomet et de la victoire de l’islam. Les islamiques le considèrent comme un des textes saints que Dieu a révélés aux hommes avant le Coran et il sert à « prouver » la véracité de celui-ci. Comme on vient de le voir, et comme nous le verrons aussi prochainement, le mot « preuve » perd ici tout son sens propre. Si la Genèse est une preuve de quoi que ce soit, alors tout ce qui s’y rattache n’a pas grande valeur.
Le Coran ne fait pratiquement jamais de citation littérale de verset biblique mais en donne des versions remaniées ou commentées, comme on vient de le voir avec l’histoire des épis. En fait, tout se passe comme si le lecteur est sensé connaître l’histoire biblique transmise par tradition orale, un moyen que l’on sait peu fiable. À l’époque de Mahomet les religions chrétiennes et juives étaient répandues à Médine et à La Mecque, et il s’efforçait, par ses prétendues révélations, de combattre ces deux monothéistes afin de se faire sa propre place; d’unifier les arabes sous un seul dieu.
Cette tendance à remanier des passages de la Bible indique à plusieurs spécialistes que Mahomet n’aurait pas eu accès à une Bible version papier, mais qu’il l’aurait apprise par cœur, ou à tout le moins qu’il en aurait entendu les principaux mythes, ce qui expliquerait ce plagiat partiel mais adapté à sa propre sauce. Ce qui laisse à certains spécialistes croire que le prophète était peut-être analphabète. Ce n’est qu’une hypothèse.
Peut-être avait-il compris, par exemple, l’essentiel du message d’Adam et Ève, mais sans pouvoir en retransmettre tous les détails? Après tout, sur un livre aussi volumineux que la Bible, la mémoire humaine a ses limites, quoique plusieurs musulmans contemporains arrivent à réciter le Coran par cœur.
Pourquoi Mahomet aurait appris par cœur un livre qu’il cherchait à combattre? Après tout, il ne lui suffisait que d’en connaître les grandes lignes pour ensuite développer son propre matériel.
Les experts nous disent aussi que le Coran a été rédigé après sa mort, ou peut-être vers les dernières années de sa vie. Avant cela, la création du Coran s’effectuait oralement, ce qui nous aide à comprendre que c’est un « Appel » (Qur’ân).
On pourrait conclure ici en effleurant les croyances africaines, qui ont été tardivement découvertes par les sociétés dites civilisées, mais rapidement contaminées par le christianisme et l’islam. Par exemple, il est très douteux de remarquer au Kenya le dieu suprême Wélé qui se reposa le septième jour après avoir créé l’homme, la femme, les animaux et le reste. L’influence chrétienne, arrivée dès le début du 16ème siècle avec les Portugais, est évidente. Ce que les religions originelles de l’Afrique pensaient de la Création?
On ne le saura jamais.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2010, 12:49 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Mais encore Eric ? Qu'est ce qui nous vaut cette diarrhée écrite ? Un truc qui passe mal ? La digestion peut-être ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Aoû 2010, 00:04 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Citation:
On ne le saura jamais.
C'est bien vrai.
Par contre, le record du "plus long texte lu par personne sans ligne entre les paragraphes" est pulvérisé pour ce forum.

Donc :
Image
Avec les félicitations du jury.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Jan 2012, 18:36 
New friend
New friend

Inscription: 05 Jan 2012, 13:37
Messages: 5
Herr Doktor a écrit:
Petite question qui me turlupine: pourquoi les créa s'attaquent très peu au Big Bang ou à la physique nucléaire? Alors que ces deux domaines établissent clairement que la Terre(et donc l'Univers) ne peuvent avoir 6000 ou 10 000 ans.

J'imagine qu'il y a une réaction épidermique des croyants en ce qui concerne l'apparition de la vie, mais pourquoi surtout l'évolution(et donc la biologie) et pas la physique(ou si peu)?


les créationnistes s'attaquent aussi à l'astronomie et à l'astrophysique :

http://www.galileowaswrong.com/galileowaswrong/


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Jan 2012, 11:14 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
S'ils s'attaquaient aussi au plafond et aux murs de ma cuisine, j'en serais ravi !

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Fév 2012, 09:36 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Oct 2010, 09:06
Messages: 65
Localisation: Saints pètent et s'bourrent
L'auteur de Galileo was wrong:
Citation:
Robert A. Sungenis, Ph.D., is the founder and president of Catholic Apologetics International Publishing


Vais finir par croire que Ph.D. Signifie seulement "qui sait écrire et presque lire correctement"...

_________________
Dien voulu créer le monde en 10 jours, Chuck Norris lui en a donné 6.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Fév 2012, 17:11 
New friend
New friend

Inscription: 05 Jan 2012, 13:37
Messages: 5
http://www.alaska.net/~clund/e_djublons ... ociety.htm


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mar 2012, 22:10 
New friend
New friend

Inscription: 05 Jan 2012, 13:37
Messages: 5
http://thomiste.pagesperso-orange.fr/ynourelb.htm


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2012, 00:52 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
J'ai toujours été complexé parce que je ne capte pas bien du tout les Théories de la Relativité... Y a des jours je crois avoir capté l'essentiel, et le lendemain je n'y crois plus. C'est la vie. :D En parcourant quelques paragraphes de ta page, je me sens mieux : je ne suis pas le seul et il y a bien pire que moi...

A mon modeste niveau de compréhension, ce que je pense c'est que ce n'est pas une page critique mais une excellente synthèse de pas mal de trucs sur lesquels un quidam peut bloquer sur cette ToE... Le jour des examens.
Le gars est polytechnicien ? Tant mieux pour lui et son chien, mais même si je suis vraiment une bille en physique relativiste, je me rends bien compte qu'il n'a pas bien pigé the Theory-of-relativity et bute aussi sur certaines notions pourtant moins compliquées, qu'un possible frein mental (le petit Jésus ?) chez lui pourrait éclairer.
C'est pour ça qu'il pense qu'elle ne décrit pas bien le schmilblik : En fait, il coince sur chacune des choses +/- étonnantes que décrit la théorie, qui sont justement son pouvoir explicatif. En plus d'ajouter des réflexions et des trucs pour le moins zarbis (en vert ou en noir).

:D Allez, dis-lui de ma part que ne pas capter la relativité, ce n'est pas bien grave. Nous sommes nombreux dans son cas et se noyer en se brossant les dents c'est bien plus grave, non ?

ps: sinon, j'avoue que les mangas sans bulles, les espaces à éther sans atomes et patata, c'est bof : je n'ai lu que le 1/10 de la page avant de décrocher.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Mai 2012, 21:10 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Pyne Duythr a écrit:
:wink:

(Hans, pour te remercier de tant de sollicitude, je te prie de cliquer sur le smiley. Ohh ouiiiiiiii!)


Le choix de ton avatar est le reflet de ton humanité.

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juin 2012, 09:19 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juin 2006, 17:44
Messages: 544
Dis-donc, trou du cul, je ne comprends pas bien ta remarque....

Si sur un forum, on choisit pour soi-même un avatar représentant un handicapé mental, ou quelqu'un de laid, c'est qu'on est soi-même quelqu'un qui a peu d'humanité ? C'est bien cela qu'il faut comprendre, avec ta sentence sybillyne ?

Es-tu en train de suggérer que l'humanité est dégradée par les anormaux/gens moches ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 20:13 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
rawbrol a écrit:
Dis-donc, trou du cul, je ne comprends pas bien ta remarque....


D'abord, l'expression exacte est "trou DE cul".
Ensuite, les points de suspension sont au nombre de trois minimum ET maximum.

Citation:
Si sur un forum, on choisit pour soi-même un avatar représentant un handicapé mental, ou quelqu'un de laid, c'est qu'on est soi-même quelqu'un qui a peu d'humanité ? C'est bien cela qu'il faut comprendre, avec ta sentence sybillyne ?


Ce que je critique, c'est le fait de prendre la photo d'un handicapé pour avatar en guise d'autodérision, ce qui constitue un manque de respect évident vis-à-vis de ces personnes.

Citation:
Es-tu en train de suggérer que l'humanité est dégradée par les anormaux/gens moches ?


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends. Voir ma réponse à ton propos ci-dessus.

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 21:37 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Pie Kouze a écrit:
Ce que je critique, c'est le fait de prendre la photo d'un handicapé pour avatar en guise d'autodérision, ce qui constitue un manque de respect évident vis-à-vis de ces personnes.
Ah bon, tiens donc ! Ca te dit quelque chose l'ntégration sociale des personnes avec handicap ? Ne pas s'apitoyer ni les discriminer, même par l'image, est un excellent début. Or en quelque sorte, tu les discrimines.

:D Il est très irrespectueux de réduire quelqu'un à son seul handicap, comme tu le fais en écrivant "d'un handicapé". On ne dit pas "un handicapé ", il vaut mieux dire par ex. une personne avec handicap.
De même on ne dit pas un homosexuel, mais une personne à orientation homosexuelle, etc. Ce sont avant tout des personnes.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 21:51 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Archie Cash a écrit:
Pie Kouze a écrit:
Ce que je critique, c'est le fait de prendre la photo d'un handicapé pour avatar en guise d'autodérision, ce qui constitue un manque de respect évident vis-à-vis de ces personnes.
Ah bon, tiens donc ! Ca te dit quelque chose l'ntégration sociale des personnes avec handicap ?


Mince, j'ignorais que leur intégration passait par le dénigrement et la moquerie.

Citation:
Ne pas s'apitoyer ni les discriminer, même par l'image, est un excellent début. Or en quelque sorte, tu les discrimines.


Et pour prouver qu'on ne s'apitoie pas sur leur sort, il faut se moquer d'eux ! C'est d'une logique...islamique.

Citation:
:D Il est très irrespectueux de réduire quelqu'un à son seul handicap, comme tu le fais en écrivant "d'un handicapé". On ne dit pas "un handicapé ", il vaut mieux dire par ex. une personne avec handicap.


La photo a été choisie pourquoi et pour quoi ?

Pourquoi : parce que l'individu qui y figure présente un handicap et que par ce fait, il est handicapé.
Pour quoi : pour rire du handicap d'un individu et pratiquer une forme d'autodérision malsaine.

Citation:
De même on ne dit pas un homosexuel, mais une personne à orientation homosexuelle, etc. Ce sont avant tout des personnes.


Parce qu'un hétérosexuel n'a pas d'orientation sexuelle, c'est vrai... Crétin, va.

Quand on parle d'un homosexuel, c'est qu'on fait référence à son orientation sexuelle pour l'opposer à celle des hétérosexuels. De la même manière que l'on parle d'un comptable quand il s'agit de mentionner l'activité professionnelle d'un individu donné.

T'es con, mais qu'est-ce que t'es con. Tu crois pas que c'est de ta faute si ce forum est désert ?

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 21:55 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Citation:
Mince, j'ignorais que leur intégration passait par le dénigrement et la moquerie.

En quoi mettre un avatar de visage d'humain apparemment handicapé serait se moquer des handicapés ?
versus:
une photo de visage de personne ne semblant pas handicapée, ne serait pas se moquer des non handicapés ?

Explique donc, cela m'intéresse.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:06 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Archie Cash a écrit:
Citation:
Mince, j'ignorais que leur intégration passait par le dénigrement et la moquerie.

En quoi mettre un avatar de visage d'humain apparemment handicapé serait se moquer des handicapésui
versus
une photo de visage de personne ne semblant pas handicapée, ne serait pas se moquer des non handicapés ?

Explique donc, cela m'intéresse.


Je te cite : "apparemment handicapé". À quoi sert-il de discuter avec toi, sinon pour perdre du temps ? Je te mets le nez dans ta propre merde depuis le début et tu nies encore avoir chié. Je ne peux rien faire pour toi. En fait, je te plains. C'est ce qui fait qu'en définitive je t'aime.

Si utiliser la photo d'un handicapé n'est pas un moyen de se moquer de lui en particulier et de tous ceux qui souffrent d'un handicap, à quoi cela sert-il donc ?

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:11 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
A quoi sert la photo d'un non handicapé òu d'un gorille, ou d'un navajo, ou d'un enfant, ou d'un eskimo ?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:19 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Archie Cash a écrit:
A quoi sert la photo d'un non handicapé òu d'un gorille, ou d'un navajo, ou d'un enfant, ou d'un eskimo ?


À révéler une partie de soi. On peut prendre une photo d'un sportif que l'on admire, d'un chanteur que l'on apprécie, d'un homme politique dont on partage des ou les idées, d'un animal dont on voudrait certaines caractéristiques, d'un évènement que l'on condamne ou que l'on approuve, d'une situation qui nous scandalise, etc.

Les mobiles sont vastes. Mais qu'est-ce qui justifie de prendre pour avatar un handicapé physique de type mongolien ? Relativiste de merde, va. T'es une crasse immonde. Il t'a manqué des coups de poings dans la gueule. T'en aurais eu si t'étais allé à l'école...

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:22 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Citation:
Les mobiles sont vastes. Mais qu'est-ce qui justifie de prendre pour avatar un handicapé physique de type mongolien ?

Tu n'en aimes aucun ? Ne leur trouves aucune qualité ? Et tu penses que les gens sont tous aussi merdeusement fétides que toi ?

ps: à propos, de nos jours on ne dit plus "mongolien", mais personne avec trisomie 21 p.e. De même, on ne dit plus "nègre" non plus pour désigner une personne à la peau foncée. Te faut-il tout réapprendre ?

Dans quel collège belge enseignes-tu, mon grand `?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:25 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Archie Cash a écrit:
Citation:
Les mobiles sont vastes. Mais qu'est-ce qui justifie de prendre pour avatar un handicapé physique de type mongolien ?

Tu ne les aimes pas, ne leur trouves aucune qualité ? Tu penses que les gens sont tous aussi merdeusement fétides que toi ?


Ah, donc d'après toi, si l'autre enculé a pris comme avatar une photo de mongolien, c'est parce qu'il les aime bien ?

Citation:
ps: à propos, de nos jours n ne dit plus mongolien, mais persnne avec trisomie 21 p.e.


Appeler un chat "un chat", ça ne pose un problème qu'aux connards comme toi. Hein, toi qui nommes les homosexuels des "individus avec une sexualité orientée"... Qu'est-ce que t'as failli me faire rire, avant que je ne m'aperçoive que t'étais sérieux. Et là, j'ai vraiment été stupéfait par tant de connerie fièrement affichée...

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Juin 2012, 22:29 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Citation:
individus avec une sexualité orientée

Non, encore raté. Tu es nerveux ?

C'est "personne ou individu à orientation (sexuelle) homosexuelle"... :D

Citation:
Ah, donc d'après toi, si l'autre enculé a pris comme avatar une photo de mongolien, c'est parce qu'il les aime bien ?

Ca peut aussi être car un des ses enfants en "souffre", ou lui-même, ou quelqu'un de sa famille. Ou parce qu'il le trouve sympa. Ou pour dédramatiser le handicap et les maladies chroniques, etc. Une foule de raisons me viennent à l'esprit. :D

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 00:01 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juin 2006, 17:44
Messages: 544
:lol: Sacré petit trou du cul....
Des points de suspension j'en mets autant que je veux où ça me chante, n'en déplaise à ta psycho-rigidité de fanatique antinéologisme. Cherche "psycho-rigidité" et "antinéologisme" dans un dictionnaire, si t'es con à ce point là......petit trou DU cul enculeur de muscidé.

Citation:
Ce que je critique, c'est le fait de prendre la photo d'un handicapé pour avatar en guise d'autodérision, ce qui constitue un manque de respect évident vis-à-vis de ces personnes.

Mais bien sûr...........
T'as mis tout ce temps là pour trouver ton excuse bidon ? C'est que ça devait te turlupiner de d'être fait crever en flag, toi le gentil chrétien sensé aimer son prochain, handicapé ou non. Pauvre cave, tu te raccroches aux branches, mais je ne suis pas dupe : le "reflet de l'humanité" (SIC) est aussi composé de personnes handicapées, espèce d'eugéniste en carton. C'est toi, et TOI seul, (pas celui qui met l'avatar en question), qui établi des valeurs malsaines de hiéarchie entre les individus, en fonction de la forme ou l'expression de leurs visages. Les handics te font peur à ce point ? Faut pas connard, ils méritent ton paradis de mes deux tout autant que toi. D'ailleurs, c'est marqué dans le torchon qui te sert de référence : heureux les simples d'esprit gnagnagna gnagnagna...
Fais gaffe, djeu va pas être content, et le ptit djézeuse (djeu, mais pas tout à fait, genre le tiers, on sait pas trop...) va te botter ton petit cul béni d'eugéniste bien pensant. Va vite te brosser les dents à l'eau bénite, t'en as bien besoin après un tel écart de conduite.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 01:10 
Mister Universe
Mister Universe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2007, 14:16
Messages: 26
Pie kouze a écrit:

La photo a été choisie pourquoi et pour quoi ?

Pourquoi : parce que l'individu qui y figure présente un handicap et que par ce fait, il est handicapé.
Pour quoi : pour rire du handicap d'un individu et pratiquer une forme d'autodérision malsaine.


Pourquoi : parce qu'Andy, le personnage "handicapé", aime Hitler le catholique.
Pour quoi : l'humour anglais devait faire sourire Pyne Duythr.




Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 07:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
La tache a écrit:
Si utiliser la photo d'un handicapé n'est pas un moyen de se moquer de lui en particulier et de tous ceux qui souffrent d'un handicap, à quoi cela sert-il donc ?



Image

"Utilisation d'une photo d'une personne atteinte d'un syndrome de Down, plus communément appelé "Trisomie 21" (c'est celui de droite) dans le but évident de se moquer de lui en particulier et de toutes les personnes présentant le même handicap, en général".


Si on suit l'idée du "CCC" (connard crétinoïde catholique), il ne peut donc pas avoir d'autre motifs que la moquerie dans l'utilisation d'une telle photo!


NB: et, en plus, Pascal Duquenne est Belge!! Double handicap! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 09:12 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Je précise , pour les incultes, que les monsieurs sur la photo sont, à gauche Daniel Auteuil et, à droite, Pascal Duquenne, tous les deux acteurs professionnels.

Ce qu'il brandissent est le prix d'interprétation masculine décerné conjointement aux deux acteurs lors du festival de Cannes de 1996 pour leurs rôles dans Le 8eme jour de Jaco Van Dormael.

Ce prix, décerné à un acteur trisomique ne l'a été bien-sûr que dans un but de moquerie.

Le film, lui-même qui met en scène plusieurs acteurs handicapés mentaux n'a été fait que dans le but de se moquer des handicapés mentaux. Dans quel autre but pourrait-on montrer des handicapés?

C'est en tout cas ce qu'on peut conclure si on suit les résonnements de notre nouvel abruti! :chaise:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 10:43 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Sullahp a écrit:
Pie kouze a écrit:

La photo a été choisie pourquoi et pour quoi ?

Pourquoi : parce que l'individu qui y figure présente un handicap et que par ce fait, il est handicapé.
Pour quoi : pour rire du handicap d'un individu et pratiquer une forme d'autodérision malsaine.


Pourquoi : parce qu'Andy, le personnage "handicapé", aime Hitler le catholique.


Ce qui m'étonne, c'est que tu ne sois pas encore persuadé toi-même que Hitler était bien catholique. Tu le dis d'une certaine façon qui montre très clairement que tu ne cherches qu'une chose, et cela bien avant de vouloir choquer : te convaincre.

Beauvoir a écrit : "Le régime nazi était anticatholique..."

Donc, Hitler aurait été un catholique...anticatholique !

Comprenne qui pourra cette merde terrible.

Citation:
Pour quoi : l'humour anglais devait faire sourire Pyne Duythr.


Cela n'excuse rien.

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 10:54 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Mai 2012, 20:16
Messages: 65
Lord Lord Dralnar a écrit:
La tache a écrit:
Si utiliser la photo d'un handicapé n'est pas un moyen de se moquer de lui en particulier et de tous ceux qui souffrent d'un handicap, à quoi cela sert-il donc ?



Image

"Utilisation d'une photo d'une personne atteinte d'un syndrome de Down, plus communément appelé "Trisomie 21" (c'est celui de droite) dans le but évident de se moquer de lui en particulier et de toutes les personnes présentant le même handicap, en général".


Si on suit l'idée du "CCC" (connard crétinoïde catholique), il ne peut donc pas avoir d'autre motifs que la moquerie dans l'utilisation d'une telle photo!


Qu'est-ce que tu es con, toi alors ? Comment ? Je l'ai déjà dit ? Mais c'est tellement vrai...

Tout dépend de l'intention que l'on a en utilisant une photo. Faut vraiment tout t'apprendre, pauvre débile.


NB: et, en plus, Pascal Duquenne est Belge!! Double handicap! :mrgreen:[/quote]

_________________
« Je suis catholique. La Providence l'a voulu. En effet, seul un catholique connaît les points faibles de l'Eglise. Je sais de quelle manière on peut attaquer ces gens-là. »
dixit A. Hitler, (Eric Lebec, Histoire secrète de la diplomatie Vaticane, Albin Michel, Paris, 1997)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2012, 11:22 
Mister Universe
Mister Universe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2007, 14:16
Messages: 26
Pie kouze a écrit:
Sullahp a écrit:
[...]


Ce qui m'étonne, c'est que tu ne sois pas encore persuadé toi-même que Hitler était bien catholique. Tu le dis d'une certaine façon qui montre très clairement que tu ne cherches qu'une chose, et cela bien avant de vouloir choquer : te convaincre.

Beauvoir a écrit : "Le régime nazi était anticatholique..."

Donc, Hitler aurait été un catholique...anticatholique !

Comprenne qui pourra cette merde terrible.


Négatif, je m'en branle que Hitler soit catholique ou non. C'était juste pour faire un clin d’œil à l'autre fil de discussion. Peu me chaut également que Beauvoir ait écrit ceci ou cela, et je ne brandirais jamais une de ses citations comme un dogme.

Mon intervention avait pour seul but de montrer que contrairement à tes accusations de moquerie malveillante, Pyne Duythr avait pris pour avatar un personnage fictif de comédie, ni trisomique, ni réellement handicapé.

Tu prêtes aux autres des intentions qu'ils n'ont pas.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com