Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 05 Aoû 2020, 12:14

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: "The Nature of Time"
MessagePosté: 08 Jan 2009, 12:54 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Image

L’institut FQXi - dont on a deja cause brievement dans ce forum ici et ici - a organise un concours d’essais dont le theme est: "qu'est-ce que le temps?".

Image

Les auteurs - y'a eu une centaine de participants - etaient invites a soumettre un article qui, en principe, devait osciller entre le niveau de "SCIAM" (= "Pour La Science" in french) et celui d'une revue comme "Nature" (=> ce concours visait donc surtout les physiciens (dits theoriciens) et des matheux verses dans la physique (dite theorique), mais quelques non-professionnels ferus de ce genre de themes ont egalement soumis leur essai). Y'a de tout: des trucs tres bien foutus, et/ou originaux, et du grand n'importe quoi, bien sur. Bref.

Image

Chaque essai est en outre associe a un forum de discussion (et on ne s'emmerde pas - enfin, pas trop - sur certains d'entre eux). Les essais etaient soumis au vote public: les lecteurs (potentiels) pouvaient voter jusqu'au 1° janvier 2009 pour designer la "meilleure" contribution. Cependant, la selection se fait sur plusieurs niveaux: public, public restreint et experts.

L'identite du vainqueur sera annoncee a peu pres d'ici un mois.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 10 Juin 2009, 00:12 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
N'empêche c'est une bonne question qu'est ce que le temps?!

Je n'y connais pas grand chose personnellement mais en fait le temps serait en fait la quatrième dimension de notre espace! Pour m'adonner à une réflexion prout prout personnelle, je verrais donc le temps comme une dimension indispensable à l'animation des objets dans les trois autres dimensions qui constituent notre univers! Mais si toi Pyne Duythr ou quelqu'un d'autre ici peut expliquer de manière ultra-simple à un esprit puéril, ce qu'est le temps alors c'est bien volontier car franchement la physique et l'astrophysique (ne parlons même pas de la physique quantique) ça me dépasse totalement!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 12 Juin 2009, 17:50 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Hans a écrit:
N'empêche c'est une bonne question qu'est ce que le temps?! [] le temps serait en fait la quatrième dimension de notre espace! [] je verrais donc le temps comme une dimension indispensable à l'animation des objets dans les trois autres dimensions qui constituent notre univers

Vi. C'est une des formulations "traditionnelles" possibles. Le temps vu comme la case vide du jeu de taquin. :wink: Je dois cette analogie foireuse - comme toute analogie (ou presque) digne de ce nom - a un pasteur (reforme) avec lequel je causais de ses convictions religieuses: y m'avait sorti cette histoire de case vide du jeu de taquin en me parlant de son djieu. Bref.

Image

Citation:
[] si [] quelqu'un [] ici peut expliquer [] c'est bien volontier []

Tu vas sans doute etre decu: je connais personne qui soit en mesure de fournir une bonne definition de ce qu'est ou serait le temps, ni meme de justifier le parcours qui mene a une telle definition sans trebucher a un moment ou a un autre. En fait, je connais personne qui soit en mesure d'affirmer sans la moindre ambiguite que le temps existe ou, au contraire, que le temps n'existe pas. Certes, tout le monde a sa petite opinion, plus ou moins convainquante (toi et bibi compris), sur le sujet - tu t'en seras peut-etre deja apercu si t'as parcouru les resumes de la longue liste des essais soumis a l'institut FQXi a l'occasion du concours cite dans le premier post de ce fil. En fonction du contexte, certaines opinions ont d'ailleurs plus de sens - et/ou de poids - que d'autres (et beaucoup ne valent meme pas le poids d'une merde de mouche a pissotiere). Clair. Mais les faits sont la: on n'en sait que pouic (a quelques details pres). Alors, decu ou rassure? Arf! Cependant, si cela peut alimenter tes cogitations temporaires sur le (?) temps, je peux te dire ce qu'en disent certains (du moins relativement aux contextes que je connais le mieux, ou le moins mal, cela depend du point de vue). Mais avant, juste deux "petites" questions (simple curiosite malsaine) auxquelles tu n'es evidemment pas oblige de repondre:

  • le truc que tu appelles temps, tu te l'imagines comment?
  • que signifie pour toi "mesurer le temps"?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 12 Juin 2009, 19:11 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Cé quoi le tant ki fait ? Trop fastoche.

* le truc que tu appelles temps, tu te l'imagines comment?

Une swatch

* que signifie pour toi "mesurer le temps"?

Le bulletin de météo

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 12 Juin 2009, 21:11 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Reverend Archie Cash a écrit:
Cé quoi le tant ki fait ? Trop fastoche.

* le truc que tu appelles temps, tu te l'imagines comment?

Une swatch

* que signifie pour toi "mesurer le temps"?

Le bulletin de météo

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 13 Juin 2009, 12:33 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Pyne Duythr a écrit:
*le truc que tu appelles temps, tu te l'imagines comment?

Bon je risque quelques baffe tellement j'ignore comment illustrer ce que j'imagine avec des mots! En plus cet enfoiré de Révérend Archie Cash m'a déconcentré! :fr:

Mais bon aller je me lance j'imagine le temps comme une dimension qui définit l'espace dans lequel on évolue, il y les axes, X, Y, Z et en théorie il y aurait un axe t (oui je sais en physique on utilise déjà t mais il ne me semble pas que t fasse un axe du tout même pas en rêve mais je rappelle que je laisse ici mon imagination voguer au pays des toupoutous)! Le temps cependant ne se représente pas spatialement dans un putain de schéma à axe car on ne peut pas représenter plus de trois dimensions! En revanche comme on peut représenter de multiples dimension mathématiquement avec notamment les matrices, on peut au moins se représenter le temps mathématiquement en tant que dimension (putain qu'est ce que je raconte comme conneries)!

Pour conclure de la même manière on ne pourrait pas se représenter une troisième dimension si confiné dans un espace à deux dimensions on ne peut pas se représenter un espace à quatre dimension dans un espace à trois dimension!

Pyne Duythr a écrit:
*que signifie pour toi "mesurer le temps"?

Ca c'est la question à vingt-cinq milliards, à l'aide des mes contorsion je dirais que cela consiste à constater les implications de cette quatrième dimension (le temps) sur ce que l'on peut effectivement observé dans notre espace à trois dimensions (les seuls dimension que l'on peut observer ou objectivement se représenter)! Par implication j'entends simplement l'animation de la matière et d'énergie dans notre espace, à savoir les mouvements de matière et d'énergie qui ne sont permise que grâce à l'existence de cette quatrième dimension!

Voilà pour mes réponses, c'était le temps d'un curage de nez!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 31 Juil 2009, 20:37 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Hans (a propos de la question a la mords-moi l'noeud 'qu'est-ce que le temps?') a écrit:
j'imagine le temps comme une dimension qui définit l'espace dans lequel on évolue, il y les axes, X, Y, Z et en théorie il y aurait un axe t (oui je sais en physique on utilise déjà t mais il ne me semble pas que t fasse un axe du tout même pas en rêve [])! Le temps cependant ne se représente pas spatialement dans un putain de schéma à axe car on ne peut pas représenter plus de trois dimensions! En revanche comme on peut représenter de multiples dimension mathématiquement avec notamment les matrices, on peut au moins se représenter le temps mathématiquement en tant que dimension (putain qu'est ce que je raconte comme conneries)! Pour conclure de la même manière on ne pourrait pas se représenter une troisième dimension si confiné dans un espace à deux dimensions on ne peut pas se représenter un espace à quatre dimension dans un espace à trois dimension!

C'est plutot l'idee d'espace vectoriel - qui englobe les matrices sous certaines contraintes (p.e. l'ensemble des matrices sur un corps commutatif muni des proprietes operationnelles usuelles est un espace vectoriel ==> dans ce cas une matrice est un vecteur) - qui permet de mieux cerner l'idee de dimension (du moins dans une premiere approximation puisqu'il s'agit surtout d'un concept topologique) et de fournir une kyrielle de modeles d'espaces a n dimensions, avec n arbitraire. Retournons a nos moutons. Il est effectivement tres difficile (arf!) de se representer visuellement ton referentiel R = {X, Y, Z, t} - comme tu l'as d'ailleurs toi-meme suggere: nous sommes des 3-landiens, cad des "flatlandiens" cloues perceptivement dans un 3-espace -, mais cela n'a strictement aucune importance car la cecite n'est pas toujours un frein. En maths - et en physique non-pipi-caca -, c'est meme souvent une qualite. Quoi qu'il en soit, ton t est bel et bien un des quattre axes de ton referentiel R (a priori, ces quattre axes ne sont d'ailleurs pas necessairement deux a deux orthogonaux: l'orthogonalite est un enrichissement de la structure d'espace vectoriel). Bref.

Image

En physique dite classique, cad dans le monde galileo-newtonnien, le temps est modelise par une droite affine (= en gros une droite qui n'a pas d'origine privilegiee) commune a tous les observateurs. Commune a tous les points de l'espace. Le temps et l'espace ne sont alors que le theatre des phenomenes. Temps et espace sont donc des bidules rigides, imperturbables et absolus: les phenomenes evoluent dans l'espace selon un parametre t "universel", independant a l'espace et "exterieur" a ce dernier. Le passage dans le monde minkowskien, cad a la relativite restreinte, change radicalement la donne: y'a plus de temps absolu (exit les projections canoniques, poils a la chique). Pire: y'a un temps (donc une droite temporelle) pour chaque observateur. Dans le monde minkowskien, y'a en quelque sorte autant de temps qu'il y a de points dans l'espace (mais on peut passer de l'un a l'autre grace a une transformation que tu peux representer par une matrice verifiant certaines proprietes: c'est une rotation "hyperbolique"). C'est ainsi que nait le bidule qu'on appelle espace-temps, cad un espace M de Minkowski a 4 dimensions. Dans M, espace et temps sont melanges au point de ne faire plus qu'un, de n'etre plus que deux facettes "intriquees" d'un meme bidule: ce qui est espace peut devenir temps, et vice et versa reciproquement (la finitude et la constance de la vitesse de la lumiere sont exploitees pour convertir les unites de temps en unites de longueur; au lieu de mesurer un temps t en secondes, on l'exprime a travers la longueur ct (en metres): longueurs et temps sont alors mesures dans les memes unites, poils au nez). Dans M, l'intervalle d'espace-temps qui separe deux evenements pourra etre de genre temps ou de genre espace (dans ce dernier cas, les evenements sont "causalement" independants... il s'agit d'une definition relationnelle (la causalite - dont on pourrait gloser a l'infini (ou presque) - en relativite est liee a la conformite de l'espace-temps)). L'etape suivante, c'est la relativie generale. En relativite restreinte, l'espace-temps est plat. Avec la relativite generale, la variete espace-temps est courbee par la gravitation et la metrique lorentzienne induit l'intervalle qui d'espace-temps qui separe deux evenements tres voisins. La relativite generale, c'est donc un espace de Minkowski deforme par la courbure (c'est une 4-variete pseudo-riemannienne (on dit parfois aussi lorentzienne)). Tout ce blabla n'est pas gratuit (enfin, pas completement). En effet, une des proprietes les plus interessantes de la relativite generale est une symetrie dont la profondeur n'a rien a envier au rectum de Taylor Rain: l'invariance par diffeomorphimes. Un diffeomorphisme est une deformation de l'espace-temps qui deforme la configuration de tous ses points de facon plus ou moins arbitraire (c'est une image) mais qui conserve les grandeurs associees a ces points. Bref, la relativite generale dans un espace-temps E_1 ou dans un autre espace-temps E_2 sont equivalentes si E_1 et E_2 sont diffeomorphes (cad s'il existe un diffeomorphisme qui "identifie" E_1 et E_2).

Image
(petit diffeomorphisme sur un carre)

Ca veut dire quoi? Ca veut dire que la relativite generale est independante de l'espace-temps dans lequel elle est decrite. En d'autres termes, les points d'un espace-temps ou d'un autre n'ont aucune importance: ce sont les grandeurs qui comptent (valeurs des champs physiques, en gros). Une des consequences est que la localisation dans l'espace-temps ne peut etre que relationnelle, cad basee sur les interactions avec d'autres evenements, et ne necessite pas a proprement parler d'une structure geometrique sous-jacente (c'est en tous cas presque vrai). Consequence directe: en relativite generale il n'est pas possible de definir le temps (ou plutot il existe trop de facons differentes et non equivalentes de definir le temps, cad de feuilleter l'espace-temps). Chaque feuilletage detruit la covariance. Bien entendu, on peut continuer de choisir une coordonnee d'espace-temps et de l'appeler "temps", mais il s'agit d'un abus ou d'une commodite (en effet, en general, il n'y a plus aucun champ de vecteurs sur la variete d'espace-temps qui puisse ressembler a un generateur d'evolution temporelle). C'est pourquoi, dans certaines theories, pour des raisons disons macroscopiques, on prefere tenter de definir un temps a partir d'un etat thermodynamique privilegie (p.e. la radiation fossile). Rovelli, Connes et quelques autres ont d'ailleurs propose l'emergence d'un temps grace a un flux thermique dans une hypothetique theorie - la gravite quantique a boucles et/ou la geometrie non-commutative - qui recouvrirait la relativite et le monde quantique (cette emergence pourrait etre liee au fait qu'une algebre non-commutative engendre naturellement - et disons de facon invisible - un groupe a un parametre d'automorphismes qui, d'une certaine facon, la fait evoluer: c'est le Baron Muenchhausen qui se tire par les cheveux pour s'extraire d'un trou, arf!).

En resume: dans le monde galileo-newtonnien, le temps est universel et rigide; en relativite restreinte, il est multiple et peut se confondre avec l'espace; en relativite generale, il est en quelque sorte aussi desuet qu'inutile. En je-sais-pas-quoi, un truc qu'a surtout la gueule d'une fleche evolutive et qu'on pourrait a la rigueur appeler "temps" pourrait emerger d'un flux thermique.

L'idee de "fleche evolutive" est, je crois, une des clefs des questions a la mords-moi l'noeuds dont il est question ici. Tu connais sans doute le jeu de la vie de Conway. C'est un bon modele-jouet d'univers. A l'etape t_0, le jeu a une certaine configuration, dison C_0. A l'etape t_1, il a la configuration C_1. A l'etape t_k, il a la configuration C_k. Le temps t du jeu de Conway, c'est le passage de C_i a C_j, avec i ≠ j. Le temps est donc ici une relation d'ordre, un etiquetage des elements de l'ensemble {C_k}.

Image

Dans notre univers, ce que l'on appelle temps (propre) pourrait n'etre - et je crois qu'il n'est que cela - un etiquetage des configurations du flux evolutif (par rapport a un observateur donne). Comme dans le jeu de la vie de Conway. On pourrait donc dire que le temps - ou plutot les temps - sont les classes d'etiquettes associees a certains feuilletages de l'espace-temps (on pourrait aussi dire que le temps est la suite ordonnee des etiquettes sur les graphes generes par les transferts d'information dus a un faisceau de fonctions de partition... arf!). Bref, le temps n'a pas d'existence propre: c'est l'ordre dans lequel evoluent les choses (selon un observateur donne). Cela nous mene a la deuxieme question (qui eclaircira peut-etre un peu mieux ce que j'ai essaye d'expliquer jusqu'ici assez maladroitement il faut l'avouer):

Hans (a propos de la question a la mords-moi l'noeud 'que signifie mesurer le temps?') a écrit:
je dirais que cela consiste à constater les implications de cette quatrième dimension (le temps) sur ce que l'on peut effectivement observé dans notre espace à trois dimensions (les seuls dimension que l'on peut observer ou objectivement se représenter)! Par implication j'entends simplement l'animation de la matière et d'énergie dans notre espace, à savoir les mouvements de matière et d'énergie qui ne sont permise que grâce à l'existence de cette quatrième dimension!

En fait, la mesure du temps n'est jamais directe: on constate l'existence de regularites, de cycles, qui permettent - localement - de cristalliser l'idee d'evolution (c'est un peu comme lorsque t'es dans un train qui roule pepere a une vitesse constante: tu t'apercois que tu te deplaces parce que tu compares ce qu'il se passe a l'interieur du wagon avec le paysage qui defile par la fenetre). Ta montre, ou la swatch infecte du Reverend Archie Cash, ne mesure pas un "temps physique": elle rend compte de regularites qui, par comparaison avec d'autres bidules et d'autres regularites, te permettent de constater le changement, l'evolution des choses (je precise que tout au long de ce post de mes deux, le mot evolution est pris comme synomyme de changement). Bref, on mesure des variables, p.e. la position P d'un objet, la temperature T d'un autre objet, l'amplitude B d'un autre objet encore, etc., que l'on compare les unes aux autres, cad que l'on mesure T(P), B(T), B(P), etc.. Il est toutefois utile et commode - encore une fois - d'imaginer un bidule qui incarne dans seul coup ces regularites et qu'on appelle temps t. On peut alors affirmer sans trop se casser la gueule (sans consequences facheuses pour un grand nombre de modeles et a notre echelle) que l'equation E pour les variables physiques B, T, etc., varient en fonction d'un temps t, cad E = B(t), T(t), etc.. C'est peut-etre meme ce que font nos processus cognitifs a chaque instant, mais avec flexibilite: les temps psychologiques ne sont peut-etre que des flux sensoriels sur des enchevetrements de tores. Qui sait.

Image

Je sais pas si j'ai ete clair - m'etonnerait que je l'aie ete, poils aux pieds. J'ai seulement tente ici de suggerer des p'tits trucs tres informels et parfois un chouilla decousus histoire de, peut-etre, stimuler l'imagination (mon cul c'est du poulet, t'en veux une aile?) et de precher evidemment pour ma paroisse. In fine, je sais pas ce qu'est le temps. Mais, comme t'auras pu le constater, j'avoue douter tres fortement de son existence en tant qu'entite "en soi", comme dirait Wittgenstein mon rottweiler albinos et ventriloque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 01 Aoû 2009, 01:53 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Rassure toi tu as été aussi clair que possible au vue du côté difficilement "représentatif" du sujet (le temps) déjà qu'on est même pas sûr que celui-ci existe!

Néanmoins tes explications me permettent quand même de me représenter un peu mieux la chose (à savoir les implication des différentes "approche" notamment celle de la relativité général où le temps n'est vraiment pas une "entité" propre!

Mais justement si cette dernière approche est la bonne alors l'idée de "Nature du Temps" (titre de ce topic) n'a pas vraiment de sens pour ne pas dire pas du tout de sens! Le temps n'étant en fait que quelque chose d'abstrait qui n'a pas plus de réalité que le Français moyen!

Néanmoins il faut probablement que je cogite encore un bon moment sur ton présent post car j'ai encore du mal à me représenter tout cela! J'ai surtout été intrigé par cette histoire de flux sensoriel sur des enchevetrements de tores, pourquoi des tores?!

D'autant plus que quand je vois un tore j'y vois, tout comme Homer Simpson, un banal donut! :wink:

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 02 Aoû 2009, 09:15 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Hans a écrit:
J'ai surtout été intrigé par cette histoire de flux sensoriel sur des enchevetrements de tores, pourquoi des tores?!

Les tores - les n-tores en fait - sont des structures extremement frequentes (voire plus si affinites) "dans" l'espace des phases de certaines classes de systemes dynamiques (-> (quasi-)periodicite, cyclicite, etc.): sous certaines conditions somme toute assez communes - mais toutefois assez restrictives -, l'espace des phases de certains phenomenes representes par des systemes dynamiques vegetent sur une structure geometrique topologiquement equivalente a un n-tore. Bref, quand y'a periodicite (ou presque), y'a p'tet un tore qu'est pas loin. Mais bon, y peut evidemment y avoir des trucs plus tordants qu'un tore, poils aux porcs. Du moins en apparence.

Image

Citation:
D'autant plus que quand je vois un tore j'y vois, tout comme Homer Simpson, un banal donut! :wink:

Pour bibi, un tore c'est n'importe quoi avec un trou. En gros. Donc, pour bibi, t'es un tore, poils au pores. :mrgreen:

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 02 Aoû 2009, 16:29 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Putain j'ai encore beaucoup à apprendre! :cry: :wink:

Sinon ravi qu'un de mes orifices fasse de moi un tore, manquerait plus que tu suive bel et bien la même série que moi que je coucherais volontiers avec toi si tu était une fille! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 02 Aoû 2009, 20:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Image
:shock: C'est un tore ça ?
Bigre. J'avais pensé à une diarrhée d'escargot ayant trop bouffé de corn-flakes chocolat-noisette. J'ai bien fait de lire le texte.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 02 Aoû 2009, 20:45 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
:D Je suis heureux de relire du Pyne Duythr ! (Même si je n'ai rien compris, ou si peu !)

Reverend Archie Cash a écrit:
Bigre. J'avais pensé à une diarrhée d'escargot ayant trop bouffé de corn-flakes chocolat-noisette.


ImageImage tore, dent (tordant !)

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 15 Aoû 2009, 03:44 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Hans a écrit:
manquerait plus que tu suive bel et bien la même série que moi que je coucherais volontiers avec toi si tu était une fille! :mrgreen:

Et moins volontiers? Arf!

Image

Sinon, vi, je suis "Lost". Mais je fais partie des decus des dernieres saisons (surtout la 5°): commence a y avoir un chouilla trop de plages de n'importequoitisme aigu a mon gout. J'attends donc avec impatience la 6° saison pour voir comment ils (= les auteurs) vont essayer de se sortir du petrin dans lequel ils se sont fourres par exces de zele (c'est une image). Et toi?

Roberte a écrit:
Je suis heureux de relire du Pyne Duythr !

Arf! Tres chouette ton "Electricopera Vox" (comme plein d'autres oeuvres et adaptations/interpretations undoigtaucultiennes aka miisterh22iennes; j'suis fan). M'a d'ailleurs fait penser a certains trucs electro-indus que j'ecoutais a l'aube des annees 80. :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 16 Aoû 2009, 21:53 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Pyne Duythr a écrit:
Et moins volontiers? Arf!

Image

What the f.....euh.....faut que je réfléchisse longuement là, je te rappelle dans disons 35 ans! :fr:

Pyne Duythr a écrit:
Sinon, vi, je suis "Lost". Mais je fais partie des decus des dernieres saisons (surtout la 5°): commence a y avoir un chouilla trop de plages de n'importequoitisme aigu a mon gout. J'attends donc avec impatience la 6° saison pour voir comment ils (= les auteurs) vont essayer de se sortir du petrin dans lequel ils se sont fourres par exces de zele (c'est une image). Et toi?

Ouais pareil je suis et pareil la saison 5 a été quelque peu bon gros bordel spatio-temporel dont on se demande où ça va bien nous mener!

Je garde cependant espoir car j'ai eu vent que la saison finale ressemblera beaucoup à la première avec en prime Jack et Locke qui se taperont sur la gueule, ce qui tendrait à indiquer que le vrai Locke n'est pas mort (pour ceux qui passe par là et qui n'ont pas vu la dernière saison de Lost oublier ce que vous venez de lire :mrgreen:)!

Bref on verra bien en tout cas je veux savoir ce que c'est cette foutue île et savoir si le scénario avec l'intrigue spatio-temporel pourrait même nous éclairer concernant le sujet de ce topic, on peut rêver quoi!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 16 Aoû 2009, 22:54 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
:fr: Mince ! Je pensais que la nature du temps était de symbole Ag (dixit ce théorème bien connu...) :

Le temps c'est de l'argent.
Image

J'avais donc...tore...



Grochou a écrit:
Tres chouette [...] j'suis fan

:D

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 22 Aoû 2009, 12:38 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Hans a écrit:
[Lost [+]] j'ai eu vent que la saison finale ressemblera beaucoup à la première avec en prime Jack et Locke qui se taperont sur la gueule []

J'ai lu et eu vent d'un tas de trucs contradictoires. La production semble assoir son marketing sur l'info virale. Les fans font le reste. :wink: Bref, on verra ca sur piece, des janvier 2010. Mon personnage prefere: Ben.

Image

Ben m'a toutefois un peu decu - c'est une image, bien sur - dans la 5° saison: l'etait toujours aussi cynique et "fumier", mais m'avait l'air un peu paume et ignare (je croyais qu'il en savait plus). L'est devenu plus humain, quoi. Arf! Ensuite, y'a Desmond (qu'est d'ailleurs le sosie d'un pote, tant dans les traits que caracteriellement): toujours eu un faible pour les ecossais. Et j'aimerais passer un week-end tout cul tout flammes avec Kate (mais qui ne le souhaiterait pas?). Par contre, je supporte pas Jack (c'est p'tet du a son insupportable accent de pequenot du Wyoming). Enfin, ce mysterieux Valenzetti et son "equation" - ainsi que ce Jacob - m'intriguent. Mais, comme tu dis, le bordel spatio-temporel lostien - et, de facon plus generale, la trame de la serie depuis quelques temps - est parfois decevant (doux euphemisme).

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 22 Aoû 2009, 14:47 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Ouaich tu as tout dis, mais gardons espoir Pyne Duythr, gardons espoir! Avec un peu de chance les scénaristes ont quand même prévu à l'avance une saison finale cohérente!

N.B: Sentiments partagés concernant Jack, ce fut d'ailleurs un ravissment que de voir Sawyer lui foutre un bon gros coup de pied dans les boules dans le dernier épisode de la saison 5! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 23 Aoû 2009, 00:59 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Bla bla lost bla bla lost, mais vous êtes cons ou quoi ? J'n'ai plus la Tv, en plus. Merci de respecter un peu les topics bande de connards.

On reprend, la Nature du Temps... Un deux trois, Maestro !

Pyne Duythr L'horloge déglinguée a écrit:
In fine, je sais pas ce qu'est le temps.


Ben voyons, comme moi, copieur, et que dire de l'Espace hein branleur ? Alors mets toi à la poésie trou duc.

Non mais c'est vrai ! A la poésie ! Ou demande à Dali. Je ne sais pas moi, mais fait quelque chose.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "The Nature of Time"
MessagePosté: 23 Aoû 2009, 15:01 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Soeur Emmanuelle, le sphincter tumefie sur pattes, a écrit:
[] mets toi à la poésie trou duc. Non mais c'est vrai ! A la poésie ! Ou demande à Dali. Je ne sais pas moi, mais fait quelque chose.

Ouais, la poesie... Connasse!

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com