Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 11 Aoû 2020, 17:14

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 21 Mai 2006, 12:39 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
faut-il croire en un Dieu qui serait assez stupide pour créer l'humanité ?

la terre devait être belle avant l'apparition de l'homme et elle le redeviendra après sa disparition.

l'homme est le cancer de la terre, le chancre qui la ronge et la nécrose

le destin de l'homme est semblable à celui de la sauterelle, qui envahie un champs fertile où elle dévore tout ce qu'elle trouve, et puis une fois le champs ravagé part à la recherche d'un autre territoire à détruire

un jour, l'homme aura rendu la terre aussi stérile qu'un sermon de curé et il partira à la recherche d'une autre planète à bouffer

personne n'a une bombe atomique à me prêter ?

Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: l'homme
MessagePosté: 21 Mai 2006, 14:42 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 12 Avr 2006, 21:31
Messages: 36
Sartre a écrit:
personne n'a une bombe atomique à me prêter ?


une corde suffira, non ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 17:46 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Sartre a écrit:
Un jour, l'homme aura rendu la terre aussi stérile qu'un sermon de curé et il partira à la recherche d'une autre planète à bouffer.


Bonjour Sartre
Je sais que ce n'est pas exactement le sujet de ce topic mais je voudrais t'enlever une de tes illusions. L'homme ne partira jamais "à la recherche d'une autre planète à bouffer". Tout simplement à cause de cette stupide loi qui fait qu'un objet ayant une masse ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière.
Comme on pense que la "planète à bouffer" la plus proche se trouverait au mieux à 500 années/lumière, fais le calcul.

C'est comme ça: l'homme est apparu sur Terre et s'éteindra sur Terre.
Bof! C'est peut-être pas très important, si? Au contraire je trouve qu'il y a beaucoup de gens qui pensent que ce n'est pas très dramatique de penser que "le destin de l'homme est semblable à celui de la sauterelle, qui envahie un champs fertile où elle dévore tout ce qu'elle trouve, et puis une fois le champs ravagé part à la recherche d'un autre territoire à détruire" comme tu as écrit. Ces gens me font penser à ces touristes qui trouvent un superbe endroit dans un coin isolé, y pique-niquent et laissent les reliefs de leur repas, sacs en plastique, bouteilles et canettes car ils sont sûrs qu'ils n'y reviendront plus et qu'ils trouveront d'autres coins aussi beaux.
Beaucoup de gens ont cette idée reçue, véhiculée par des films de science-fiction, que l'homme pourra aller ailleurs. Si on leur disait que c'est du cinéma et que leurs descendants ne pourront JAMAIS aller ailleurs, ils feraient peut-être plus gaffe à leur planète.

Je pense qu'il n'y a pas de dieux mais il m'arrive de dire à des croyants que si Dieu avait existé il aurait fait exprès de créer cette foutue loi de la Relativité pour qu'on n'aille pas "polluer" les autres planètes et emmerder les autres créatures qu'il y aurait mises. L'homme est sur la planète Terre jusqu'à l'extinction de la race humaine.
Mais ça a aussi un avantage: Les autres créatures qui existeraient ailleurs ne peuvent pas venir nous envahir et nous faire chier. Les OVNI aussi sont du cinéma. Dieu, si il avait existé, aurait cloisonné ses planètes où il aurait mis de la vie (peut-être pour se distraire, qui sait? :wink: ) mais aurait créer la Relativité pour qu'aucune vie sur une planète ne puisse aller infecter une autre planète. Il serait une sorte de scientifique qui ferait différentes expériences et regarderait leur évolution mais ne voudrait pas que les expériences se mélangent.
Enfin ça c'est ce que je dis à des croyants pour les convaincre de faire un peu plus attention à notre planète. :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 18:04 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
la loi de la relativité est de nos jours extrêmement controversée,

de plus, lors de l'invention du train à vapeur par les ingénieurs anglais George et Robert Stephenson en 1829, les scientifiques affirmaient que l'organisme humain ne survivrais pas dans une machine se déplaçant à une vitesse de plus de 100 KM/h, et que dans les tunnels, la vapeur produite par les trains asphyxierait les voyageurs.

les sciences humaines avancent en même temps que la technologie, nous n'avons pas fini de découvrir les ressources et les capacités de l'organisme humain.

_________________
Je déteste les victimes quand elles respectent leurs bourreaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 18:13 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
Depuis Langevin, nous connaissons les conséquences théoriques d'un voyage à la vitesse de la lumière. Pour la personne à bord de la fusée, les facteurs temps et espace seraient annulés par la vitesse, le temps ne bougerait pas. Par rapport à lui-même, le passager rentrerait donc au moment juste de son départ, tandis que ceux qui l'ont vu partir auraient vieilli.

Dans un tel cas, notre voyageur aurait finalement entamé un saut vers l'avenir. Bien que, relatif à sa propre existence, il ait gagné un certain bout de temps, il l'aurait perdu par rapport à l'écoulement de la vie terrestre.

Mais que se passerait-t-il si la fusée surmontait la vitesse de la lumière ? - Par rapport à lui-même, son passager ferait un voyage dans son propre passé. Partant du principe que la vitesse de la lumière équilibre la relation espace-temps, une vitesse supérieure la renverserait. Tandis que, mesuré au cours d'un mouvement à une vitesse inférieure à celle de la lumière le temps progresserait et s'arrêterait près d'un corps avançant à une vitesse égale à celle de la lumière, il reculerait alors au cours d'un voyage à vitesse supérieure. Le voyageur rentrerait avant d'être parti. Il aurait ainsi l'occasion d'observer son propre départ...

En ce qui concerne un voyageur humain, nous n'avons pourtant pas à nous faire du souci. Aucune fusée n'atteindrait ou dépasserait la vitesse de la lumière. Aucun objet ni rayon ni signal n'arriverait à voyager plus rapidement. C'est cela que la théorie einsteinienne nous a appris.

Et pourtant, il est possible qu'il se soit trompé. Finalement, quel est le facteur qui empêche la matière de se déplacer à une vitesse infinie ? - Le manque d'énergie. Or, déjà en 1929, le physicien Paul Dirac a lancé l'idée de l'antimatière : à chaque proton, de charge positive, correspondrait un antiproton de charge négative, et chaque électron, de charge négative, serait "doublé" d'un positon, évidemment de charge positive. Atome et anti-atome seraient donc de la même matière, mais de charges opposées.

Au cours des années, des chercheurs ont effectivement réussi à produire des antiparticules en laboratoire. Mais il fallait attendre 1995 jusqu'à ce que l'accélérateur puissant du Centre Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN) à Genève engendre le premier anti-atome, un anti-atome d'hydrogène. L'existence de l'antimatière a donc pu être prouvée.

Les questions, toutefois, continuent à se poser. On se demande, par exemple, ce qui pourrait se passer lors d'une rencontre entre un atome et son anti-atome. Selon les hypothèses en cours, ils s'annihileraient mutuellement. Mais la matière est-elle susceptible de disparaître ? - Probablement, elle se transformerait en énergie.

Cette énergie libérée lors d'un choc entre matière et antimatière, atome et anti-atome, serait d'une puissance inimaginable - suffisante, de toute manière, pour que l'anti-atome soit projeté dans l'espace à une vitesse supérieure à celle de la lumière : envoyé, par conséquent, à un voyage vers le passé.

Plusieurs physiciens, dont Richard Feynman, prix Nobel de 1965, ont évoqué l'hypothèse de l'antimatière qui, opposée à la matière, remonterait le temps. Il n'est évidemment pas question de construire une fusée en antimatière pour l'envoyer dans le passé. Mais une fois trouvée la possibilité de "fabriquer" des anti-atomes, ne serait-on pas aussi en mesure de les expédier, par exemple en forme de signaux lumineux, vers une époque passée ? - Encore faut-il que nos ancêtres soient équipés pour les recevoir...

http://www.anaconda-2.net/aldebar/space_1a.html

_________________
Je déteste les victimes quand elles respectent leurs bourreaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: l'homme
MessagePosté: 21 Mai 2006, 19:27 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
Koant a écrit:
Sartre a écrit:
personne n'a une bombe atomique à me prêter ?


une corde suffira, non ?


un peu molle les fesses, non ? (et bonjour la cellulite) :lol:

_________________
Je déteste les victimes quand elles respectent leurs bourreaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: l'homme
MessagePosté: 21 Mai 2006, 19:33 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 12 Avr 2006, 21:31
Messages: 36
Sartre a écrit:
un peu molle les fesses, non ? (et bonjour la cellulite) :lol:


tu préfères les sacs d'os ? J'aurais du m'en douter! :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 19:51 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2005, 20:39
Messages: 313
Localisation: Madras
:!: Elle a une cellulite tout ce qu'il y a de minimum pour une femme. Négligeable.

Salut.
ce que tu proposes avec l'antimatière (une charge inversée en fait) ne résoud pas le problème de la vitesse de la lumière, infranchissable ni même atteignable, par une masse.
L'antimatière, pour autant que je sache, ne produit pas de l'énergie infinie. Si c'est le cas, alors je n'ai rien dit.

C reste théoriquement inatteignable puisque plus on se rapprocherait de C plus la masse du navire spatial augmente pour atteindre une masse infinie, d'où une énergie de plus en plus grande pour accélérer ce navire, qui devra tendre vers l'infini lorsqu'il aura une masse de plus en plus conséquente, tendant elle aussi vers l'infini.

Le problème d'une source d'énergie infinie permettant d'accélérer une masse infinie est loin d'être résolu. Cela se saurait. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 19:59 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2005, 20:39
Messages: 313
Localisation: Madras
J'ai passé un bon moment à observer le déhanché hypnotique de Koant.
J'a fini par comprendre qu'elle marche sur un tapis roulant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 20:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Sartre, le site où tu puises tes sources est confus et l'auteur ne sait manifestement pas de quoi il parle.

La relativité restreinte nous apprend qu'il est impossible d'accélérer un objet massif pour lui faire atteindre la vitesse de la lumière. Parler de "conséquences théoriques d'un voyage à la vitesse de la lumière" n'a donc pas de sens. Quant à spéculer sur son dépassement, c'est donc assez farfelu. Plus loin il fait référence à des travaux de jeunesse de Feynman, mais je ne vois pas trop le rapport.

Elle ne se fatigue jamais, la dame ?


[Casquette de modérateur]

Sartre, quand tu cites un texte, arrange-toi pour que ce soit clair que ce n'est pas toi qui l'as écrit. Mets des guillemets, utilise des marqueurs "[ q u o t e ]" etc.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 21 Mai 2006, 20:40 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Bonjour Sartre.

Tu écris:
Citation:
Les scientifiques affirmaient que l'organisme humain ne survivrait pas dans une machine se déplaçant à une vitesse de plus de 100 KM/h, et que dans les tunnels, la vapeur produite par les trains asphyxierait les voyageurs.

J'ai entendu cette histoire une centaine de fois mais je n'ai jamais eu d'informations précises là-dessus. Peux-tu m'en donner? As-tu des liens?
Tu écris : "LES scientifiques affirmaient". Tous les scientifiques, unanimes pour une fois, affirmaient ça? Est-ce que ce ne seraient pas un nombre infime de scientifiques qui disaient ça et maintenant on dit "LES scientifiques". Je voudrais bien savoir quels scientifiques disaient ça. Y en a-t-il de connus? Ca ne serait pas un hoax par hasard?

Tu écris:
Citation:
La loi de la relativité est de nos jours extrêmement controversée.

Je me doutais bien qu'il y avait des chances que tu rétorques un truc de ce genre. Dans l'article que tu as mis, on lit: "Et pourtant, il est possible qu'il (Einstein) se soit trompé. Finalement, quel est le facteur qui empêche la matière de se déplacer à une vitesse infinie ? - Le manque d'énergie."
C'est entièrement faux et je ne sais pas qui sont ces scientifiques qui écrivent ça. La théorie de la Relativité, utilisée tous les jours dans les accélérateurs de particules je le rappelle, dit que plus on veut approcher une masse de la vitesse de la lumière, plus on doit utiliser de l'énergie et cela de manière exponentielle. Cela veut dire que si on veut approcher la vitesse d'une masse de la vitesse de la lumière, il faut une énergie infinie ce qui est complètement différent de dire qu'il faut plus d'énergie pour atteindre une vitesse infinie!
Je n'avais connu que l'église de scientologie qui contestait, de manière aussi "scientifique", la théorie de la Relativité. C'était dans sa revue Fusion. Est-ce que ce site n'en est pas une émanation?

Tu écris:
Citation:
Les sciences humaines avancent en même temps que la technologie, nous n'avons pas fini de découvrir les ressources et les capacités de l'organisme humain.

Ca n'a rien à voir avec l'organisme humain, C'est une loi physique comme les lois de la gravitation ou de l'électromagnétisme.

Pourquoi cet entêtement à dire que les scientifiques se trompent et qu'on pourra un jour aller coloniser d'autres planètes? C'est totalement antagonique avec une idée écologiste comme quoi il faut faire attention à notre planète.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 07:19 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Haddock

Tu racontes vraiment n'importe quoi!

L'homme peut coloniser des autres plantes, il peut franchir sans aucun problème la barrière de la vitesse de la lumière!

C'est prouvé de manière irréfutable par ce merveilleux documentaire:

Image

La preuve que c'est vrai, c'est que cà commence par "Il y a longtemps, très longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine"

Blague à part, la seule manière actuellement envisageable de quitter notre système solaire est le vaisseau-nef avec soit hibernation, soit vie en communauté avec femmes et enfants, mais c'est aussi du domaine de la SF.

Les terriens que nous sommes lorgnent plutot du côté de la planète Mars mais on n'y a même pas encore mis le pied, alors...c'est pas demain la veille!

NB:J'ai vu un documentaire (un vrai, cette fois) sur les solutions envisagées pour un voyage vers Mars (6 mois pour un aller-simple).

On y parle du moteur à ion qui est celui décrit par G Lucas pour la propulsion de ses "TIE-Fighters (Twin Ion Engine)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 11:21 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Sartre a écrit:
la loi de la relativité est de nos jours extrêmement controversée

Non. Elle ne l'est que pour ceux, nombreux, qui n'y pigent que pouic. La theorie de la relativite - restreinte et generale - est extremement bien verifiee, confirmee, dans le domaine de validite qui est le sien. Point. Tout le reste n'est que flatulences malodorantes et n'importequoitistes.

Sartre a écrit:
<...> Et pourtant, il est possible qu'il se soit trompé. Finalement, quel est le facteur qui empêche la matière de se déplacer à une vitesse infinie ? - Le manque d'énergie.

Non, putain de merde!

Citation:
Les questions, toutefois, continuent à se poser. On se demande, par exemple, ce qui pourrait se passer lors d'une rencontre entre un atome et son anti-atome. Selon les hypothèses en cours, ils s'annihileraient mutuellement. Mais la matière est-elle susceptible de disparaître ? - Probablement, elle se transformerait en énergie.

Ok, en gros.

Citation:
Cette énergie libérée lors d'un choc entre matière et antimatière, atome et anti-atome, serait d'une puissance inimaginable - suffisante, de toute manière, pour que l'anti-atome soit projeté dans l'espace à une vitesse supérieure à celle de la lumière : envoyé, par conséquent, à un voyage vers le passé.

N'importe quoi.

Citation:
Plusieurs physiciens, dont Richard Feynman, prix Nobel de 1965, ont évoqué l'hypothèse de l'antimatière qui, opposée à la matière, remonterait le temps. Il n'est évidemment pas question de construire une fusée en antimatière pour l'envoyer dans le passé. Mais une fois trouvée la possibilité de "fabriquer" des anti-atomes, ne serait-on pas aussi en mesure de les expédier, par exemple en forme de signaux lumineux, vers une époque passée ? - Encore faut-il que nos ancêtres soient équipés pour les recevoir...

Bis repetitae: n'importe quoi. En (tres tres) gros, le formalisme des diagrammes de Feynman (ou des integrales de chemin du meme nom) permet de considerer une antiparticule comme si c'etait une particule qui remontait le temps grace au theoreme TCP: si P est l'operateur parite (cad l'operateur qui change le signe des trois directions spatiale x, y et z), T l'operateur renversement de temps (cad l'operateur qui change le signe de t) et C l'operateur de conjugaison de charge (cad l'operateur qui change la charge d'une particule en celle de son antiparticule et reciproquement), alors operer sur un etat avec P et T revient au meme qu'operer avec C, cad que l'on a PT = C. En d'autres termes, si l'on change les signes de x, y, z et t (ici, on est dans un espace-temps de Minkowski a quattre dimensions), alors une particule qui evoluait "normalement" se trouve remonter le temps. Bref, pour connaitre le comportement d'une antiparticule, y'a qu'a regarder la particule "a rebours". Stop. Cela ne veut pas dire qu'il y a reellement voyage a rebours dans le temps, mais que l'ethologie (la phenomenologie) d'une particule est speculaire par rapport a celle d'une antiparticule, i.e. y'a une sorte de "dualite". D'ailleurs, par symetrie(s), tu peux toujours retomber sur tes pattes. Bref, c'est en gros une question de choix de referentiel (j'exagere a peine). Si j'ai pas ete clair (c'est probable), fais-moi signe: j'en remettrai alors une couche.

Sartre, tes references sont vraiment a chier. C'est dommage parce que les hypothetiques "voyages dans le temps", les tres hypothetiques "phenomenes tachyoniques" et les extrapolations connexes (du moins celles qui meritent d'etre contemplees) a ces bidules sont quelques fois fort interessants s'ils sont traites avec un minimum de rigueur et de serieux. Extrapoler - c'est parfois necessaire, voire fertile - ne signifie pas dire n'importe quoi.

Singh a écrit:
Le problème d'une source d'énergie infinie permettant d'accélérer une masse infinie est loin d'être résolu. Cela se saurait. :wink:

Les "rebelles" 'pataphysiciens ne sont en fait que les apotres modernes du mouvement perpetuel et leurs propos l'emanation du syndrome du Canada Dry. Lassant.

haddock a écrit:
C'est entièrement faux et je ne sais pas qui sont ces scientifiques qui écrivent ça. La théorie de la Relativité, utilisée tous les jours dans les accélérateurs de particules je le rappelle

Pas necessaire d'aller si loin. Le GPS est, par exemple, une des nombreuses applications concretes et quotidiennes de la relativite.

Citation:
Je n'avais connu que l'église de scientologie qui contestait, de manière aussi "scientifique", la théorie de la Relativité.

J'en "connais" malheureusement des centaines. Les uns plus dingues que les autres. D'ailleurs, il fut un temps ou je collectionnais les cranks du web. Aujourd'hui j'ai laisse tomber: y'en a trop. Beaucoup trop. En fait, je ne prends meme plus la peine de les lire, donc eventuellement de reagir: l'argumentation, la refutation et la pedagogie ne sont en general d'aucune efficacite dans le traitement des bouffees delirantes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 11:32 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 308
Lord Dralnar a écrit:
Les terriens que nous sommes lorgnent plutot du côté de la planète Mars mais on n'y a même pas encore mis le pied, alors...c'est pas demain la veille!

NB:J'ai vu un documentaire (un vrai, cette fois) sur les solutions envisagées pour un voyage vers Mars (6 mois pour un aller-simple).


En tout cas l'idée de coloniser mars fait son chemin.
On parle de rendre cette joyeuse planête plus accueillante sur une période de plusieurs centaines d'années. Comment ? En libérant des gaz afin de créer un effet de serre pour réchauffer tout ça. En faisant fondre les glaces puis en faisant pousser des plantes génétiquement modifiées pour introduire l'oxygène.
C'est ce qu'on appelle (grace à la science fiction d'ailleur) le terraforming.

On en cause ici


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 13:45 
Photosynthétique
Photosynthétique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Avr 2005, 23:37
Messages: 143
Est-ce que les habitants de Mars sont au courant de ces projets ?

_________________
Le rire est comme le jus de lait d'éléphant mâle. Sa saveur s'épuise moins vite que le bubble-gum de jus de canne à sucre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 13:47 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 27 Avr 2006, 01:07
Messages: 135
Localisation: Sur Terre.
Ils vont enfin pouvoir développer la branche touristique de leurs économies, ils ne peuvent pas être contre. :wink:

_________________
Ce qui est affirmé sans preuve, peut être rejeté sans preuve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 14:18 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 308
J'ai bien peur qu'ils ne soient pas au courant.

Remarque qu'il vont avoir le temps de préparer leur défense, c'est pas demain que l'on démarre le projet. Marrant, la guerre des mondes à l'envers, c'est H.G. Wells qui en ferait une tête !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 19:46 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Je voudrais revenir un moment sur le sujet du topic.

Si une personne veut croire qu'une divinité existe car ça l'aide à mieux vivre, moi je veux bien mais il ne faut pas que cette hypothèse ait une importance quelconque.
Moi aussi je regarde des bons films avec l'affrontement entre le Bien et le Mal, le paranormal, les fantômes, les mort-vivants ou les prophéties. Tous ça c'est de la fiction, ça fait rire, ça fait peur, ça fait bander, ça fait ce qu'on veut mais il est hors de question de prendre cette hypothèse au sérieux pour bâtir quoique ce soit.
Par exemple les Evangéliques américains eux se basent sur une prophétie qui dirait que la paix reviendra sur terre le jour où tous les juifs seront revenus en Israël (avec le retour de Jésus) pour envahir les pays arabes du Proche-Orient. On voit le danger que cela peut entraîner!

Pareil si une personne veut croire qu'un jour l'homme ira "terraformer" des autres planètes dans notre Galaxie ou même des planètes dans d'autres galaxies (au diable l'avarice puisque certains "scientifiques" prétendent qu'on va sans problème atteindre des "vitesses infinies") moi je veux bien si ça leur fait plaisir.
Moi aussi je regarde des films comme les "Star Trek", les "Star Wars", les "Aliens" et consorts et je me régale. Mais si on se fonde à baser une politique quelconque sur cette hypothèse, on est sûr d'avoir des lendemains qui déchantent.
Le plus important actuellement est de vouloir garder notre planète propre sans présumer d'une très hypothétique colonisation par les hommes d'autres planètes.
Il faut que cette idée complètement stupide que les hommes iront ailleurs sorte de la tête de la majorité de nos concitoyens car elle est de plus en plus dangereuse!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 20:59 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 27 Avr 2006, 01:07
Messages: 135
Localisation: Sur Terre.
Je comprends bien ce que tu veux dire Haddock, mais je te trouve trop catégorique.

Ok sur le fait de ne pas fonder de théorie sur ce qui n'est que des spéculations sur l'avenir, je suis bien d'accord.
Mais je suis moins d'accord sur le fait de rejeter l'idée qu'un jour l'homme puisse vivre ailleurs que sur notre bonne vieille planète, car en extrapôlant un brin, ça voudrait dire à mon sens oublier les recherches et tout ce qui touche à l'espace et la découverte d'astres en tout genre, dans l'espoir ou la curiosité d'y trouver de la vie, et qui sait de s'incruster.
Ce serait dommage je trouve. :)

Ceci dit, possible ou pas d'aller voir ailleurs ça n'inclut pas forcément pourrir la Terre. C'est pas une obligation de pourrir notre ancienne maison parce qu'on déménage.

_________________
Ce qui est affirmé sans preuve, peut être rejeté sans preuve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 22 Mai 2006, 23:49 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Shakti a écrit:
Est-ce que les habitants de Mars sont au courant de ces projets ?

Bien sur.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Mai 2006, 04:01 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Bonjour Thanatos.

Tu as raison quand tu écris que la chose la plus importante est de dire qu'il ne faut pas pourrir la Terre! Mais il y a de très grandes chances que l'homme s'éteigne sur cette planète et qu'on ne puisse jamais allé sur une autre planète.

Par contre, et cela est complètement différent, je suis persuadé qu'il y a de la vie intelligente ailleurs, qu'il faut la chercher et peut-être, qui sait, un jour on arrivera à la trouver.
Je suis persuadé qu'il faut chercher et chacun peut participer au programme SETI:
http://gibouin.club.fr/exobiologie/seti.htm
Il faut participé à la Recherche d'une Intelligence Extra-Terrestre!

Quand j'étais étudiant j'avais un prof d'astrophysique qui, en utilisant la fonction de Drake, nous disait que la civilisation la plus proche était à une distance d'environ 1000 parsecs. (Un parsec vaut 3,26 années/lumière). Il a développé ses idées dans ce bouquin.
Maintenant on peut être plus optimiste et penser que la civilisation intelligente la plus proche pourrait se trouver entre 500 et 1000 années/lumière. Allez, soyons optimiste et disons 50 années/lumière! On leur envoie des signaux et on a des réponses 100 années plus tard, le temps du trajet aller et retour. Oh! Ce n'est pas si long 100 ans. Ca passe vite!

Ce n'est pas la peine d'aller chez eux et qu'ils viennent chez nous. Pourquoi faire? Pour se serrer la paluche? A l'heure d'Internet? Pas la peine! Par contre échanger des infos, quel rêve! Savoir quelle est leur géographie, leur histoire, leur science, leur art, leur mode de vie? Et sûrement que cette civilisation communique déjà avec d'autres civilisations et qu'elle nous repassera leurs infos! On communiquera, à l'aide d'une toile, avec plusieurs dizaines de civilisations!
Et parfois une civilisation ne donnera plus signe de vie: Et oui, elle aura disparu car les civilisations meurent aussi, comme la notre d'ailleurs. Sniff! :cry:

Mais avant qu'on ne disparaisse (et on n'est pas pressé) on communiquera et ça sera le pied. Nous aussi on donnera aux civilisations intelligentes des autres planètes des infos sur nous. Dans un premier temps on évitera de parler de nos croyances pour ne pas passer pour des cons. Cette idée d'un dieu (il faudrait leur expliquer ce que c'est et on est mal) qui aurait crée l'univers puis nous, les hommes, il faut mieux ne pas leur dire pour ne pas se ridiculiser aux yeux de nos nouveaux petits camarades. Et si on leur raconte qu'on s'entretue sur notre planète pour savoir ce qu'aurait fait ce truc imaginaire qu'on appelle un dieu, là on devient à coup sûr la risée de toute la Galaxie. :wink:
J'ai commencé une nouvelle de SF développant ces idées.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Mai 2006, 00:26 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
Dans l'espace, une fois que tu as commencé à prendre de la vitesse, rien ne peux te freiner, sur terre, c'est la résistance de l'air qui par frottement te ralentie

dans l'espace, l'accélération ne peux que se poursuivre, donc il suffit d'avoir suffisamment d'énergie pour donner l'impulsion de départ

Citation:
Commentaire d'Eléonore Schöffer : Toute nouveauté scientifique ou technique est reçue avec crainte : la vitesse de 35 Km/h des premiers trains terrifiait, le coeur ne résisterait pas... Mais certains "osent" ! Quant à l'art, toute nouveauté fait rire : l'artiste est un "piqué".


http://www.olats.org/schoffer/valse.htm


je pense qu'en cherchant bien, je trouverais d'autres références.

_________________
Je déteste les victimes quand elles respectent leurs bourreaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Mai 2006, 01:26 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Dans l'espace, sans frottement rien ne te freine. Juste. Pour l'impulsion de départ une charrette de boeufs peut suffire.

Le problème est la suite comme c'est déjà expliqué : plus la vitesse du corps est élevée, plus sa masse augmente, et alors plus l'énergie nécessaire pour l'accélérer sera grande.

Citation:
dans l'espace, l'accélération ne peux que se poursuivre, donc il suffit d'avoir suffisamment d'énergie pour donner l'impulsion de départ

Non mon ami. Dans l'espace c'est comme partout : c'est l'inertie du corps qui lui fait poursuivre son mouvement en conservant sa vitesse.

Accélérer ce corps demande énergie. L'espace ne l'aidera pas, le ciel non plus.
C'est un problème d'accélération qui se pose, insurmontable tôt ou tard puisque sa masse tendra vers l'infini.

Allons, aide-toi toi-même à comprendre ça, le ciel ne t'aidera pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Mai 2006, 17:00 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Bonjour Sartre
Citation:
Dans l'espace, une fois que tu as commencé à prendre de la vitesse, rien ne peux te freiner, sur terre, c'est la résistance de l'air qui par frottement te ralentie
Dans l'espace, l'accélération ne peux que se poursuivre, donc il suffit d'avoir suffisamment d'énergie pour donner l'impulsion de départ.


Grave erreur de physique que même les bacheliers ne font pas. Dans l'espace, quand on arrête de fournir de l'énergie, l'accélération ne se poursuit pas. C'est la vitesse qui se poursuit.
Dans l'espace, la vitesse reste fixe et n'est pas diminuée car il n'y a pas de frottement de l'air comme tu le dis mais l'accélération tombe tout de suite à zéro dés qu'on ne fournit plus de l'énergie
Il ne faut pas confondre vitesse et accélération comme tu le fais.

Tu n'y comprends rien en physique classique alors ça m'étonne pas que tu ne comprennes rien en physique relativiste.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2006, 18:55 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
comment expliquez vous l'expansion de l'univers ?

les galaxies s'éloignent les unes des autres, avec quelle énergie ?????

_________________
Je déteste les victimes quand elles respectent leurs bourreaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Juin 2006, 21:41 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 16 Mai 2006, 18:55
Messages: 66
Sartre a écrit:
comment expliquez vous l'expansion de l'univers ?

les galaxies s'éloignent les unes des autres, avec quelle énergie ?????


Je n'y connais pas grand chose la-dedans, mais si je me souviens bien de ce que j'ai pu retenir, c'est le Big Bang qui serait la cause de tout cela.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Juin 2006, 00:44 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2005, 20:39
Messages: 313
Localisation: Madras
Citation:
les galaxies s'éloignent les unes des autres, avec quelle énergie ?????


Puisqu'à 3 ou 4 reprises, on t'a proposé que seule l'accélération ou décélération requiert de l'énergie (ou une force), tu peux déjà en déduire que le big bang initial a lancé toute la matière dans tous les sens, elle continue ses trajectoires.
De plus, selon la théorie du big bang, ce serait l'univers dans sa totalié qui serait en expansion, s'agrandissant jour après jour. Tu as deux raisons qui s'ajoutent, qui ne requièrent ni accélération ni décélération, pour expliquer cet éloigment moyen des galaxies les unes par rapport aux autres.

Je ne suis pas physicien, je fais ce que je peux. Cela répond au moins grossièrement à la mauvaise question que tu te poses.
Tu te la poses car tu n'as pas bien saisi que la masse d'un corps est ce qui empêche son accélération-décélération. Elle ne l'empêche pas de contineur son chemin.

Plus cette masse est grande, plus il faudra d'énergie pour varier sa trajectoire et vitesse. Si ce corps est lancé à une certaine vitesse, en mouvement donc vers un point dans sa trajectoire, il y arrivera sans nécessité d'énergie. Pour autant qu'aucune force ne le dévie de sa route.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Juin 2006, 23:55 
New friend
New friend

Inscription: 21 Mai 2006, 12:07
Messages: 7
Localisation: l'enfer
donc, un engin lancé à la vitesse de la lumière, conservera cette vitesse éternellement ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2006, 00:16 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2005, 20:39
Messages: 313
Localisation: Madras
Oui, la vitesse d'un corps est conservée (dans le vide) sans apport de force supplémentaire (ni d'énergie supplémentaire). Sa vitesse n'a besoin de rien pour se maintenir constante. C'est pour l'accélérer ou décélérer qu'il faut un apport.
Les éléments voyageant à cette vitesse c la conservent aussi. Ce sont des particules théoriquement sans masse, par exemple les photons.

Le problème est déjà d'atteindre cette vitesse lorsque le corps a une masse quelconque, on l'a déjà dit : la vitesse c serait théoriquement inatteignable puisqu'il est prédit que la masse du corps se déplaçant à cette vitesse serait infinie. L'atteindre est donc impossible si le corps a une masse.

Un truc dans ce genre (voir plus haut). Je te répète que je ne suis pas physicien. J'énonce ce que je pense avoir assimilé, tel que je l'ai assimilé.
Ne pas m'en vouloir si c'est formulé avec maladresse.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2006, 02:44 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Aoû 2005, 16:37
Messages: 656
Localisation: par ci par là
Thanatos a écrit:
Mais je suis moins d'accord sur le fait de rejeter l'idée qu'un jour l'homme puisse vivre ailleurs que sur notre bonne vieille planète, car en extrapôlant un brin, ça voudrait dire à mon sens oublier les recherches et tout ce qui touche à l'espace et la découverte d'astres en tout genre, dans l'espoir ou la curiosité d'y trouver de la vie, et qui sait de s'incruster.
Ce serait dommage je trouve. :)

Moi qui croyais naïvement que c'était déjà formidable de pouvoir étudier notre univers sans pour autant que cela puisse avoir un intérêt pratique autre que le plaisir de connaître et de comprendre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2006, 03:48 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 27 Avr 2006, 01:07
Messages: 135
Localisation: Sur Terre.
Ageasse a écrit:
Thanatos a écrit:
Mais je suis moins d'accord sur le fait de rejeter l'idée qu'un jour l'homme puisse vivre ailleurs que sur notre bonne vieille planète, car en extrapôlant un brin, ça voudrait dire à mon sens oublier les recherches et tout ce qui touche à l'espace et la découverte d'astres en tout genre, dans l'espoir ou la curiosité d'y trouver de la vie, et qui sait de s'incruster.
Ce serait dommage je trouve. :)

Moi qui croyais naïvement que c'était déjà formidable de pouvoir étudier notre univers sans pour autant que cela puisse avoir un intérêt pratique autre que le plaisir de connaître et de comprendre


Je vais dire que tu es un peu trop naïf. Mais le prend pas mal forcément. :wink:
Ça n'a rien de méchant et ce n'est que mon avis personnel.

Evidemment que c'est intéressant par simple curiosité. Je suis très très curieux.
Mais dans notre monde, on ne s'intéresse pas souvent à quelque chose sans arrière pensées.

Si on s'intéresse à la biologie, c'est pas seulement par émerveillement, c'est aussi pour comprendre des mécanismes et interférer (guérir des maladies, soigner des grands blessés, pratiquer des dons d'organes, etc, ...).

Je peux prendre chaque domaine ou il y a de la recherche et continuer le même raisonnement.
On recherche pour en obtenir quelque chose, pas seulement pour s'émerveiller de la compréhension.

Si je suis ici, c'est pas seulement par curiosité. Je ne suis pas ici avec un avis arrêté sur tout, et l'idée de ne pas me servir de ce qu'on pourrait m'apprendre du fait de ma curiosité.

La curiosité sans chercher un intérêt pratique, c'est rare. Et c'est souvent considéré comme une perte de temps.

Il y a sans doute des choses qui ne t'intéresse pas du tout. Pose toi la question de savoir "Pourquoi ça ne m'intéresse pas ?". Et ensuite demande toi si tu as pris du temps pour apprendre et faire des recherches approfondies sur ces choses qui ne t'intéressent pas.
Et peut-être comprendras tu que je te trouve "un peu naïf".

Les mathématiques ne m'intéressent pas vraiment, je n'ai jamais fait de recherches par simple curiosité.
La biologie m'intéresse, j'y passe beaucoup de temps à rechercher la moindre chose à apprendre en supplément.
Pourtant je suis curieux. Mais ne voyant pas un intérêt à ce que j'apprenne des formules de maths', je ne persévère pas dans ce domaine de savoir.

C'est peut-être pas vraiment juste, mais pour moi on ne retient que ce qui nous sert.
Un peu comme "la nature" ne laisse s'exprimer que les organes qui nous sont utiles, et atrophie le reste pour l'oublier complètement ou presque.
Je marche pas mal comme ça. :)

_________________
Ce qui est affirmé sans preuve, peut être rejeté sans preuve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2006, 12:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2005, 20:39
Messages: 313
Localisation: Madras
Je ne suis pas d'accord avec toi Thanatos. La paléontologie sert quelle application industrielle directement ? Je ne vois pas.
Et l'histoire ? Non plus.

La plupart des découvertes en sciences et disciplines scientifiques n'ont justement aucune application pratique, ni thérapeutique ni industrielle directe.
Evidemment, n'importe quelle nouvelle connaissance peut un jour servir un côté pragmatique ou financier, mais ce n'est pas le cas d'une bonne partie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 04 Juin 2006, 15:57 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 27 Avr 2006, 01:07
Messages: 135
Localisation: Sur Terre.
Tu dis juste. J'ai pas été assez précis, et je suis d'accord avec ce que tu énonces.


Je devrais plutôt dire que le plaisir de comprendre est, du moins actuellement, pas mal associé à la volonté d'y trouver un intérêt pratique. Même si c'est effectivement pas le cas dans tous les domaines de recherche comme tu me le fais bien remarquer.

_________________
Ce qui est affirmé sans preuve, peut être rejeté sans preuve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 12 Juin 2006, 11:21 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
haddock a écrit:
les civilisations meurent aussi, comme la notre d'ailleurs. Sniff! :cry:

D'ou l'interet des sondes de von Neumann. Surtout si elles vehiculent et repliquent egalement du materiel biologique. Arf!

Thanatos a écrit:
Les mathématiques ne m'intéressent pas vraiment, je n'ai jamais fait de recherches par simple curiosité. La biologie m'intéresse, j'y passe beaucoup de temps à rechercher la moindre chose à apprendre en supplément. Pourtant je suis curieux. Mais ne voyant pas un intérêt à ce que j'apprenne des formules de maths', je ne persévère pas dans ce domaine de savoir.

T'as evidemment le droit de pas aimer les maths. J'aime pas les oeufs durs. Chacun son truc. Mais crois-tu vraiment que les maths ne sont qu'une liste de formules?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 13 Juin 2006, 00:40 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2005, 03:28
Messages: 459
Est-ce qu'on ne s'intéresse à quelque chose uniquement avec un intérêt, une arrière-pensée? On dirait un sujet de philosophie au bac :wink: .
Certains s'intéresse à Rembrandt, sa vie, ses tableaux. Est-ce que ça a un intérêt quelconque? Je ne vois pas. Mais qu'est-ce que c'est beau!
Certains s'intéressent aux civilisations précolombiennes. Est-ce que ça a un intérêt quelconque? Ca ne saute pas aux yeux. Mais qu'est-ce que c'est intéressant.

Pour passer aux sciences, les mathématiques ne sont ABSOLUMENT pas une liste de formules comme on le lit parfois. C'est exactement comme si on disait que la cuisine était une liste de recettes. Beaucoup, pour faire un plat, se contentent d'ouvrir un bouquin de cuisine et de suivre une recette à la lettre. Ils en ont le droit (et même le devoir pour certains si ils ne veulent pas faire des plats immangeables) mais ce n'est pas ça, la cuisine. La cuisine, c'est un art qui commence au marché quand on achète les différents matériaux dont on a besoin et qui se terminent dans les bouches des invités.
C'est un peu pareil pour les maths. Beaucoup ont besoin pour leur boulot de formules de maths mais ce n'est pas ça les maths. Est-ce que le théorème d'incomplétude de Gödel n'est qu'une formule? Quelle profondeur philosophique dans ce simple théorème.

Et pour en revenir à l'astrophysique, que je connais un peu plus.
Thanatos a écrit:
La découverte d'astres en tout genre, dans l'espoir ou la curiosité d'y trouver de la vie, et qui sait de s'incruster.

Trouver une vie sur des exoplanètes, c'est mon rêve le plus cher pour comprendre comme elle a évoluée mais "s'incruster", quel vieux renvoi de colonialisme!
Heureusement que cela sera impossible parce que je m'aperçois qu'on n'a pas abandonné nos rêves de conquêtes.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com