Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 20 Juin 2019, 15:46

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 16:07 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Bon, j'avoue que je n'ai pas lu toutes les discussions (ça me prendrait des lustres) donc désolé si c'est un thème déjà abordé.... J'aurais voulu parler anthropocentrisme... De plus je suis sidérée d'entendre toujours des phrases comme "l'homme descend du singe"... Pas plus tard qu'hier j'ai entendu un journaliste à la télé dire cette phrase mot pour mot... et moi de m'exclamer à chaque fois "mais putain ! bande d'incultes ! Nous ne "descendons" pas du singe (d'abord faudra ce qu'on m'explique ce qu'est "le" singe....) nous SOMMES des "singes" (des "singes nus" dixit Desmond Morris) enfin des PRIMATES plus précisémment!!!! Combien de temps faut-il pour que des connaissances tout à fait avérées scientifiquement soient intégrées par les gens????? Et toujours cette dichotomie entre être humains/animaux.... NOUS SOMMES DES ANIMAUX alors arrêtons de parler de "part animale" et autres conneries ... Il y a 2-3 jours j'ai encore vue une pub, pour un parfum, dont le slogan était plus ou moins "faites vivre votre part animale"... Et l'autre part c'est quoi??????


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: dénie d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 16:29 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6902
Ben oui, la religionnite laisse des cicatrices. Ne t'énerve pas, ce sont des thèmes (et raccourcis )qui souvent sont revenus et reviendront (dans ce forum et comme partout). :mrgreen: Pas plus tard que hier d'ailleurs, il y eut encore une opposition similaire "homme pensant - animal non pensant" proposée, qui fit réagir un habitué du forum :
viewtopic.php?f=21&t=1944&p=24232#p24232

En phase donc (mais nous en sommes bien conscients) : dans tous les cas de figure, l'opposition "l'Homme - les animaux" est une ineptie fondamentale, hiérarchique parfois, ne pouvant résulter qu'en inepties et draînant son flot de mauvais raisonnements.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 16:59 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Je veux bien admettre que l'espèce humaine est une espèce animale parmi les autres, mais dans ce cas, peut-on ou doit-on se poser la question de manger les autres animaux ? Si je fais partie moi-même d'une espèce animale (humaine), puis-je manger la chair des autres espèces ? Je serais tenté de répondre "oui" car les autres espèces se mangent entre elles. Mais je reconnais qu'on peut avoir des opinions différentes. Tient! en écrivant ça, ça me fait penser que je suis en train de comprendre la thèse des végétariens (jusque là ils m'apparaissaient comme des êtres "bizarres").

Bon! J'espère que je pourrais toujours manger de la viande de cheval : j'en rafole au plus haut point! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 17:56 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
ah bien sûr ça c'est une bonne question!... En tant qu'omnivore l'homme est enclin à manger de la viande , ce qui lui apporte des protéines mais on peut aussi s'en passer pour peut qu'on contrebalance cette carences par l'apport d'autres protéines végétales ou animales: les végétariens mangeant des protéines animales (lait, fromage, oeufs), les végétaliens ne s'autorisant que des protéines végétales ( mais il est difficile avec ce régime de ne pas avoir de carences). Il faut savoir que une grande partie de la population humaine ne mange pas de viande ou très rarement (pour plusieurs raison d'ordre religieuse, pratiques ou autres....). Ces positions sont selon moi évidemment tout à fait respectables. Si l'on considère l'être humain comme un omnivore qui pas plus que le lion ne serait à blâmer de manger d'autres animaux (argument qui se défend tout à fait) le problème principal causé au respect de ceux-ci ,en ce qui nous concerne, nous autres, occidentaux,réside surtout dans la surconsommation de viande... Les gens mangent de la viande tous les jours voir deux fois par jours, ce qui non seulement n'est pas souhaitable d'un point de vue physique, mais qui surtout entraîne la mise en place d'une véritable INDUSTRIE agro-alimentaire responsable de véritables tortures à l'encontre des animaux dans le seul but de produire plus et plus vite: l'élevage en batterie ou les poules n'ont que l'espace d'une feuille a4 pour (sur)vivre, lumière artificielle et constante pour qu'elles magent constamment.... Les élevage de porcs sont également abominables: truies attachées au sol 24/24, détachée seulement pour être saillie, cochons ne voyant jamais la lumière du jours....la liste et sans fin, tu peux trouver des renseignements facilement si ça t'intéresse... Soit il s'agit de véritable torture, d'un déni des besoins fondamantaux des espèces... Personnellement je n'ai pas mangé de viande pendant plusieurs années (bien que j'adore ça) , j'en mange de nouveau mais très rarement et si tout le monde faisait comme moi on pourrait revenir à un élevage beaucoup plus respectueux (comme dans l'élevage bio, par exemple), qui -bien que ça finalité soit toujours la même= élever, tuer, manger- se soucie des conditions de vie de ces animaux, et du respect de leurs besoins fondamantaux en tant que membre d'une espèce particulière. Cela dit j'ai toujours mauvaise conscience quand je mange de la viande, je l'avoue, je ne suis pas parfaite et pas toujours en accord avec mes convictions, je ne suis pas toute blanche, c'est sûr, ne serait-ce que parce que je serais parfaitement incapable de tuer un animal (ce qui est sans doute le cas de bcp de mangeurs de viande y compris les viandards compulsifs), j'estime donc qu'il y de fait une forme d'hypocrisie fondamantale dans le fait d'en manger quand même... puisque j'accepte de manger la chair d'un animal que je n'aurais pas pu tuer. Cette hypocrisie est sociétale , il suffit de voir comment tout cela est "caché", les abattoirs, par exemple... Si des visites d'abattoirs et d'élevages intensifs étaient obligatoires dans les écoles il y fort à parier qu'on assisterait à de grands changements....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 18:01 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
je précise: incapable de tuer un animal, qu'il soit humain ou d'une autre espèce... malheureusement je tue parfois intentionnellement des insectes pour me défendre (moustiques ou autre...) et parfois des araignées parce que je suis trop phobique pour les les attraper et les mettre dehors (quand elles sont trop grosses)...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 18:12 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Mes parents tuent aussi des limaces et papillons... en voiture! Comme toi, je tue des moustiques... Par contre, je pense qu'il est inutile de culpabiliser sur l'abattage des animaux, les abattoirs, paraît-il, ont fait des progrès en "respect" depuis 20 ou 30 ans. Manger de la viande est normal, mais je conçois (maintenant) qu'on puisse opter pour une autre alimentation.

Un vieux voisin nous disait l'autre jour qu'avant ils avaient le droit de tuer à la ferme. Ils pendaient une vache par un pied, la relevaient et la saignaient : ça devait être horrible. J'ai vu les crochets au mur. Pareil pour les chevaux mis à l'envers, attachés aux 4 pattes et saignés au cou (en plus c'est un animal qui met longtemps à mourir il paraît). L'autorisation ne subsiste que pour les cochons tués à la ferme une fois par an, par tradition. Faut pas en revenir à tout ça! Mais pas non plus escamoter la viande.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 18:39 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Et moi j'aime la bidoche. Surtout saignante. Mais c'est mon boucher adore qui se charge de buter la bete. Ou l'abattoir qui fournira mon fournisseur. Pas encore eu la necessite de chasser pour bouffer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:26 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4036
Et pour niquer, c'est pareil hein Pyne Duythr ? Pas eu la nécessité de chasser depuis bien longtemps hein ? :mrgreen:

Ah la captivité quand même...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:39 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Pyne Duythr:moi aussi j'aime la viande...
renaud:Contente que tu t'élargisse l'esprit...c'est sûr, qu'avant , à la ferme,c'était pas ça non plus (je ne dis pas qu'il faut y revenir) mais bien qu'il y ait eu des progrès , les abattoirs posent encore de nombreux prbls... violence gratuite par exemple (voir les affaires ,en belgique entre autre, soulevées par Gaïa, entre autre...), sans compter le problème du transport: peu d'abattoirs donc de longs transports en camions, particulièrement stressants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:50 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Pyne Duythr: bon apparemment t'es surtout là pour dire des conneries (et c bien ton droit d'ailleurs) cela dit apparemment t'as pas saisi mes propos: tu dis "j'ai pas encore eu la nécessité de chasser pour bouffer" , et c'est bien cela que je soulève justement... si tu l'avais tu crois que tu boufferais encore de la viande, tu te vois tuer une vache, un agneau, un porc, un cheval ???? Si oui, tu sais, rien ne t'empêche de chasser, y a tout ce qui faut comme organisations en france et ailleurs pour ça, et pis tu te ferais sans doute plein de nouveaux potes bien sympathiques (je sais de quoi je parle mon bled était plein de ces braves gens! d'ailleurs quand t'habites à la campagne te balader en forêt de septembre à mars , t'oublies! ou c'est à tes risques et périls!)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:51 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Salut.
Renaud a écrit:
Je veux bien admettre que l'espèce humaine est une espèce animale parmi les autres, mais dans ce cas, peut-on ou doit-on se poser la question de manger les autres animaux ? Si je fais partie moi-même d'une espèce animale (humaine), puis-je manger la chair des autres espèces ?

...Et les légumes et les fruits, ils sont vivants aussi, alors puis-je manger une tomate?
Bye!

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:54 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
oh putain! j'y crois pas! le vieil argument de merde: du "cri de la tomate.". Même sous forme "d'humour" c'est atterrant!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 19:56 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4036
Mod, faut un peu lire avec la cervelle. Pyne Duythr a dit qu'il n'avait pas eu la NECESSITE de chasser.

C'est quoi cette sortie foireuse sur les chasseurs du dimanche ? Depuis quand ces gars là ont la nécessité vitale de chasser ?

En revanche, quelques peuplades, encore de nos jours, dépendent de la chasse animale pour subvenir à un besoin primordial : MANGER. C'est à dire rester en vie. Et là tout gibier devient cible, y compris les autres humains, mais à ce qu'on me dit ce dernier ne se chasse plus du tout, enfin pas pour le manger, mais pour d'autres raisons bien moins vitales (du pétrole, du pognon, etc etc)

Y a un côté anti-chasseur qui parfois devient franchement débile quand on mélange tout.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 20:01 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
re-salut.
mod a écrit:
j'ai pas encore eu la nécessité de chasser pour bouffer"

Je pratique régulierement la pêche à pied et c'est avec un grand plaisir que je mange les crevettes,les crabes, les coques que j'ai chassé.
re-bye!

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 20:40 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Jean Foutre Premier: tu ne m'a pas compris, relie pour voir!
ps: je n'ai jamais condamné la chasse comme nécessité de survie! enfin comme j'ai dit relie mon post et tu saisiras peut-être...
peace! :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 20:50 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
bon pour être claire, puisse qu'apparemment ça suit pas ici... Pyne Duythr mange de la viande sans complexes (grand bien lui fasse c'est le cas de la plupart des gens y compris de mes potes) mais n'a jamais tué d'animaux ... donc: si il devait tuer lui même les animaux qu'il mange, continuerait-il à en manger (je précise encore: dans notre société :où il est tt à fait possible de survivre sans manger de viande....) ??? je rappelle également que je parlais de l'hypocrisie (y compris la mienne) qui consiste à manger de la viande alors qu'on ne serait pas capable d'assumer ce qui rend cela possible, à savoir: la mise à mort... ça va je suis claire là?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 21:18 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
mod a écrit:
Pyne Duythr: bon apparemment t'es surtout là pour dire des conneries

T'as tout pige. Je suis le gai-luron de service.

Citation:
Pyne Duythr mange de la viande sans complexes

Ben ouais.

Citation:
mais n'a jamais tué d'animaux ...

Exact.

Citation:
donc: si il devait tuer lui même les animaux qu'il mange, continuerait-il à en manger

Si c'etait necessaire, y'a de tres fortes chances, oui. J'ai d'ailleurs vu plusieurs fois tuer la bete qu'on allait me faire bouffer: des lapins, des poulets, un porc, des chauve-souris (roussettes), des serpents, des poissons, des homards, des sauterelles et tout un tas d'autres betes. Ca m'a pas coupe l'appetit pour un pet, meme si dans le cas du porc ca m'a fait froid dans l'dos.

Citation:
(je précise encore: dans notre société :où il est tt à fait possible de survivre sans manger de viande....)

("Survivre" est le terme exact. Arf!)

Citation:
je rappelle également que je parlais de l'hypocrisie (y compris la mienne) qui consiste à manger de la viande alors qu'on ne serait pas capable d'assumer ce qui rend cela possible, à savoir: la mise à mort... ça va je suis claire là?

Me oui, me oui, t'es claire. Moi j'assume. Ce sont les conditions dans lesquelles se deroulent trop souvent l'elevage et l'abattage industriels qui meriteraient des raclees. Pas le fait d'etre carnivore ou omnivore.

Jean Foutre Premier a écrit:
Et pour niquer, c'est pareil hein Pyne Duythr ? Pas eu la nécessité de chasser depuis bien longtemps hein ? :mrgreen:

Y'a pas que la necessite dans notre putain de vie de merde! :mrgreen:

Citation:
Ah la captivité quand même...

Ach!

Edite une fois pour ajouter les deux repliques debiles a Jean Foutre Premier. Edite une deuxieme fois pour ecrire les deux phrases presentement honorees parce que la premiere edition a ete faite quelques instants apres que rawbrol ait pondu son post => la remarque "Edite machin truc" apparaissait au fond de mon post.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 21:33 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juin 2006, 17:44
Messages: 544
mod a écrit:
je précise: incapable de tuer un animal, qu'il soit humain ou d'une autre espèce...


Mais peut-être que c’est là l’unique différence qui permet cette distinction homme/animal, qui est capable d’espérer un monde moins violent. Mais j’en sais rien en fait, peut-être que les fourmis aussi rêvent d’un monde moins violent. Certaines fourmis tuent pour manger, d’autres se nourrissent exclusivement de végétaux. L’homme est en passe de se donner cependant des moyens que les fourmis n’ont pas, ni aucuns autres animaux. Il peut satisfaire ses désirs jusqu’à leurs réalisations. Il peut mettre du maïs transgénique partout, rendre la planète complètement radioactive, bouleverser très sérieusement son environnement, dont il n’est pas l’unique locataire, loin s’en faut, les animaux et les plantes étant nombreux. Voilà donc la seule différence homme/animal qui soit réelle, c’est l’emprise que l’on a sur les autres animaux, même pas la capacité d’empathie qu’on aurait bien aimé pouvoir brandir comme une excuse, pour ridiculiser la cruauté naturelle du vivant.


Renaud a écrit:
[…]les abattoirs, paraît-il, ont fait des progrès en "respect" depuis 20 ou 30 ans.


J’ai récemment reçu par mail une vidéo qui te prouvera que le respect dont tu parles n’est malheureusement pas la norme mondiale actuelle.

http://www.peta.org/swf/fur_farm.swf

Je ne conseille ni à toi ni à personne de cliquer sur ce lien. Je ne l’ai d’ailleurs pas fait. Je me contente des commentaires qui accompagnaient cette vidéo et les mots "atrocité, insoutenable, …" qu’ils contenaient, pour ne pas chercher à en savoir plus. Je n’ai pas besoin d’images pour être sur qu’on est bien loin du respect et de la dignité, qui ne sont peut-être qu’utopies qui ne se concrétiseront hélas jamais, puisqu’un jour on bouffera sans doute plus que des pastilles alimentaires entièrement chimico-synthétiques. Les autres animaux, ont les fera souffrir jusqu’à qu’on change de mode d’alimentation, puisque c’est la nature fondamentale du vivant, tuer pour vivre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 22:00 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Citation:
Pyne Duythr:Ce sont les conditions dans lesquelles se deroulent trop souvent l'elevage et l'abattage industriels qui meriteraient des raclees. Pas le fait d'etre carnivore ou omnivore.


oui c'est tout à fait ce que je disais plus haut......(tu sais tout le blabla que t'as pas lu...) :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 22:05 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
rowbrol:... mais tous les êtres vivants ne tuent pas pour vivre et tuer n'implique pas forcément torturer... n'est-ce pas?
je dis ça mais bon j'ai bien compris qu'on est plutôt d'accord...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 22:35 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juin 2006, 17:44
Messages: 544
Qu’il existe des animaus et des plantes qui se nourrissent exclusivement de minéraux ou de matière biologique inerte n’affaiblit en rien l’existence de la violence, et de ce qui va avec, cruauté, torture.
Et puis qu’est-ce que ça veut dire torture ? En quoi est-ce anti-naturel ? C’est inscrit dans la nature puisque ça existe. Froidement.

mod a écrit:
je dis ça mais bon j'ai bien compris qu'on est plutôt d'accord...


Je suis ok avec tout ce que t’as écris au-dessus aussi. Rarement les gens veulent réellement se poser la question de l’importance des droits des autres animaux que nous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 05 Sep 2008, 23:11 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
oui mais ce n'est pas parce que la torture -le meurtre, le viol....- existent qu'il ne faut pas essayer d'y remédier...d'autant qu'on a tous une part de responsabilité... Mais je ne suis pas utopiste, je ne crois malheureusement pas qu'un monde sans violence puisse exister (je suis d'accord avec toi, la violence est certainement inhérente à la nature humaine et n'existe pas que chez cette espèce)...
Mais si les camps de la mort ont existé, font-ils pour autant "partie de la nature" ?... ce que je veux dire c'est que ce n'est pas par ce que l'être humain est "naturellement" capable de commettre des atrocités que ces atrocités sont justifiables (mais je me doute bien que ce n'est pas ce que tu voulais dire...) ... Ainsi "on" pourrait continuer à manger d'autres animaux tout en évitant au maximum de leur infliger de telles souffrances (qui relèvent , je le répète, de la torture)... il resterait toujours, bien sûr, la mise à mort,mais là, à part renoncer à la viande (ce qui est de l'ordre du possible -à part peut-être dans quelques régions du monde où c'est quasiment l'unique source de nourriture-), il n'y a pas de miracles possibles...
donc même si je ne me fais pas d'illusions sur la nature humaine et l'avenir du monde, j'espère quand même qu'on pourra sortir de cette horreur qu'est l'élevage industriel... on a vu d'autres évolutions plus improbables: la preuve: j'ai pas de gosses, j'habite seule, je fais ce que je veux de mon cul ....alors qu'il y a un siècle ou deux j'aurais sans doute déjà 4 ou 5 gosses, je serais mariée et éternellement sous la tutelle de qq'un, un homme je veux dire, mon père ou mon mari, à moins d'avoir opté pour le couvent....comme quoi... on peut y croire!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 06 Sep 2008, 00:09 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
mod a écrit:
Pyne Duythr a écrit:
Ce sont les conditions dans lesquelles se deroulent trop souvent l'elevage et l'abattage industriels qui meriteraient des raclees. Pas le fait d'etre carnivore ou omnivore.

oui c'est tout à fait ce que je disais plus haut......

Plus haut oui, mais plus bas non. Plus bas tu (me) posais la question rhetorique "si il [= Pyne Duythr de mon cul] devait tuer lui même les animaux qu'il mange, continuerait-il à en manger ???" tout en embrayant sur "l'hypocrisie [...] qui consiste à manger de la viande alors qu'on ne serait pas capable d'assumer ce qui rend cela possible, à savoir: la mise à mort". Et ben, le gai-luron un peu simplet que je suis a repondu a ta question rhetorique - on peut dire a la mords-moi-l'noeud? - et a bifurque sur un embrayage qu'il estime moins niais: les conditions d'elevage et d'abattage industriels (trop souvent) inadmissibles. Et c'est la, en effet, qu'on repart peut-etre plus haut.

Citation:
(tu sais tout le blabla que t'as pas lu...) :D

(Don't worry. J'ai lu tout ton blabla. Je m'en serais voulu de ne pas lire une prose aussi profonde et aussi raffinee que la tienne.)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 06 Sep 2008, 16:45 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
désolé mais je trouve pas cette interrogation niaise , c'est assez pertinent au contraire..... mais bon ça emmerde les gens de se poser ce genre de questions.... apparemment....c'est sûr que c'est plus confortable de traiter ça à la légère ou par l'ironie... bon cela dit en ce qui te concerne c'est pas un problème puisque tu peux tuer un animal sans problème , tu n'es pas concerné par ce problème apparemment....

Au fait,tu te proposes pour me donner des cours de "profondeur"... ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 06 Sep 2008, 19:40 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
mod a écrit:
Au fait,tu te proposes pour me donner des cours de "profondeur"... ?

Ben non. C'est tres clairement pas mon truc. J'suis qu'un sombre idiot. Mais j'me soigne en te lisant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 06 Sep 2008, 19:46 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
dommage j'étais ouverte à la proposition (malheureusement sans était pas une...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 06:50 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Salut

Quelques réflexions en passant;

La question "mangerait-on autant de viande si on était obligé de tuer la bète nous-même" est assez niaise je trouve.

Si on était "obligé" de "tuer sa bète", on serait aussi obligé de cultiver ses légumes. Vu la capacité du citoyen moyen à faire pousser quoi que ce soit, on risquarait de clapser de faim assez vite.

Citation:
Cela dit j'ai toujours mauvaise conscience quand je mange de la viande, je l'avoue, je ne suis pas parfaite et pas toujours en accord avec mes convictions, je ne suis pas toute blanche, c'est sûr, ne serait-ce que parce que je serais parfaitement incapable de tuer un animal (ce qui est sans doute le cas de bcp de mangeurs de viande y compris les viandards compulsifs), j'estime donc qu'il y de fait une forme d'hypocrisie fondamantale dans le fait d'en manger quand même... puisque j'accepte de manger la chair d'un animal que je n'aurais pas pu tuer.



Bof, je n'ai pas non-plus tondu le mouton dont la laine sert à faire mon pull ni abbatu l'arbre dont la buche me réchauffe. Il y a pire comme hypocrisie et il est loin le temps où chaque personne accomplissait lui-même la totalité des actes de sa survie.

On est tous d'accord pour dénoncer les conditions d'élevage, de transport et d'abbatage industrielles qui prévalent parfois, là n'est pas la question.(quoique ces conditions sont maintenant, dans nos pays, soumis à des lois et que les images de maltraitances qui sont souvent montées en épingles donnent lieu à poursuites à l'encontre de ceux qui commettent ces maltraitances).

L'homme a besoin, physiologiquement, de produits d'origine animale (viandes ou oeufs, laitages, matière grasse..). Le végétalisme strict amène systématiquement des carences (ac aminés essentiels, vitamines B12...) mais d'un autre coté, le mode de consomation (de surconsomation, plutot) carnées de nose régions "riche" est une catastrophe pour notre planète (tant par la mobilisation de terre pour cultiver de quoi nourrir le bétail que d'eau...) dans le contexte d'une planète surpeuplée en humains.

Citation:
Un vieux voisin nous disait l'autre jour qu'avant ils avaient le droit de tuer à la ferme. Ils pendaient une vache par un pied, la relevaient et la saignaient : ça devait être horrible. J'ai vu les crochets au mur. Pareil pour les chevaux mis à l'envers, attachés aux 4 pattes et saignés au cou (en plus c'est un animal qui met longtemps à mourir il paraît). L'autorisation ne subsiste que pour les cochons tués à la ferme une fois par an, par tradition. Faut pas en revenir à tout ça! Mais pas non plus escamoter la viande.

.


Horrible à voir, certainement mais, pour la vache (ou le cochon)?

La section des carotides, faites net et proprement, entraine un coma quasi immédiat. Je ne pense pas qu'elle souffre beaucoup.

De même, trancher le cou d'une poule entraine, durant de longues secondes, des mouvements du corps de la poule (qui peut même encore courrir des dizaines de metres). elle n'en reste pas moins assez morte et ce, assez immédiatement.

Que dire alors du poisson qu'on sort de l'eau avec un filet et qu'on laisse d'asphyxier lentement sur le pont ou dans les cales du chalutier ou du homard qu'on plonge vivant et "conscient" dans de l'eau bouillante?

Un lion qui attrape une antilope la saigne de la même manière (les crocs dans la carotide jusqu'à ce qu'elle se vide de son sang). Ca prend plus de temps qu'un couteau bien aiguisé!

Faut se méfier des clichés et autres images d'Epinal. L'homme est un animal comme les autres et, comme beaucoup d'autres, tue pour se nourrir. Si il ne le faisait que pour cela ce serait déjà un progrès!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 12:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4036
Lord Dralnar a écrit:
elle n'en reste pas moins assez morte et ce, assez immédiatement.


T'as éclairé de joie mon début d'après midi. Tordant comme humour ! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 17:26 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Citation:
La question "mangerait-on autant de viande si on était obligé de tuer la bète nous-même" est assez niaise je trouve.

Ah bon???? Argumente!!!




Citation:
Bof, je n'ai pas non-plus tondu le mouton dont la laine sert à faire mon pull ni abbatu l'arbre dont la buche me réchauffe. Il y a pire comme hypocrisie et il est loin le temps où chaque personne accomplissait lui-même la totalité des actes de sa survie.


idem.... :oops: t'es vraiment con ou tu fais semblant???....
bon,comme je suis , comme Raf Hillman, particulièrement patiente.... c'est reparti :oops: :tu oses sincèrement comparer l'acte de mise à mort à celle de tondre un mouton????!!!! Alors je t'informe que tondre un mouton ne me poserait à moi non plus aucun problème....



Citation:
L'homme a besoin, physiologiquement, de produits d'origine animale (viandes ou oeufs, laitages, matière grasse..). Le végétalisme strict amène systématiquement des carences (ac aminés essentiels, vitamines B12...) mais d'un autre coté, le mode de consomation (de surconsomation, plutot) carnées de nose régions "riche" est une catastrophe pour notre planète (tant par la mobilisation de terre pour cultiver de quoi nourrir le bétail que d'eau...) dans le contexte d'une planète surpeuplée en humains.


Tu redis exactement ce que j'avais déjà dit plus haut (en y rajoutant l'aspect également très important de l'impact écologique que je n'avais pas abordé parce qu'il n'était pas en rapport direct avec le thème abordé- qui a très largement dévié d'ailleurs à partir de l'intervention de Renaud à laquelle j'ai répondu.... le premier post n'ayant pas trait aux problématiques qui en ont découlé)




Citation:
Que dire alors du poisson qu'on sort de l'eau avec un filet et qu'on laisse d'asphyxier lentement sur le pont ou dans les cales du chalutier ou du homard qu'on plonge vivant et "conscient" dans de l'eau bouillante?

bah que c'est bien glauque aussi... je vois pas où il y a de polémiques à avoir sur ce point....

Citation:
Un lion qui attrape une antilope la saigne de la même manière (les crocs dans la carotide jusqu'à ce qu'elle se vide de son sang). Ca prend plus de temps qu'un couteau bien aiguisé!

où tu vas là? d'abord le lion est un animal essentiellement carnivore ce qui n'est pas notre cas... et d'autre part les grands prédateurs essayent autant que possible de provoquer la mort immédiate de leurs proies afin que celle-ci ne se barrent pas ...chez les prédateurs, il n'y a que les chats domestiques bien nourris qui jouent avec leurs proies puisque le fait qu'elle se barrent ou pas ne remet pas en cause leur survie....Jusqu'à preuve du contraire les lions ne possèdent pas , et ne sont pas en mesure d'utiliser un pistolet percuteur pour achever leur proie de façon moins douloureuse...

De toute façon je le répète.... tes saillies sont totalement hors sujet.....

Citation:
L'homme est un animal comme les autres et, comme beaucoup d'autres, tue pour se nourrir.


pas dit le contraire non plus ! mais encore une fois relis mes post quant à cette affirmation simpliste et qui mérite quelques nuances ....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 21:15 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Citation:
Ah bon???? Argumente!!!


De tout temps, l'homme a tué pour manger!

Ce n'est que notre société moderne (depuis la fin de la préhistoire...et encore) qui a mis une distance entre la piece de viande sur notre assiette et la bète qui gambade gentiment.

L'homme est naturellement omnivore, c'est à dire qu'il a besoin tants de se nourrir de végétaux que de produits animaux.

Si ma survie ou celle de ma famille en dépendait, je tuerais un animal pour le bouffer, bien sur!

Je dirais même que je le tuerais avec les "moyens du bord" ce qui pourrait ne pas être très "charitable"

Citation:
tu oses sincèrement comparer l'acte de mise à mort à celle de tondre un mouton????!!!!


Non mais il semble que tu lis pas la totalité des réponses.

Comme je viens de le dire, cela fait longtemps que nous n'accomplissons plus l'entièreté des gestes de notre survie. Nous n'en accomplissons d'ailleurs plus beaucoup. Nous achetons des produits finis (un pull, un carton de lait ou une entrecote). Notre "animalité" (dans le sens "faire comme les animaux") s'est diluées par le fait de l'organisation de la société humaine.

Citation:
Citation:
Que dire alors du poisson qu'on sort de l'eau avec un filet et qu'on laisse d'asphyxier lentement sur le pont ou dans les cales du chalutier ou du homard qu'on plonge vivant et "conscient" dans de l'eau bouillante?



bah que c'est bien glauque aussi... je vois pas où il y a de polémiques à avoir sur ce point....


Sauf que quasi personne ne s'offusque des conditions de pèche et continue à becter son poisson, ses crevettes ou ses moules-frites.

Je rappelle que ce post parle de l'animalité de l'être humain et qu'il a dévié vers les pratiques alimentaires et les dérives de celles-ci.

Je n'ai fait qu'ajouter quelques commentaires sur cette suite de banalités et de lieux communs et, si il se trouve que certains de mes commentaires sont en accord avec tes idées, grand bien te fasse (l'ai pas fait exprès).

Ceci dit, si à chaque fois qu'un intervenant(moi, par exemple), poussé par le désir de faire un effort pour acceuillir un nouveau participant(la damoiselle mod, autre exemple) qui pense avoir inventé l'eau tiède en sortant des fadaises sur homme=animal et torture des animaux de boucherie=pabovilain doit se faire incendier car il ose soit ne pas complètement être d'accord avec cette précitée "mod" soit, au contraire se faire crucifier car il ne fait que répéter la même chose, cet intevenant (moi, en l'occurence) remontera jusqu'au passage ou cette nouvelle (mod, vous l'aviez deviné) nous avoue qu'elle vit seule et commencera à penser que ce n'est guère un hasard et qu'elle devrait envisager, soit un homme bien monté soit un gode en état de marche afin de calmer ses poussées hormonales!

A plus! :arf2:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 21:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6902
:fr: Merdum. Failli m'étrangler avec mes calamars au citron !

(Ouais, je mange ça aussi. Je suis vraiment désolé mais c'est vachement bon. Doublement désolé car les calamars sont foutrement intelligents . Et je les pêche pas non plus. Désolé encore mais ça nage vachement vite et ça fout vachement les jetons un vrai putain de calamar de 20 ou 30 kilos dans l'obscurité des abysses*. Pas envie de me noyer en hurlant sous l'eau, moi.
* ben ouais, désolé encore mais en dessous de 20 mètres de profondeur c'est les abysses pour moi. Ca me fout la trouille d'aller y chasser le calamar.)

Allons, une bonne action : y a-t-il un célibataire bien fringant dans la salle ?
(C'est pour une reproduction entre mammifères. Un truc nettement moins effrayant que la pêche raprochée au calamar... quoique.)

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 22:38 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Bouhouhou...! :cry:
J'suis un monstre, car je pends du plaisir à chasser la pauvre crevette avec mon inhumaine épuisette, car,aussi, j'adore les (les crevettes) cuisiner et les manger :arf2: avec du pain et du beurre, bouhouhou j'suis qu'un pauvre monstre ! :cry:

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 23:15 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Il me semblait pas avoir été si agressive ....

De plus je commence à en avoir foutrement marre qu'on me fasse dire ce que je n'ai pas dit!!!! J'apprécierai bcp qu'on ne déforme pas mes propos....

Alors vu la tournure de la "discussion" , prépare-toi parce que moi aussi je sais être insultante si on m'y pousse:

Citation:
De tout temps, l'homme a tué pour manger!

Ce n'est que notre société moderne (depuis la fin de la préhistoire...et encore) qui a mis une distance entre la piece de viande sur notre assiette et la bète qui gambade gentiment.

L'homme est naturellement omnivore, c'est à dire qu'il a besoin tants de se nourrir de végétaux que de produits animaux.

tu te répètes mon gars et apparemment t'as tjs pas lu mes posts.... à moins que.... t'es sûr que tu souffres pas de sénilité ???

Citation:
Si ma survie ou celle de ma famille en dépendait, je tuerais un animal pour le bouffer, bien sur!


mais justement c'est pas le cas ... soit tu tu sais pas lire... soit la supposition avancée plus haut est effectivement exacte!!!!

Citation:
Comme je viens de le dire, cela fait longtemps que nous n'accomplissons plus l'entièreté des gestes de notre survie. Nous n'en accomplissons d'ailleurs plus beaucoup. Nous achetons des produits finis (un pull, un carton de lait ou une entrecote). Notre "animalité" (dans le sens "faire comme les animaux") s'est diluées par le fait de l'organisation de la société humaine.



:chaise: T'es toujours hors sujet! de plus il n'y a pas à faire "comme les animaux", il suffit d'en être un, ce qui est mon cas (mais peut-être pas le tien.... je commence sincèrement à me poser des questions à ce sujet, serais-tu une forme de vie non encore répertoriée?.....)


Citation:
Je rappelle que ce post parle de l'animalité de l'être humain et qu'il a dévié vers les pratiques alimentaires et les dérives de celles-ci.

re..... :chef: putaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaainnnnnnnnnnnnnnnnnn c'est ce que je disais justement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Citation:
Je n'ai fait qu'ajouter quelques commentaires sur cette suite de banalités et de lieux communs et, si il se trouve que certains de mes commentaires sont en accord avec tes idées, grand bien te fasse (l'ai pas fait exprès).


sauf que t'as tjs pas compris de quoi je parlais!

Citation:
Ceci dit, si à chaque fois qu'un intervenant(moi, par exemple), poussé par le désir de faire un effort pour acceuillir un nouveau participant(la damoiselle mod, autre exemple) qui pense avoir inventé l'eau tiède en sortant des fadaises sur homme=animal et torture des animaux de boucherie=pabovilain doit se faire incendier car il ose soit ne pas complètement être d'accord avec cette précitée "mod" soit, au contraire se faire crucifier car il ne fait que répéter la même chose, cet intevenant (moi, en l'occurence) remontera jusqu'au passage ou cette nouvelle (mod, vous l'aviez deviné) nous avoue qu'elle vit seule et commencera à penser que ce n'est guère un hasard et qu'elle devrait envisager, soit un homme bien monté soit un gode en état de marche afin de calmer ses poussées hormonales!


oh, Monsieur se la joue, "je suis un vieux de la vieille sur ce forum donc j'ai la science infuse"....j'ai jamais prétendu avancer des idées révolutionnaires... non, au départ j'étais là pour discuter entre personnes ouvertes, censées et bien intentionnées.... Mais j'ai dû me tromper d'adresse.... De plus, je "n'avoue" pas que je vis seule! Depuis quand vivre seule est une tare???? non, c'est un choix, connard! Raf Hillman me suspectait d'être une fausse athée (ahh ahhh!!!) mais là avec ce genre de réflexions c'est toi que je suspecte d'être en réalité un pauv'catho intégriste qui croit qu'une femme doit forcément vivre en couple , c'est ça ta vision de la "normalité" sans doute????!!! quant en à la suite, là les mots me manquent tellement c'est un ramassis de merdes tout droit sorties de la bouche d'un sale phallocrate!!! T'as pas honte de débiter de telles conneries sexistes?????????????Au fait je t'informe qu'on peut parfaitement baiser sans pour autant habiter en couple! Non, parce que si t'es pas au courant cette info va peut-être révolutionner le cours de ta vie....

Pourtant j'ai lu des posts de toi qui ne manquaient pas de bon sens...mais t'as dû les écrire dans une phase de rémission...j'vois qu'ça!


ps: après mettre un peu calmée, je rectifie: il y a bien sûr, des gens ouverts, censés et bien intentionnés par ici, mais bon apparemment c'est malheureusement pas e cas de tout le monde....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 23:26 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6902
Ooh là, ça m'a foutu les chocottes le post au-dessus ! Bin dieu, c'est de quelle espèce animale une Mod ? Agressif cet organisme, pfiuuu.
(Me suis étranglé avec la cuisse de lapin braisé aux morilles que je bouffais tantôt... Ca peut être dangereux. Faut pas hurler comme ça mod !)

A propos, est-ce que quelqu'un a déjà mangé du chiot ? C'est assez bon il paraît.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Déni d'animalité
MessagePosté: 07 Sep 2008, 23:35 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 05 Sep 2008, 15:50
Messages: 147
Et encore t'as rien vu Raf Hillman !!! je suis censée réagir comment à ce genre de post injurieux selon toi???????


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com