Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 05 Aoû 2020, 06:28

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 14 Mar 2010, 01:37 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Depuis le séquençage du génome d'ADN du chimpanzé en 2005 et de sa comparaison avec le génome humain il restait encore d'aller plus dans les détails en s'intéressant à un chromosome particulier le chromosome Y qui comme on le sait se transmet uniquement de père en fils et dont une partie ne se recombine pas avec le chromosome X, ce qui en fait un très intéressant outil pour tracer les ascendances passées!

Ainsi beaucoup pensait que le chromosome Y évoluait très lentement mais une récente étude portant sur le chromosome Y de l'homme et du chimpanzé semble prouver exactement le contraire, les résultats sont même plus que spectaculaires!

Image

Le chromosome sexuel mâle, longtemps considéré avec dédain comme l’avorton inachevé du caryotype, vient d’être complètement séquencé chez le chimpanzé et…se revèle plus complexe qu’on le pensait! La comparaison avec son alter ego humain – le seul autre chromosome Y a avoir été séquencé, révèle un taux de changements qui ridiculise le reste du génome.

Le chromosome Y du chimpanzé (Pan troglodytes) et de l’homme sont «affreusement différents l’un de l’autre» déclare D.Page, du Whitehead Institue for Biomedical Research de Cambridge (Massachusetts), «on dirait qu’il y a eu une totale rénovation ou même ré-invention de ce chromosome dans les deux lignées».

Les gonosomes – ou chromosomes sexuels X et Y – ont évolué il y a 200 à 300 millions d’années, mais chez les chimpanzés et humains, ont divergé il y a seulement 6 à 7 millions d’années. Les comparaisons du génome des deux espèces laissaient penser qu’il y avait eu très peu de changements depuis. Mais les analyses excluaient le chromosome Y, dont la plupart des séquences sont faites de palindromes et de blocs de bases en miroir, qui gênent la plupart des techniques courantes de séquençage. Des portions du chromosome Y avaient été répertoriées il y a quelques années, mais ce n’est que maintenant que l’ensemble est disponible de manière plus précise, grâce aux travaux de l’équipe de Page.

Comme des études l’avaient précédemment suggéré la plupart des différences entre les deux types de chromosomes Y sont dues à des délétions chez le chimpanzé et des insertions et additions chez l’homme. On a constaté que le chromosome Y du chimpanzé n’avait que 2/3 de gènes et familles de gènes semblable à celui des humains, ou 47% de mêmes éléments codants. Le reste du génome, par comparaison, présente 99% de points communs entre les deux espèces.

Encore plus étonnant : plus de 30% du chromosome Y du chimpanzé est réarrangé de telle façon qu’ils ne peuvent s’aligner avec le Y de l’homme alors que ce n’est vrai que pour 2% seulement des autres chromosomes. Et même les portions qui s’alignent ont des localisations très erratiques ! Dans le seul chromosome à avoir été séquencé aussi précisément pour les deux espèces, le chromosome 21, les scientifiques ont trouvé moins de modifications. «Si vous marchez le long du chromosome 21 du chimpanzé, vous pouvez tout aussi bien vous trouver sur le chromosome 21 humain» selon D.Page, «c’est comme un morceau de verre intact. Mais pour le chromosome Y, c’est comme s’il avait éclaté en petits morceaux».

L’évolution rapide du chromosome Y n’est pas totalement une surprise, car il n’a pas d’homologue durant la division cellulaire (il a très peu de points communs avec X) et ainsi évite les échanges et recombinaisons, ce qui conserve mieux ses modifications. On s’attendait donc à ce qu’il possède des différences, mais pas à ce point.

Le chromosome Y est également prédisposé aux changements car la plupart de ses gènes sont impliqués dans la production du sperme, cheval de bataille de l’adaptation reproductive, en particulier chez les chimpanzés. Les femelles réceptives s’accouplent souvent avec plusieurs mâles au cours d’un même cycle, aussi le plus viril, qui a le sperme le plus compétitif, a-t-il le plus de chances de succès.

«Ce chromosome Y est plein de surprises», dit Page, «quand nous avons séquencé le génome du chimpanzé, les gens pensaient que l’on allait enfin comprendre pourquoi nous, les humains, avons le langage articulé, l’écriture et la poésie. En fait, la différence la plus flagrante tient à la production de sperme!».

Sciences de la vie et de la Terre: Y, un chromosome volage!

Chimpanzee and human Y chromosomes are remarkably divergent in structure and gene content


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Mar 2010, 23:18 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
J'ai envie de pinailler un petit peu, question de ne pas laisser cet article sans aucun commentaire.

L'article dit :
Citation:
Le chromosome Y est également prédisposé aux changements car la plupart de ses gènes sont impliqués dans la production du sperme, cheval de bataille de l’adaptation reproductive, en particulier chez les chimpanzés. Les femelles réceptives s’accouplent souvent avec plusieurs mâles au cours d’un même cycle, aussi le plus viril, qui a le sperme le plus compétitif, a-t-il le plus de chances de succès.

«Ce chromosome Y est plein de surprises», dit Page, «quand nous avons séquencé le génome du chimpanzé, les gens pensaient que l’on allait enfin comprendre pourquoi nous, les humains, avons le langage articulé, l’écriture et la poésie. En fait, la différence la plus flagrante tient à la production de sperme!»
.

Les humaines aussi, mais bon. Pas ma maman en tous les cas, c'était une sainte.

Comme souvent, dès qu'un commentaire ajouté sur une découverte biologique, porte sur des raisonnements évolutifs ou écologiques, on entre dans le sereinement discutable, et dans le détail plutôt maladroit : ici, la petite partie en gras.
Ce qu'ils appellent ici l'individu le plus viril, est une appréciation de valeur qu'ils auraient pu éviter de laisser passer ; et qu'ils auraient mieux fait de remplacer p.e. par l'individu dont les sperrmatozoïdes sont les plus moyennement efficaces ou dynamiques pour féconder l'ovocyte, ou du moins pour atteindre les premiers leur objectif.
Je ne connais aucune liaison entre cette plus/moins grande efficacité de certains spermes, moyennement interindividus, et une quelconque donnée sur l'anatomie ou typage plus caractérisé viril, mâle, masculinisé, etc. Il y a des liaisons avec des pathologies, infections, p.e., mais pas avec une caractérisation de la morphologie d'un mâle en bonne santé.
C à dire que certains gringalets très efféminés -. en bonne santé générale - peuvent avoir un excellent sperme, alors que des lutteurs de catch hyper-poilus et couillus comme moi, ont des spermatos qui n'arrivent pas à nager la brasse indienne et se noient dans le jus en milieu de route, ce quand leurs spermatos ont encore une tête digne de ce nom...

Lord Dralnar est souvent confronté à l'examen de ces spermes récalcitrants et/ou asthéniques, et pourrait confirmer qu'aucun lien entre l'apparente virilité subjective du patient et l'état de ses spermes, n'a été notée. Ou infirmer le cas échéant, mais ca m'étonnerait, autrement que par les classiques anomalies ou facteurs médicaux influant sur la qualité et production du sperme.
En revanche, chez des souris notamment, en excellente santé, une mutation particulière sur le chromosome 17 a été observée, et transmise à 99/100 par le mâle hétérozygote : mutation portant sur l'aptitude des spermatozoïdes de ce mutant à féconder, car bien plus efficaces.
Résultat des courses : des souris mâles au phénotype pouvant être aussi freluquet que celui de Mickey Mouse, se répandent plus que d'autres dans les populations.
C'est une sorte de pression sélective et compétition classique, mais avant fécondation, et qui par conséquent met à mal, ou du moins amène un agent d'évolution qui module, les classiques explications par sélection des phénotypes les mieux adaptés à leur environnement. L'environnement est ici l'intérieur de la souris femelle avant fécondation, et pas les conditions naturelles exerçant une pression sur la survie physique de la souris après la naissance. Advienne que pourra à ces souris, qui ont déjà été des élus avant leur naissance.

Ces éléments et procédés ne sont pas nouveaux en évolution, mais leur importance capitale lors de cas de femelles polyandres ou multi-partenaires, ce qui est assez fréquent chez les organismes vertébrés ou pas, est souvent oubliée. Cet article le rappelle donc, à sa manière un peu cavalière. C'est pourquoi je le complète un petit peu.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mar 2010, 13:44 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Ah non là tu brise un mythe qui me convenait pourtant très bien, ça veut dire que les lopettes éféminées peuvent un avoir un sperme de qualité premium alors que le mien serait peut-être tout juste bon à servir de colle pour papier! :cry:

Bon sang c'est désespérant, tu paries combien que le journaliste qui a écrit cet article est un gros macho avec du poil du muscle et une voix grave à faire trembler Mike Tyson?! Bon dans tous les cas évolutivement mieux vaut donc être lopette et avoir un bon sperme que virile et limite stérile, oui cest normal!

Une chose cependant amusant quand à l'étude, apparemment la forte compétition présente chez les chimpanzé en raison justement de femelles se laissant sauter par toute la gallerie expliquerait donc cette rapide évolution, mais expliquerait-elle également cette réduction de la taille du chromosome Y chez le chimpanzé?! Ca me rappelle d'ailleurs les théories antérieures voulant que le chromosome Y soit condamner à la dégénérescence sur le long terme, mais il me semble que justement cette étude ne va pas tellement dans ce sens, bien au contraire!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mar 2010, 16:05 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Citation:
Bon sang c'est désespérant, tu paries combien que le journaliste qui a écrit cet article est un gros macho avec du poil du muscle et une voix grave à faire trembler Mike Tyson?! Bon dans tous les cas évolutivement mieux vaut donc être lopette et avoir un bon sperme que virile et limite stérile, oui cest normal!

:D Non, chéri. Evolutivement, mieux vaut être riche avec un bon sperme.
Il y a bien entendu aussi des lopettes pauvres ou riches dont le sperme est une vraie lopette, et des gros machos pauvres ou riches dont le sperme est terminator.

Citation:
Une chose cependant amusante quand à l'étude, apparemment la forte compétition présente chez les chimpanzé en raison justement de femelles se laissant sauter par toute la galerie expliquerait donc cette rapide évolution, mais expliquerait-elle également cette réduction de la taille du chromosome Y chez le chimpanzé?!

Je n'ai pas vraiment compris ca de cet article. J'en ai compris que le chr. Y est très modifié et différent chez le chimp par rapport à l'homme. Quant au reste, ce sont de petites allusions à des scénarios ou justifications évolutives. La forte compétition entre [spermes] mâles chimpanzés pour une femelle, je n'y crois guère plus qu'aux chats doués pour le poker.

Le cas de la souris que j'ai proposé est factuel en revanche, et ne se passe pas sur un chromosome sexuel. Le chr. 17, tout en bas, 2 pas vers la droite : http://www.pathology.washington.edu/res ... e_g_B2.gif

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com