Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 13 Déc 2019, 17:53

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 21 Avr 2009, 16:59 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
Ah, possible. Et lesquelles précisément ?
A mon avis, mai 68 c'était : << On veut du changement, une nlle société, ou on casse tout ! >> et les jeunes ont quasiment tout cassé - le changement a eu lieu, mais si peu.
Les revendications sont souvent aussi simplistes que cela, voire encore plus vagues. Puis l'histoire et le temps qui passe décorent de nostalgie et de jolies guirlandes de profondeur des émeutes pas si différentes les unes des autres.

En Mai 68 nous avions des manifestations avec notamment des revendications politique de gauches, des revendications syndicales et aussi une idéologie communiste et même maoïste en exprimant également le souhait d'une libéralisations des mœurs notamment en matière de sexualité! Chez les émeutiers de 2005 je ne vois pas quoi, ah oui il y avait le on aime pas l'autorité et Sarkozy, mais encore?! Ah oui quelques gogols de France échos et compagnie qui en ont fait une affaire religieuse (les méchants musulmans en guerre contre les gentils français chrétiens) mais tu seras d'accord avec moi pour dire que cette dernière affirmation est une bouse sans aucune valeur!

Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
:mrgreen: Ce sont deux messages politiques clairs, simples, à prendre au sérieux. Tu bénis mai 68 et diabolises l'autre de 2005 ? Moi pas, je m'en cogne de ces sanctifications pour l'un et mépris pour l'autre.

Non je pense simplement qu'elles ne constituent pas des phénomènes similaires!

Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
C'est une revendication politique ça aussi. Notamment si les autorités représentent un état qui vire chemise brune...

Je dirais plutôt un état qui ne fait rien (à part provoquer de manière stupide) notamment qui ne remet pas en cause le capitalisme sauvage et dont les politiques soit disant anti-discriminatoires (statistiques ethniques et compagnie) s'alignent selon moi, dangereusement sur le modèle anglo-saxon dont je ne trouve pas qu'il s'agit d'une réussite!

En plus de cela nous devons compter, comme je l'ai déjà dis, avec un nouveau facteur l'apparition d'une <<culture suburbaine>> ou d'une <<mentalité suburbaine>> qui est elle même nuisible et à éliminer! C'est là dessus que ça a du mal à passer dans la discussion que nous avons ici et qui de tout façon te semble débile alors bon finalement on s'en cogne et j'ai gentillement également envi de laisser tomber alors bon!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Avr 2009, 18:30 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4065
hans a écrit:
Je dirais plutôt un état qui ne fait rien (à part provoquer de manière stupide) notamment qui ne remet pas en cause le capitalisme sauvage et dont les politiques soit disant anti-discriminatoires (statistiques ethniques et compagnie) s'alignent selon moi, dangereusement sur le modèle anglo-saxon dont je ne trouve pas qu'il s'agit d'une réussite!


Hans a écrit:
En plus de cela nous devons compter, comme je l'ai déjà dis, avec un nouveau facteur l'apparition d'une <<culture suburbaine>> ou d'une <<mentalité suburbaine>> qui est elle même nuisible et à éliminer! C'est là dessus que ça a du mal à passer dans la discussion que nous avons ici et qui de tout façon te semble débile alors bon finalement on s'en cogne et j'ai gentillement également envi de laisser tomber alors bon!


Voilà la charrue et après les boeufs et tu l'écris clairement et dans l'ordre. Elle va où les boeufs l'entraîne, et on ne va pas démolir la charrue parce que les boeufs sont des ânes. On soigne dans l'ordre non de dieu ! CQFD !

Je clos le topic façon Docgérard ! ! ! :beer: (Vive la censure et la bêtise)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Avr 2009, 19:20 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Soeur Emmanuelle a écrit:
Voilà la charrue et après les boeufs et tu l'écris clairement et dans l'ordre. Elle va où les boeufs l'entraîne, et on ne va pas démolir la charrue parce que les boeufs sont des ânes. On soigne dans l'ordre non de dieu ! CQFD !

Je clos le topic façon Docgérard ! ! ! :beer: (Vive la censure et la bêtise)

Oui mais non! Parce que là nous n'avons pas une bête charrue inanimée! Admettons que ce soit l'état qui soit responsable de la naissance d'une <<mentalité suburbaine>> problématique avec à la clef dégradations, violences et autres gracieusetés! A partir du moment où la <<mentalité>> s'est enraciné si l'on peut dire, chez suffisamment de monde et en suffisamment d'endroits (c'est à dire qu'on a suffisamment de fouteurs de merdes qui veulent en découdre et ne veulent pas s'intégrer) nous avons donc un problème à part entière qui génère lui même exclusion et qui plus appelle à la répression! Il y a donc ensuite interaction si l'on peut dire entre les flics et ces jeunes, chacune des réactions de l'un entraîne une réaction de l'autre! Il n'y a donc plus de charrue inanimé se faisant bêtement tirer mais au contraire un truc animé qui se tire à présent tout seul! Je parle donc si l'on peut dire d'un phénomène social avec une "catégorie sociale" se définissant justement par un certain type de <<mentalité>> et certains modes d'agissement!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Avr 2009, 19:59 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 15:44
Messages: 585
On ne peut changer son comportement si l'environnement est le meme.

je fesai des rèves étrange je révais que je piquais dans les librairies ou dans des magasins des choses que j'aime, je bravais l'interdit et je trouvais ça jouissif

une sensation de liberté aux milieux d'une ville moche et bétonner pas beau.

je ne fesai pas des rèves comme ça quand je vivais dans la nature et me sentais libre.

et puis tout ce que tu fais en ville tu paies.

ville moche et bétonner pas beau. Voilà ce qu'on offre aux familles déshérités.

pas un coin à-toi ou tu peux bricoler des choses que tu aimes, t'as pas de place dans ton appart pour faire ce que tu veux.

alors tu sors dehors, tu glandes.

Comme tu t'enmmerdes et peux pas bricoler dehors aussi, tu voudrais t'acheter un truque coul mais, ta pas d'argent ....comme tu peux pas pas acheter le gros truque que tu aimerais avoir, tu piques des petits truques pour compenser le gros truque que tu n'auras jamais.

ça te fait oublier la misère dans lequel tu vis.

Ca compence ce manque de liberté. Que tu n'as pas tout est payant.

meme les toilettes en ville. ta pas envie de remonter chez toi pour pisser ça te fout le cafard

immeuble de daube ou la solitude règne.



la nuit tu voudrais voir les étoiles mais tu peux pas
ils ont mis des gros lempadaires pour soit disant plus de sécurité..
tu ne peux plus admiser ces étoiles qui te fon réver
Ville trop éclairer, ville qui t'enlève l'intimité que tu avais avec la nature.
ce contact entre toi et les étoiles.
enrentrand chez toi tu laisser la fenètre ouvers et admirer toujours et encore ces étoiles
et tu t'endormais avec.
avec les l'empadaire tu est obliger de tout fermer.la lumière est trop forte.
quel horreur enfermer completement tout emprisonner dans ce cube tu étoufe, de déprime ...
cette situation tu ne le suporte plus
NON tu peux pas, alors fout de rage!! tu brules tout les poubelles du cartier.
et détruit ces nouveaux l'empadaire qui ton donner tant d'insomnie et détruit la seul bauté qui te fesais réver. de cette ville noséabon.



l'empadaire réduit les dégradation mon cul!,,
plus de sécurité???

allon monsieur les ministres est ce du foutage de geule?

_________________
إله عظيم أننا لا يمكن أن يقاس مع سنتيمتر
Dieu n'existe que dans le cauchemar des hommes libre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Avr 2009, 20:19 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
En France, "les populations les plus jeunes ainsi que celles qui habitent dans les grands ensembles ou un tissu urbain compose d'immeubles collectifs qui sont les plus exposes aux violences (subies ou mutuelles)" [souce: "Les statistiques de la delinquance", INSEE].

Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
Le problème de délinquance et de violence dans les banlieues, est en fait le problème de toutes les régions sinistrées, en général hors des centre ville, où particulièrement les jeunes sont sans avenir : cette ghettoïsation et regroupement de populations défavorisées, par communautés ou quasiment, donne une génération de jeunes autant discriminés que faisant tout pour l'être.

En effet.

Citation:
en attendant que les problèmes sociaux soient réglés il faut s'en protéger [de la violence]... mais certainement pas croire qu'en augmentant la présence et répression policière on va résoudre les CONFLITS SOCIAUX.

La repression ne resoud pas les conflits sociaux. Ce n'est evidemment pas son role. Elle est cependant un outil citoyen necessaire - et reglemente - donnant souvent acces a la possibilite d'une reponse penale a un delit. C'est donc une des composante de la securite, qui est, je le rappelle au cas ou - et ce malgre les inevitables ambiguites "formelles" et la relativite de son application -, un droit fondamental garanti constitutionnellement (cf. p.e. "La securite juridique dans le droit constitutionnel francais"). Et un devoir des institutions envers les populations les plus fragiles ou les plus fragilisees (dont l'immense majorite des habitants de "cites" qui aspirent a une vie digne et sans histoires). La securite dont je parle n'a evidemment pas grand chose a voir avec le "sentiment d'insecurite" qui est un indicateur thermique dont l'instrumentalisation politique-politicienne n'est plus a demontrer et qui fait les choux gras des medias.

Les petits trouducs du clip propose par Soeur Emmanuelle me debectent autant que les ratonneurs au crane rase. Aussi intolerables - et injustifiables - les uns que les autres. Bref. Il faut toutefois distinguer "incivilites", "violences (plus ou moins) urbaines" et "micro-criminalite (organisee ou non)". Dans les "cites" francaises, cette derniere est encore a des annees-lumiere par exemple de la situation d'une agglomeration comme Naples (a ce propos, voir le film "Gomorra" ou lire le bouquin eponyme), des quartiers de certaines villes etasuniennes (New York est cependant un mauvais exemple: la criminalite et les incivilites ont drastiquement baisse ces dix dernieres annees entre autres grace a de vastes programmes de rehabilitation urbaine - quartiers du nord-est: Bronx, Queens et Brooklyn -, d'integration sociale & scolaire et de repression ciblee) ou de certains faubourgs de Mexico. In fine, en France, c'est pas encore l'apocalypse. Loin de la.

Hans a écrit:
En plus de cela nous devons compter [] avec un nouveau facteur l'apparition d'une <<culture suburbaine>> ou d'une <<mentalité suburbaine>>

La "culture suburbaine" - ou plutot: les "cultures suburbaines" - a toujours existe, ou que ce soit et de tout temps. Celle a laquelle tu fais reference est peut-etre celle generalement associee a une forme de communautarisme solipsiste qui se nourrit de fantasmes rapo-claniques americains ou, souvent, les gonzesses ne sont que des putes, les flics tous des salauds a abattre et le caid brutal de service deifie. Vi, c'est probablement un des facteurs qui alimente les incivilites - dont les "cites" n'ont pas le monopole: c'est quelque chose d'assez largement diffus et de relativement independant du profil social (un pote inspecteur de police m'expliquait que, selon lui et dans sa ville, plus de la moitie des degradations etaient dues a des fils a papa qui jouent aux rebelles du dimanche) -, les violences urbaines et, peut-etre, un certain sentiment d'impunite. Mais seulement un des nombreux facteurs. Y'a aussi du boulot question justice sociale, rehabilitation urbaine, scolarisation digne de ce nom et egalites des chances. Je serais toutefois bien incapable (pas envie d'ailleurs) de donner un avis pertinent - incluant une analyse objective et raisonnee - sur le sujet de ce fil. J'en reste donc la, poils au bras.

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Avr 2009, 20:56 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Ah ben voilà une réponse bien foutue! Oui on peut dire que là je lèche cet énorme cul en photo pour te remercier! :arf2:

Pour éventuellement compléter ton post j'ai trouvé cet article consacré au livre Le capital guerrier. Concurrence et solidarité entre jeunes de cité de Thomas Sauvadet!

Les jeunes «guerriers» des cités


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 14:39 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6953
:mrgreen: Ouais, Pyne Duythr pourrait postuler comme porte-parole adjoint du ministre des affaires sociales.
_____________

En phase avec les rappels de Pyne Duythr. Etre protégés contre les violences est un droit civil qui va de soi, on n'est pas au far west.
_

J'insiste encore à mon tour sur le point crucial suivant (pour moi en tous les cas) , à savoir qu'il est différentes formes de délinquance et de violence. Et j'insiste aussi sur une hiérarchie entre celles-ci, qu'il faut garder en vue et toujours considérer, tout comme la loi et les sanctions qui y répondent - qui elles aussi ne considèrent pas équivalents les différents délits.

Du coup, entre les jeunes loubards dont le sport est la fauche dans les magasins et qui malheureusreusement entrent aussi parfois dans un engrenage de violence ; et ces crânes rasés néo-nazis antisémites, dont le sport est entre autres la haine gratuite du juif car "juif" (ou de l' arabe car "arabe" - ou même de tout ce qui n'est pas "aryen") et son tabassage ou pas, j'y vois une sacrée différence.
Ce n'est pas du même ordre ni du même niveau de comportement.
Les premiers, c'est bien entendu inacceptable et il faut répondre à cette délinquance, par X moyens etc. etc. etc. Les seconds, les nazillons du XXIe s. qui se mettent à tabasser du "non aryen", je leur trouve nettement moins de circonstances atténuantes. Et surtout je n'ai pas envie de leur en trouver.

Hans,
juste un point : ces enfants ou ados qui "tombent" dans la (souvent petite en premier lieu) délinquance, ils sont le reflet de nous-mêmes. Nous (nous adultes) sommes leurs parents, ils sont nos rejetons et notre production. Notre production (*) dans tous les sens du terme, physique comme sociale.
Le "produit" de cette société que nous avons mis en place, car ces enfants/ados ont pour la plupart été voulus et souhaités.
Oui ! C'est cela que je ne veux pas oublier. Que tu aies ou pas des gamins c'est pareil, je parle avec la distance respectable de l'humanité qui se rergarde elle-même : Si la réponse qu'on fournit à nos rejetons lorsqu'ils dérapent en milieu de sinistrose sociale et économique est de les traiter de "racaille" et par la répression carcérale, c'est NOUS-MEMES en premier lieu qui devrions aller en taule ! Nous qui sommes les premiers acteurs et reponsables de ce résultat. En taule car condamnés pour échec.

Je sacralise un peu les enfants ici ? OUI ! Les enfants c'est la vie, l'avenir, ça ne me dérange en rien de les sacraliser quelque peu. Même s'ils me font chier parfois.

Si par culture et mentalité suburbaine tu te référais entre autres à "rap machiste etc." (voir plus haut)... Bé, on est en droit de grincer un peu lorsque tu parlais d' éliminer cette mentalité/culture. (éliminer ?) Rien d'autre à ajouter.
Les stéréotypes sur les rappeurs & Co (quand bien même je ne suis pas du tout fan de musique rap) , c'est pas ma tasse de thé. Je vois cette "culture suburbaine" et ses modes d'expression peut-être différemment que toi ; pas seulement comme un entonnoir anti-social. C'est trop réducteur.

(*) C'est peut-être le message philosopheux que je tire du livre "Frankenstein" de Mary Shelley : un docteur crée une créature qui ne répond pas à ses attentes et cherche ensuite à la détruire, mais c'est le docteur qui est détruit en premier. Détruire ses propres enfants/créatures par une réponse uniquement pénale, c'est pas possible...
Dans le récit biblique, le Dr Framkenstein c'est bien entendu dieu lui-même, qui détruit sa propre création à plusieurs reprises, notamment lors du déluge.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 16:54 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
on m'a pas sonné mais je m'invite quand même,
le Révérend a écrit:
Du coup, entre les jeunes loubards dont le sport est la fauche dans les magasins et qui malheureusreusement entrent aussi parfois dans un engrenage de violence ; et ces crânes rasés néo-nazis antisémites, dont le sport est entre autres la haine gratuite du juif car juif (ou de l'arabe car arabe - ou même de tout ce qui n'est pas "aryen") son tabassage ou pas, j'y vois une sacrée différence.
Ce n'est pas du même ordre, ni du même niveau.

chuis pas très sur de ça, s'il existe bien des différences d'ordre idéologique entre ces deux groupes au final le résultat c'est kif-kif, faut voir que les premiers ne se cantonnent pas à piquer des bombecs au carrouf du coin, loin de là, à l'occasion ils rechignent pas à savater du Juif pour venger leur "frères" Palestiniens ou du pédé juste parce qu'ils aiment pas les pédés, les deux ont également vocation à contrôler et défendre "leur" territoire, pour les uns c'est plutôt une question de bizness et pour le sentiment de puissance que procure le fait d'être maître chez soi et les autres le font juste parce qu'ils sont cons comme des manches à balai mais au bout du compte boarf...(boarf c'est bien comme ça qu'on dit?).
En définitive si j'étais gay juif et égaré là ou il faut pas aller qu'est ce que ça va changer pour moi de me faire démonter la tronche par mouloud ou Jean Benoit (et leurs amis) :hum: ?
Pour revenir à cette histoire de "mentalité" je crois que ce dont voulait parler Hans (évoqué par Pyne Duythr) c'est avant tout ce sentiment d'impunité absolument intolérable, aucun souci pour lui trouver des excuses/circonstances atténuantes/justifications etc tu en as donné certaines et la liste n'est probablement pas exhaustive, d'ailleurs pour chaque acte commis par qui que ce soit y a toujours moyen d'en appeler au déterminisme mais c'est pas la question, ça c'est le boulot de l'avocat pour faire de la peine au juge et éviter que son client finisse en zonzon, perso je veux envoyer personne au mitard je sais bien que ça sert à rien si ce n'est à les mettre à l'écart un temps et à donner aux victimes un semblant de sentiment de justice. J'aimerais seulement qu'ils arrêtent de faire des conneries ou du moins certaines conneries comme par exemple se mettre à 10 pour éclater les gérants de superette (et peu importe leur personnalité allons...) en plein jour dans leur magasin juste parce qu'il veulent pas cotiser (exemple fictif of course :wink:).
Tout ça pour dire que je vois pas vraiment ici l'intérêt de les déculpabiliser, ça ne peut servir qu'à décomplexer encore plus ceux qui sont déjà tombés dans la violence et à faire sombrer plus vite ceux qui hésitent encore, faut pas oublier qu'on ne parle pour l'instant que d'une infime minorité des habitants de ces quartiers.
De plus je vois pas bien comment en leur expliquant que finalement ils ont bien des raisons d'agir ainsi ça va aider les blacks à se trouver un appart dans Paris et Mahommed à décrocher un boulot digne de lui ???
Bien entendu que le contexte socio-économique joue un rôle prépondérant mais le message que je perçois dans tes posts (=si t'es pas né avec une cuillère en argent dans la bouche alors t'as tous les droits) bien qu'il soit inspiré par une certaine compassion me fout quand même un peu le cul en larmes...
Au passage le sujet me met mal à l'aise aussi et au début je me disais qu'il n'avait pas sa place sur ce forum, la j'ai carrément changé d'avis et je pense vraiment qu'il vaut mieux en parler ici plutôt que d'en donner l'exclusivité aux patrons de bistrots (il me semble), purée doit bien y avoir une façon de traiter ça autrement que par l'angélisme béat ou le tout répressif non?

Dernière remarque :
le Révérend a écrit:
Je sacralise un peu les enfants ici ? OUI ! Les enfants c'est la vie, l'avenir, ça ne me dérange en rien de les sacraliser quelque peu.

C'est tout à vôtre honneur mon Révérend, c'est bien d'aimer les enfants mais pas trop quand même hein, prenez garde à ne pas mal interpréter (à l'instar de certains de vos collègues) les paroles de notre seigneur "Laissez venir à moi les petits enfants" 8-) .

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 17:29 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6953
Zapa a écrit:
chuis pas très sur de ça, s'il existe bien des différences d'ordre idéologique entre ces deux groupes au final le résultat c'est kif-kif, faut voir que les premiers ne se cantonnent pas à piquer des bombecs au carrouf du coin, loin de là, à l'occasion ils rechignent pas à savater du Juif pour venger leur "frères" Palestiniens ou du pédé juste parce qu'ils aiment pas les pédés, les deux ont également vocation à contrôler et défendre "leur" territoire, pour les uns c'est plutôt une question de bizness et pour le sentiment de puissance que procure le fait d'être maître chez soi et les autres le font juste parce qu'ils sont cons comme des manches à balai mais au bout du compte boarf...(boarf c'est bien comme ça qu'on dit?).
En définitive si j'étais gay juif et égaré là ou il faut pas aller qu'est ce que ça va changer pour moi de me faire démonter la tronche par mouloud ou Jean Benoit (et leurs amis) ?

:hum: Désolé et ne le prends pas mal, mais je refuse de rentrer dans l'amalgame.
Je n'ai pas comparé LES DEUX groupes, mais deux groupes que j'ai "identifiés" par des caractéristiques de désignation (l'un, les faucheurs, l'autre les "nazillons") . C'est pas pareil - et je ne me réfère pas nécessairement à la seconde vidéo dans le bus...
Il n'y a pas deux groupes, mais des gens divers qui peuvent pour la discussion être réunis en groupes divers, voire physiquement s'ils forment réellement des groupes ou bandes. J'en ai comparé deux ici pour la discussion sur la gravité des délits.
Ces DEUX groupes que tu décris ici avec des caractéristiques amplifiées, sont une extrapolation et amalgame de mon premier groupe ( cf => à l'occasion ils rechignent pas à savater du Juif pour venger leur "frères" Palestiniens ou du pédé juste parce qu'ils aiment pas les pédés). Ca franchement, je refuse comme système de discussion car même si je n'ignore pas du tout que ces gens-là qui sont et racistes et homophobes, existent aussi, tu insères ici des qualités et une idéologie qui caractériserait (si je lis bien els murmures entre les lignes, chuis pas né avant-hier) les " loubards maghrébins ou arabo-musulmans des banlieues". Tu entres en plein dans l'amalgame !

Sincèrement navré mais je n'entre pas là-dedans. Pour ma part, j'ai parlé << des jeunes loubards [des balieues] qui fauchent >>, punkt. Et pour le second groupe, j'ai parlé des << crânes rasés néo-nazis antisémites >>, PUNKT. Ces deux groupes sont ici stigmatisés à ce que j'en donne comme caractéristique, pour en comparer la gravité de leurs éventuelles actions. Les représentants du second ensemble (les néo-nazis) peuvent eux aussi faucher, mais pas nécessairement et ce n'est pas précisé dans l'ensemble des néo-nazis - et il peut bien entendu être composé d'origines sociales très diverses.
:mrgreen: Si tu ajoutais la composante "vol à l'étalage" chez les nazillons, tu entrerais aussi dans l'amalgame.

Zapa a écrit:
Au passage le sujet me met mal à l'aise aussi et au début je me disais qu'il n'avait pas sa place sur ce forum, la j'ai carrément changé d'avis et je pense vraiment qu'il vaut mieux en parler ici plutôt que d'en donner l'exclusivité aux patrons de bistrots (il me semble), purée doit bien y avoir une façon de traiter ça autrement que par l'angélisme béat ou le tout répressif non?

Oui, certainement. Évitons alors de rentrer dans les amalgames, même s'ils nous semblent bénins, car ce n'est jamais bénin... Ce serait la première chose à faire pour nous distinguer des discussions de bistrot.

Allons-y sans complexes, vu qu'on est tous suffisamment chauffés :mrgreen: :
Zapa a écrit:
Pour revenir à cette histoire de "mentalité" je crois que ce dont voulait parler Hans (évoqué par Pyne Duythr) c'est avant tout ce sentiment d'impunité absolument intolérable, aucun souci pour lui trouver des excuses/circonstances atténuantes/justifications etc tu en as donné certaines et la liste n'est probablement pas exhaustive, d'ailleurs pour chaque acte commis par qui que ce soit y a toujours moyen d'en appeler au déterminisme mais c'est pas la question, ça c'est le boulot de l'avocat pour faire de la peine au juge et éviter que son client finisse en zonzon, perso je veux envoyer personne au mitard je sais bien que ça sert à rien si ce n'est à les mettre à l'écart un temps et à donner aux victimes un semblant de sentiment de justice.

Ce sentiment d'impunité est une notion très importante. Oui. D'où vient-il ?
Il ne tombe pas du ciel. Il est donné par le fait que l'état a laissé à l'abandon certaines zones, autant du point de vue de la gestion de la sécurité publique que de l'aide et des travaux civiques et citoyens. Toujours la même problématique que rappelle très bien Soeur Emmanuelle : on ne peut pas se satisfaire de réponses répressives à ce sentiment d'impunité qui vient d'une absence de réponses de l'état de toutes sortes, de discriminations et triage, et de manque d'investissement et de CONSIDÉRATION. Le regroupement par catégorisation, par entassement vertical, de personnes en zones urbaines type, n'est que le reflet de la déconsidération de ces populations économiquement faibles.
Bien entendu qu'il y a un sentiment d'impunité. Non seulement les jeunes bénéficiaient jusqu'ici plutôt d'"immunité pénale", pour cause de minorité, mais aussi car ils sont laissés à l'abandon dans les zones sinistrées. Elles le sont car la gestion du patrimoine humain est une calamité humanitaire.
Pas de flics, oui. Mais pas de parcs, ni lieux de loisir, ni rien... Ni verdure, ni aspirations ni inspiration, ni lapins ni plage, ni piscine, ni soleil, ni musique... Rien.
Qu'est-ce que peuvent foutre ces jeunes, à part faire des graffitis ou casser des vitrines, dans des quartiers où IL N'Y A RIEN que des immeubles ?!

Quel rêve d'ivrogne que de vouloir s'attaquer à l'expression (violence et délinquance) d'un vrai problème de gestion de la société.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 20:15 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
le Révérend a écrit:
Désolé et ne le prends pas mal, mais je refuse de rentrer dans l'amalgame.
Je n'ai pas comparé LES DEUX groupes, mais deux groupes que j'ai "identifiés" par des caractéristiques de désignation (l'un, les faucheurs, l'autre les "nazillons") . C'est pas pareil - et je ne me réfère pas nécessairement à la seconde vidéo dans le bus...


D'où peut être une incompréhension mutuelle, car moi je me référais bien à cela et à rien d'autre, j'ai rien de particulier à dire sur "les jeunes loubards [des banlieues ou d'ailleurs] qui fauchent " comme tu les mettais en balance avec les néo nazis juste après la remarque de Pyne Duythr "Les petits trouducs du clip propose par Soeur Emmanuelle me debectent autant que les ratonneurs au crane rase. Aussi intolerables - et injustifiables - les uns que les autres." il me paraissait évident que tu parlais bien de la vidéo (et le pickpockétage de portefeuille est dans ce cas totalement anecdotique), la seule chose que je voulais exprimer puisque tu postulais qu'il s'agit "de nos enfants" (oui, pourquoi pas) c'est que si mon gamin rentrais de l'école en me disant qu' avec ses potes il a massacré (deux fois) lâchement un pauvre gars ma première réaction ne serait probablement pas de lui dire "c'est ma faute", je trouvais ce point de vue choquant c'est tout, puisqu'il semble que j'ai mal interprété tes propos je m'en excuse (sincèrement)...

Citation:
Ca franchement, je refuse comme système de discussion car même si je n'ignore pas du tout que ces gens-là qui sont et racistes et homophobes, existent aussi, tu insères ici des qualités et une idéologie qui caractériserait (si je lis bien els murmures entre les lignes, chuis pas né avant-hier) les " loubards maghrébins ou arabo-musulmans des banlieues". Tu entres en plein dans l'amalgame !

Mais bien sur que non, si tu lisais également les mots qui sont à côté de ceux qui sont entre les lignes tu aurais vu ceci:
Citation:
faut pas oublier qu'on ne parle pour l'instant que d'une infime minorité des habitants de ces quartiers.

encore une fois j'en ai pas grand chose à faire des coupeurs de chichon, pickpockets, piqueurs de caisse etc... en revanche il me semble que pour chourrer une boite de corn flakes ou un portable il n'y a aucun besoin de se livrer à un déchainement de violence :hum:, comme il semble que les protagonistes de la vidéo ont un avis contraire (simple manque d'imagination peut être) je me suis permis de comparer leur violence totalement décomplexée à celle de certains néo-nazis, c'est peut être abusif car ça occulte effectivement tout l'aspect idéologique des seconds (je l'ai également mentionné) et celui des premiers se résume généralement à pas grand chose, mais sans intention aucune (crois ce que tu veux) de faire d'amalgames, dans les faits (et il se trouve que c'est ce qui m'importe le plus) ça m'est égal de me faire tabasser par les uns plutôt que par les autres... c'est mon propos rien de plus rien de moins... oui je sais boarf :wink: ...


Citation:
Qu'est-ce que peuvent foutre ces jeunes, à part faire des graffitis ou casser des vitrines, dans des quartiers où IL N'Y A RIEN que des immeubles ?!

Je le redis juste au cas ou ça serait pas clair, c'est pas que tu prenne la défense de ceux qui font des graffitis ou pètent des vitrines qui me dérange mais bien d'individus ultra violents (voir plus haut) qui n'ont aucun recul par rapport à la gravité de leurs actes et qui surtout n'ont aucun besoin qu'on vienne en plus leur fournir des prétextes, me semble que ça ne peut qu'aggraver la situation, la aussi encore une fois si ce n'était pas ton intention je me ré-excuse comme une pauvre merde.


Citation:
Quel rêve d'ivrogne que de vouloir s'attaquer à l'expression (violence et déliquance) d'un vrai problème de gestion de la société.

Bien sur, d'ivrogne ou de dictateur d'ailleurs, j'en suis pas là et si c'était le cas j'irais poster ailleurs.

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 20:39 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4065
Idem pour moi, merde à la répression !

Je suis bien sur ulcéré lorsque je vois un pauvre type, aussi lourdingue soit-il, se faire tabasser par une bande de crétins qui "avoinent" gratuitement. Mais je suis complètement convaincu que c'est tout aussi dégueulasse de choisir la solution, oh combien facile et politiquement porteuse, de la répression. La répression est un aveux de faiblesse cynique et gerbant. je déteste la répression, je déteste la force même lorsqu'elle se proclame de l'autorité de la loi (boaaaaaarrrrrfffff !). Comme reverend Raf Hillman Hillman, je n'oriente ma réflexion que sur le terrain social et politique et sur les choix que fait ou peut faire la société dans son ensemble.

Je ne veux pas lâcher sur ça, parce qu'avec ces faits divers, habillés de cette notion de "subculture", c'est le début d'un glissement vers plus d'autorité et plus de répression, eux seront les premiers, comme dans cette histoire du juif qu'on vient chercher, "je n'ai rien dit". Toujours les mêmes processus mentaux qui conduisent invariablement à des tragédies graves et d'ampleurs.

Réfléchir, s'attaquer aux causes premières, comme la répartition des richesses, l'éducations, le mode de vie et le comportement de toute la société, et plus ardue et plus compliqué, mais nullement irréalisable. Choisir le flingue au lieu du changement ce n'est pas pour moi aussi. Ce n'est pas la fièvre la maladie, jamais.

Putain tu m'as fait presque chialer avec ton histoire de lapin, de musique, de plage, de verdure et décidément c'est tellement plus beau et plus espérant que la matraque et la taule.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 22:30 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6953
Zapa a écrit:
je trouvais ce point de vue choquant c'est tout, puisqu'il semble que j'ai mal interprété tes propos je m'en excuse (sincèrement)...

P'tain, arrête ça ou te fous une taloche.

On est tous ici dans l'incompréhension mutuelle depuis le début. Ce genre de sujets se prête à l'amalgame sans crier gare et à la déblatération par manque de temps pour exprimer nos positions avec délicatesse. On est tous dans le même panier, crapahutés et caricaturés par les autres intervenants, au pro rata de la difficulté à exprimer certains sentiments complexes.
Pas de bobo si je pinaille sur des détails ; et si je pinaille injustement, envoie-moi me faire foutre, je préfère.
_______

Zapa a écrit:
Je le redis juste au cas ou ça serait pas clair, c'est pas que tu prenne la défense de ceux qui font des graffitis ou pètent des vitrines qui me dérange mais bien d'individus ultra violents (voir plus haut) qui n'ont aucun recul par rapport à la gravité de leurs actes et qui surtout n'ont aucun besoin qu'on vienne en plus leur fournir des prétextes, me semble que ça ne peut qu'aggraver la situation, la aussi encore une fois si ce n'était pas ton intention je me ré-excuse comme une pauvre merde.

Oui, tu es complètement à côté de la plaque, mais arrête tout de même de t'excuser, bordel de merde. Je ne suis pas assez évolué pour gérer des excuses.

Leur trouver des prétextes à ces loubards hyper-violents, ou des excuses, certainement pas. La violence c'est intolérable, inacceptable, chez les loubards comme chez les représentants de l'ordre.

Mais tenter de comprendre comment et pourquoi ces gars deviennent hyper-violents est important pour rappeler que l'hyper violence est la crête d'une escalade.
Le jeune primate agressif que nous sommes, s'il n'a jamais été correctement canalisé, y arrive très facilement.
Prenons les choses autrement : dans un milieu de loubards et de violence sociale, ce qui est plus difficile d'expliquer est que certains jeunes ne deviennent pas, justemen5t, ultra-violents !
Nous sommes aussi caractérisés que les autres primates par notre faculté d'imitation, moteur de notre construction et apprentissage, notamment chez les jeunes en développement, ou adultes en devenir. Devenir violents et loubards dans une rue où ils précèdent, est quasiment naturel.

Une simple anecdote personnelle (très personnelle et très courte) : Je suis de la campagne, milieu rural. Enfant dans une petite ville et petite école de campagne. Un jour (je suis âgé de 12 ans), je vais chier au bord du ruisseau car pas de papier cul aux WC de l'école. Et de l'autre côté du ruisseau je vois deux jeunes ados (14 ou 15 ans) violer une fille du même âge. Ca a pris environ 15 secondes. En suite ils sont partis et la fille s'est relevée, a remis sa jupette en place, leur a fait un bras d'honneur et est repartie mine de rien...
A vue d'oeil, ce ne fut pas un viol très traumatisant pour la fille, ça arrive. Disons un "demi-viol" sans entrer dans d'autres considérations.
Qu'est-ce que j'en ai retiré ? Rien, si ce n'est que quelques semaines après j'ai tenté de faire pareil avec une de mes cousines, pensant que c'était chose naturelle. Malheureusement ça s'est moins bien passé pour moi : elle m'a cassé la gueule et est partie en hurlant. Et j'ai été envoyé dans un internat militaire passer le reste de ma scolarité. Poil au nez.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Avr 2009, 23:11 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
Si par culture et mentalité suburbaine tu te référais entre autres à "rap machiste etc." (voir plus haut)... Bé, on est en droit de grincer un peu lorsque tu parlais d' éliminer cette mentalité/culture. (éliminer ?) Rien d'autre à ajouter.

Ben oui éliminer comme certains veulent éliminer la pédophilie et d'autres la corruption (bien quand ce soit hélas impossible d'éliminer totalement ces choses)! Tu ne serais pas tomber par hasard dans un vilain point Godwin?! Bah pas grave de ton de façon mon précédent post est devenue un peu obsolète (notamment en ce qui concerne la définition de "culture suburbaine ou cette mentalité) vue le déroulement de la conversation qui a suivie!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 00:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6953
Aïeuuuh.
OK Hans, je comprends très bien que tu te fâches si tu as soupçonné que j'avais eu pensé à "l'abominable" par ton terme "éliminer". Dans ce cas, je te présente mes plus sincères excuses et humble mea culpa.

Te connaissant par tes écrits, "la solution abominable" ne m'avait même pas effleuré l'esprit je dois dire. J'avais plutôt pensé rapidement au film ou à un procédé éducatif ressemblant de près ou de loin à "Orange mécanique". Tous y ressemblent un peu d'ailleurs.
Mais encore une fois, vu l'estime que j'ai pour ton personnage virtuel Hans, je ne faisais que relever ce terme avec un point d'interrogation, demandant éventuellement détail.

:cry: J'accepte tout de même ton point Godwin pour décorer ma cuisine. Je n'ai jamais eu de médaille ni de croix de guerre, ce sera mon trophée.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 00:37 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4065
Euh, c'est le forum des gens qui s'excusent ici ? Vérolé par Top Chrétien ou quoi ?

Bon ben moi aussi je m'excuse alors, je ne sais pas pourquoi mais j'ai horreur de sortir du lot !

(Sauf envers Pyne Duythr, ce mec il a une collection de photos qui me font dire qu'il n'est pas net du bonnet)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 00:42 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Reverend Raf Hillman Hillman a écrit:
Aïeuuuh.
OK Hans, je comprends très bien que tu te fâches si tu as soupçonné que j'avais eu pensé à "l'abominable" par ton terme "éliminer". Dans ce cas, je te présente mes plus sincères excuses et humble mea culpa.

Te connaissant par tes écrits, "la solution abominable" ne m'avait même pas effleuré l'esprit je dois dire. J'avais plutôt pensé rapidement au film ou à un procédé éducatif ressemblant de près ou de loin à "Orange mécanique". Tous y ressemblent un peu d'ailleurs.
Mais encore une fois, vu l'estime que j'ai pour ton personnage virtuel Hans, je ne faisais que relever ce terme avec un point d'interrogation, demandant éventuellement détail.

:cry: J'accepte tout de même ton point Godwin pour décorer ma cuisine. Je n'ai jamais eu de médaille ni de croix de guerre, ce sera mon trophée.

Il n'y a pas de mal, ayant d'ailleurs apprécié Orange Mécanique je t'absout donc de tes pêchés! Image

Soeur Emmanuelle a écrit:
Euh, c'est le forum des gens qui s'excusent ici ? Vérolé par Top Chrétien ou quoi ?

Ben oui ça devait d'ailleurs arriver tôt ou tard d'ailleurs en ce qui te concerne faute te t'absoudre je te bénis! :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 00:48 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6953
Ouais bon, On va pas au dentiste et on ne s'excuse pas. On demande des excuses et on va chez le dentiste (*).
(*) Et encore ! Faut pas y aller pour rien ou pour violer l'assistante non plus. Et puis si on la viole on lui demande pardon après, et de nous excuser.

Je ne m'excuse donc pas de m'excuser mais de m'être excusé. Mais je voulais savoir ce que ça fait de s'excuser. Et puis après tout, je n'avais pas réellement de raison de m'excuser puisqu'il s'agit d'un malentendu sur une surinterprétation. Mais bon, j'y ai pris goût maintenant aux excuses.
C'est fou ça ! On y prend goût plus vite qu'au viol et au tabassage de plus petits que soi.

Excusez-moi encore les mecs, pour tout et tout, je suis sincèrement désolé pour tout. Hans, Jean Foutre Premier, Zapa, le gérant du supermarché, les loubards, tout le monde quoi : je vous prie de m'excuser.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 07:07 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Ca va les gamins? Bien amusé?

Bon, j'ai un peu nettoyé vos délires de fin de soirrée car ce topic mérite de rester "dans les clous"

Veuillez m'en excuser :mrgreen:

Je sais, je suis méga-chiant et ça fait très "prof moralisateur"...rien à foutre!!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 08:39 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4065
Ca doit être un truc de toubib le sécateur de la censure ! On faisait pas de mal monsieur, on est une bande de jeunes, on se fend la gueule ! Zispèce de Docgérard va ! :wink:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 09:55 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 15:44
Messages: 585
Citation:
Excusez-moi encore les mecs, pour tout et tout, je suis sincèrement désolé pour tout. Hans, Soeur Emmanuelle, Zapa, le gérant du supermarché, les loubards, tout le monde quoi : je vous prie de m'excuser.


hOUai bon ne t'escuse pas trop quand meme tu risque de te repentir. :wink:

je suis en phaze avec toi pour ce qui estdit et tu l'explique merveilleusement bien.

tu sais j'avais une mére très violante l'image que j'en avais est l'image que j'ai mis de l"alien là representant.
dailleur Lord Dralnar a fait un commentair vrais et juste sur cette image.

Elle dormait avec un ache sous le lit.
UN jours elle avait pris un couteau de boucher et commençais a ce couper le ventre devant nous en nous regardant avec un leger sourir.

c'est maran quand j'ai regarder le dernier batman beaucoup de chose on refait surface.
pour le prochain carnaval je me fait joker :wink:

mais maitenant je prend ça avec du recul beaucpoup de recul sinon on y vie pas normalement.

dailleur petit j'était très violent en poponiére on m'enfermait dans un chambre d'isolement pendant plussieur jours. et ça c'est repeter pleusieur fois.

faut dire qu'on avais franchement pas de chaleur humain. et ne nous serveillais pas on nous enfermer dans un pièce à cler puis ils revenais le soir.
forcement les gamin fesais des connerie livrer a eux meme.
certain chier de partout puis qu'il ne pouvais pas sortire pour aller au toillett on vais beau fraper a la porte personne.

un autre gamain quand a lui a pété un cable et a soté dans un grosse vitre qui s'éparer une parti de la pièce puis prenner les bout de verre et ce les massais sur le visage des filler de sang commencait a couler de son visage je me suis préciipiter sur lui et lui disais d'areter en lui enlevent tour ces morceaus de verre sur son viage mais il recommançais de plus belle en prenant les morceaux de verre a pleinne poignier et les metait sur son vissage ça lui rentrais dans la bouche et le gamin rigolait.le visage était en sang et je ne pouvais plus rien faire alors je me suis précipité à la porte de sorti et frappais pendant un bon moment mais personne venais alors je me suis assis dos a la porte et j'ai cognier ma tète car epuisser de crier j'usqua qu'une personne vienne, j'était fatiguer et assez tromatiser et surtout grosse dérpimer.
depuis ce jours là il eu des d'éducateur qui nous surveillaient et moi on ma placer dans une autre pièce plus calme ou une éducatrice s'occuper de moi.


j'était quelqu'un de très villant etant gamain mais si quelqu'n avais d'aide je me vouais a lui.
un vrais pille ou face.

tien joker? pille ou face??? bisarre tout ça :hum:

en tout cas je regrette tout le mal que j'ai pu faire malheusement c'est fait et on ne peux pas le réparer.

_________________
إله عظيم أننا لا يمكن أن يقاس مع سنتيمتر
Dieu n'existe que dans le cauchemar des hommes libre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Avr 2009, 21:04 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Lord Dralnar a écrit:
Ca va les gamins? Bien amusé?

Bon, j'ai un peu nettoyé vos délires de fin de soirrée car ce topic mérite de rester "dans les clous"

Veuillez m'en excuser

Mierda, j'ai du rater plein de trucs intéressants :hum:

le Révérend a écrit:
Excusez-moi encore les mecs, pour tout et tout, je suis sincèrement désolé pour tout. Hans, Soeur Emmanuelle, Zapa, le gérant du supermarché, les loubards, tout le monde quoi : je vous prie de m'excuser.

Ok pour le reste mais ça non hein, les excuses c'est ma spécialité et je ne tolérerais pas qu'on marche sur mes plates bandes, je connais plus d'excuses et de façons de s'excuser que tout le forum réuni ne connait d'insultes, JE ne suis moi même qu'une énorme excuse, non mais :hey: .
D'ailleurs pour m'excuser de tout ce que j'ai pu dire ou penser (et même de tout ce que je n'ai jamais dit ni pensé ) je retourne à ma fonction première à savoir poster des liens you tube (je m'excuse platement d'avance si certaines déplaisent, même si c'est juste un peu).

Image

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Avr 2009, 07:11 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
C'est un de ces sujets qui fâchent souvent, la "violence des banlieues"

Pas nouveau, certes, choquant à souhait quand on voit les images proposées, c'est sur mais assez universelle; il suffit de ne pas avoir la mémoire trop courte.

Les "blousons noirs" des années '60 en sont un exemple. Violence, "culture sub urbaine", code vestimentaire, absence de but apparent, idoles de références (J Dean, M Brando), incompréhension et rejet du reste de la population et répression policière.

Et, puisque le film a été abordé, l'exagération que constitue "Orange mécanique" en est un autre exemple....de la fin des années '60!

Comme soeur et révérend, j'abhore la répression policière telle qu'elle est pratiquée (ou voudrait l'être) dans ces banlieues et ce pour plusieurs raisons:

-C'est la solution la plus façile. Pas besoin de beaucoup de fric ni de beaucoup d'imagination pour envoyer des milliers de flics dans les cités.
-Elle est révoltante car on répond à la manifestation la plus visible d'un mal-être profond par la violence
-Elle est particulièrement contre-productive: Les cités sont peuplées en très grandes majorité de gens paisibles qui réprouvent ce qui se passe dans leur rue mais qui sont quand-même aussi frappés par l'injustice du système "cité de banlieue". Certes, ils ont souvent peur des "bandes" mais ne peuvent pas s'empècher d'avoir une certaine compréhension devant cette manifestation de désepérence. Ce sont, de plus, souvent leurs gosses qui sont en bas en train de mettre à sac le magasin du mec! Je veux bien admettre une certaine démission de ces parents mais comment ne pas la comprendre devant ce manque de perspectives d'avenir que constitue le quotidien d'une cité. N'y envoyer que des flics en armure et en masse ne ytransformera pas leur quotidien et amplifie le sentiment de désespoir. Un peu comme si je foutais des torgnoles à ma gamine (sans rien faire d'autres) quand elle est difficile parcequ'elle à 39 de fièvre :hum:
-Elle est dangereuse car le risque d'escalade est réel. Si, en réponse à des agression à la barre de fer, des flics débarquent et tirent "dans le tas", la prochaine fois, ces flics seront acceuillis par des kalaschnikov. Si ils reviennent avec des blindés, certains se dégotteront des RPG7! Le risque d'une guérilla urbaine réelle n'est pas nul!

-Elle est surtout électoralement très intéressante. Ne nous y trompons pas, la "racaille" et les "karsher" du nabot de Neuilly lui ont offert l'Elysée. La majorité des boeufs décérébrés qui votent, quand ils voient des jeunes "bien colorés" en révolte contre un système inique et ne leur laissant aucun espoir d'avenir et qui, pour manifester cette révolte comettent des actes de vandalisme, ne voient que l'arabe qui fout le feu à une bagnole. Ces beaufs "à la cabu" ne demandent qu'une chose; que les nuits redeviennent calme et que leur bagnole soit protégée!

Un vrai programme intéressant de réhabilitation tant du cadre de vie que des perspectives socoi-économiques est beaucoup trop coûteux en regard des attentes électorales. Il serait, de plus, beaucoup trop long à sortir ses effets or, le principe politique actuel veut que l'échéance la plus lointaine pour une action "à long terme" est....l'échéance électorale suivante!

Alors, on continuera des petites mesures inutiles et cosmétiques (quelques éducateurs de rues, quelques profs supplémentaires dans les écoles) et plein de flics dans les rues!!

Et, par ailleurs, et c'est une des réalités les plus inquiétantes, on passera "marché" avec les responsables religieux locaux afin que les mosquées puissent récupérer le mouvement et que ces petits "casseurs" récitent sagement leurs sourates au lieu de trainer en rue à faire des bêtises, quitte bien-sur à fermer ensuite les yeux sur les tournantes et les conditions de vie des femmes dans les banlieues désormais islamisées; tant que les voitures ne brûlent plus et que les épiceries restent ouvertes!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Avr 2009, 00:38 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Salut Lord Dralnar,
dernier post un tant soit peu articulé de ma part après promis je ferme ma gueule,
J'évacue vite faits les quelques points de désaccord concernant surtout les "boeufs décérébrés à la Cabu", je profite qu'on soit sur le fil "confessions" pour dire que je suis fils d'immigrés, mes parents sont (ou plutôt étaient) de braves gens issus des couches les plus basses de la société Espagnole de l'Espagne des années 30, ils ont grandi sous les bombes et donc n'ont pas eu droit à une éducation digne de ce nom, notamment pas de scolarité, l'expression marche ou crève prend ici tout son sens vu que la survie immédiate passait par le travail au champs dès leur plus jeune âge c'est à dire 8~9 ans, dans ce contexte et pour arranger les choses mon grand père paya de 5 ans de prison le fait d'avoir fait le guet au cours d'un home-jacking chez un grand propriétaire terrien (comme quoi ce type d'activité n'a rien de nouveau), et peut être pour ça je comprends très bien sans qu'on est besoin de me l'expliquer :wink: le principe "d'escalade de la violence", mais je comprends aussi que excédés d'autres gens tout aussi braves donnent leur bulletin à un parfait abruti qui promet monts et merveilles, on est d'accord Sarkozy n'est qu'un "crétin ostentatoire" et au final le seul message qu'il arrive à diffuser c'est que l'important c'est la thune et les gonzesses vu que si on lui enlève sa poule de luxe et sa Rollex il reste plus rien, malgrés tout je conçois aussi bien que son message sécuritaire touche des individus désespérés ne sachant plus à quel saint se vouer, je comprends très bien aussi tes raisons mais "boeufs décérébrés" c'est le dernier truc qui me viendrait à l'esprit pour les qualifier.
Donc ça c'est fait, venons en à l'essentiel:
Lord Dralnar a écrit:
Un vrai programme intéressant de réhabilitation tant du cadre de vie que des perspectives socio-économiques est beaucoup trop coûteux en regard des attentes électorales.

Tu en fais une question de perspectives électorales et j'y vois plus un manque de courage et d'imagination, bien qu'il souffle stupidement sur le feu Sarkozy n'est pas à l'origine du problème, des dirigeants de tous bords s'y sont confrontés sans jamais trouver de solutions concrètes et en la matière toute idée nouvelle peut s'avérer utile, c'est la ou un vrai débat est intéressant, un petit brain storming :) ?

Juste pour le plaisir d'énerver un peu plus le taulier No dudaria-Rosario Flores

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com