Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 05 Aoû 2020, 01:26

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 19:40 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
LionelofJ, tu parles de "destruction pour toute l'éternité" : qu'est-ce à dire ? Si c'est détruit, y'a plus rien, et c'est pour l'éternité. Donc rien pour l'éternité : donc rien du tout.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 19:56 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Actes des Apôtres, chapitre 7, versets n ° 55 & 56. "Mais lui, rempli d'Esprit Saint, fixa le ciel : il vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 'Voici, dit-il, que je contemple les cieux ouverts et le fils de l'homme debout à la droite de Dieu'". C'est une vision qu'il a eue intérieurement, comme les prophètes de l'ancien testament qui voyait le temple de Jérusalem rempli de fumée (symbole de la gloire de Dieu). C'est un style de rédaction.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 20:50 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
:mrgreen: Oui. Il est évident qu'il s'agit là d'une vision imaginaire, et non optique de Jésus. "Un Jésus dans les cieux à la droite de dieu"...
Arf arf, la magnifique image d'épinal. Dommage qu'il n'ait pas décrit dieu ni la forme de cette gloire de dieu lui-même. C'est fort dommageable. Ca a quelle couleur la gloire ?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 20:56 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
S'il l'a vu à la droite de Dieu, il a vu Dieu.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 21:21 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
Renaud a écrit:

Actes des Apôtres, chapitre 7, versets n ° 55 & 56. "Mais lui, rempli d'Esprit Saint, fixa le ciel : il vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. 'Voici, dit-il, que je contemple les cieux ouverts et le fils de l'homme debout à la droite de Dieu'". C'est une vision qu'il a eue intérieurement, comme les prophètes de l'ancien testament qui voyait le temple de Jérusalem rempli de fumée (symbole de la gloire de Dieu). C'est un style de rédaction.


Ecoutes, je laisse tomber. T'es un entete de la premiere heure. Tu parles des choses que tu ne connais pas ne maitrises pas et en plus tu balances de enormites a tout bout de champ pour te justifier et par dessus tu refuses que l'on t'explique les choses elementaires de l'hermeneutique.

1- Aucun prophete de l'ancien testament n'a vu le temple rempli de fumee. Tu veux sans doute parler du ROI salomon (et non un prophete :chaise: ) qui a vu le temple remplit de fumee.

2- TU parles de style de redaction. C'est quel style? Connais tu les genres litteraires bibliques? Qu'est ce qui te pousse a affirmer ca? Ne reponds meme pas pas ca m'interesse plus de continuer a debattre avec toi. Poses toi la question et essayes de reflechir honnetement plutot qu d'affirmer des enormites sans aucunes base juste pour que cela cadre avec tes opinions.

Citation:
Et si Etienne avait menti pour ennuyer les accusateurs


Tu sais ce qu'on appelle la Lapidation? peux tu accepter d'etre lapide juste pour une histoire que tu as invente pour ennuyer.

De toutes facons tu penses ce que tu veux, je pense que je t'ai deja dit l'essentiel. Maintenant tu choisis et puis merde.

Dominic Sex King.

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 21:54 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Arf arf, j'adôôre cette ténacité emplie d'esprit saint, j'aime . :fr:
Espèce de dégonflé. Baudruche décapsulée ! Si tu n'étais pas une huître vide, tu répondrais à plein de questions embarrassantes qui t'ont été posées tout au long de ce fil (et l'autre) par divers intervenants; sur lesquelles tu as passé outre. Zispèce d'outre gazeuse, va !
Pas utile de répondre "Moi je sais, tu ne sais pas !", trou de balle ! Ou tu es capable de justifier tes dires ou tu ne l'es pas.

On va peut-être te faire une p'tite synthèse des questions que tu as déclinées... Mais pourquoi faire ? Tu es une mauvaise imitation de chrétien forcené. Même pas drôle ton pipeau.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 22:10 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Plutôt une petite synthèse des réponses qui lui ont été apportées ; ça serait plus constructif, non ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 22:42 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
Renaud a écrit:
(j'espère qu'il va revenir),


Je ne suis pas parti. J'ai simplement indique que j'ai arrete de t'expliquer ce que tu refuses de comprendre, en arretans de lancer des sornettes sur des sujets que visiblement tu ne maitrises pas.

Ya pas de mal a etre ignorant d'une chose, apres tout il en faut peu pour etre heureux :mrgreen: mais lorsqu'on ignore un sujet, soit on se tait, soit on pose des questions pour comprendre, soit on fait des recherches mais surtout on arretes d'ouvrir sa boite a sottises!

Citation:
Merci LionelofJ : tu es un amour ; Dieu te récompensera...


Il n'ya pas de quoi, je c'est quand tu veux (du moins a condition que j'ai du temps et j'en ai un peu ces temps ci).

Dominic Sex King.

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 23:01 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
Je n'avais pas apercu cette question.

Renaud a écrit:
LionelofJ, tu parles de "destruction pour toute l'éternité" : qu'est-ce à dire ? Si c'est détruit, y'a plus rien, et c'est pour l'éternité. Donc rien pour l'éternité : donc rien du tout. Si c'est détruit, et de surcroît pour l'éternité, alors à quoi bon en parler ? Si y'a rien, ce n'est même pas négatif. Rien = néant. :langue2:


Oui mais la consequence elle est eternelle. Tu seras mort, inexistant pour l'eternite. C'est donc bel et bien un chatime eternel en termes de consequences.

Par ailleurs, je n'ai jamais dit que je croyais en l'annihilationnisme. Je n'adhere ni a l'un ni a l'autre, pour la simple raison que la Bible n'est pas claire sur ce point (et sur bien d'autres) et je me garde d'aller au dela. Toujours est-il qu'il yaura un chatiment et que ce chatiment aura une portee eternelle.

Dominic Sex King.

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 23:47 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Lionel:

Ce que tu nous sors là est du foutage de geule!!!

Citation:
Tu seras mort, inexistant pour l'eternite. C'est donc bel et bien un chatime eternel en termes de consequences


Parce que, sauf un seul cas dont l'historicité prète à controverse, quand on est mort, c'est automatiquement pour l'éternité!!

Un mec mort un jour a très peu de chance de ne l'être que temporairement!!

Dire que le châtiment est la destruction et puis affirmer qu'en plus cette destruction sera éternelle, c'est un méchant pléonasme.


Ils sont rares les juges qui énoncent leurs sentences par ces mots: "je vous condamne à la mort à perpétuité"! "A la mort" suffit amplement. c'est un peu sadique d'en rajouter, non?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Aoû 2008, 23:54 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
C'est simplement parce que tu ne crois pas en la resurection biblique (et je ne t'en veux pas pour cela).

Je n'ai jamais parle de mort eternelle ou de destruction eternelle car c'est en effet un pleonasme. J'ai dit chatiment eternel ou mort ou destruction.

Le chatiment peut etre eternel ou momentane. Donc chatiment eternel est mot correct qui dans la Bible selon moi pourrait bien indique la seconde mort ou encore la destruction finale.

Dominic Sex King

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 00:06 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
:lol: Il nous prend vraiment pour des cons ce mec. Encore un péché : péché d'orgueil.

Ces évangéliques semblent terrorisés par la mort. Merde ! Pourtant la mort est la fin de sa vie de connard souffrant de sa connerie. C'est une délivrance.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 06:30 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
Archie Cash a écrit:
:lol: Il nous prend vraiment pour des cons ce mec. Encore un péché : péché d'orgueil.

Ces évangéliques semblent terrorisés par la mort. Merde ! Pourtant la mort est la fin de sa vie de connard souffrant de sa connerie. C'est une délivrance.


Decidement il me semble que tu es passe en mode stupidite.

Je n'ai pas peur de la mort du moins de la mort physique. Cependant il peut m'arriver d'avoir peur des certaines manieres de mourir parce qu'il yen a qui sont pas droles du tout.

Dominic Sex King.

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 09:43 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Ce soir, vendredi 15 août, tu me diras si je suis mort, LionelofJ!!! :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 10:00 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
Renaud a écrit:
Si je ne reviens pas ici, c'est que je serai mort :mrgreen:

Si je pèche, je meurs, non ? Donc si je pèche, je ne pourrais pas revenir sur le forum :mrgreen:

Si tu peches volontairement, d'apres la bible tu mourras en effet, mais pas d'une mort physique, d'une mort spirituelle. Mort entendu ici comme separation.

La mort physique: separation du corps et du souffle de vie (pneuma)
mort spirituelle: Separation de l'homme d'avec DIEU.

Donc si tu peches volontairement ce soir comme tu le dit, tu seras separe de DIEU. Mais tu pourras revenir ici car ce n'est pas lui qui gere directement ce forum :mrgreen: quoique :oops:

Citation:
Mais si je pèche, et que je revienne ; ça serait bien, non ?

Parce que le péché ne conduit pas à la mort (interprétation personnelle)

Parce que le péché : je m'en fiche, ça n'existe plus pour moi.


Si c'est vraiment ce que tu penses, c'est cool alors pour toi. Vive la liberte de faire ce qu'on veut. :fr:

Dominic Sex King

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 10:18 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Je me permets de remonter un peu dans la discussion.... :mrgreen:

Lionel a écrit:
Peut etre mais cela ne signifie pas qu'ils sont faux. On fait avec ce qu'on a.


Bon, j’ai pas entièrement suivie la discussion, mais ca c’est un truc qui m’a frappé Môssieu Lionel… là tu t’es mis dedans, mais 6 pieds dedans et bien enfoncé, de la merde jusqu’aux oreilles.

La question n’est pas de savoir si les supports des écrits sont faux, ou bien si le type qui les écrit était un méchant chrétien en quête de domination du monde… « Vous » avez fait avec ce que vous aviez.. tu l’as dit. Cela s’appelle de la récupération POLITIQUE (et religieuse). Ce n’est pas une théorie conspirationiste-de-mes-deux mais un fait établi… L’atmosphère politique et religieuse du premier et deuxième siècle (après JC) était idéale pour l’avènement d’une nouvelle forme de pouvoir. Je ne dis pas que les prêtres/moines/chrétiens ont réfléchis longuement à une domination qui s’étendrait sur 2 millénaire mais ont fait ce qu’ils « pouvaient » à une époque où, sur le plan religieux, c’était chacun pour soi et merde pour les autres.

CHAQUE religion, rite, culte…de l’Antiquité (en majorité) se basent sur des religions/cultes/rites préexistant. Les Egyptiens ont récupéré des Mésopotamiens, les Grecs des Egyptiens, les Romains des Grecs et des Egyptiens, les premiers chrétiens de tout le reste (etc… je simplifie parce que j’ai pas encore bu mon 2e café)

Je cite à ce sujet ici un passage d’un excellent livre, Witches, Druids and King Arthur, par Ronald Hutton, spécialiste confirmé des « premières religions » de l’Antiquité et de leur influence sur les légendes arthuriennes.

Citation:
It was under Roman rule that Egypt made its greatest contribution to later western spirituality. These were directly influenced, and inspired, by the successive conquests of the land by European powers since the fourth century BCE. First the arrival of a Macedonian royal family opened the land up (to some extent) to Greek culture, while the establishement of Alexandria as the greatest city of the Levant put the kingdom’s main political and social centre at the crossroads of people and ideas. Then incorporation into the Roman Empire involved it in the general decay of established religious cults which was one consequence of imperial rule ; in the case of Egypt in particular, effected directly by cutting off the traditional state financial support for the temples. This practical alteration combined with the spiritual effects of the new mobility of peoples and the erosion of local loyalties and institutions that was an inevitable consequence of empire. These manifested, especially in the eastern provinces, as a desire for a direct relationship with a personal divine saviour, a single supreme god, or a single controlling power. Christianity was on expression of this, Neoplatonism another, and Mithraism and the other mystery religions a third : the Egyptian equivalents were Gnosticism and Hermetism.


On possède encore quelques textes de chacune des influences religieuses citées ici, qui sont d’ailleurs « contemporains » avec l’avènement des premiers chrétiens. Politiquement et religieusement le terrain,des siècles autour de la supposée-naissance de Jésus, était propice à l’avènement d’une « nouvelle » religion (dans ce cas-ci plusieurs) qui répondrait aux besoins des plus simples comme des plus puissants.

De plus, tu parles d’une façon « touchante » des apôtres persécutés du premier siècle… bien sûr qu’ils ont été persécutés ! A une époque ou les droits humains n’avaient que bien peu de valeur pour la majorité, on trucidait ceux qui voulaient renverser l’ordre établi… et c’est que les premiers chrétiens ont fait. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls « croyants » à avoir été persécutés, les Romains ne faisaient pas de chichis… tout ce qui « complotait » à déstabiliser l’Empire, exécution en bonne et due forme. Les chrétiens ne sont pas un cas terriblement particulier ! Que penser alors des « Mitraïstes » ? Au deuxième siècle, Justin, «père de l’église », les condamne violemment en leur reprochant d’imiter la religion chrétienne… l’édit de Théodose en 394 les rendra caduques. Que penser aussi des persécutions exercées par les Chrétiens à partir du 4e siècle ? T’en parles pas beaucoup ici, c’est bizarre… Quand Gratien devient empereur autour de 375, son evêque St-Ambroise le persuade d’écraser les restes de paganisme, l’empereur confisque alors les temples, les propriétés de païens. Théodose ensuite a autorisé officiellement la destruction, le pillage des temples païens par des moines chrétiens pris de délire… tu crois franchement que pas UN païen n’est passé à la casserole ?

Bon, j’en ai marre… je vais me faire un 2e café…. Pfffff……

_________________
"Mais je marche sans rien sur moi qui ne reluise, empanaché d'indépendance et de franchise"
Cyrano de Bergerac, Acte I, Scène IV


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 13:05 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Salut Sainte Marie Kouchtoala. Je ne suis pas en phase avec toi lorsque tu parles des premiers apôtres chrétiens persécutés au premier siècle... :mrgreen:

Il n'existe pas de document attestant l'existence de ces chrétiens au premier siècle. C'est pure invention des constructeurs du christianisme et mythe Jésus !

- La plus ancienne histoire rédigée du christianisme en date connue est Histoire ecclésiastique du célèbre Eusèbe de Césarée (270-339) déjà surnommé le faussaire (par ses "contemporains" ! :mrgreen: )
- Le terme chrétiens ne se retrouve dans AUCUN document historique datant du Ier siècle ! Ces persécutions frauduleusement portées sur des chrétiens par des textes ultérieurs, étaient des persécutions de sectes juives messianiques.
- Toutes les reliques existantes de ces premiers chrétiens et premiers apôtres, sont des faux avérés.
- Tous les documents du IIe siècle "citant" des chrétiens ou le christ, sont des falsifications ou ajouts souvent grossiers de la main de "la première église", bien ultérieure aux faits et au premier siècle, qui s'était spécialisée en falsification de documents, en faux et usage de faux.
- La divinité de Jésus et le reste, les premiers chrétiens persécutés, etc. sont une invention des premiers chrétiens justement, invention ultérieure de 2 à 3 ou 4 siècles aux événements relatés, selon l'événement.
- Certains documents dont la rédaction est prétendument datée aujourd'hui du second siècle, ont en fait été présentés des siècles plus tard par de célèbres faussaires, sortis comme par magie de leur bibliothèque !
- Avant la seconde moitié du IInd siècle, il n'existe aucun document historique se référant aux 4 évangiles canoniques... Inconnus du monde écrit durant 150 ans, même par les proto-chrétiens !
- Il n'y a aucune certitude que des communautés chrétiennes aient existé très tôt à Rome.

Tout cela, dont des milliers d'historiens en font leur pain quotidien, est la plus grande imposture du millénaire. Au premier siècle, il faut parler de sectes judéo-messianistes ou même proto-chrétiens si l'on y tient, qui elles aussi annonçaient ou parlaient du messie. Un messie qui, par une reconstruction élaborée, est magiquement transformé de messie attendu en messie déjà arrivé sur terre... par le passé. C'est cela le christianisme.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 14:57 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Coucou Archie Cash, :mrgreen: (long time no talk)

Merci pour les précisions et les infos en sus. Tu as très bien complété/corrigé ce que j'avais en tête ce matin.. je manquais juste un peu de cafeine et de patience. Oui, bien sûr, mais je répondais, dans mon post, à Lionel qui parlait effectivement "d'apôtres persécutés"---donc je sous-entendais qu'il y croyait et y répondait dans ce sens : a savoir si il y a eu des chrétiens ou plutôt proto-chrétiens qui tentait de vendre leur salade, c'est absolument sûr qu'ils n'ont pas été accueilli les bras ouverts par les autorités en place à ce moment-là. De plus, mon argument tenait aussi à la "prétendue" vérité historique des "documents" dont parlait Lionel, à savoir qu'ils (dixit les chrétiens) ont "fait avec ce qu'ils avaient", impliquant donc tout ce que tu viens de me préciser.

Post hoc ergo, donc, que des types/gonzesses se soient fait trucidés autour du 1er siècle, avant ou après dans l'Empire Romain (ou ailleurs) n'est guère une invention... comme tu le dis à savoir si c'était des "chrétiens", difficile à savoir en effet...Mais de là à dire qu'ils sont "entrés" dans les couloirs des pouvoirs de l'époque comme on danse une valse? A approfondir en effet.

_________________
"Mais je marche sans rien sur moi qui ne reluise, empanaché d'indépendance et de franchise"
Cyrano de Bergerac, Acte I, Scène IV


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 18:55 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Salut à tous,

Je ferais remarquer à notre aimable assistance qu'en balayant le jésus historique, nous faisons d'une pierre, 2 coups ! En effet, le coran tombe de lui même aussi, lui qui est la parole d'allah infalsifiable et incréé mais qui considère, par ouïe dire, la véracité du personnage jésus. :mrgreen:

Un putain de jeu de quilles ces religions.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Aoû 2008, 22:03 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Oui, merci!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Aoû 2008, 15:00 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Renaud a écrit:
Diadok a écrit:
qu'est-ce que la religion, sinon une rumeur ?
-un type (auto-proclamé prophète, LSD, ambition, folie, qui sait?) répète (de tête, il a pas eu le temps de tout noter en même temps) ce que dieu ou son messager lui a dit.
-ensuite les apôtres interprètent (de tête, ils ont pas tout noter de suite) les paroles du prophète.
-ensuite les autorités religieuses interprètent les propos des apôtres (imaginez les dégâts que peut provoquer un taré ou un alcoolique au milieu de la chaine).
-ensuite le bas-clergé balance à ses ouailles le tout.
-ensuite les croyants interprètent ou assimilent, les interprètations des autorités, données par le curé/pasteur, de ce qu'ont rapporté les apôtres, d'après ce que le prophète se souvient, de ce que lui a dit dieu ou sont messager.

En effet on peut penser que ça pourrait se passer comme ça. ça pourrait être grave si c'était le cas, non ?

Arf! C'est un truc in fine relativement frequent (cf. p.e. les mythes ou les gourous de tous poils). Au quotidien aussi: a quelques details de taille pres, y'a des similitudes - et peut-etre plus si affinites - avec les processus qui font qu'une rumeur devient un "fait". Donc, grave non, mais irritant (et dangereux) oui, en particulier lorsque les refutations qui affaiblissent les fondations sur lesquelles reposent les dogmes "reveles" ou non sont balayees febrilement du revers de l'oreille gauche parce qu'elles chatouillent les dissonances cognitives qui structurent et figent les certitudes, la foi et tout l'tra la la d'un grand nombre de croyants, poils aux dents, et plus particulierement de ce que l'on rechigne aujourd'hui a qualifier - va savoir pourquoi, alors qu'ils reprennent du poil de la bete - de clerges.

Zatregu a écrit:
Lolo von Glott a écrit:
ON sait par exemle que Gallileo Galillei etait convaincu de ce que la Terre tourne autour du soleil. Et pourtant devant la mort, il a renie ses convictions. ON ne lui en veut pas c'est un attitude humaine.

Galilée était malin.

Et il etait loin, tres loin, d'etre un con. Sacre Galilee! Suffit de lire p.e. "Dialogo sopra i due massimi sistemi del mondo tolemaico e copernicano" [en vieux rital dans le texte (il existe peut-etre une traduction francaise gratuite et en ligne, j'sais pas, m'fait chier de chercher)] (ou en version podcastee). Plein d'idees, d'humour et d'ironie. Et, histoire de pas mourir trop idiot, un resume de l'"affaire Galilee": "Galilee: la lunette et le proces".

Lord Dralnar a écrit:
Lolo von Arsch a écrit:
Tu seras mort, inexistant pour l'eternite. C'est donc bel et bien un chatime eternel en termes de consequences
Parce que, sauf un seul cas dont l'historicité prète à controverse, quand on est mort, c'est automatiquement pour l'éternité!! Un mec mort un jour a très peu de chance de ne l'être que temporairement!!

C'est pourtant ce que propose misteur Tipler avec sa "physique du christianisme" [& et &]" (qui, cela dit en passant, pourrait devenir le livre de chevet de Lolo von Blut s'il savait lire). Tipler est un excellent physicien-mathematicien. C'est aussi un croyant - un burne again en fait - persuade que la physique peut eclairer les aneries bibliques et les rendre "scientifiques". Plus exactement: persuade que la physique mene a la religion (d'une facon subtile mais non moins grotesque, soyons francs, poils aux dents). Mais, comme tous les croyants qui tentent de meler science (avec une dose d'extrapolation et de speculation qui ferait palir d'envie les pires auteurs de SF) et croyance, il finit surtout par perdre une occasion de ne pas se ridiculiser gratos. A quelques details pres qui sont correles a certains themes disons traditionnels de la SF. D'ailleurs, grace a ses "travaux physico-theologiques", Tipler est aujourd'hui etroitement lie a l'"International Society for Complexity, Information and Design", la societe IDiste de mes deux de Demski & Cie. Une garantie, en somme. Bref. Que dit Tipler? En gros, il etend sa "theorie du point Omega" developpee dans son livre "The Physics of Immortality" a la theologie chretienne traditionnelle: il identifie donc djieu au "point Omega", il montre comment le p'tit Jesus a pu realiser les miracles qui lui sont attribues sans violer ne serait-ce qu'une seule loi de la physique (sic!) - et ce sans meme deranger pour cela le "(pseudo-)argument de la simulation" [-> Bostrom & Co] (si on en tient compte, c'est "encore plus facile" (sic bis!)) - et montre, sous les hypotheses qui "soutiennent" sa "theorie du point Omega", que la vie eternelle est possible et que la resurrection aussi. Cafe & croissant compris. Bref, selon Tipler, la theologie chretienne traditionnelle est scientifiquement justifiee, du moins en partie, et le couple {science & religion} ne font desormais plus qu'un. C'est - roulements de tambours siouple! - l'avenement de la "theophysique". Arf! Y'a quand meme une petite (arf!) divergence entre ce que dit Tipler et ce que disent les textes bibliques: selon Tipler, djieu ne serait pas exactement le createur, plutot le terminator. En effet, "Je serai celui qui sera" (poils au bras) - i.e. "אֶהְיֶה אֲשֶׁר אֶהְיֶה" (hu hu hu!) - equivaut a {djieu est le futur extremal}, {djieu est l'Omega}, et non pas {Che svui l'Alpha et l'Omega}. djieu, c'est le futur de la vie (humaine). En gros. Et pas en gros. Arf!

Image
"Dis donc Romeo, Je ne suis pas une Alfa!"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Aoû 2008, 20:21 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Pour LionelofJ quand il reviendra, pour qu'il m'aide à y voir + clair (si c'est encore nécessaire :mrgreen: ) : Dans l'ancien testament, Ezéchiel a vu le temple de Jérusalem rempli de la présence de Dieu, il y avait de la fumée et une grande traîne, comment est-ce possible ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Aoû 2008, 20:20 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 16 Mar 2005, 04:52
Messages: 70
C'est marrant les différences de syntaxe qu'on trouve chez LionelofJ. Ils seraient plusieurs à poster sous son pseudo ? Il est possédé ?

Enfin, j'dis ça, j'dis rien, hein ===> []

Son 'capisce' m'a même fait penser à Gino l'orang-outang italien, que je ne lis plus ici. Il va bien ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 13:41 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Renaud a écrit:
Et puis aussi, y'a un psaume (que ma mère a pris en prière avant-hier soir pour appuyer ce qu'elle voulait dire) qui dit : "Dans l'assemblée divine, dieu préside ; entouré des dieux, il juge." psaume n ° 81. Donc la bible reconnaît plusieurs dieux contraire du monothéisme), et elle a été influencée par des courants, donc des compilations de rumeurs écrites par les hommes d'un moment...


Il s'agit plutôt du psaume 82. Le terme utilisé est "elohiym", repris en 82:6 de façon équivoque. Voir aussi Psaumes 138:1.

Le psaume 81 contient aussi un passage à consonnance hénothéiste "Tu n'auras chez toi aucun autre Dieu, tu n'adoreras aucun des dieux étrangers!"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 15:51 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Zartregu a écrit dans un autre topic :[b] "En l'absence d'éléments objectifs, ta "vraie religion" a autant de validité que l'imaginaire des barbus à demi fous dont les impressions personnelles ont créé les "vraies religions" hindoue, judaïque, zoroastrienne, gréco-romaine, chrétienne et autres...

Ces prophètes ont sur toi un avantage : leurs convictions sans fondements ont été mises sur le papier, et sont brandies par des croyants comme s’il s’agissait d’éléments de preuves tangibles.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Aoû 2008, 16:12 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2006, 11:30
Messages: 250
Localisation: Miaou City
Moi je vais en rajouter une grosse couche sur Archie Cash et Sainte Marie Kouchtoala.

Raz-le-cul aussi de lire "les chrétiens persécutés ceci, les chrétiens persécutés celà" comme préambule a des récits des milles et une nuits.
Les 1ers chrétiens vivent dans l'empire romain, dont ils refusent les lois: refus de sacrifier (des animaux, pas des humains, on est pas à hollywood ni au catéchisme) aux dieux de Rome donc à l'empereur, refus du service militaire, refus de faire des enfants au prétexte que l'apocalypse est pour bientôt.
Ces comportements menacent de détruire l'ordre romain, alors que la menace perse et germanique est omniprésente.
Les empereurs prennent donc des contre-mesures: forcer les chrétiens à rentrer dans le rang.
si une partie d'entre eux rejoint le troupeau impérial, les plus radicaux refusent tout compromis et utilisent tous les moyens pour s'opposer à l'empire: assassinats, incendies, attentats (terrorisme).
C'est le cas tout au long de l'histoire de l'empire, accompagné d'édits de persécutions et de chrétiens jetés aux lions (même les modérés qui ont rien fait quand l'empereur fait pas dans la dentelle).
L'empire a le plus souvent fait preuve de syncrétisme envers les religions, sauf celles qui représentaient une menace ou refusaient précisemment de reconnaitre les autres (juifs, chrétiens par exemple).

Au final, ces empereurs "persécuteurs" avaient parfaitement percu la menace que représentait cette secte, et les persécutions qu'ils perpétrèrent étaient le résultat de leur lucidité face à cette menace souterraine qui chiait sur l'Imperium. Les empereurs opportunistes ont préféré favoriser cette secte que de l'avoir contre soit, pour renforcer leur totalitarisme et supprimer des droits (relatifs au petit peu de mobilité sociale qui existait).

petit texte sur les "martyrs" du christianisme:

Citation:
L'avantage avec l'Église catholique, apostolique et romaine, c'est qu'elle tient un cap, le même depuis Constantin et sa conversion personnelle fort opportuniste au christianisme qui a décidé en même temps de celle de l'Empire, donc de la fabrication de notre Europe chrétienne. Ce cap est simple : destruction de tout ce qui empêche la chrétienté politique. Destruction et surtout effacement des preuves de ce travail de sicaire.

Voilà pour quelles raisons il m'a fallu chercher loin les preuves de cette passion destructrice qui accompagne l'installation du christianisme en Europe, puis dans le reste du monde. Lorsque j'ai travaillé sur cette question pour mon Traité d'athéologie, j'ai découvert le mutisme des livres, le silence des bibliothèques, la complicité universitaire d'historiens affirmant que l'effondrement naturel de l'Empire a été suivi de l'épiphanie toute aussi naturelle du Christianisme comme culture d'État. Autrement dit : maladie de l'Empire païen, mort, puis renaissance accompagnée par la médecine chrétienne, le tout par le miracle d'un pur et simple processus naturel.

Or l'installation du Christ Roi en Europe s'est faite avec violences de la soldatesque, persécutions physiques de païens, empêchement de philosophes, brutalités à l'endroit des croyants des autres religions, destruction de monuments, recyclage de statues et d'objets sacrés dans le gravât des routes, autodafés de livres, pillages de lieux de culte, incendies de bibliothèques, privation de citoyenneté pour les non chrétiens, législations discriminatives contre les récalcitrants à la religion nouvelle, et passim…

La même méthode fut utilisée lors de la christianisation du restant de la planète. Chaque fois qu'un pays fut converti au christianisme, ce fut au prix d'un ethnocide. A cette heure, il manque un dictionnaire de ces ethnocides, un musée de cette barbarie chrétienne, une encyclopédie de ces civilisations et de ces cultures détruites par les colons chrétiens, les missionnaires, les conquistadores. Que se lève la mémoire des Tainos, des Aborigènes, des Arawaks, des Caraïbes, des Inuits, des Kiowas et de tant d'autres peuples…

Dès lors, quand Benoît XVI affirme pendant son voyage au Brésil que « l'annonce de Jésus et de son Évangile n'a comporté à aucun moment une aliénation des cultures précolombiennes et n'a pas imposé une culture étrangère » on se dit qu'il reste à cet ancien élève de la Jeunesse Hitlérienne quelques mauvaises habitudes de pensées et qu'il a vraiment lui aussi, et comme beaucoup de chrétiens, du mal avec l'amour du prochain quand le prochain n'est pas la duplication de sa petite personne… Benoît XVI s'acharne sur le cadavre de Las Casas , ce premier des Justes.

(Michel Onfray)


quelques extraits:
http://www.empereurs-romains.net/
(ce site affectionne -comme moi- Lucien Jerphagnon, si cà intéresse de savoir qui est la source de la source.)

Citation:
CONSTANTIN

Avec Constantin, l'Empire prit définitivement la forme d'une monarchie absolue de droit divin. Le rôle du Sénat de Rome fut réduit à celui d'un conseil municipal, concurrencé par celui de Constantinople. Le titre de Consul devint purement honorifique. La cour devint le centre de l'État.
La chancellerie, le consistoire et les grands services disposèrent d'une puissante administration où les représentants du souverain prirent en main tous les rouages de l'État.
La société, toujours plus hiérarchisée, riva davantage les hommes à leur condition et à leurs charges. Les colons furent fixés à la terre (332). Les fonctions de soldat et de responsables municipaux, les ordres sociaux privilégiés devinrent héréditaires.
Évidemment, corollaire fatal de l'étatisation croissante, la fiscalité s'alourdit encore devenant presque insupportable dans nombre de régions.
L'œuvre religieuse de Constantin est capitale, puisqu'elle devait aboutir à la constitution d'un Empire chrétien.

En fait, Constantin, comme son père Constance Chlore, suivit d'abord la religion solaire (Sol Invictus). Il se considérait alors comme l'inspiré d'un dieu unique, assez mal défini, et il était resté "pontifex maximus" de la religion officielle impériale. Il ne fut baptisé dans la foi chrétienne que sur son lit de mort (337).
Néanmoins, Constantin reste l'empereur qui a rendu possible le triomphe du christianisme dans l'Empire en accordant des privilèges juridiques et fiscaux aux Chrétiens, en apportant des entraves au paganisme (fermeture des temples, interdiction des sacrifices) et en intervenant dans le conflit qui opposait les Chrétiens orthodoxes et les ariens.

Avant d'ordonner la mort de sa propre épouse, qu'il fit cuire dans son bain, Constantin, par pure jalousie semble-t-il, venait de faire assassiner son fils Crispus. Toute doctrine insistant sur l'égalité des Pères et des Fils, fussent-ils célestes, ne pouvant que l'horripiler, il se rapprocha donc des ariens. Ceux-ci, favorisés par l'empereur, commencèrent à persécuter, avec jubilation, les autres Chrétiens.

Force est de constater que le tableau moral et politique qu'offrait cet Empire romain devenu presque officiellement Chrétien n'était ni réjouissant ni particulièrement moral : d'une part, un empereur infanticide, matricide et hérétique, et d'autre part des sectaires qui s'entretuaient au nom de doctrines plus absconses les unes que les autres, mettant à feu et à sang les régions que les barbares de plus en plus menaçants, n'avaient pas encore ravagées.



Marrant cà que Constantin, dont tous les actes eurent pour seul objectif de renforcer son pouvoir et de réduire les libertés, un homme calculateur, très intelligent, véritable animal politique sans scrupule qui trucida sa femme et son fils, soit précisemment celui qui institutionnalisa le christianisme, une religion d'amour...
N'avait t-il pas plutôt percu les formidables potentialités qu'offrait celle-ci de river les hommes à leur charge ? Obliger tout le monde à adhérer à un seul dogme, celà prépare magnifiquement le peuple à voir disparaitre la moindre possibilité de mobilité sociale. Entraver l'esprit, et le reste suit...
Bizarrement, c'est vachement plus sensé vu comme cà. marrant...
Ce faisant, il a changé définitivement la face de l'Empire.

Citation:
JULIEN

Dès 361, l'empereur Julien promulgua un édit imposant la tolérance universelle, tant à l'égard des anciens cultes païens que pour les sectes et hérésies chrétiennes.
Certains voient dans cette mesure une arme pour affaiblir le Christianisme. C'est possible, mais on peut aussi penser que l'empereur souhaitait uniquement renforcer l'unité idéologique de l'Empire avant sa grande guerre contre les Perses (du 1er mars jusqu'au 26 juin 363).
Les historiens chrétiens pensent que Julien, s'il avait régné plus longtemps, aurait persécuté les Chrétiens.
Avec des si…

Il est cependant vrai que, puisque toute religion porte nécessairement en elle les germes de l'intolérance et au fanatisme… Et Julien était bien un mystique. Un mystique païen, certes… mais un vrai mystique quand même, absolument convaincu de la Vérité de sa Foi, du bien-fondé de ses convictions, de l'utilité de sa politique religieuse… et de la réalité de ses visions. De plus, au cours de son bref règne, ,Julien avait déjà, déjà dû faire appel à toutes les ressources de sa philosophie pour garder son sang-froid face aux innombrables provocations chrétiennes.

Quelles provocations ? Citons, entre autres :
Profanation puis incendie du temple de Daphné, près d'Antioche où il résidait ;
Sabotage des travaux de reconstruction du Temple de Jérusalem ;
Destruction du temple de la Fortune à Césarée de Cappadoce ;
Destruction à Pessinonte, sous ses propres yeux, de l'autel de Cybèle, mère des dieux, une divinité à la gloire de laquelle il avait composé un magnifique traité, un des plus beaux que l'Antiquité nous a transmis…


oui vraiment ils sont symphatiques ces "martyrs", on tolère et hop ils cassent tout.

Citation:
GRATIEN

Au point de vue religieux, Gratien publia un édit punissant de mort toute personne qui violait, négligeait ou ignorait la doctrine chrétienne. Gageons que cette loi ne fut exécutée qu'avec une extrême indolence, car sans cela, les états de Gratien se seraient bien vite métamorphosés en une vaste fosse commune.

Quoi qu'il en soit la tolérance chère à l'empereur Julien (et même à ce rustaud de Valentinien Ier) était bien révolue. Sous l'influence d'Ambroise, évêque de Milan, et de Théodose, Gratien, malgré la protestation du sénateur Symmaque, fit enlever du Sénat de Rome la statue de la Victoire.


Ah là cà rigole plus, la civilisation antique commence à chier dans son froc... le moyen-age se rapproche... va falloir mettre le Savoir au placard (ou alors bien caché dans les monastères, sic), bienvenue aux contes et légendes du moyent-orient (=les monothéismes).

Citation:

THEODOSE
Théodose était peut-être un bon général. On peut cependant douter de ses qualités d'homme d'état… voire même, tout simplement, lui dénier toute humanité. Il cachait en effet sous ses faux airs de bon chrétien dévot (voire fanatique) un tempérament cruel et sanguinaire.
L'affaire de Thessalonique (390) en est le meilleur exemple :

Un certain Botheric, sans doute d'origine barbare mais néanmoins gouverneur de la ville de Thessalonique, possédait un esclave, particulièrement joli garçon, dont (nous sommes en Grèce) la beauté fatale suscita la concupiscence effrénée d'un aurige adulé des spectateurs du cirque. Le cocher ne put réfréner ses désirs coupables et viola le jeune homme. Botheric, sans doute jaloux, emprisonna le violeur. Mais le peuple ne put tolérer qu'on touche à un seul cheveu de son idole, qu'on maltraite son chouchou, la perle du cirque. Il se révolta et mit littéralement en pièce le pauvre Botheric et plusieurs de ses officiers.

Théodose, on ne sait trop pourquoi, vit rouge. Sous prétexte de jeux exceptionnels, on attira une foule de Thessaloniciens dans l'amphithéâtre de la ville, et, pendant trois longues heures, l'armée, qui avait fait irruption dans l'arène, se mit à massacrer systématiquement les spectateurs. Dix à quinze mille innocents, hommes, femmes et enfants furent égorgés. Un chiffre exagéré ? Pas du tout, le méthodique Théodose avait rigoureusement planifié le massacre. Chaque soldat, sa sinistre besogne accomplie, était même tenu de présenter à son supérieur, comme preuve de son ardeur à l'ouvrage, son "quota" de têtes coupées, encore sanglantes.

Saint Ambroise de Milan, la conscience de la Chrétienté, se limita à faire un grand doigt à Théodose : Oh ! il n'avait pas été gentil, le vilain Théodose ! Il devait immédiatement faire pénitence et réparer ce crime prémédité, le vilain !
Une confession publique, dans la cathédrale de Milan, aux pieds de l'évêque triomphant suffit à rendre blanche comme neige son âme souillée.
Mais Théodose n'était pas l'homme des demi-mesures. Sa pénitence complète, il la fit sur le dos de ses sujets ! Il renforça ses lois à l'encontre des hérétiques. On alla même jusqu'à punir de mort les infâmes criminels qui célébraient Pâques à une autre date que celle qu'avait imposée le concile de Nicée, horrible forfait !
Théodose alla encore plus loin : toujours en 390, il publia le fameux édit qui interdisait définitivement le culte des dieux dans tout l'Empire romain (à cette époque, Théodose, qui avait éliminé l'empereur Maxime, en était le seul maître).

Cet édit, que les historiens chrétiens présentent aujourd'hui encore comme une bénédiction, fut, en fait, l'occasion d'un gigantesque pogrom anti-païen.
Du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, la haine des Chrétiens pour l'ancienne civilisation se manifesta.
En Gaule, le bon saint Martin de Tours, celui qui se contentait d'un demi manteau en hiver, parcourait les campagnes, accompagné d'une horde de moines incultes et fanatiques, détruisant tous les symboles de l'ancienne religion et convertissant les maudits païens récalcitrants à coups de gourdin.
À Alexandrie d'Égypte, ce fut carrément la guerre civile. L'avide évêque Théophile, impatient de s'emparer des richesses du Temple de Sérapis, fit donner l'assaut à l'édifice que défendaient quelques païens déterminés. Le temple fut détruit et les païens massacrés par des hordes de moines crasseux venus des quatre coins du désert. Tout l'or des statues, fondu, s'en alla remplir le trésor épiscopal…
Pour faire bonne mesure, ces fanatiques pillèrent aussi la magnifique bibliothèque, brûlant les livres qui témoignaient du génie et de la sagesse de la civilisation qui s'écroulait.



là encore trop marrant: Théodose-le-boucher, Saint Théodose donc, est celui qui enfonce le clou définitivement en interdisant totalement et définitivement le paganisme. Après Saint Constantin on reste entre gens de bonne compagnie.
Deux psychopates qui concourrent de facon aussi déterminante à l'avènement d'une "religion d'amour" portée depuis plusieurs siècles par de "pauvres martyrs innocents", voilà une singulière facon de nier la réalité historique.
Les licornes roses invisibles, c'est déjà vachement plus sensé je trouve.

Contrairement au catéchisme, des faits historiques donc, nonobstant* les radotages obscurantistes d'ignares relayant, bien aidés par hollywood et ses péplum messianistes des années 60 (d'ailleurs remplis d'acteurs homosexuels, on appréciera l'ironie de la chose à sa juste valeur), une vision hallucinatoire de ces 1ers chrétiens comme de pauvres brebis égarées dans un monde de loups (y es-tu?).
une partie de ces brebis auraient parfaitement leur place aujourd'hui dans les rangs d'Al-Caïda ou de l'US Army.

*toi aussi joue à placer nonobstant dans une phrase, tu gagneras une semaine de vacances en Ossètie du sud.

_________________
"Dis pourquoi le jour, la nuit ? Pourquoi l'eau, le feu, la terre ? Et pourquoi le vent, la pluie ? Pourquoi tous ces grands mystères ? (Rahan... ta vie est un cri!!)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Aoû 2008, 16:49 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Diadok a écrit : "Marrant cà que Constantin, dont tous les actes eurent pour seul objectif de renforcer son pouvoir et de réduire les libertés, un homme calculateur, très intelligent, véritable animal politique sans scrupule qui trucida sa femme et son fils, soit précisemment celui qui institutionnalisa le christianisme, une religion d'amour...
N'avait t-il pas plutôt percu les formidables potentialités qu'offrait celle-ci de river les hommes à leur charge ? Obliger tout le monde à adhérer à un seul dogme, celà prépare magnifiquement le peuple à voir disparaitre la moindre possibilité de mobilité sociale. Entraver l'esprit, et le reste suit...
Bizarrement, c'est vachement plus sensé vu comme cà. marrant...
Ce faisant, il a changé définitivement la face de l'Empire."


En effet! :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Aoû 2008, 18:57 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2006, 11:30
Messages: 250
Localisation: Miaou City
petit détail supplémentaire pour achever de tailler un costard à ce despote: la bataille du pont Milvius qu'il remporta sur son concurrent décima la 1/2 des meilleures légions de l'empire. Celui-ci ne s'en remit jamais. Additionner celà à la création de l'hérédité de la fonction de soldat (beaucoup ne souhaitait pas l'être et désertaient ou se coupaient le pouce droit), et on comprend pourquoi qualitativement et quantitativement, l'armée fut réduite à peau de chagrin.

40 ans plus tard les dernières troupes d'élites furent massacrées par les goths à Andrinople.
30 ans après Andrinople, les germains traversent massivement le Rhin gelé et l'empire de l'ouest n'était plus qu'une fiction, un jouet aux mains des barbares.

Constantin est le 1er fossoyeur de cette "civilisation qui s'écroulait", en instaurant les prémisces d'un système monarchique qui perdurerait tout le moyen-age.

_________________
"Dis pourquoi le jour, la nuit ? Pourquoi l'eau, le feu, la terre ? Et pourquoi le vent, la pluie ? Pourquoi tous ces grands mystères ? (Rahan... ta vie est un cri!!)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2019, 20:01 
Dressé
Dressé

Inscription: 08 Aoû 2008, 20:07
Messages: 357
:lol: :lol: :lol:

Tellement drole de relire toutes les aneries que je debitais pour defendre le bon jesus @Archie Cash hillman :beer:

_________________
«C'est con un humain» Fernan, de la bêtise humaine, Éditions Nouveau Monde méta-matière


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Avr 2019, 14:41 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
:fr: Ouais, ça fait bizarre de se (te) relire des années après.
Tu es un document historique, DSK: "avant et après" un contact amical mais resserré avec les aliens (des chèvres athées).

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 135 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com