Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 12 Aoû 2020, 08:02

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Cette histoire vous a t elle plu ?
Pauvre type ! 41%  41%  [ 9 ]
J'ai pas lu. 5%  5%  [ 1 ]
Fleubleu bleuargggu ? 5%  5%  [ 1 ]
Je me moque de Dieu 5%  5%  [ 1 ]
Vas te faire voir ailleurs Pasteur 14%  14%  [ 3 ]
Areuh areuh 5%  5%  [ 1 ]
Moi j'aime Dieu, donc j'aime cette histoire 5%  5%  [ 1 ]
Quelqu'un a-t-il lu jusqu'à la fin ? 5%  5%  [ 1 ]
C'est où qu'on gerbe? 18%  18%  [ 4 ]
Nombre total de votes : 22
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2006, 20:50 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
Et en quoi ai je dis le contraire ? Tu vires de bord mon grand et tu n'as pas regarder les liens , tu dis maintenant que la géométrie c'est vrai , mais précédemment tu disais que les maths ne définissait aucune réalité ... no comment .

Bonne chance .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2006, 20:56 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
8-) Ben non.
J'ai proposé que les axiomes de la géométrie sont considérés vrais pour pouvoir faire de la géométrie.
Et j'ai proposé que rien ne peut démontrer que ces axiomes indispensables soient vrais. Ils sont donc des axiomes, indispensables pour élaborer dessus par la géométrie...

Est-ce que réellement tu n'as pas saisi ce sens-là dans mon énoncé ? Et n'as-tu pas eu un déclic lorsque je te parle de géométrie euclidienne faisant suite à ton speech sur Einstein, la géométrie décrivant l'Univers, etc ?

8-) Réponds à ma question, stp.

Citation:
mais précédemment tu disais que les maths ne définissait aucune réalité ... no comment .

8-) Non plus.
J'avais écrit précédemment, que les maths sont un "langage/outil qui sert plus à transcrire une idée symbolique (1) qu'à décrire (2) quoi que ce soit. De plus, sans unités, elles ne sont pas fonctionnelles en quoi que ce soit pour notre monde "physique". (Déjà exprimé par Mikhael, que je rejoins là-dessus).
(1)Tout dépend ce que l'on appelle décrire, bien sûr.
(2) Elles servent tout aussi bien pour décrire un monde parallèle d'arbres^40/fruits * légumes sinusoïdaux inexistant...
Ce qui montre pour moi que les maths sont un outil (inventé par l'homme) pour transcrire TOUT ou RIEN, c-à-dire n'importe quel système/idée/symbole formaté (intellectualisé par nous-mêmes) mais ne DÉCRIVANT aucune réalité. En aucun cas elles ne décrivent l'univers.

Je n'avais même pas utilisé le terme "définir" que tu me prêtes frauduleusement...
Elles permettent donc, selon moi, de transcrire et non pas définir, TOUTE chose, c-à-dire RIEN, autant le réel que l'abstrait, mais ne décrivent pas la réalité...

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 29 Juil 2006, 22:05 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
Citation:
je ne pense pas que TOUT soit modélisable puisque même une équation "du monde" serait sujette à son existence

Mes conneries mystiques n'ont rien à voir là dedans mais si quand même , le fait qu'il faille accepter des axiomes est irréfutable (les limites du language )d'ailleurs
Citation:
C'est une question d'axiomes , après le seul objet mathématique n'est pas l'unité ,si on part comme ça il faut aussi définir les opérations qui régissent les objets mathématiques

( j'ai rajouté une virgule )
D'après ce que tu dis , je saisi surtout qu'il n'y a pas d'absolu réalité
Citation:

Et j'ai proposé que rien ne peut démontrer que ces axiomes indispensables soient vrais. Ils sont donc des axiomes, indispensables pour élaborer dessus par la géométrie...


et que ce qui est valable pour la géométrie ne l'est pas pour autre chose
Citation:
J'ai proposé que les axiomes de la géométrie sont considérés vrais pour pouvoir faire de la géométrie.
mais précédemment j'avais écrit
Citation:
en géométrie on utilise aussi des unités , la première qu'on apprend à 5 ans est le mètre ( mais peut-être ne l'as tu pas encore abordé dans ton programme ) , Tu me diras en quoi ce n'est pas un paramètre physique et en quoi les autres unités ( tel que masse charge quantité de mouvement etc...) diffèrent de la première et ne constitue pas des objets mathématiques (je me répète ).
ce qui pour moi justifiait le fait qu'on considère la physique comme mathématique

Citation:
c-à-dire n'importe quel système/idée/symbole formaté (intellectualisé par nous-mêmes) mais ne DÉCRIVANT aucune réalité. En aucun cas elles ne décrivent l'univers.
là j'avoue , j'ai du mal , ne décivant aucune réalité , ça sert à quoi ?

Citation:
c-à-dire n'importe quel système/idée/symbole formaté (intellectualisé par nous-mêmes) mais ne DÉCRIVANT aucune réalité. En aucun cas elles ne décrivent l'univers.


mais je ne saisi pas la nuance de plus
Citation:
il dit clairement qu'il penche pour une INTERPRETATION géométrique de la réalité c'est encore plus précis que mathématique .
( ça c'est encore de moi )
d'autre part la géométrie euclidienne n'a bien sur qu'un "espace limité de définition , ou mieux d'application " mais il me semble avoir mis que c'était ce qu'il y avait de plus PERFORMANT pour décrire l'univers .( ce qui ne veut pas dire les étoiles et tous ça mais l'ensemble des phénomènes physiques )
Citation:
mais qu'elles PEUVENT décrire le maximum de phénomènes physiques


Un dernier
Citation:
Je te rappelle tout d'abord qure tu n'es pas au tribunal, mais dans un forum. Tu n'es pas sur le banc des accusés... Accusé de quoi d'ailleurs ?
très juste mais
Citation:
Aussi, si quelqu'un t'importune, dis-le me-le-me-le, je le ferai pendre sur-le-champ.

assez judge dred comme réaction ( attends speed pas j'ai compris que c'était de l'humour ) mais relis toi t'as 2-3 commentaires assez peu sympathiques et argneux , je sais pas comment tu interprètes ce que j'écris mais le "en 6 point" est doux , alors que "en 6 smileys" l'est moins .

mais les liens dis moi , j'ai dis des conneries sur einstein . J'aime pas trop les réponses "t'as fumé la moquette toi hinhin" je connais plein de types comme ça .
Citation:
Voyons voir tes conneries à toi, tu veux ? :
Citation:
A ne pas confondre avec une dérive anthropiste , il exprime le fait extraordinaire (en fait justement totalement ordinaire ) que l'univers soit structuré , que cette structure soit necessaire à son existence , c'est en quelque sorte un émerveillement face à l'incroyable capacité qu'on les mathématiques à décrire le monde , c'est une réalité en soit époustouflante et je suis assez d'accord avec lui là dessus


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juil 2006, 01:53 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
J'adopte un ton paternaliste avec toi Kilfran ? :D C'est marrant ça. Tu peux m'appeler Papa si tu veux.
Ecoute, je sature pour ce soir. Trop chaud, et il y a trop de trucs à dire sur ton cafouillis. J'y reviendrai demain s'il pleut.

Je suis un modeste forumiste, et n'aurais en aucun cas la prétention, avec mon CAP de coleur d'affiches, d'expliquer à quiconque ce qu'est ce langage/outil appelé mathématiques. Bien des gens s'y sont essayés, mais sans talent de poète matheux et sans métaphores, le résultat est toujours laborieusement médiocre.
Cependant, en restant dans l'objectif, je t'affirme non pas que j'adule les maths (je n'ai pas non plus prétendu que tu les adulais... encore une de tes hallus visuelles) mais qu'elles sont un extraordinaire, merveilleux langage inventé par l'homme - une merveille de langage/outil, le langage du raisonnement par excellence qui traite ou étudie des "objets" ou êtres abstraits dont l'homme est le concepteur, mais qu'il connaît imparfaitement.
Par exemple, le Pi d'Archimède, fut inventé par/et utilisé depuis cette époque, mais on le connaît bien mieux aujourd'hui : on en connaît bien plus de décimales et on a même la "preuve" qu'il n'est pas égal au quotient de 2 nombres entiers.
Où je veux en venir avec cela ? A un exemple concret : Pi est le rapport entre longueur du cercle et son diamètre, mais ne décrit en rien un soleil, un trou du cul bien rond, une planète ni une bulle de savon.
Pi "n'est que" le rapport entre deux données, pour une forme donnée, élucidé par celui qui s'est posé cette question (qui a intellectualisé - traité mentalement - cette problématique). Par là même, il a inventé et la question et partie de la réponse à sa problématique.

Un cercle et une longueur entre deux points ne sont donc à mes yeux que le produit de notre intellect, et de notre réflexion sur des objets réels.
Qu'un cercle ait été inspiré par un autre objet naturel, c'est sans problème, (qu'est-ce qui ne serait pas inspiré par notre perception de l'entourage ? :?: ) mais le cercle est bien une abstraction.
Le hasard et la beauté aussi... Mais jusqu'à présent, seul le premier a été mis en équations par les maths.

En attendant demain, dans le détail (je laisse pas tomber ton besoin de reconnaissance, n'appelle pas le SAMU), une petite précision : ce paragraphe que je t'avais proposé sur la géométrie euclidienne et les axiomes, n'est pas de ma plume mais de celle d'Albert Einstein. C'est le premier paragraphe de son best seller "La relativité" Partie 1, relativité restreinte, chapitre 1, "Le contenu physique des propositions géométriques".... Où Einstein aborde cette géométrie Euclidienne afin de, par la suite et dans la seconde partie de son livre (Tome 2, sur la relativité générale), la modifier en profondeur, voire la récuser, pour amener sa relativité restreinte et générale, etc..
Dommage que tu n'aies pas reconnu ce passage. 8-)

Sans doute as-tu, cher Klinfran, lorsque tu étais jeune bambin, fait la connaissance du superbe édifice de la géométrie euclidienne, si si, rappelle-toi, c'était chiant mais tu l'as abordée avec le respect qu'elle impose: cette imposante construction sur le haut escalier de laquelle des maîtres consciencieux (tes profs) te forçaient à capter (intégrer) durant des heures innombrables. En vertu de ce passé tu traiterais avec dédain la moindre proposition de cette discipline comme inexacte, non ? C'est de la géométrie après tout, donc des maths.
Mais ce sentiment de fière certitude t'abandonnerait peut-être, si l'on te posait cette question: "Qu'entends-tu par l'affirmation que ces propositions sont vraies ?"

La géométrie part de certaines notions fondamentales telles que le point, la droite, le plan, auxquelles nous sommes capables d'associer des représentations +/- claires, non ? Et de certaines propositions simples (axiomes) , que nous sommes disposés à regarder, en vertu de ces représentations, comme "vraies". Une proposition est par conséquent exacte ou "vraie", si elle est déduite des axiomes de la manière généralement admise.
Telle proposition géométrique est donc vraie si on considère ces axiomes comme vrais. Ce dernier point est crucial, car depuis longtemps on sait ne pas pouvoir répondre à cette question par les méthodes de la géométrie, mais aussi car cela n'a pas un grand sens.


J'ai modifié quelques bricoles, notament changé le "vous" par "tu", afin de le camoufler... Hin hin.

Ce chapitre d'Einstein termine comme ceci :

"La conviction de la "vérité" des propositions géométriques en ce sens repose naturellement sur des expériences assez imparfaites. Nous voulkons pour le moment admettre la "vérité" de ces propositions; nous verrons ensuite, dans la dernière partie de nos réflexions ( quand nous traitrerons de la t.relativ. générale), qu'elle est limitée et dans quelle mesure elle l'est."
A. Einstein


Kilfran a écrit:
d'autre part la géométrie euclidienne n'a bien sur qu'un "espace limité de définition , ou mieux d'application " mais il me semble avoir mis que c'était ce qu'il y avait de plus PERFORMANT pour décrire l'univers .( ce qui ne veut pas dire les étoiles et tous ça mais l'ensemble des phénomènes physiques )

Moi je veux bien ! Mais on dirait un extrait de sermon lu dans un livre, et collé ici. Si la géométrie euclidienne te semble décrire l'Univers et l'ensemble des phénomènes physiques, alors j'attends avec plaisir que tu étayes cela... Par des exemples compréhensibles par moi-même ici présent, qui ne suis ni mathématicien, ni physicien, ni quoi que ce soit.
J'insiste ! C'est pas par esprit de contradiction, c'est pour mourir moins con.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juil 2006, 03:21 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Citation:
Je sais pas ce que t'as mais tu lis un mot sur deux mon gars , mon "argumentaire en 6 point " n'en est pas moin un que ta dissertation en 6 smileys . Tu ferais mieux de répondre car moi je le fais, oui ça me satisfait totalement .

C'est-à-dire que, comme mon post à smileys auquel tu réponds par six points, (un par smiley) ne comporte que 4 smileys, je me pose vraiment des questions sur toi... Avoue qu'il y a de quoi !
Je ne répondrai donc un peu sérieusement qu'à 2 points = les 2 smileys manquants... 8-)
Mais j'ajoute un bonus pour le plaisir, car c'est un exemple type d'immaturité :
Kilfran a écrit:
la masse est un objet mathématique car la seule chose qui la caractérise est sa quantité, les couleurs sont des fréquences de variation du champ électrique , lui même ( champ ) objet mathématique , relié à l'espace (objet mathématique ) et à la charge autre objet quantifiable .

8-) Tu te relis parfois ? Tu te sers ici d'un énoncé physique (si si !, et c'est aussi une défintion) pour conclure que cet "objet" est mathématique... OK ?
Si je te présente la masse comme "ce qui "empêche/ralentit" l'accélération/décélération d'un corps" , tu pourras difficilement me contredire là-dessus, même si c'est une définition plus laborieuse, car c'est cela aussi la masse... Non ?
Du coup, peux-tu aussi gratuitement qu'avant, en conclure que c'est un objet mathématique ?
A ta guise, mais voyons voir de plus près : quand tu recevras une masse de dix kilogrammes à 200 kilomètres/h sur ta tronche, tu me donneras des nlles de cet objet mathématique. Ok coco ?
:evil: Si tu reçois "DIX" sur ta tronche, tu ne risques rien... Car c'est un "objet" mathématique, un chiffre seul. Mais si tu associes "10" à "Kilogrammes", cela change tout : c'est un objet physique, quantifié par les maths. P'tain ! Et j'ajoute que c'est ta tronche de piaf d'allumé qui ralentira cette masse.

:twisted: Je ne suis pas contrariant avec les allumés, je tergiverse car c'est mon droit avec les susceptibles : on peut commetre ta réflexion de haute voltige avec n'importe quel énoncé/objet physique.
C'est un peu cela que j'appelle un brouhaha d'idées ; elles tiennent debout si on les lit en diagonale, mais font sourire autant que toute considération où l'on cherche à transmuter des objets physiques en objets mathématiques. Le blème avec ton transfert en particulier est pourtant visible comme une verrue : tu t'attaques à un gros morceau par excellence de la physique. Une des facettes par laquelle se médiatise (ou que l'on tente de "désigner" ou esquisser ce qu'est) la matière/énergie... Et tu en fais gracieusement un volatile "objet mathématique". C'est lourdingue, tête de piaf !

Citation:
1)Ben justement je te rappelle que je ne voulais pas détaillé cette idée ( réductionisme ) mais tu as persisté à dire que ces matières étaient distinctes ( si tu n'arrives pas à le comprendre historiquement , essaies ethymologiquement )

8-) 1) Je persiste à réitérer que ces matières (disciplines) sont distinctes.
a. Déjà elles portent des noms différents, auxquels tu te réfères et que tu utilises pour les distinguer, gros balourd.
b. Elles sont enseignées distinctement partout, pour des raisons compréhensibles et pratiques:
c. de portée , d'organisation, très faciles à comprendre.

8-) Peter Pan devrait par conséquent aussi comprendre ceci :
- même si toute matière est constituée d(e la) es même(s) particule(s) élémentaire(s), ou cordes vibrantes, ou que sais-je **, et régie par les mêmes forces fondamentales réunifiées en une seule;
- même si l'on n'a pas encore fini de les fractionner ni de les réunir en une seule ou autre cordelette... (on s'en fout ici).
- Même si tu t'acharnes à hurler cette évidence à tue-tête... :arrow: la physique des particules n'étudie pas les cellules, et pas plus les tissus vivants... Elle reste dans son domaine délimité au "plus petit connu et ses interactions". All right ?
:arrow: la chimie organique ne s'occupe que de carbone et dérivés, et pas de quarks ni leptons, ni de protozoaires. Right ?
- 8-) ... et la biologie ne s'occupe que d'organismes vivants et succédanés ; la zoologie s'occupe que d'animaux, et non de plantes... Right ?

Utile de composer ainsi ? Pratique ?
Oui, et POINT FINAL pour ce qui me concerne avec ce pooint qui te tient tant à coeur, pour de sombres raisons... Car le réductionnisme n'a rien de PRATIQUE ni d'organisationnel. Ce n'est qu'un énoncé évident, une banalité qui n'a d'autre ultilité pour l'instant que philosophique, aucune application pratique ni même scientifique flagrante.
Tu en vois une ? Ne te gêne pas pour la transmettre.

Mais évite d'enfoncer des portes ouvertes : Quand on aura trouvé la formule du TOUT, l'humanité fera la fête... Mais on aura toujours besoin de barmaids et de gens pour ramasser des calloux.
Ce jour béni où tout système et processus pourra être expliqué par une unique loi, unique particule/corde/ tire-bouchon, tu reviendras nous casser les burnes et chanter Ramona...
D'ici-là, tu me remballes ces allusions puériles, plus métaphysiques que philosophiques, que l'on connaît deuis la maternelle.

Citation:
_2) Tu ne m'as pas répondu : es tu animiste ? Quelle différence vois tu entre la nature des choses et leur formes ?( au sens large c'est vrai pas pas très large comme tu as déjà envie de l'écrire )

8-) Dois-je répondre à toutes tes niaiseries de questions si mal formulées ? Non, je ne suis pas animiste. Mais je suis branché oenologie si cela peut t'intéresser.
8-) La "nature" des choses ? Tu veux parler de la matière des choses ? Je l'espère, car sinon c'est une question métaphysique, digne d'un âne, qui implique une réponse métaphysique. Tu demanderas donc au concierge de ton immeuble, car je n'ai pas de réponse métaphysique.

Citation:
_3) La géométrie fait bien partie des mathématiques , et en géométrie on utilise aussi des unités , la première qu'on apprend à 5 ans est le mètre ( mais peut-être ne l'as tu pas encore abordé dans ton programme ) , Tu me diras en quoi ce n'est pas un paramètre physique et en quoi les autres unités ( tel que masse charge quantité de mouvement etc...) diffèrent de la première et ne constitue pas des objets mathématiques (je me répète ).

Je ne sais pas à quoi tu réponds parc ce paragraphe... A ceci peut-être ?
" Non, un truisme de plus... (géométrie < maths) ".
Et bien coco ? "géométrie < maths" signifie que je conçois la géom. comme une discipline des "maths" au sens large... Tu bats l'eau tiède.

Citation:
_4) Tu ne crois en aucune réalité , je te rejoins sur son caractère absolu , elle n'existe surement pas , mais dans la mesure où on accepte la réalité ( ça arrive ) la géométrie citée plus haut décrit des choses plus universelles que tes idées , et moins sujettes à controverse , un rappel : la 1ère notion de quantité de mouvement n'a été "contesté" que par la relativité ( qui l'a formulé différemment ) et la MécaQuantique (pareil voir de Broglie) , regarde le nombre de posts qu'il y a ici .
Tu me diras peut-être , ce n'est pas une idée à mettre sur le même niveau que des idées personnelle , je te répondrais ce que tu entends par l'expression "mettre au même niveau" et tu me diras si c'est réel .

8-) Non, je te dirai une chose toute simple : As-tu bientôt fini de parler à ma place comme un ahuri, oui ? :evil: :evil:
Je ne crois en rien. Pas même en ce que je vois, pourquoi faire ce verbe "croire" ? Mais laissons tomber les verbes, il suffit.
Je ne refuse pas une seconde qu'il y ait bien des réalités, voire une réalité. Pourquoi le ferais-je ?
Tu comprends chaque post des autres par le trouffion ou quoi ?

Citation:
_5) Einstein n'a pas dit cela , je l'ai écrit plus haut , mais tu ne lis rien , je n'ai pas la formule exacte , mais pour l'avoir lut un nombre incalculable de fois , je sais qu'en substance il était émerveillé par le fait que le monde soit compréhensible , ce qui je pense , ne voulais pas dire qu'il était émerveillé par les capacités humaines à le comprendre , c'est ce que je voulais dire . Pour avoir lu des bouquins écrits de sa patte , il dit clairement qu'il penche pour une INTERPRETATION géométrique de la réalité c'est encore plus précis que mathématique .

Je suis émerveillé quant à moi que tu aies lu Einstein un nombre incalculable de fois (pourqquoi ?) mais n'aies pas reconnu le premier paragraphe de son premier best seller...
Pas de bobo, apprends-le par coeur.

Citation:
6)Tu ne peux pas approuver le fait que l'univers se réduisent à des phénomènes physiques et dire à la fois , ça ne décrit aucune sorte de réalité , la géométrie ne décrit aucun processus naturelle , ils sont tous très complexes et demanderaient de longs calculs mais sont descrpitibles . [...]

8-) C'est-à-dire que je n'ai pas du tout écrit cela... Donc.

Citation:
Bien sur l'être humain utilisera toujours des mots par praticité .
Je peux quand même te décrire la chute d'un gland ( pas toi ) , c'est tout à fait naturel , tu n'es pas allé voir le post sur le " cerveau dans un ordinateur " , mais c'est vrai que j'oublie , la transmission du signal par influx nerveux n'est pas un phénomène biologique . La phosphorilation des groupes cytokine/cdk impliqué dans les systèmes de régulation des phases de la mitose est une réaction chimique faisant rentrer en compte des quantités finies , une réaction chimique est un phénomène physique , mais c'est un truisme que de le dire .

Disons que c'est inutile si tout le monde dans lke train est au courant. Essaye avec le chauffeur.
Sinon, je pense que le répéter n'est pas un truisme mais une répétition.

Citation:
Conclusion :les maths c'est de la merde , ça veut rien dire et ça correspond à rien .( déformation des propos , méthode journalistique )

8-) Non. Moi j'en conclus que quand on fait bobo à Kilfran, il ne contrôle plus trop bien ce qu'il écrit. Je me demande ce qui fait si bobo à Kilfran.

** Sait-on jamais, qu'un jour Klfran découvre LA particule ou corde indivisible, la grande réunification de ses idées, quoi...

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 30 Juil 2006, 22:44 
I don't feel well
I don't feel well
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Déc 2005, 23:26
Messages: 70
Que sont les maths ? C'est un très vieux débat.

Si les maths décrivent quelque chose c'est uniquement des relations quantitatives.

Il ne faut pas perdre de vue que les différentes disciplines mathématiques ont une relation étroite avec les nombres et la quantification.

Les formes géométriques ne sont que des relations, des lignes entre des points.

Dire que la géométrie décrit extraordinairement l'univers n'a aucun sens que si on voit l'univers comme des points et des lignes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Juil 2006, 14:55 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 29 Juin 2006, 05:39
Messages: 32
Citation:
Que sont les maths ? C'est un très vieux débat.

mais clos depuis longtemps : les maths sont un édifice intellectuel autocohérent définissant, entre autres, les concepts de vrai, faux et de démonstration (dans les limites imposées par le théorème de Gödel).

Klinfran, je ne vais pas répondre point par point à tes multiples conneries mais en gros :
- tu ne sais pas ce que sont les maths
- tu ne comprends pas le lien entre math et physique (ou autres sciences en général)
- tu ne sais pas comment on vérifie une théorie scientifique

Pourtant Archie Cash t'a en grande partie répondu. Je te fais une petite piqure de rappel :
- les maths n'ont en aucun cas la prétention de fournir des concepts ayant un rapport quelconque avec le monde physique. Exemple : il n'y a auncun problème de définition de l'infini dans le cadre des maths mais l'infini mathématique à-t-il un sens physique ? Vaste question sur laquelle on n'a pas fini de s'interroger
- les maths interviennent dans toutes les théories scientifiques au niveau de leur modélisation et ce n'est pas parcequ'une théorie "truc" utilise les math correctement dans sa modélisation que cela la justifie la théorie "truc" !
- en ce qui concerne la verification d'une théorie scientifique les maths sont très claires : les théories physiques, biologiques ou autres ont une base expérimentale, elles ne sont donc pas "démontrables" au sens des maths et de manière générale on ne pourra jamais prouver ces théories.
Par contre on peut savoir avec certitude qu'une théorie est fausse, il suffit qu'elle soit invalidée par au moins une expérience.
Donc pour augmenter notre indice de confiance en un théorie scientifique (non mathématique) on vérifira :
1. que les effets prévus ont bien lieu
2. que les théories concurrentes sont invalidées par l'expérience
Evidemment c'est le point 2 qui est le plus important.

Si tu as des doutes sur mes affirmations, vérifie ce que dit Poincaré à ce sujet.

Archie Cash, cela m'étonnerais beaucoup que :
Citation:
.... Où Einstein aborde cette géométrie Euclidienne afin de, par la suite et dans la seconde partie de son livre (Tome 2, sur la relativité générale), la modifier en profondeur, voire la récuser, pour amener sa relativité restreinte et générale, etc..

Einstein n'a jamais modifié ni récusé la géométrie Euclidienne, il a simplement démontré que la partie spatiale de l'univers ne pouvait être euclidienne...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Juil 2006, 18:47 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Ah oui, en effet, mea culpa. Merci Karl.
J'aurais mieux fait d'écrire une phrase de ce genre : "Où Einstein aborde cette géométrie Euclidienne afin de, par la suite et dans la seconde partie de son livre (Tome 2, sur la relativité générale), modifier en profondeur, voire récuser la compréhension/vision de l'Univers par/dans la géométrie euclidienne, pour amener sa relativité restreinte et générale, etc.." (c'est mieux ?)
__________

J'en profite pour ajouter un truc à Kilfran, et l'inviter à revenir sur le forum en rediscuter. Pas de bobo Peter Pan, putain ! Ce qui compte c'est l'opposition d'idées :
Si les maths donnent une apparence de plus grande efficacité pour décrire la "vérité" des choses, c'est "seulement" parce qu'un résultat matheux est juste (= vrai) si le raisonnement mathématique a été correctement effectué jusqu'à la fin. Rigueur et limpidité mathématique (des maths) oblige.
8-) C'est comme pour tout tu me diras, mais ce n'est pas un pléonasme en maths ; c'est précisément la raison pour laquelle les maths peuvent décrire avec tant de justesse (de véracité et exactitude) autant un monde inexistant, fictif, délirant, qu'abstrait, complètement naze ou cohérent. *
Le monde d'Alice des merveilles pourrait très bien se mettre en équations mathématiques, si comme prémisse on pose, entre autres, que les lapins blancs sont toujours en retard... :wink:

* Je pense même que Lewis Carrol avait écrit son bouquin principalement pour expliquer cela.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Juil 2006, 20:52 
I don't feel well
I don't feel well
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Déc 2005, 23:26
Messages: 70
Salut Archie Cash.

Décidément tu manges tes phrases ces derniers temps.

Citation:
Le monde d'Alice des merveilles pourrait très bien se mettre en équations mathématiques, si comme prémisse on pose, entre autres, que les lapins blancs sont toujours en retard...


Je le pense aussi, bien que je ne suis pas dans sa tête.

Mais c'est pas Alice des merveilles.

:D

C'est Alice au paysdes merveilles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Juil 2006, 21:51 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
C'est pire qu'un vice , je m'étais dit que j'arrêterais , c'est navrant parceque si vous vous lisez on est vachement d'accord , donc je vais reprendre et essayer de paraître organisé , si ces messieurs les philosophes des sciences veulent bien me laisser avoir une pensée qui soit mienne et qu'ils ne répondent pas par " les choses sont tel que " au lieu de dire " ce n'est pas comme ça que j'envisage les mathématiques , les propositions scientifiques , ou l'application des mathématiques au phénomène physiques "


_Papa ( donc ) ,
Citation:
mais qu'elles sont un extraordinaire, merveilleux langage inventé par l'homme - une merveille de langage/outil, le langage du raisonnement par excellence qui traite ou étudie des "objets" ou êtres abstraits dont l'homme est le concepteur, mais qu'il connaît imparfaitement.

Encore une fois je ne vois pas en quoi j'ai dit le contraire , à part peut-être sur la conception , la part formelle ( les symboles que l'on pose qur le papier pour ceux qui trouveraient que ça a l'apparence de "nietzche pour les nuls" ) des mathématiques est , si on lui cherche une origine , tout à fait conçue , mais les relations qui lient ces symboles sont des "comportements" logiques et il se trouve que la nature est soumise à un certain nombre de ces comportement logiques , a priori réels et universels , les maths prennent d'ailleurs leur origine dans la description de ces comportements ( même si les concepts d'infinis et de limites posent problème en physique voire n'existent pas , ce qui justement tend à faire de la physique une sous branche des maths ) . Pi c'est un rapport certes , une valeur , qui aurait pu être tout autre si on avait choisit d'autres étalons , mais ce n'est en aucun cas ( justement sauf pour les mystiques ) un fondement des mathématiques , les mathématiques s'occupent comme tu le dis du rapport du rayon au périmètre , et bien ce rapport c'est bien la description de la relation quantitative qu'il y a entre deux valeurs atribuées au rayon et au périmètre .
Donnée par qui ?par quoi ? C'est ce que je veux dire quand je dis que tu ne "crois" pas en la réalité , il est nécessaire d'accepter que ça décrive effectivement une réalité , les données ne sont pas conçues tu acceptes qu'elles viennent de l'extérieur même si tu les traduit .


_
Citation:
Sans doute as-tu, cher Klinfran, lorsque tu étais jeune bambin, fait la connaissance du superbe édifice de la géométrie euclidienne, si si, rappelle-toi, c'était chiant mais tu l'as abordée avec le respect qu'elle impose: cette imposante construction sur le haut escalier de laquelle des maîtres consciencieux (tes profs) te forçaient à capter (intégrer) durant des heures innombrables. En vertu de ce passé tu traiterais avec dédain la moindre proposition de cette discipline comme inexacte, non ? C'est de la géométrie après tout, donc des maths.
Mais ce sentiment de fière certitude t'abandonnerait peut-être, si l'on te posait cette question: "Qu'entends-tu par l'affirmation que ces propositions sont vraies ?"

La géométrie part de certaines notions fondamentales telles que le point, la droite, le plan, auxquelles nous sommes capables d'associer des représentations +/- claires, non ? Et de certaines propositions simples (axiomes) , que nous sommes disposés à regarder, en vertu de ces représentations, comme "vraies". Une proposition est par conséquent exacte ou "vraie", si elle est déduite des axiomes de la manière généralement admise.
Telle proposition géométrique est donc vraie si on considère ces axiomes comme vrais. Ce dernier point est crucial, car depuis longtemps on sait ne pas pouvoir répondre à cette question par les méthodes de la géométrie, mais aussi car cela n'a pas un grand sens.


Je pense qu'einstein n'a pas écrit un seul mot de ça , ou alors si " géométrie" , il a du l'employer , mais autrement je ne vois pas en quoi j'ai remis en cause le besoin d'utiliser des axiomes .

Al a écrit:
"La conviction de la "vérité" des propositions géométriques en ce sens repose naturellement sur des expériences assez imparfaites. Nous voulkons pour le moment admettre la "vérité" de ces propositions; nous verrons ensuite, dans la dernière partie de nos réflexions ( quand nous traitrerons de la t.relativ. générale), qu'elle est limitée et dans quelle mesure elle l'est."
A. Einstein

Citation:
d'autre part la géométrie euclidienne n'a bien sur qu'un "espace limité de définition , ou mieux d'application " mais il me semble avoir mis que c'était ce qu'il y avait de plus PERFORMANT pour décrire l'univers .( c
, oui mais z'enfin la phrase est mal tournée, ça faisait justement référence au discours d'avant sur la différence entre mécanique "newtonienne" et "einsteinienne" , car je voulais parler de "moins vrais" et de "plus vrais" , je suis tout à fait d'accord , en RG on utilise la géométrie RIEMANNIENNE et , localement , on utilise comme aproximation pour les faibles masses , les faibles distances , les faibles intervalles de temps , la géométrie euclidienne .
Mais pour en revenir à ce que la théorie de la RG ne décrit pas mal l'univers ; elle a beau être expliquée de mille façon par les vulgarisateurs , tu n'obtiendras jamais un seul résultat en disant que ça se contracte là et là non . La RR dans sa démonstration , part des transformations de lorentz , elles mêmes établies par un raisonnement 100% mathématique et contre intuitif ( les deux référentiels qui se déplacent l'un par rapport à l'autre => coordonnées , le signal se propageant à vitesse limite fixe émis au point de coincidence des deux origines à t = t' = 0 , temps propre au référenciel ; signal qui n'a pas besoin d'être la lumière , je vous enverrais des discours d'éminents physiciens si vous voulez )

_ Non mais je t'ai dit que je ne savais pas compter ( pas écrire non plus mais ça c'est vrai )
Citation:
ce qui "empêche/ralentit" l'accélération/décélération d'un corps
, la masse ? Et bien on touche le fond du problème et je m'en réjouit , qu'appelles tu mathématique ?
Et bien oui je pense que la décroissance de la valeur de la double dérivée du vecteur position d'un objet localisé par rapport à un référenciel donné est bien une description mathématique ( excuse j'avais écrit décélération , je voulais dire baisse de l'accélération ce n'est pas la même chose ), et que si l'objet associé ne va pas à la vitesse limite c'est la question d'une quantité qu'on appelle énergie . Ca n'a rien de qualitatif . Et ma tronche en dessous , j'en ai lu pour le compter grâce à l'impulsion , je peux te dire que ce gentil livre m'a dit ( véridique , cette année ) de plier les jambes pour ne pas avoir trop mal .

_Si elles sont distinctes c'est le fait du pratique ( mais je l'ai écrit 50 fois ) , mais c'est un postulat de la physique de dire que les phénomènes sont unifiés , d'ailleurs sinon ça ne servirais à rien . Et puis ce que j'écris est franchement moins allumé que " mon dieu c'est mon dieu parcequ'il l'a ecrit dans la roche et que si t'es pas d'accord il te défonce la tronche" que tu as l'habitude de voir et je suis à 100% pour l'échange de concepts ( moizaussi ), mais stp ne crie pas à l'ineptie ou à la déraison dès que ça ne te conviens pas , l'argument du bon sens et du ben voyons n'a ( je pense ) rien à faire là .

_J'adhère pas aux cordes ( et puis je connais pas du tout à part de la vulg ), mais l'unité est recherchée dans toutes les théories , si tu es contre cette recherche avec cette fameuse " équation du tout " attaque toi à ces salauds de chercheurs , pas à moi .La physique des particule n'étudie pas les cellules , je suis d'accord , et je me rérérérérépète , mais les phénomènes biologiques sont dépendants des interactions fondamentales et ne sont dépendants QUE de ces interactions , mais je t'autorise à croire aux émergences et à coucher avec anne dambricourt mallassé si tu veux , c'est pas mon truc .Et j'ai dit et redit que c'était par pratique , mais avoue qu'on fait plein d'approximations .



_
Citation:
Mais on aura toujours besoin de barmaids et de gens pour ramasser des calloux.
J'ai rien dit moi hooooo ... tu me prends pour un gros facho , je veux exterminer personne et ton équation c'est surement pas moi qui la trouverais ( fausse humilité politique , en fait je veux tuer tout le monde ), on pourra peut-être se passer quand même des poseurs de bombes , des généraux et des pilotes de chasses , d'une grande compétence , mais totalement inutiles eux ( pourtant actifs , à croire que la vie ça marche au mérite ).

_
Citation:
Tu ne m'as pas répondu : es tu animiste
, c'était là l'ironie , bon , c'est peut-être pas drôle ...
Par contre la niaiserie n'est pas un argument , je ne me suis pas totalement et constament plié en deux à chaque ligne que tu as écrite et elles ne m'ont pas toutes non plus plongées dans une intense réflexion .
La "nature" des chose : ben non justement je ne veux parler de rien je te demande en quoi tu peux distinguer une description quantitative d'une qualitative . Quand à l'annerie ( c'est de la psychologie ? ), je ne sais pas jusqu'à quel point tu demandes une précision des termes pour les juger acceptables par ta personne hautement qalifiée , mais ça traduit une incapacité pathologique à interpréter correctement les dire des autres et à envisager des points de vues par une méthode empathique ( là aussi c'est de l'ironie mais je n'ai pas mis mon sourire en coin ça ne se voit pas ).

_OUI par le troufion , mais avec l'ordinateur , et branché en plus , c'est mieux , ça chatouille .

Karlo
_Mes conneries , hum , autocohérent , ça n'est pas dans mon dico , j'ai autoréférence , et je dirais , si je me permetais un néologisme ( car ce n'est pas non plus dans mon dico ) autoréféré pour ce que tu voulais dire , mais ce n'est qu'une proposition ...Et puis tu connais un système cohérent qui ne soit pas "autotruc" toi ?
En plus tu dis que les maths définissent les concepts de vrai faux etc , je dirais que ce sont des propositions logiques ( vrais/faux )antérieures aux mathématiques ( formalisées ) mais c'est là que j'ai du mal à savoir si la logique diffère des mathématiques .En plus tu parles bien de vérité ( à moins que vrai ne signifie pas qui a valeur de vérité )et bien moi aussi , c'est ce que je dis depuis le début : la méthode la plus performante pour arriver à décrire le plus universellement POSSIBLE la réalité perçue ou conçue ( c'est clair ou tu parles encore de charabia ? )ou en tout cas conceptualisée , c'est les maths .

Citation:
tu ne sais pas ce que sont les maths
- tu ne comprends pas le lien entre math et physique (ou autres sciences en général)
- tu ne sais pas comment on vérifie une théorie scientifique


Tout à fait , mais je m'en branle , toi tu le sais , comme ça j'ai pas besoin de le savoir , et puis si un jour j'arrive à la fin de mes études , j'y serais arrivé sans tes méthodes et en comprenant rien ( parceque je parle de c'que j'connais pas et qu'chuis pas chez moi ) , pas grave .
Pour le reste réfère toi à au dessus (que d'affirmations dans un espace si limité bouououuuuuuh , JE SUIS LES MATHS , C'EST MOI QUI TE PARLE .) L'infini n'est pas utilisé en physique mais ce n'est pas une notion exclue , je te renvoies la question , le fini et la limite ont-t-ils ( tout le temps ) une signification ? => échelle des distances , taille de l'univers . Car même si en méca quantique on utilise des quantités définies ,il existe certains physiciens qui se sont interressé à l'intérieur de électron ( Poincarré par exemple et que je n'ai pas lu c'est vrai ) et à sa limite en zéro , physiquement inaténiable . D'ailleurs c'est totalement faux , en calcul infinitésimal on utilise les limites quand les divisions tendent vers l'infini , ou on peut intégrer sur une distance infini , n'as tu jamais entendu parler de champ magnétique d'un solénoide ou d'un fil infini , comme quoi on idéalise un certain nombre de problème pour décrire la réalité . Cette phrase par contre " l'infini a-t-il une signification physique ? " sort tout droit des bouquins de base .

_
Citation:
Les maths interviennent dans toutes les théories scientifiques au niveau de leur modélisation et ce n'est pas parcequ'une théorie "truc" utilise les math correctement dans sa modélisation que cela la justifie la théorie "truc" !
T'es gentil c'est exavtement ce que j'ai dit , les maths décrivent ( modélisent si tu veux ) , la réalité ( par le biais de la physique si tu veux ), j'ai pas dit que ça justifiait quoi que ce soit . Quand j'écris 50 fois décrire ça veut bien dire que ce n'est pas déémontre ou justifie . Tu t'es rué .

_La physique théorique n'existe pas ? Ah ? Tu m'en vois ravi . Une expérience de pensée tu appelles ça une expérience ou une conception ?A ce compte là on aurait pas du inventer le mot théorique et réserver le mot démonstration aux maths abstraites et non aux maths appliquées .

_Tu as 14 ans .


Ya pas trop de bobo , je m'imaginais pas qu'il fallait gagner , je va me coucher et reviens me prendre des baffes plus tard .
D'ailleurs comme tu dis Archie Cash ( attention je vais extrapoler ) les tentatives pour dire ce que sont les maths sont souvent médiocres , on s'entend sur sa formidabilité (?!?!!!) , il vaut mieux en faire qu'en parler , c'est comme les frites ( j'ai faim ) .[


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Sagesse
MessagePosté: 31 Juil 2006, 21:55 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 21 Juil 2006, 09:28
Messages: 18
Localisation: Normandie - France
Mes amis,
j'ai lu tous vos posts et je m'aperçois que votre instruction est grande. Les mathématiques et la géométrie n'ont plus de secrets pour vous bien que vous ne soyez pas toujours d'accord entre vous.

En effet, j'ai vu ça et là, des querelles pour des chiffres ou des nombres, pour des définitions et autres formules, et vous n'avez pas beaucoup progressé depuis le début du sujet, vous vous en êtes plutôt écartés.

La sagesse ferait-elle défaut parmi vous, vous les sages de ce monde ?

Et, puisqu'il est question de sagesse, prenez le temps de lire ce verset ci-dessous (Jacques 3:13-18) :


« Qui est sage et intelligent parmi vous ? Que par une bonne conduite il montre ses oeuvres avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez une jalousie amère et un esprit de querelle dans vos coeurs, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Ce n'est pas là la sagesse qui descend d'en haut, mais [une sagesse] terrestre, animale, diabolique. Car où il y a de la jalousie et un esprit de querelle, là il y a du désordre et toute espèce de mauvaises actions. Mais la sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite paisible, modérée, traitable, pleine de miséricorde et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie. Or le fruit de la justice, dans la paix, se sème pour ceux qui procurent la paix. » (Jacques 3:13-18)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 31 Juil 2006, 23:07 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Mai 2006, 12:05
Messages: 122
C'est sûr que ce serait plus pratique si on s'exprimait par versets interposés. On n'aurait pas besoin de réfléchir. On pourrait être un gentil toutou à son maimaitre et baisser la tête, queue baissée, quand on est pris en défaut d'obéissance.

Utiliser la troisième personne pour se faire valoir, en disant que dieu est sage au lieu de dire qu'on est sage, est un moyen de s'afranchir de l'humilité qu'on prône pour se mettre en avant continuellement. Tu es un narcissique qui se cache derrière une image pieuse pour TE mettre en avant. On peut devenir croyant par accident, mais pas pasteur. Ca doit te gonfler la bite que de détenir les clés du paradis. Tu es venu ici sans humilité, mais sur ton fier destrier tellement sûr de ton bon droit, que tu n'as pas mis les patins en entrant.

Ce sont les inquisiteurs de ton espèce qui soudent entre eux ceux qui refusent l'esclavage mental. Je suis certain que tu traites tes moutons avec énormément de compassion. Alors qu'ici tu ne pratique aucune compassion, mais diabolisation, pour te rassurer de tes propres choix. Deux poids, deux mesures, le prosélitisme est l'ennemi de la paix.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 00:06 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
exactly et je te ferais dire qu'on est pas d'accord sur les maths , mais JE CROIS ( ce qui sous entend que je n'engage personne moi et en tout cas pas dieu ) qu'on s'entend à peu près pour dire que tes versets valent pas un pet de mouche . Progresser ?Pour quoi faire ?C'est quand même un peu toi qui te prétend sage , je/on m/s'en branle .Ta photo te représente parfaitement ( sourire de suffisance et béatitude confiante carte de VRP).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 02:22 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
La citation de cette tête à claques de cureton, réceptacle à crachats, entonnoir d'urine dénommé Abyas, donne entièrement raison à l'adoption d'une tonalité chenapan dans ce forum. Ne trouvez-vous pas ? Il nous met tous d'accord pour lui désarticuler l'anus.
Continuons à faire voler les indirectes, les sournoiseries et entartons-nous mutuellement comme des voyous !
Si les conversations du forum deviennent l'application d'un sermon des évangiles, autant fermer boutique. Amen.

Klinfran a écrit:
Je pense qu'einstein n'a pas écrit un seul mot de ça , ou alors si " géométrie" , il a du l'employer , mais autrement je ne vois pas en quoi j'ai remis en cause le besoin d'utiliser des axiomes

Hello mon ami.
Pour une fois il ne faut même pas penser, il suffit de vérifier : tu vas piocher TON volume sur la relativité restreinte, première partie, chapitre 1, premier et second paragraphes... (p. 7)
(Mon volume : A. Einstein, La relativité, Petite Bibliothèque Payot, n° 62, Paris 1956 - traduit de l'allemand par Maurice Solovine).

Je laisse les autres tergiversations et points soulevés à "qui n'en veut", je relève seulement celle-ci - où quelques formulations me surprennent un peu dans le contexte de la discussion. Je les relève non pas pour que tu élabores d'autres réflexions physiques par-dessus, mais tu fais à ta guise, sinon pour que tu m'expliques comment ton cerveau fonctionne (si tu le veux bien) . Tu fais des relations assez surprenantes :
Peter Pan a écrit:
Archie Cash a écrit:
Si je te présente la masse comme "ce qui "empêche/ralentit" l'accélération/décélération d'un corps" , tu pourras difficilement me contredire là-dessus, même si c'est une définition plus laborieuse, car c'est cela aussi la masse... Non ?
la masse ? Et bien on touche le fond du problème et je m'en réjouit , qu'appelles tu mathématique ? Et bien oui je pense que la décroissance de la valeur de la double dérivée du vecteur position d'un objet localisé par rapport à un référenciel donné est bien une description mathématique (décélération), et que si l'objet associé ne va pas à la vitesse limite c'est la question d'une quantité qu'on appelle énergie . Ca n'a rien de qualitatif. Et ma tronche en dessous , j'en ai lu pour le compter grâce à l'impulsion , je peux te dire que ce gentil livre m'a dit ( véridique , cette année ) de plier les jambes pour ne pas avoir trop mal .

C'est super Peter Pan !
En effet, 10 kilogs au lieu de 2 grammes, c'est bien quantitatif, et n'est pas qualitatif... (qu'on fouette celui qui parla de qualité dans ce topic !)
8-) Mais du coup, je me demande alors pour quelle raison, quelques lignes plus bas, tu écris ceci :" je te demande en quoi tu peux distinguer une description quantitative d'une qualitative . "

:?: Je t'avoue que m'en fiche plus qu'un peu de l'aspect "qualitatif" de la matière... Je serais plus intéressé par une explication de cette apparente contradiction dans ton même post (si tu en as envie bien sûr).

Je suppose, tu me corrigeras si je fais erreur, que tu as voulu TOUT insérer dans ta réponse. Mais était-ce bien nécessaire ? :
la mécanique relativiste = vitesse "limite" (C :?:)
la mécanique classique = impulsion
et même l'amortissement + absorbtion des chocs = plier les jambes...

C'est bien Peter Pan, on ne peut faire plus complet (pas moi en tous cas, j'en suis incapable) mais mon caillou de 10 kilos, a-t-il vraiment besoin d'énoncés tels qu'impulsion et vitesse limite pour te faire bobo ?
Je ne le pense pas. L'énergie cinétique (par la gravitation) suffirait d'après moi... M'enfin, moi ce que j'en dis.

Atchao, j'en reste là. Y a pas de bobo, il n'y a que des malentendus sémantiques = tergiversations (je fais pareil, un paragraphe + haut, ne m'en veux pas).
Cultive bien ton syndrome mon génie adoré, il faut ! Mais soigne-moi un petit peu la syntaxe et la finition de tes phrases STP, on sera tous gagnants. Et n'oublie pas de participe raux conversations, c'est les vacances et bon pour "nous tous" de pouvoir nous remettre en question.

Paternaliste moi ? Est-ce que j'ai une gueule de paternaliste ?

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 03:54 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 29 Juin 2006, 05:39
Messages: 32
Citation:
J'aurais mieux fait d'écrire une phrase de ce genre : "Où Einstein aborde cette géométrie Euclidienne afin de, par la suite et dans la seconde partie de son livre (Tome 2, sur la relativité générale), modifier en profondeur, voire récuser la compréhension/vision de l'Univers par/dans la géométrie euclidienne, pour amener sa relativité restreinte et générale, etc.." (c'est mieux ?)

nickel, et surtout ça remet dans leur contexte les propos d'Einstein
Citation:
"La conviction de la "vérité" des propositions géométriques en ce sens repose naturellement sur des expériences assez imparfaites. Nous voulkons pour le moment admettre la "vérité" de ces propositions; nous verrons ensuite, dans la dernière partie de nos réflexions ( quand nous traitrerons de la t.relativ. générale), qu'elle est limitée et dans quelle mesure elle l'est."
A. Einstein

quand il parle de la vérité des propositions de la géométrie euclidienne (qui sont par définition vraies dans un espace euclidien), c'est dans le sens vraies dans notre espace physique, autrement dit vivons nous dans un espace euclidien ? Et c'est la qu'intervient l'expérience pour mesurer la courbure éventuelle de notre espace physique.

Citation:
'est comme pour tout tu me diras, mais ce n'est pas un pléonasme en maths ; c'est précisément la raison pour laquelle les maths peuvent décrire avec tant de justesse (de véracité et exactitude) autant un monde inexistant, fictif, délirant, qu'abstrait, complètement naze ou cohérent.
c'est pire que ça on démontre que l'on peut représenter tout ce qui est descriptible dans un nombre univers qui contient toute les séquences d'information possibles ... et c'est un thème récurrent de Borges ....

Cher Klinfran que dois-je penser de :
Citation:
Pi c'est un rapport certes , une valeur , qui aurait pu être tout autre si on avait choisit d'autres étalons , mais ce n'est en aucun cas ( justement sauf pour les mystiques )

abus d'apéro ou foutage de gueule ?

Citation:
bien ce rapport c'est bien la description de la relation quantitative qu'il y a entre deux valeurs atribuées au rayon et au périmètre
et ce independemment de l'unité de mesure utilisée pour obtenir ces fameuses "valeurs attribuées" au rayon et au périmètre.
Citation:
Donnée par qui ?par quoi ?
mais par le mec qui tient le mètre, cela a donné lieu à la théorie de la mesure que tu ne connais pas :
Citation:
...., en calcul infinitésimal on utilise les limites quand les divisions tendent vers l'infini , ou on peut intégrer sur une distance infini , n'as tu jamais entendu parler de champ magnétique d'un solénoide ou d'un fil infini , comme quoi on idéalise un certain nombre de problème pour décrire la réalité

Ton exemple physique est magnifique, on suppose le fil ou le solénoide infini pour ne pas avoir à traiter les effets de bord, donc pour obtenir un champ purement radial ce qui permet de trouver une solution analytique aux équations et ce, sans la moindre intégrale sur "une distance infinie"...

Ce qui par ailleurs n'empêche pas de calculer des intégrales sur des domaines finis, ou infinis, et d'obtenir des résultats finis ou infinis. En math on s'en bat les couilles mais quand c'est une grandeur physique qui devient infinie ça pose problème.
Alors rien à foutre que " l'infini a-t-il une signification physique ? " sorte tout droit "des bouquins de base", c'est toujours d'actualité et loin d'être tranché. Une branche des mathématique, l'analyse non standard, s'intéresse a ce type de problèmes.

Par contre c'est un bon exemple des relations entre les maths et la physique :
le matheux dit "la solution à l'équation posée est exacte" point barre !! et le physicien "je m'intéresse au champ loin des bords, ça représente très bien la réalité (mesurée) dans mon cas"

Citation:
La physique théorique n'existe pas ? Ah ? Tu m'en vois ravi . Une expérience de pensée tu appelles ça une expérience ou une conception ?

La physique théorique existe et son boulot c'est de produire des théories, dans le cadre de la démarche scientifiques, et de tenter de les valider le mieux possible.

Citation:
A ce compte là on aurait pas du inventer le mot théorique et réserver le mot démonstration aux maths abstraites et non aux maths appliquées

tu as raison les maths appliquées ne font pas partie des maths, ce sont les bisounours qui les ont inventées et ils n'y font pas de démonstrations.

Quand à ma définition des maths, tu as raison, elle n'est pas assez claire, je vais étayer.
Autocohérent veut dire "qui ne contient pas de propositions contradictoires", pas parce qu'on le croit, mais parce qu'on l'a démontré. Pour y arriver on doit définir, dans le cadre de la théorie, les notions de vrai et de faux ainsi que de démonstration. C'est le domaine de la logique théorique qui fait bien sur partie des maths.

Citation:
Tu as 14 ans
pas loin 16 ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: citation
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 07:35 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 21 Juil 2006, 09:28
Messages: 18
Localisation: Normandie - France
Pour reprendre une citation de l'excellent Archie Cash, le fruit d'une profonde et intelligente réflexion et démontrant, par ses propos, la très haute intelligence de l' individu, un sage parmi les sages :

La citation de cette tête à claques de cureton, réceptacle à crachats, entonnoir d'urine dénommé Abyas, donne entièrement raison à l'adoption d'une tonalité chenapan dans ce forum. Ne trouvez-vous pas ? Il nous met tous d'accord pour lui désarticuler l'anus.

Abyah, et non pas Abyas mon cher intellectuel, est un ancêtre de Jésus selon la chair, et en hébreu cela signifie "Mon père est Yah (Dieu)".
Oui, notre Père à toutes et à tous est Dieu. J'ai remarqué dans le sondage que personne avait osé voter pour : je me moque de Dieu. Auriez-vous peur des conséquences ?
Bon, je vais aller travailler, alors je vous souhaite à toutes et à tous une excellente journée. Que Dieu vous bénisse.
Abyah
ps : on pourrait changer le titre du sujet par : J'ai vu "des lumières" et je suis entré.
Merci de m'éclairer de votre science infuse, O intellos vénérés...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 08:25 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Mai 2006, 12:05
Messages: 122
dieu, je ne s'en moque pas. C'est le prétexte pour des gens comme toi pour faire du prosélitisme, alors j'aurais tendance à le prendre très au sérieux, comme on prend au sérieux la dangerosité des sectes.

dieu existe en tant que concept inventé par les hommes pour cristalliser leurs espoirs et leurs peurs. Tout comme un ami imaginaire. Sauf qu'il faut grandir un jour, et apprendre à assumer soi-même ses émotions.

Si quelqu'un avait choisi "je me moque de dieu", tu aurais dit "alors si vous vous moquez de lui, c'est que vous admettez qu'il existe". Ton argumentaire est plus affuté qu'un couteau, tu bénéficies d'une expérience millénaire qui te donne réponse à tout. C'est la différence entre les sectes et les religions. Dans une secte il faut être un surdoué pour manipuler les gens, parce qu'une secte a une faible ancienneté. Dans une religion, il suffit de savoir apprendre par coeur, n'importe quel abruti peut faire l'affaire.

De qui as tu appris le sens de abyah ? De dieu lui même ? Personne ne dit ici qu'il a la science infuse, sauf toi peut être.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 08:45 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Abiyhaël a écrit:
Pour reprendre une citation de l'excellent Archie Cash, le fruit d'une profonde et intelligente réflexion et démontrant, par ses propos, la très haute intelligence de l' individu, un sage parmi les sages :
La citation de cette tête à claques de cureton, réceptacle à crachats, entonnoir d'urine dénommé Abyas, donne entièrement raison à l'adoption d'une tonalité chenapan dans ce forum. Ne trouvez-vous pas ? Il nous met tous d'accord pour lui désarticuler l'anus.

Tiens ! Un susceptible chrétien !
Faute avouée est à moitié pardonnée : C'est vrai que j'ai pas été très expressif avec toi !
Que veux-tu, avec tous ces foutrentrailles de croyants qui nous aimez tant au nom de votre dieu, on fatigue...
Votre amour si violent, pestilent, si odieusement inspiré d'égoûts, de misère et de mort, - donnant 2000 ans de joyeuses persécutions, de mises au bûcher de la liberté de penser, c'est trop submergeant.
Autant s'immerger dans une fosse septique que d'être poli avec toi, mon pauvre prosélyte désouvré.

Tu veux nous sauver coco ? Nous fourguer ta camelote ? Que je sois poli avec toi, machine à merde ?
Commence par avouer et demander pardon aux athées de ce forum; ensuite tu laveras le sang coagulé, la chair putréfiée et les cris de détresse qui ont éclaboussé tes évangiles, connard !
C'est au nom de ces "belles paroles" que tant de gens ont été massacrés.

Avec beaucoup d'eau. Et que ça saute !

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 11:02 
Dressé
Dressé

Inscription: 23 Fév 2005, 23:28
Messages: 258
Localisation: Chez moi
JE ne me moque pas de dieu, ça n'aurait aucun intérêt puisqu'il n'existe pas, par contre je me moque de toi, pitoyable croyant débarquant sur un forum athée avec ta bonne parole à deux sous.

Ton problème de croyant, comme tous les croyants, c'est que tu penses avoir raison, vous ne doutez pas, trois phrases sortie d'un livre moisi et vous avez trouvez le sens de la vie.

Les gens sur ce forum, se disputent, se chamaillent pour une interpretation de chiffre, de notation etc. ils ne sont pas tendres, certains sont même aggressifs parfois, toutefois ils ont un enorme avantage sur toi, ils ne croient pas, ils cherchent, ils changeront d'avis, se remettront en question alors que tu restera confis dans tes préjugés arriérés, dans tes inepties d'un autre siècle.

_________________
Je ne crois pas en une vie future, mais je prendrai quand même un slip de rechange !

Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 11:36 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
parenthèse ,juste une précision , en speed , car le reste , c'est surtout une question d'interprétation , j'ai écrit "décélération" c'était diminution de l'accélération , c'est pas pareil , la décélération étant une accélération mais "dans l'autre sens" .Pi en binaire ça a une drôle de gueule et pi en "piaire" ça vaut 1, voilà désolé , je ferme la parenthèse .

Monseigneur...( que dire? ) pffffffffffffffffffffffffffffffblfbl !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 12:03 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 308
Bonne nouvelle Curé, dieu s'est enfin réveillé et nous envoie une punition de son cru.

Alleluia

(Touchez à rien, laissez venir quelques secondes)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 15:10 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Il faudrait que les athées appliquent un peu les bonnes méthodes de communication des chrétiens. En communiquant aux jeunes qui sont vraiment ces joyeux lurons, leurs habitudes alimentaires, sexuelles, etc.
C'est cela l'aucuménisme, il nous permettrait de nous rapprocher entre humains, en connaissant mieux nos différences réciproques.

Par exemple, saviez-vous que les croaillants ont plus souvent envie de chier durant les repas que les athées ? C'est pourtant vrai !
Une méta-analyse sur 50 pays l'a démontré : les croaillants emportent leur repas aux chiottes environ 100 fois/an, pour 0,75 fois/an chez les gens ne se réclamant d'aucune religion. Ca fait une sacrée différence je trouve.

Saviez-vous que les croyants ont (en moyenne) la main plus longue que le visage ?
Pour faire le test, posez votre main sur le visage à partir du menton. Si votre index dépasse le haut de votre crâne, il y a de fortes chances que vous soyez un croaillant qui s'ignore.

C'est bon ? Le test, c'est bon ?
:evil: Héééé, faut tous essayer !

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 15:10 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4204
Gloups gloups gloups... :D

Salut à toi fils de babar !

Puisque t'es mon frére, putain écrire ça m'écorche les doigts mais soit, comme nous avons le même père, tu pourrais pas lui demander où est passée notre conne de mère ? Cette pute cocaïnée m'a lâchement abandonné un soir d'été de l'année 1969, après m'avoir bien tabasé jusqu'à mes quatre ans, et depuis je voudrais bien y mettre la main dessus... Ravi d'apprendre que j'ai donc une famille, mais ça fait vachement drôle de découvrir que tonton jésus a fini crucifié avec trois clous et deux planches ! Y dealait ce con ? Ca m'étonnerait pas, y a que des camés dans la famille on dirait. Rien qu'à voir ce que tu débites fréro, t'as l'air bien défoncé toi aussi ! :D

Est-ce que tu veux bien ouvrir le rideau mon frére que j'ai ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 15:15 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
P'tain ! Mais vous êtes tous défoncés aujourd'hui !

Faut appeler la police.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 15:16 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4204
Salut Archie Cash,

Pas mal ces analyses !

Le saviez-vous ? La prière intensive, permet d'obtenir plus rapidement une chambre en hôpital psychiatrique que la lecture assidue d'oeuvres littéraires et scientifiques ! (Source : La Gazette Médicale du Monde des Médecins)

En ces temps de pénurie de lits en service hospitalier, c'est un truc à savoir pour obtenir une place avant les autres !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: citation
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 17:42 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 29 Juin 2006, 05:39
Messages: 32
Citation:
Abyah, et non pas Abyas mon cher intellectuel, est un ancêtre de Jésus selon la chair, et en hébreu cela signifie "Mon père est Yah (Dieu)".
Oui, notre Père à toutes et à tous est Dieu. J'ai remarqué dans le sondage que personne avait osé voter pour : je me moque de Dieu. Auriez-vous peur des conséquences ?

Abyah, mon coco, si dieu est ton père c'est ton problème, mais ce n'est pas le mien (ni de père, ni de problème).
Quand au vote, je viens d'y remédier et je te l'écris noir sur blanc: JE ME FOUS DE DIEU.

Il est normal que ce genre de discussion dévie sur des sujets plus intéressant, car ce que tu racontes n'a aucun intérêt.

Klinfran, j'ai été d"une patience d'ange avec toi mais maintenant ça suffit !
Citation:
parenthèse ,juste une précision , en speed , car le reste , c'est surtout une question d'interprétation , j'ai écrit "décélération" c'était diminution de l'accélération , c'est pas pareil , la décélération étant une accélération mais "dans l'autre sens" .Pi en binaire ça a une drôle de gueule et pi en "piaire" ça vaut 1, voilà désolé , je ferme la parenthèse .

Les maths ne sont pas une question d'interprétation, quand à ton délire sur pi, il prouve une seule chose, que tu connais pas la différence entre un nombre et sa représentation et que tu ne sais pas comment on construit ces représentations.

Si tu es en cours de scolarité scientifique tu as du boulot sur le front maths et physique, si tu exerces une activé ou tu te sers des maths et de la physique c'est grave ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 20:04 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 13 Juil 2006, 03:08
Messages: 64
oui donc on ne peut pas voter deux fois .


Heu...alors là karlo tu t'étales lourdement , de quoi tu parles ? Tu as été patient pour transmettre ton immense savoir mais maintenant que tu l'es plus ça suffit je ferme ma gueule , MON DIEU , représenterai je tellement une menace pour l'ordre établi ? Suis je aussi influent ?( il y a une lettre comme ça dans le courrier des lecteurs )Eh EINSTEIN , les interprétations ça ne concerne pas les maths en soi et leur application , mais ce qu'on en a dit plus haut , c'était pour abonder dans le sens de Archie Cash quand il dit "malentendus sémantiques = tergiversations" . C'est pas exactement tout à fait totalement pareil mais je pense que ça se rapproche .Pour te resituer la conversation ( tes propos et les miens ), pi c'est parceque je parlais d'étalons et que , par une superbe réflexion , tu en a déduit "nimporte quoi" . Pi était un mauvais exemple car des démonstrations existent pour montrer sa transcendance ( au sens mathématique hein on se calme ) . Mais si tu prends 0,1 , qui est tout à fait fini et que tu l'exprime en binaire , tu obtiens un nombre sans fin . D'où les étalons . Donc je ne comprends rien à la démarche scientifique soit , aux mathématiques soit , mais toi , tu ne comprends rien à rien , pour une fois ( non je ne suis pas de mauvaise FOIX ) ce n'est pas une réflexion , mais un jugement . D'autres part ton autorité est vraiment déplacé ( pourquoi ce forum ? ), tu devrais contrôler toutes les personnes qui sont + ou - dans le milieu scientifique , je pense qu'on t'engagerait sur le champ , LA SCIENCE a besoin de toi batman .Mes phrases sont peut-être trop PEU péremptoires et acerbes pour satisfaire un gars dans ton genre . ( j'ai mis peu en majuscule histoire que tu ne comprennes pas exactement le contraire )

Archie Cash , maintenant je m'en souviens , c'est vrai je l'ai lu , ne m'en souviens pas bien , mais ta phrase me revient à l'esprit ( si si ).Est ce le tout petit et tout fin avec plein de chiffres ou le tout gros avec plein de mots ?
En tout cas je ne vois pas en quoi elle contredit ce que j'ai dit . Il substitue une géométrie qu'il considère comme valable dans un cadre limité à une autre géométrie au champ d'application plus étendu .

En tout cas il n'a pas écrit : "Sans doute as-tu, cher Klinfran, lorsque tu étais jeune bambin, fait la connaissance du superbe édifice de la géométrie euclidienne, si si, rappelle-toi, c'était chiant mais tu l'as abordée avec le respect qu'elle impose: cette imposante construction sur le haut escalier de laquelle des maîtres consciencieux (tes profs) te forçaient à capter (intégrer) durant des heures innombrables. En vertu de ce passé tu traiterais avec dédain la moindre proposition de cette discipline comme inexacte, non ? C'est de la géométrie après tout, donc des maths.
Mais ce sentiment de fière certitude t'abandonnerait peut-être, si l'on te posait cette question: "Qu'entends-tu par l'affirmation que ces propositions sont vraies ?"

Par contre "Telle proposition géométrique est donc vraie si on considère ces axiomes comme vrais. Ce dernier point est crucial, car depuis longtemps on sait ne pas pouvoir répondre à cette question par les méthodes de la géométrie, mais aussi car cela n'a pas un grand sens." , j'ai jamais dit le contraire , vraiment , on ne peut pas prouver la vérité des axiomes géométriques avec les outils de la géométrie , et ça n'a pas de sens , on les accepte . Mais il n'était pas question de la vérité des axiomes mais de la réalité des phénomènes qu'elle décrit , ces phénomènes sont vrais dans le sens où il ne peut pas se passer autre chose que ce que prévoient ces mathématiques appliquées , et ça c'est du déterminisme , c'est tout bête , il se passerait "autre chose " ce serait différent .Je suis d'accord que les liens et outils ( les lignes les points les dimensions aussi etc ) sortent tout droit de l'esprit humain , tout à fait , mais (pour employer un langage acceptable) en ce qui concerne la modélisation de la réalité , elles fournisent des résultats plus acceptables et vrais que les visions religieuses , par exemple .Je ne crois pas qu'on puisse ne pas être d'accord ou alors ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 20:38 
Mister Universe
Mister Universe

Inscription: 29 Juin 2006, 05:39
Messages: 32
C'est exactement ça :
Citation:
Mais si tu prends 0,1 , qui est tout à fait fini et que tu l'exprime en binaire , tu obtiens un nombre sans fin . D'où les étalons

qui me fait dire ça :
Citation:
tu connais pas la différence entre un nombre et sa représentation et que tu ne sais pas comment on construit ces représentations.

et comme tu persistes, pour moi ça suffit.

Si tu veux parler de math, de physique et de science il faut le faire avec un minimum de rigueur.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 21:08 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 21 Juil 2006, 09:28
Messages: 18
Localisation: Normandie - France
Oui, changeons de sujet....

Dieu étant le père des mathématiques et de la géométrie et me voyant totalement stupéfait devant votre parfaite connaissance de ces matières, je souhaiterais vivement que vous puissiez m'expliquer ces nombres contenus dans les versets ci-dessous.
Je suis parfaitement convaincu que cela va être un jeu d'enfant pour vous qui excellez dans des démonstrations dignes de Maître de chaire.



« Et depuis le temps où le sacrifice continuel sera ôté et où l'abomination qui désole sera placée, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. » (Daniel 12:11)

« Bienheureux celui qui attend et qui parvient à mille trois cent trente-cinq jours ! » (Daniel 12:12)

« Il prononcera des paroles contre le Très Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps. » (Daniel 7:25)

« Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes ; - et le pouvoir d'agir quarante-deux mois lui fut donné. » (Apocalypse 13:5)

« Ici est la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la bête, car c'est un nombre d'homme ; et son nombre est six cent soixante-six. » (Apocalypse 13:18)

« Mais n'ignorez pas cette chose, bien-aimés, c'est qu'un jour est devant Dieu comme mille ans, et mille ans comme un jour. » (2 Pierre 3:8)


Si vous ne connaissez pas les réponses, que cela ne vous chagrine pas, Dieu sait que nous sommes petits et prétentieux, seulement je m'étonne de vos colères et de la vulgarité des propos que vous tenez, vous qui avez reçu une éducation convenable !

Est-ce avec un tel langage que vous allez enseigner les élèves, est-ce avec ce terreau que vous allez former les savants de demain ? Et quoi, parce qu'un homme croit en Dieu, avez-vous raison de l'injurier ? On n'a recours aux insultes que lorsqu'on manque de preuve.


« L'insensé a dit dans son coeur : Il n'y a point de Dieu. Ils se sont corrompus, et ils ont rendu abominable la perversité ; il n'y a personne qui fasse le bien. Dieu a regardé des cieux sur les fils des hommes, pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, qui recherche Dieu : .... » (Psaume 53:1-2)

Si quelqu'un se reconnait, qu'il lui fasse signe, Dieu a peut-être la vue basse.
.....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 21:41 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 308
Salut vieux débris... décidément il y a longtemps que tu ne produits plus d'opinions par toi même !

Oui je connais ces chiffres, je les ai vu utilisé dans la numérologie biblique qui consiste à mettre des chiffres en présence jusqu'à obtenir une coincidence troublante. De la magie quoi...

Exemple glané sur le net:
Citation:
Si, avec un total de 2520 jours, Jean dans son Apocalypse indique deux périodes distinctes de 1260 jours pour déterminer la durée exacte de la Tribulation, Daniel définit avec la même précision calendaire, sa "septième semaine" avec un complément de 30 + 45 jours = 75 jours, (1290 et 1335) période qui sépare la tribulation du Millenium de règne de Jésus-Christ.

Le nombre 75, rattaché au département de la Seine, celui de Paris, est significatif si l'on se réfère à la Révolution Française fomentée et financée par les illuminati

Et superstitieux avec ça, hein ? C'est ça que tu transmet à tes enfants ?

Côté Islam je te conseille Harun Yaya, c'est largement aussi con et tu te sentira moin seul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 22:19 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Mai 2006, 12:05
Messages: 122
Tu confonds science et magie. Si tu veux une machine à expliquer les chiffres, va plutôt voir du côté de Nostradamus.

Avoue le. Tu fais ta BA de la journée en nous écrivant ton message quotidien. Tu te fiches pas mal de nous. Ce que tu veux, c'est ta place au chaud dans ton paradis doré. Pour ça, tu nous déclames ton argumentaire tout fait.

Alors, pourquoi ne pas t'intéresser à chacun de nous, pour connaître nos motivations d'être athée ? Parce que tu es incapable de tenir la route. Pire, tu risques d'y perdre la foi. Alors tu as raison, utilise tes citations à la con (et l'apocalypse, c'est bien le bouquin à la con par excellence), au moins ta foi et ton âme sont à l'abri.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: folie
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 22:47 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 21 Juil 2006, 09:28
Messages: 18
Localisation: Normandie - France
Il est écrit : "aime ton prochain comme toi-même" , cela sous-entend évidemment qu'il faut s'aimer d'abord si on veut aimer les autres. Donc je m'aime puisque Dieu m'a fait, de la même manière que je vous aime puisque vous aussi vous êtes des créatures de Dieu. Mais faut-il être fou pour accepter de se faire insulter lorsque l'on proclame un message d'amour ? Oui, c'est de la folie
« Car il est écrit : Je détruirai la sagesse des sages et j'annulerai l'intelligence des intelligents. Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas fait de la sagesse du monde une folie ? Car, puisque, dans la sagesse de Dieu, le monde, par la sagesse, n'a pas connu Dieu, il a plu à Dieu, par la folie de la prédication, de sauver ceux qui croient ; parce que la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et que la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. Car considérez votre appel, frères, - qu'il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de nobles,... Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour couvrir de honte les [hommes] sages ; et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde, et celles qui sont méprisées, et celles qui ne sont pas, pour annuler celles qui sont ; en sorte que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. » (1 Corinthiens 1:19-29)




citation :
Tu te fiches pas mal de nous.

Non bien sur, si cela avait été le cas, je vous aurais tout simplement ignoré.

citation :
Alors, pourquoi ne pas t'intéresser à chacun de nous, pour connaître nos motivations d'être athée ?

Oui, pourquoi êtes-vous athée ? Très bonne question !

C'est vrai que j'aimerais savoir pourquoi vous refusez de croire en Dieu, mais voilà selon François Cavanna :

"L'athée qui irait proclamant que l'inexistence de Dieu est démontrée serait en contradiction avec lui-même : il ferait acte de foi, cette foi fût-elle négative. En effet, ayant admis que la question même de l'existence d'un Dieu se situe hors du domaine des questions "permises" et n'a donc pas à être posée puisqu'on ne pourrait y répondre, dans un sens ou dans l'autre, que par des affirmations indémontrables, il la pose quand même et y répond péremptoirement. "Non" est tout aussi téméraire que "Oui". L'athée cohérent se garde bien d'accepter la discussion sur ce terrain. Une fois pour toutes, il ignore Dieu et le problème de son existence, il se conduit en tout sans tenir compte de ces chimères."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Aoû 2006, 23:41 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 308
Bien vu cette citation de Cavanna puisqu'elle dit bien qu'une proclamation d'inexistence est un acte de foi.
Certe, cependant que cela ne n'empêche pas les athée de ce forum de te demander des comptes lorsqu'à chaque post tu fais reférence à un être qui, pour eux, n'est qu'un mot.
Tu ne répondra pas.

Ta première citation justifie à elle seule les tourments infligés aux penseurs qui ne mesuraient pas la longueur de la laisse. Combien d'horreur ont du être commise avec pour guide ces quelques lignes. Est ce que tu y as seulement pensé ?

Depuis que tu es sur ce forum tu n'as répondu à rien. Je rejoint Mikahel, tu te fiches pas mal de nous et tu ne nous répondras pas.
Probablement parce que tu n'es pas taillé pour...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Aoû 2006, 07:10 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Aby:

Citation:
« Car il est écrit : Je détruirai la sagesse des sages et j'annulerai l'intelligence des intelligents. Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas fait de la sagesse du monde une folie ? Car, puisque, dans la sagesse de Dieu, le monde, par la sagesse, n'a pas connu Dieu, il a plu à Dieu, par la folie de la prédication, de sauver ceux qui croient ; parce que la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et que la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. Car considérez votre appel, frères, - qu'il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de nobles,... Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour couvrir de honte les [hommes] sages ; et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde, et celles qui sont méprisées, et celles qui ne sont pas, pour annuler celles qui sont ; en sorte que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. » (1 Corinthiens 1:19-29)


Et bien, ce monsieur uncorinthiensundeuxpointsdixneuftiretvingtneuf est vraiment à la masse!

On aurait du lui expliquer que les raisins de corinthe, il fallait les bouffer et non pas les fumer!!

C'est l'exemple même de texte qui ne veut rien dire. Des phrases alignées sans queue ni tête, juste pour impressionner les imbéciles de service.

Ca t'a impressionné, Aby?

Ca m'étonne pas!

Citation:
L'athée qui irait proclamant que l'inexistence de Dieu est démontrée serait en contradiction avec lui-même


Ce serait simplement un con!

Je n'ai jamais affirmé l'inexistence de dieu.

Ce terme n'a simplement aucune signification pour moi.

Tu affirmes l'existence de dieu? Prouve-le!!

En attendant, je me contente de ne pas y croire, comme je ne crois pas au père-noel ni à la Licorne rose invisible!(je préfère de loin le monstre spaghetti volant)

Je ne suis pas athée par un quelconque acte de (non)foi mais parce que personne n'a jamais réussi à répondre à cette injonction: Prouve-le!!

Tu veux essayer, Aby?

A ton aise mais tu dois le faire avec des éléments objectifs et incontestables.

Inutile de t'amener avec des citations de ton torchon habituel appelé bible.

Je n'ai que faire de ton dépliant publicitaire, catalogue exhaustif de la mythologie chrétienne à l'usage des décérébrés.

Rien, dans les évenements décrits par ce mauvais roman de série Z n'a été prouvé historiquement ou scientifiquement

La genèse, le déluge, la fuite d'Egypte, les douze tribus, jésus... rien, niets, nada, nothing!

Pas une seule confirmation!

Ce livre a autant de valeur historique que "le seigneur des anneaux" (et est beaucoup plus mal écrit)

Sans même parler de la véracité de ses "révélations divine".

Alors, tu peux te lancer mais il y a du boulot, mon pauvre vieux!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Aoû 2006, 08:04 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Mai 2006, 12:05
Messages: 122
Citation:
Il est écrit : "aime ton prochain comme toi-même" , cela sous-entend évidemment qu'il faut s'aimer d'abord si on veut aimer les autres. Donc je m'aime puisque Dieu m'a fait, de la même manière que je vous aime puisque vous aussi vous êtes des créatures de Dieu.


Donc si j'ai bien compris si tu avais le choix tu ne nous aimerais pas. C'est parce que tu estimes en avoir le devoir que tu le fais. Tu es un enfant, tu n'assumes ni tes actes ni tes sentiments. C'est ton ami imaginaire qui te pousse à être comme tu es.

Je refuse de croire en dieu parce que je refuse de me faire manipuler par des humains qui me disent ce qui est bien et mal. Surtout qu'ils n'ont aucune preuve que c'est leur dieu qui leur a donné cette "morale". Je refuse d'obéir à des lois paradoxales, injustes, génératrices d'angoisse et de malheur. Je refuse d'accepter mes malheurs et d'être heureux quand mes proches meurent. Je refuse de me faire voler ma vie.

Je refuse de croire en dieu parce que c'est ton devoir que je crois en dieu et je veux que tu échoues. Je veux que tu comprennes que ce n'est pas la volonté de dieu qui agit, mais la tienne quand tu veux me convaincre de croire en dieu. Puisque tu admets être faillible, si tu échoues, tu admettras que tu n'agis pas sous l'emprise de ton dieu. Et ne te trompe pas. Je ne veux pas te convertir, je veux juste que tu lâches la grappe à tous ces innocents que tu harcèles et à qui tu pourris la vie. Je veux que tu arrêtes d'essayer de me convaincre.

J'ai l'impression que tu es persuadé de la pensée magique suivante "si un seul humain ne croit pas en dieu, il risque de disparaître". Personnellement, si je croyais en un dieu digne de ce nom, je le choisirais plus robuste.

"Je refuse de croire en dieu" n'équivaut pas "je crois que dieu n'existe pas". Pour moi ce serait plutôt "Je m'en fiche que dieu existe ou non, en revanche je suis très choqué par l'attitude de ces croyants qui harcèlent les non-croyants, voire les croyants d'autres religions".

Le mot athée appartient à tout le monde, et si un abruti venait dire à la télé "je suis athée : je crois que dieu n'existe pas", ça ne voudrait pas dire que c'est ça un athée. Qu'est ce que tu dirais si j'allais à la télé en disant :
"je crois en dieu : il ressemble a un plat de spaghettis avec des boulettes de viande" ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 149 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com