Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 16 Sep 2019, 04:58

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 17 Aoû 2007, 04:14 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Condamné à mort pour avoir vu un crime
LE MONDE | 03.08.07 | 17h24

R pour death row, "couloir de la mort". Deux initiales inscrites au marqueur noir sur le pantalon blanc de Kenneth Foster. Deux lettres indélébiles qui rappellent comme s'il en était besoin que la phase du compte à rebours a commencé. Depuis mai, ce jeune détenu de 30 ans sait que les autorités texanes ont fixé le jour de son exécution pour le 30 août, un jeudi, vers 18 heures. Une date, une heure comme programmées presque dix ans, jour pour jour, après avoir été condamné à la peine capitale par un tribunal de San Antonio non pas pour avoir tué quelqu'un mais pour n'avoir, d'après les jurés, ni prévu ni anticipé un crime et avoir pris la fuite au volant d'une voiture avec l'assassin.

Kenneth Foster est là, debout dans un des box du parloir de Polunsky Unit, cette prison des condamnés à mort du Texas, de béton et d'acier perdue sur une route de Livingston, petite ville ordinaire située au nord de Houston. Le maton détache machinalement les menottes qu'il porte dans le dos et verrouille la porte.

Il s'assoit. Pose une montre sur le rebord de la vitre blindée comme pour mieux contrôler le temps, ces quarante-cinq minutes accordées pour l'entretien. Et sourit. "Hello, dit-il en décrochant le combiné téléphonique. Comment ça va ?" Apparemment calme, Kenneth Foster ne montre aucun signe d'abattement, aucune tentation à vouloir dominer sa peur. Grand gaillard au charme immédiat, il parle d'un trait, manie avec adresse un flot continu de paroles tel le musicien de rap qu'il aurait voulu être avant son arrestation.

Les moments difficiles, il les garde pour lui, comme s'il voulait se protéger à l'abri des quatre murs de sa cellule minuscule de cet instant fatidique, de cette intrusion des autorités pénitentiaires qui embarquent le prisonnier vers la mort, à Huntsville, cette ville voisine où l'Etat du Texas exécute ses condamnés par injection. Hier, ce fut le tour de Lonnie Earl Johnson, un codétenu, "un ami" qu'il côtoyait depuis neuf ans. "Ces instants sont durs, ils frappent les esprits, provoquent l'intellect et les émotions... On regarde sa montre."

Lui dit ne pas avoir "de haine ni de colère, seulement la rage, mais dans le sens positif, celle qui donne l'énergie, le carburant". Le système ? "Je sais qu'il est injuste, je connais la dose de racisme qui sous-tend les Etats-Unis. Mais c'est à nous d'être intelligents, du moins autant que ceux qui nous dirigent." Pas une fois il n'accusera ceux qui l'ont condamné de l'avoir jugé en fonction de sa couleur de peau. A aucun moment, il n'invoquera le père de la victime, Michael Lahood, avocat blanc de San Antonio. Kenneth Foster n'invoque pas la désespérante injustice d'être né du mauvais côté de la barrière sociale. Il dit simplement s'en tenir aux faits, rappelle qu'il n'a tué personne et qu'il était incapable de prévoir que Mauriceo Brown, un des trois hommes avec lesquels il était un soir d'août 1996, allait tuer un certain Michael Lahood Jr.

Par deux fois, il a voulu mettre un terme à cette virée nocturne en quittant ce petit groupe qu'il connaissait à peine et qui venait de commettre deux braquages minables, extorquant 300 dollars à des passants pris au hasard. Au moment du coup de feu, il dit n'avoir rien compris, rien vu, seulement ce visage blême et haletant de Mauriceo Brown qui venait à peine de sortir de la voiture quelques secondes auparavant pour suivre une fille dans une propriété privée. Kenneth Foster a pris peur. D'un geste, il a écrasé la pédale de l'accélérateur. Il avait 19 ans et venait tout juste d'emprunter le véhicule de son grand-père, seul membre de sa famille à prendre soin de lui.

Et puis, il y a ce procès, ces "erreurs qui s'enchaînent", cette première avocate commise d'office "qui visiblement débutait", ce magistrat aussi qui a refusé de le juger séparément du meurtrier, ce témoignage confus encore de Julius Steen, le troisième larron, qui reviendra deux fois sur sa déposition, des années plus tard, pour affirmer qu'il n'avait joué aucun rôle direct ou indirect dans la mort du jeune Lahood.

Kenneth Foster a été jugé dans le cadre de la loi dite des parties (law of parties), qui permet de condamner des acteurs secondaires d'un crime. Une loi adoptée par une demi-douzaine d'Etats à la fin des années 1970, mais que seul le Texas applique jusqu'à la peine capitale. Au total, les spécialistes estiment qu'elle a été déterminante dans l'exécution d'une vingtaine de détenus.

Le condamné secoue légèrement la tête, reprend du souffle. Cinq fois il a demandé à être rejugé en appel, cinq fois sa requête a été rejetée. Ces années de procédures n'ont fait que le rapprocher mécaniquement, arrêt après arrêt, de la mort. "Cette machinerie, une fois lancée, est très difficile à arrêter", explique-t-il, presque doctoral.

Condamné également à la peine capitale, Mauriceo Brown a été exécuté le 17 juillet 2006. Kenneth Foster dit avoir accusé le coup, mais en fait peu de commentaires : "Je n'ai jamais été très proche de lui, même pas ici en prison."

Kenneth Foster espère encore que les neuf juges de la chambre d'appel des affaires criminelles d'Austin réexaminent dans les prochains jours la sentence, ou que le bureau des pardons et le gouverneur Rick Perry, qui n'a jamais accordé de grâce, acceptent, en ultime recours, l'ouverture d'un nouveau procès. Il dit : "Oui, le Texas est l'Etat où l'on exécute le plus de prisonniers dans ce pays, dix-neuf depuis le début de l'année." Et lâche : "Je ne veux ni prières ni bougies. Je veux que l'on se batte et se mobilise pour moi, que l'on montre à ces politiciens qu'il y a des individus qui pensent autrement."

Kenneth Foster regarde sa montre et fait signe qu'il reste peu de temps. "C'est proche", souffle-t-il dans le téléphone. Sur ses doigts, il compte le nombre d'exécutions prévues avant la sienne : quatre sur les trois cent quatre-vingt-dix condamnés à mort regroupés dans l'enceinte du pénitencier. "Je dois être vigilant et précis sur les chiffres. Chaque décision des autorités est importante pour moi."

Les informations, il dit les obtenir de ses avocats, de ses proches qui viennent le voir régulièrement, de la radio surtout, la grande chaîne publique NPR. "Vous imaginez, nous n'avons même pas la télévision..." Une punition supplémentaire du système, selon lui, une sanction quotidienne qui vient s'ajouter au droit de passer un seul coup de téléphone de cinq minutes tous les quatre-vingt-dix jours. Il ajoute, en reprenant délicatement sa montre : "Chaque peine capitale est un recul, une défaite pour la société. En aucun cas, elle ne peut être une solution quel que soit le crime commis, aussi impardonnable soit-il." Il se lève. Sa fille de 13 ans doit lui rendre visite avant la fin de la semaine. Il raccroche le téléphone et sourit encore une fois.

Nicolas Bourcier
Article paru dans l'édition du 04.08.07.



- Kenneth Foster doit être exécuté au Texas le 30 août 2007. Vous pouvez demander sa grâce au gouverneur Rick Perry (R) en signant la pétition en ligne sur le site de Petition Online.

http://www.petitiononline.com/a_foster/petition.html


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Aoû 2007, 10:25 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Je suis attérée! C'est impossible! :shock:

Comment peut-on condamner quelqu'un qui n'a commis aucun crime?
Bientôt quoi? La peine de mort pour avoir l'intention de commettre un crime? Pour y avoir pensé?

Cet homme est condamné pour avoir été au mauvais endroit, au mauvais moment.

Ca me débecte.... :evil:

Citation:
Section 7.02 of the Texas Penal Code outlines the following:

A person is criminally responsible for an offense committed by the conduct of another if “acting with intent to promote or assist the commission of the offense he solicits, encourages, directs, aids or attempts to aid the other persons to commit the offense” or “If, in the attempt to carry out a conspiracy to commit one felony, another felony is committed by one of the conspirators, all conspirators are guilty of the felony actually committed, though having no intent to commit it, if the offense was committed in furtherance of the unlawful purpose and was one that should have been anticipated as a result of the carrying out of the conspiracy.”

Article 37.071(b)(2) of the Code of Criminal Procedures permits the infliction of the death penalty only if the jury believes beyond a reasonable doubt that the defendant “intended to kill the deceased or another or anticipated that a human life would be taken.”


Source

Une loi datant de 1974 dans laquelle la distinction entre "complice" et "acteur principal" du drame est abolie et permet à la "justice" d'appliquer la peine de mort aux dits complices.

Comment se battre avec un tel système?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Aoû 2007, 06:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Citation:
Comment se battre avec un tel système?


Déjà en signant la pétition (je l'ai fait) mais on peut aussi pousser un peu plus loin.

Si je ne me trompe, GW Busch est bel et bien Texan!?

Il est aussi bel et bien complice de milliers de morts ne fût-ce qu'en Irak!

Il faudrait l'attaquer en justice pour complicité de meurtre (et même d'assassinat) et réclamer la peine de mort à son encontre.

Je sais que c'est complètement débile mais c'est souvent par l'absurde qu'on démontre la stupidité et l'inhumanité de certaines lois!

Si certains humanistes américains avaient l'audace et les moyens de s'y coller, ce serait amusant.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Aoû 2007, 13:49 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Citation:
Il faudrait l'attaquer en justice pour complicité de meurtre (et même d'assassinat) et réclamer la peine de mort à son encontre.


Entièrement d'accord avec toi Lord Dralnar! Mais cela suppose que le législateur trouve matière juridique sur laquelle trancher. Je sais, ca peut paraître confus comme réponse mais c'est un peu ce qui se passe aux USA en ce moment avec le ministère de la Justice.

Je m'explique : j'ai commencé hier le dernier livre de Chomsky, "Etats manqués" et j'ai été frappée par plusieurs de ses déclarations sur les nouveaux "juristes" américains qui remodèlent le système juridique pour y effacer tout recours aux Conventions de Genève (par exemple), ce qui permettraient à la hiérarchie militaire, les membres des forces spéciales ou l'administration américaine d'échapper à des poursuites judiciaires (dans le cas de la guerre en Irak, pour ne citer qu'un seul événement). Ce qui ressort des déclarations de ces juristes, leurs arguments seraient que les Etats ont le droit (ou le choix) d'interpréter ou non, d'appliquer ou non, le droit international sur leur sol. Il est évident, pour le moment, que l'administration Bush "choisit" d'interpréter le droit international à sa façon pour se prémunir contre les éventuelles attaques en justice.

(J'ai pas mes sources mais je fais mes devoirs ce soir à la maison et j'apporte ça demain, promis. :D Il y a matière à lire.)

Avec de telles manipulations en cours pour dénaturer (encore plus) un système judiciaire déjà sclérosé par ses abus, je ne crois pas que le PEUPLE américain a les moyens REELS de traîner Bush Jr. et consort en justice. Les preuves sont là, par centaines et milliers de victimes mais il manque au Conseil de Sécurité de l'ONU (exemple) la volonté et peut-être même le courage de faire le premier pas pour imposer des sanctions aux USA, par exemple.

(J'ai encore d'autres sources là-dessus, j'y reviendrais)

Alors, je ne doute pas de la bonne volonté de ceux qui ont proposé et signé la pétition ci-dessus (je l'ai signé aussi) mais je doute fortement de la portée réelle de cette pétition pour ceux qui seront responsables du meurtre de cet homme. J'ai terriblement peur que tout cela soit "out of our league" et que nous soyons impuissants (une fois de plus) devant un meurtre gratuit, légalisé et légitimé par les lois d'un pays qui se targue d'être le parangon de la démocratie.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Aoû 2007, 14:03 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Je précise sur le sujet des « sanctions » qui pourraient être imposés aux USA. Ils ont déjà été condamnés pour terrorisme alors on peut imaginer ce que ca serait comme foutoir pour juger Bush Jr. et ses copains.

La cour de justice internationale a condamné les USA en 1984 pour le minage des ports au Nicaragua. Le conseil de sécurité y a ajouté deux résolutions mais les USA y ont opposé leur veto.....

Source

Citation:
Devant l'échec de tous ces efforts, le Nicaragua s'est vu obligé de recourir à
la Cour internationale de Justice, afin que cette instance suprême décide si les
Etats-Unis avaient le droit, comme ils le prétendaient, d'organiser, de financer,
d'armer et de diriger l'assassinat systématique de notre peuple par
l'infrastructure terroriste de la CIA.

C'est ainsi que le 9 avril 1984 le Nicaragua s'est adressé à la Cour
internationale de Justice, entamant une procédure judiciaire contre les Etats-Unis
en raison de leur politique illégale de recours & la force et d'intervention contre
le Nicaragua. Le 10 mai 1984, la Cour internationale a imposé des mesures
provisionnelles de protection, faisant obligation aux Etats-Unis de respecter la
souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale du Nicaragua. Le
non-respect de cette décision par les Etats-Unis est de notoriété publique.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Aoû 2007, 16:12 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Elles "pourraient" être imposées en théorie! Mais en pratique jamais!

Ca fait plaisir de savoir que c'est ce pays qui fait office de première puissance mondiale, en tout cas vouloir étendre la peine de mort aux complices des meurtriers témoignent parfaitement de la radicalisation idéologique d'une partie de la population américaine et le problème c'est que cette frange a actuellement le pouvoir!
Ils sont dangereux et ne nuisent pas seulement aux autres pays mais également au leur qui est de plus en plus haït à travers le monde!

Pour en revenir au sujet on peut encore réfléchir aux problème que cela peut poser aux jurés dans les tribunaux car établir la complicité ou le degrée de complicité d'une personne n'est de loin pas une chose facile car c'est très subjectif mais bon ce n'est qu'un détail négligeable pour les fanatiques de la mise à mort!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Aoû 2007, 18:26 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
La peine de Kenneth Foster a été commuée en réclusion à perpétuité par le gouverneur du texas 6 heures avant l'éxécution.
Peut-être, et en partie, grâce à l'élan de solidarité que vous avez co-signé.

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Aoû 2007, 21:51 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 17:52
Messages: 305
Salut My richissime Clone

Eh ben punaise c'est la seule bonne nouvelle de la journée !

C'est bien possible que ce mouvement ai joué en sa faveur, en tout cas c'est à espérer. Si quelqu'un a une info à ce sujet, je brûlerais un cierge pour lui. :icon_20: A noter que les signataires étaient quand même assez nombreux au Texas (et en Italie ou la pétition est bien passé). C'est aussi une bonne nouvelle, les abolitionnistes sont nombreux aux Etats Unis, il faut les soutenir.

J'ai fait un tour sur les forums français qui en parlaient (Libé par exemple). Il reste pas mal de gens qui soutiennent la peine de mort même dans le cas de Foster dont il est connu qu'il n'a pas tué. Ils l'appliqueraient pour un pneu crevé tant la rhétorique du talion les a marqué.

Vigilance donc.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Sep 2007, 18:31 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4057
Excellente nouvelle, mais je souhaite aussi que ces types puissent échapper à la perpétuité, et aux USA c'est pas certain ça.

Faut sauver les pneux crevés !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Sep 2007, 22:34 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 19 Sep 2005, 19:13
Messages: 132
leon a écrit:
C'est bien possible que ce mouvement ai joué en sa faveur, en tout cas c'est à espérer. Si quelqu'un a une info à ce sujet


En fait, le gouverneur a suivi l'avis rendu par le "Texas Board of Pardons and Paroles" en charge de le "conseiller". Il est à noter que les membres de cette commission sont nommés par le gouverneur. Détail de la composition actuelle ici

Cette commission a voté par 6 voix contre 1 la commutation de la peine de Foster.

Détails intéressants sur la procédure de cette commission et les statistisques que ces criminels tiennent : ici

un extrait :

Citation:
Note that the governor can only grant clemency upon a favorable recommendation from the Board of Pardons and Paroles. Without such a recommendation, the governor cannot do anything except grant a one-time, 30-day stay of execution


Bref, si la commission confirme la peine de mort, le gouverneur ne peut rien faire (facile pour lui). Par contre, si la commission commute, le gouverneur peut tout à fait faire appliquer la sentence. Equilibré n'est-ce pas ?

Ayons une pensée émue pour l'étron de la commission qui a voté pour l'exécution :wc:

_________________
"Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets" A. Sauvy


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Sep 2007, 23:11 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Les seuls états qui ont exécuté plus de 50 prisonniers depuis 1976 (date de la ré-autorisation des exécutions, interdites en 1972 par une décision de la Cour Suprême) sont :

Texas : 401 exécutions
Virginie : 98
Oklahoma : 86
Missouri : 66
Floride : 64

Clairement, le Texas a une approche "spéciale" de la chose, avec près de 40% du total des exécutions aux USA sur cette période.

Source : Death Penalty Information Center

Apparemment, la peine de mort perd de son soutien populaire aux USA. Il y a eu 53 exécutions en 2006, contre près de 100 en 1999 ; le nombre de condamnations à la peine capitale était de 128 en 2005 contre 317 en 1996.

Les jurys peuvent à présent décider la "perpétuité sans remise de peine" ; un sondage Gallup récent montre qu'une faible majorité des américains (48% contre 47%) préfère cela à la peine de mort. Les cas de personnes innocentées suite aux tests ADN ont sans doute frappé l'opinion, en démontrant que les procès avec jurys pouvaient être faillibles.

Cela ne signifie pas que la vigilance doive se relâcher, comme le démontre la décision de 1972 ; la route est encore longue.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com