Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 16 Sep 2019, 05:00

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: IVG en Slovaquie...
MessagePosté: 28 Sep 2007, 12:44 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Jan 2005, 16:46
Messages: 67
Localisation: ici
(De Vienne) La Slovaquie, c’est loin, c’est un petit pays. On ne saurait pas bien le situer sur une carte. Et pourtant, le reste de l’Europe ferait bien de s’y intéresser, parce que c’est là-bas que voit le jour, dans l’Union, un débat qui fait déjà rage aux Etats-Unis, sur la place à accorder aux convictions religieuses dans les obligations de service.

C'est justement, parce que personne n’a "les yeux rivés" sur Bratislava, à la différence de la Pologne des frères Kaczynski, que le Vatican place tout ses espoirs sur le jeune Etat slovaque. Et espère bien, grâce à un travail de lobbying discret, en faire le premier pays européen à adopter la "clause de conscience" dans plusieurs domaines de la vie publique.

La clause de conscience, qu’est-ce que c’est?

La clause de conscience, cela permettrait à tout citoyen de "refuser d’agir d’une façon que sa conscience juge contraire à l’enseignement de la foi et de la morale", selon le texte proposé par le Vatican à la Slovaquie.
En clair: les médecins pourraient refuser de pratiquer des avortements, la procréation artificielle ou assistée, ou encore l’euthanasie; les salariés seraient libres de refuser de travailler le dimanche; les enseignants de ne pas parler de la théorie darwinienne de l’évolution dans leurs classes et les maires de ne pas célébrer des unions homosexuelles.
Bref, les lois religieuses seraient au-dessus des lois votées par le Parlement.

L’invitation faite par le Saint-Siège aux fidèles de refuser les lois qu’ils considèrent comme contraires à leur foi n’est pas nouvelle. Mais jusqu’ici, elle a eu un impact politique limité.
En Slovaquie -pays à 70% catholique-, le Vatican touche au but, car il a réussi à polariser la société sur cette question.
On a désormais d’un côté les "modernes", qui veulent une Slovaquie alignée sur Bruxelles, et de l’autre les "traditionnalistes", relayés par l’église locale, pour qui la parole du Vatican doit primer.

A tel point que cette division a entraîné une crise politique sans précédent, avec l’éclatement du gouvernement en 2006.
Le Premier ministre d’alors, Mikulas Dzurinda, a en effet refusé de valider l’instauration de la clause de conscience, soutenue par les ministres chrétiens-démocrates et par une pétition ayant recueilli 100000 signatures.
En démissionnant, il a d’ailleurs prévenu ses concitoyens de manière très claire: l’adoption de cette clause risquait "de donner un poids très important à l’Eglise catholique dans le processus de décision séculière".


Instauration de la discrimination dans un pays de l’UE

La commission européenne s’est, elle aussi, émue des velléités politiques du Vatican, en rappelant qu’une Slovaquie liée au Vatican par une clause de conscience n’aurait plus sa place dans l’Union. En effet, les catholiques auraient ainsi des avantages sur les autres citoyens, alors discriminés.

relevé sur le site ; rue89


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: En Slovaquie...
MessagePosté: 28 Sep 2007, 14:34 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Salut

L'instauration d'une telle "clause de conscience" à tous les échelons d'un état serait, en effet une réelle catastrophe.

Ceci dit, cette clause de conscience existe déjà dans bien des domaines dans d'autres sociétés occidentales.

Pour ne prendre que l'exemple de la Belgique, même si l'avortement est dépénalisé (dans certaines conditions), que l'euthanasie a maintenant un cadre d'application (très strict) et que la procréation médicalement assistée est passée dans le domaine courant, nul ne peut contraindre un médecin de pratiquer une IVG ou une euthanasie si il ne le souhaite pas; Il n'a même pas besoin de donner une raison; Il doit seulement en avertir le ou la patiente et transmettre le dossier à un confrère qui" pourra assurer la continuité des soins".

C'est d'ailleurs heureux que cette disposition existe car je ne voudrais pas recevoir l'ordre de mettre fin à la vie de quelqu'un. Je ne serai pas un bourreau officiel!!

Dans le même ordre d'idée, le travail de nuit ou le dimanche est toujours organisé sur base volontaire (maintenant, dans les faits, un refus d'être "volontaire" pour bosser le dimanche ou la nuit amène souvent au licenciement)

Un Bourgmestre (maire) ne peut refuser un mariage homosexuel mais il agit, lors de cet acte, comme un représentant officiel et donc un applicateur strict (et d'ailleur payé pour ça) des lois de l'état. Sa volonté ou sa conscience personelle ne peut intervenir, de même qu'un enseignant a l'obligation, lui aussi, d'enseigner le programme officiel et il est d'ailleur, lui aussi , payé par l'état pour le faire!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: En Slovaquie...
MessagePosté: 28 Sep 2007, 17:55 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 29 Jan 2005, 16:46
Messages: 67
Localisation: ici
En slovaquie (suite)

Les femmes se verraient également entravées dans leur droit au recours à l’avortement, surtout dans les campagnes, où les hôpitaux ne sont pas nombreux. Or, le droit européen, qui prime sur les droits nationaux, interdit toute discrimination.

Depuis, les sociaux-démocrates, dont les relations avec le Vatican sont tendues, gouvernent dans un mariage de la carpe et du lapin avec deux partis d’extrême-droite, l’un à tendance nationaliste, l’autre à tendance populiste. Le gouvernement a promis le statut quo dans les relations avec l’Eglise, renvoyant l’adoption du texte aux calendes grecques. Le vice-premier ministre Dusan Caplovic a même parlé, juste après le scrutin, d’un "accord tacite" avec l’Eglise, visant à ne pas instaurer de lois pendant la législature sur les sujets qui fâchent, comme le Pacs ou l’avortement.

En contrepartie, l’Eglise devait cesser de faire pression pour l’instauration de la clause de conscience. Parole non tenue : le jeudi 13 septembre, Benoît XVI a reçu le nouvel ambassadeur slovaque auprès du Saint-Siège. Il en a profité pour souhaiter la signature rapide de l’accord sur la clause de conscience entre la Slovaquie et le Vatican. Le Pape s’est d’ailleurs félicité "de la réassurance que la République de Slovaquie est investie dans l’aboutissement de l’accord de base concernant l’objection de conscience".

relevé sur le site: rue89



Salut Lord Dralnar.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: En Slovaquie...
MessagePosté: 30 Sep 2007, 01:42 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Idem que Lord Dralnar, tout-à-fait en phase avec l'instauration de la clause de conscience pour les cas cités d'IVG, euthanasie, et quelques autres. D'ailleurs, il semblerait que la clause de conscience soit largement répandue de part le monde pour les IVG. En phase donc avec le pape pour une fois.
Probablement pour d'autres motifs que lui. 8-)

Une petite remarque supplémentaire :
rue89 a écrit:
En clair: les médecins pourraient refuser de pratiquer des avortements, la procréation artificielle ou assistée, ou encore l’euthanasie; les salariés seraient libres de refuser de travailler le dimanche; les enseignants de ne pas parler de la théorie darwinienne de l’évolution dans leurs classes et les maires de ne pas célébrer des unions homosexuelles. Bref, les lois religieuses seraient au-dessus des lois votées par le Parlement.

Franchement, je ne vois pas en quoi refuser de travailler le dimanche (ou la nuit), ou refuser tout court les heures supplémentaires, serait un recul de la société. Une bonne avancée serait que les contrats de travail soient respectés, avec des propositions d'horaires permettant à chacun de concilier vie privée et professionnelle. Je sais, ça dérive un peu du propos du texte initial, mais faut un peu arrêter de déconner aussi. C'est de la déconnade ce texte.

rue89 a écrit:
Bref, les lois religieuses seraient au-dessus des lois votées par le Parlement.

Bref, faut arrêter un peu de déconner et d'orienter les textes comme un malpropre !

Si les lois du parlement obligent les salariés à travailler le dimanche par exemple, ou un toubib à pratiquer toute euthanasie ou toute IVG, et qu'il n'y tient pas, ce ne sont alors pas de bonnes lois - mais des lois de merde. Et puis quelle loi parlementaire oblige les gens à travailler ? Le dimanche ou un autre jour ?
Subtiliser patronat par lois votées par le parlement ? Merdum, j'ai envie de gueuler moi !

En phase cependant avec l'enseignement selon le programme de l'école publique - que se doit suivre l'enseignant. Mais ça c'est dans son contrat de travail. S'il ne veut pas le faire, il n'a qu'à pas devenir enseignant. C'est pas la même situation pour un toubib, qui n'a de contrat qu'avec sa patiente. Comme disait Lord Dralnar, si elle demande une intervention qu'il n'est pas obligé de faire, il la redirige vers un collèhgue, et voilà.
Ce qui est potentiellement problématique - mais tout de même différent de la manière dont sont présentées les choses dans l'article - est que des hôpitaux du pays puissent/ou aient obtenu le droit de ne plus pratiquer d'IVG. Et là, c'est une autre présentation des choses que celle de l'article ci-dessus - où tout est amalgamé dans un foutoir complètement con. Les problèmes consécutifs à des refus de la sorte, s'ils sont très répandus, se porteront sur la difficulté des femmes a user de leur droit à l'IVG. Mais là c'est un autre débat, annexe. Qui se résoud par plus de moyens et de médecins, et non en privant les toubibs d'une clause de conscience dont on jouit déjà dans d'autres pays.

Une question ou deux.
On jouit déjà en France et en Espagne de cette clause de conscience. Pourtant, la France et surtout l'Espagne ont une plus forte majorité de catholiques que la Slovaquie (70 %) , et cela ne pose pas de problèmes aux femmes pour user de leur droit à l'IVG (en fait, bien des françaises ayant dépassé la limite légale à l'IVG en France, vont en Espagne s'y faire avorter).
8-) Pour quelle raison cette clause n'existait-elle pas en Slovaquie, et serait-elle plus problématique ?
Faut être un peu cohérent.

Autre question : Au Canada, il n'y a pas de limite légale à l'IVG. C-à-dire que, théoriquement, même si c'est problématique, on peut pratiquer une libre IVG jusqu'à 9 mois.
Que quelqu'un veuille bien m'expliquer alors la différence éthique entre la "désactivation des fonctions vitales" d'un nouveau-né dont on vient de sectionner le cordon, et la désactivation des mêmes fonctions d'un foetus à terme.
Le premier cas sera considéré comme infanticide, et le second est légal au Canada. Il s'agit ici non pas de porter un jugement moral sur le toubib qui pratique le second cas, mais de tenter de se mettre dans la tronche d'un toubib qu'on obligerait à pratiquer les deux opérations, s'il n'y tient pas pour diverses raisons.

La clause de conscience et le droit au refus de soins du toubib, en France :
http://www.droit.univ-paris5.fr/cddm/mo ... cle&sid=90

:fr: Je sens que je vais passer pour un anti-IVG, tiens... Me marre d'avance. Dommage qu'il y ait si peu d'interventions dans ce forum.

" Selon le site pro-vie canadien Lifesite, le ministère de la santé slovaque vient d'abroger un réglement contraignant tous les hôpitaux du pays à pratiquer des avortements. Une décision qui intervient pour le cinquantenaire de la légalisation de l'avortement par le régime communiste. La Slovaquie, qui compte 5 millions d'habitants, totalise actuellement quelque 14.000 avortements par an, et depuis la légalisation on estime à près de 1.37 million le nombre de suppressions volontaires d'enfants à naître."

_________________
"Double agent 006 en mission sur OZ. Reine des déguisements: ca passe ou ça casse. Créature de métamatière"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com