Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 18 Mar 2019, 18:44

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 28 Fév 2008, 18:15 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
1) MICKAEL 16 MOIS EST EN GARDE À VUE !
2) Gloire de Dieu a retrouvé sa maman
3) Des nouvelles de la famille britannique


1) *MICKAEL 16 MOIS EST EN GARDE À VUE* !
Mickaël, enfant de 16 mois, est incarcéré à la gendarmerie de Vern-sur-Seiche, près de Rennes, avec sa maman placée en garde à vue cette nuit pour avoir refusé de quitter la cellule de la prison administrative pour enfants et adultes étrangers (CRA) de Rennes (St Jacques de la Lande).

Jeune femme congolaise (Congo Kinshasa), Bemenga BEKAY est en France depuis 7 ans, elle vit avec le père de son enfant Michel Auku Mothianga Ekutsu depuis plusieurs années. Michel AUKU Mothianga Ekutsu est, lui, en France depuis plus de 17 ans, il est conducteur routier international, le couple a un logement à Tours. Mickael est donc né en France, il y a 16 mois. Une vie de bébé comme une autre, si ce n'était que sa maman n'a pas les bons papiers et que Monsieur Hortefeux pratique aussi la chasse à l'enfant pour remplir ses délirants quotas d'expulsions. Résultat Mickael et sa maman ont été enfermés le 11 février en vue de leur expulsion. Depuis l'enfant ne va pas bien.

Leur expulsion était prévue pour ce matin de Roissy, par le vol de 10h35 pour Kinshasa. Mais, quand à 3 heures du matin les policiers se sont présentés pour extraire la mère et l'enfant de leur cellule et les conduire à Roissy, elle a refusé de bouger pendant qu'à l'extérieur, le père de Mickael, une trentaine de militants accompagnés de Marcel Rogemont député PS de la 3ème circonscription d'Ile et Vilaine (Rennes) et de plusieurs élus des mairies de Saint-Jacques et de Rennes étaient rassemblés devant les grilles. Le député qui tenait une conférence de presse avec les élus avait garé sa voiture en travers de la l'impasse qui dessert le CRA.

Expulsion bloquée, le Préfet en a pris acte et fait placer Bemenga BEKAY et Mickael en garde à vue. Ils seront jugés en comparution immédiate dans la journée pour refus d'embarquer. L'enfant aussi ? Officiellement, non, seule la mère sera jugée. Mais où est la différence ? Voilà 17 jours que l'enfant est en prison, qu'il maigrit, qu'il est trimballé de cellule en commissariat, en gendarmerie et en tribunaux. C'est sans doute ce que le président de la République appelle sa politique de civilisation.

Dernière heure : Bemenga BEKAY sera jugée cet après-midi à 16 heures au TGI de Rennes.
Re-dernière heure : Elle n'est finalement pas poursuivie pour son refus d'embarquer. C'est une première victoire. Elle passe devant le JLD de Rennes à 14h30. Son avocat va demander qu'elle soit libérée. Mais la régularisation reste à obtenir : Préfecture d'Indre et Loire courrier.pref@indre-et-loire.pref.gouv.fr,
Patrick.SUBREMON@indre-et-loire.pref.gouv.fr,
etrangers@indre-et-loire.pref.gouv.fr
Téléphone : 0821.80.30.37 - Télécopie : Fax général : 02.47.64.04.05
Cabinet du préfet : 02.47.64.76.23 - Secrétariat Général : 02.47.64.76.66

2) *GLOIRE DE DIEU A RETROUVE SA MAMAN*.
Le 20 février dernier, nous lancions une alerte du RESF.INFO car on venait de découvrir que Gloire, 11 ans, de nationalité française par ailleurs était seul à son domicile depuis 36 heures, sa mère Congolaise ayant été placée en rétention. Des dizaines de messages en réaction. Bravo et merci. Dans les heures qui suivaient Gloire était récupéré par des militants du réseau (avec l'accord de sa mère et rassuré par une conversation téléphonique entre la mère et l'enfant). Le lendemain, Antou sa maman passait au TA de Paris qui annulait l'APRF. Reste la régularisation à gagner !
http://resf.info/?article11803

3) *DES NOUVELLES DE HELEN ET DE SES 6 ENFANTS* : "Amère Victoire" de la mobilisation : Malgré un Fax de la Haute Cour de la veille, un simulacre d'expulsion a quand même été infligé à la famille, réveillée à 4h30 du matin et attente insupportable à l'aéroport jusqu'à l'heure prévue du départ ; mais finalement ils sont revenus au Centre de Rétention de Yarl's Wood : 43 jours de rétention à aujourd'hui avec 6 enfants dont un atteint d'anémie falciforme et maintenant en proie à des crises de panique quotidiennes...
Pour protester : http://resf.info/?article11794

à bientôt


Tous les jours, le réseau Resf, Réseau éducation sans frontières, informe sur ces scandales et organise des actions quotidiennes. Les étrangers sont un numéro, une unité servant à accomplir les quotas d'expulsions.

http://www.educationsansfrontieres.org

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2008, 01:48 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Le 19 juin, une enfant de trois ans va se croire abandonnée par sa maman par la volonté du préfet de police de Paris et du ministre de la rafle et du drapeau réunis, qui ont décidé de l'expulsion de la maman .

Ce sont les conséquences concrètes, humaines, palpables des politiques démagogiques menées contre les immigrés. Il faut que les responsables le sachent. Il faut que les députés européens qui s'apprêtent à voter une directive aggravant encore les choses mesurent les souffrances qu'ils infligent aux enfants et aux parents.
Il faut empêcher ça !
Le 17 juin 2008

MONSIEUR LE PREFET de POLICE
PREFECTURE DE POLICE
PARIS
concerne Jianquin MA née le 24/09/1983 en Chine de nationalité chinoise
objet : demande de remise en liberté et d'abrogation d'un APRF


Monsieur le Préfet,


Nous avons été informés de l'arrestation et de la mise en rétention de Jianquin MA ; elle se trouve actuellement au centre de rétention de Paris-Cité, ce depuis le 29 mai 2008.

Jianquin MA a été arrêtée suite à un contrôle sur un lieu de travail.. Vous avez décidé d'un arrêté de reconduite à la frontière à son encontre. Nous souhaitons vous apporter quelques éléments sur sa situation.
Jianquin MA est entrée en France en 2003 avec son ami Jianzhen WANG. Ils y ont commencé leur vie maritale. Ils sont résidents à Pantin où ils sont locataires en titre d'un petit logement. Le 17 mai 2005, ils ont donné naissance à une fille qu'ils ont reconnue tous deux. Cette dernière est inscrite en maternelle pour la rentrée prochaine Ce jeune couple essaie au mieux d'assumer ses charges familiales en faisant de remplacements de temps à autres..

M. WANG et Mme MA n'ont qu'un souhait : pouvoir vivre dignement et s'insérer dans un pays où ils ont choisi de stabiliser leur vie privée et familiale.

Nous voulons attirer votre attention sur les effets dramatiques lorsque une famille se trouve brutalement séparée. Un éloignement serait totalement contraire au droit de vivre en famille et à l'intérêt supérieur de l'enfant conformément aux textes internationaux signés par la France. Il serait totalement monstrueux aux yeux de Jianquin MA de lui arracher sa fille laissée en France tandis qu'elle serait expédiée à l'autre bout du monde.

Nous apprenons qu'un vol est prévu pour Jianquin MA pour le jeudi 19 JUIN. Nous ne pouvons envisager que vous laisserez partir cette maman laissant derrière elle, sa fille de 3 ans.

Aussi une nouvelle fois, nous voulons compter sur votre humanisme pour que cette situation ne perdure pas et libérer ainsi cette jeune mère dans les plus brefs délais. Dans le cadre de votre pouvoir discrétionnaire, nous sollicitons aussi une abrogation de l'Arrêté de reconduite à la frontière, lui permettant de présenter une demande de régularisation.

Espérant beaucoup en une réponse positive et rapide, et vous en remerciant, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l'assurance de notre considération.


Ne m'appelez plus jamais France...
Tous les jours, le réseau Resf, Réseau éducation sans frontières, informe sur ces scandales et organise des actions quotidiennes. Les étrangers sont un numéro, une unité servant à accomplir les quotas d'expulsions.

http://www.educationsansfrontieres.org


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 15:37 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Vous vous en souvenez ?

Les onze dernières minutes de Semira Adamu
mercredi 6 février 2002.


La mort en direct

Image

Semira Adamu résiste - mais pas plus que toute personne que l’on maintiendrait courbée de trop longues minutes durant.
Semira résiste de plus en plus faiblement. Tandis que ses gendarmes, Danny Cornelis et Johnny Pipeleers, font les potaches. "Toi aussi tu es filmé." Ils plaisantent grassement : "Faudrait pas non plus que sa culotte glisse à terre." Par six fois - entre 33 minutes 49 secondes et 39 minutes 16 secondes - des collègues leur disent de ne pas exagérer. Bon, ce n’est pas la première fois qu’elle utilise les vieux trucs - jusqu’à se souiller - pour retarder son rapatriement. Mais Semira ne hurle pas, ne se débat pas, ne crache pas, ne frappe pas : elle chante.

Les gendarmes la sentent faiblir : ils le disent. Pas un pour imaginer qu’elle suffoque. Etouffe. D’autres assistent à la scène : pas un pour redresser la jeune fille -20 ans - pour s’assurer que la position de femme cassée qui l’immobilise bouche et nez collés sur les coussins, que cette position n’est pas en train de la tuer.

Pas un n’a conscience de tuer. La preuve ? On filme pour bien prouver qu’on ne fait qu’appliquer la circulaire Tobback.

L’un des premiers à l’avoir visionnée, Benoît Dejemeppe, procureur du Roi à Bruxelles, s’était dit profondément horrifié par cette vidéo filmant la mort en direct. Cet enregistrement, une inspectrice en a rédigé un procès-verbal dans lequel elle raconte exactement et objectivement ce qui se voit, ce qui se dit. C’est ce P.-V. - Numéro 19924 - que nous publions (après traduction néerlandais/français).

Le juge Guido Bellemans a décidé que la vidéo serait visionnée intégralement le 18 mars prochain ! Indispensable, à ses yeux, pour décider ensuite seulement de qui sera - ou non - jugé.

Gilbert Dupont

Dans l’Airbus, la jeune femme sera bientôt morte

BRUXELLES-NATIONAL- Six fois. En quatre minutes, on a clairement demandé six fois aux deux gendarmes - ceux qui étaient assis juste à la gauche et à la droite de Semira Adamu - de bien faire attention, de ne pas exagérer, de lui permettre de respirer. Voici la preuve.

22 septembre 1998. Dans l’Airbus qui doit ramener Semira au Togo, tout est filmé. Après le drame, la vidéo a été saisie. C’est la transcription - sur P.-V - des onze dernières minutes de vie de la jeune Nigériane que nous reproduisons ici. La vidéo permet un minutage précis.

Il est 29.26 - 29 minutes et 26 secondes - quand Semira, poussée dans l’appareil, est assise de force entre les gendarmes Johnny Pipeleers et Danny Cornelis. "Serre bien fort, hein", recommande quelqu’un.
Sur la vidéo, à 29.37, le gendarme Pipeleers a déjà prévu deux coussins sur les genoux. A 29.50, son collègue Cornelis est en possession du sien.

A 30.29, la vidéo montre Semira ; elle chante. A 31.17, on s’encourage : « Allez, ça va marcher, cette fois ». Pliée, la tête ramenée sur les genoux, Semira est menottée dans le dos. Et Pipeleers et Cornelis posent de tout leur poids.

32.02
- Semira chante toujours. Semira dont on croit comprendre, au dialogue qui suit, qu’elle a dû s’oublier. Des fragments de conversation sont, hélas !, parfois incompréhensibles.

32.02.
"Elle commence à puer."

"... ?... parce que je ne sens rien..."
Même position. Semira pliée sur son fauteuil, poignets dans le dos.

"Comme ça toi aussi Johnny tu es filmé... "
Pipeleers : "Oui, hein !"

"... et tu peux tout renifler."

33.39.
Cornelis : "Comme ça c’est déjà moins." (Veut-il dire : maintenue de cette façon, Semira se débat déjà beaucoup moins ?)

"Eh, laisse-la respirer. Tu sais ça quand même hein ?"

(33.49)
Cornelis : "C’est vrai qu’on voit la différence. Elle s’est déjà bien fatiguée. Toi aussi sûrement..."

"Là au-dessus il y a un pantalon et une blouse." (De rechange ?)
Pipeleers : "Oui."

"... ne l’étouffe pas !"

"Laisse-la respirer, Johnny. Johnny, non Danny, tu la laisses bien respirer ?"

(34.38 )
- "Oui, oui. Ne la laisse pas trop (comme ça) sinon elle va s’évanouir."

"Non, non ! Elle doit respirer. N’oublie pas !"

"Dis, il ne faut pas non plus qu’on nous remarque trop."

"Wat ? Quoi ?"

"Faut pas que (les autres passagers) nous voient trop."

35.27
- "Eh, elle glisse !"
Pipeleers - "Oui, elle glisse. Faut pas que sa culotte glisse surtout..."
Musique d’ambiance dans l’Airbus.

35.49
Danny Cornelis : "Elle respire très profond."

"Eddy, tu filmes tout sans arrêt, hein ?"

"Oui, oui, je filme le plus possible. Je vais bientôt devoir changer de cassette. Il me reste 9 minutes..."

"Allez, encore six heures un quart et c’est fini, on y est !"

"Oui, oui. Eh, elle faiblit." (Résiste moins.)

37.35
- "Hé, tu la laisses bien respirer encore une fois."

"Oui, laisse-la respirer."
Cornelis : "Elle respire bien."

(37.40)
- "Bon ! O.K. !"

"Elle respire très profond. Très profond. Même trop profond, selon moi."

"Alors on essaie encore une fois tout à l’heure..."

"C’est bon ! On n’attire pas trop l’attention des passagers. Quelques-uns voient mais pas la plupart parce qu’on (fait écran)..."
Johnny Pipeleers et Danny Cornelis continuent de peser sur le dos de Semira. Cette prise porte un nom. C’est le bec de canard.
Douce musique d’ambiance. Réacteurs.

39.16.
Pipeleers s’adresse à Cornelis - incompréhensible. Ce dernier approuve.

"Règle ça, hein !"

"Ce sera amusant."

"ça - le fait pour Semira d’avoir déféqué ? - fait partie du boulot. On a déjà eu le cas. Ce sera bientôt fini."
Pipeleers : "J’espère bien...."
Danny Cornelis : (incompréhensible)

"Eh, Paul, tu veux te retirer. On est en train de filmer."

(40.45)
On s’aperçoit alors que Semira a cessé de respirer. De vivre.

Gilbert Dupont


http://ccle.collectifs.net/article.php3?id_article=29

J'ajoute ici (l'article est ancien) que le jugement eut lieu : acquitement pour les policiers qui tuèrent Semira Adamu-

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 16:05 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Franchement dégueulasse! y'a pas de mot. C'est pas ça la démocratie! Je suis outré! C'est pas digne d'un pays comme la France! :big_oh:


Ca s'était passé en Belgique... A plusieurs reprises il semblerait, puisque cette méthode de l'étouffement par oreiller faisait partie du protocole officiel (pour résoudre la résistance). Mais des bavures similaires ont eu lieu ailleurs qu'en Belgique.
Raf Hillman


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 16:15 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 15:44
Messages: 585
Gloire a dieu :hum: n'est ce pas??

j'espère qu'il on été bien juger. je leur mettrais en prison à vis.
doit on pardonner ces acte?.

on devrais aider ces gens la pas les détruire.

quand j'entend des ministre dire que les étranger doive a voire le minimun de conniassance et pour le reste il ce débrouille ça me fout les boule

a par les mettre dans des taudie bétonner et les laisser dans leur ignorance, leur religion pour ne pas qu'il sintègre a la sociéter???? allon bon c'est tout simplement dégeulas :chaise:

_________________
إله عظيم أننا لا يمكن أن يقاس مع سنتيمتر
Dieu n'existe que dans le cauchemar des hommes libre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 19:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6882
Fernan a écrit:
J'espère qu'il on été bien jugés. Je leur mettrais en prison à vie. Doit on pardonner ces acte?.

Ils furent acquités l'ami (c'est écrit plus haut).

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 20:36 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 15:44
Messages: 585
merci Raf Hillman c'est vrais, j'ai décrocher c'est insuportable

_________________
إله عظيم أننا لا يمكن أن يقاس مع سنتيمتر
Dieu n'existe que dans le cauchemar des hommes libre.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Aoû 2008, 22:53 
New friend
New friend

Inscription: 15 Aoû 2008, 02:41
Messages: 5
c'est affreux je suis sans voix


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Aoû 2008, 21:04 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Putain c'est à vomir! :berk:

Curieux que ce genre d'horreur ne soit pas médiatisé, un peu plus et ça me rendrait méchamment parano! :berk:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2008, 07:18 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Et oui, ces "braves" pandores furent acquittés!!

Diable, ils n'avaient jamais rien fait d'autre que d'obéir aux ordres, aux directives et aux circulaires!

De la même façon que les officiers SS des camps de la mort ne faisaient qu'obéir aux ordres!

Ils ont juste oublié que leur "mission", leur "colis" qu'ils avaient à rappatrier au Togo était....un être humain!!

Depuis, pas grand chose de changé dans ce bon royaume de Belgique. Seuls les coussins ont disparu mais les "refusés" du droit d'asile, les "sans papiers" sont toujours ramenés dans leurs "pays" pas toujours natal d'ailleurs et, en attendant l'avion, parqués, emprisonnés dans des prisons qu'on nomme pudiquement "centre fermés".

Des centaines d'hommes de femmes et d'enfants (et oui, les enfants y ont "droit" aussi) emprisonnés sans avoir commis le moindre délit (a part , bien sur le crime de ne pas être "d'ici").

Alors, parfois, ça se rebelle et ça "ose" mettre le feu aux centres fermés, ces choses!

Pire encore, ça "ose" se réfugier dans des églises ou autres bâtiments public et entamer une grève de la faim. Gènant pour le gouvernement, ces grèves de la faim. Il ne faudrait pas qu'ils meurent sur notre sol, ça ferait désordre! Il vaut mieux qu'ils crèvent après leur rappatriement, c'est plus dans l'ordre des choses!

Combles de l'indécence, certains de ces outrecuidants indésirables ont même décidés cet été de grimper dans les grues de Bruxelles et menacés de se jeter du haut de ces engins de chantier! quel atteinte à l'ordre public que voilà! De plus, tous ces bâtiments en construction stoppés par ces sous-humains, c'est une honte!!


Mais au fait, que veulent ces gens? La révolution? De l'argent? Des privilèges?...

Non, en fait! Ils désirent simplement que leur demande de régularisation soit examinées objectivement sur des critères d'intégration (ils sont dans le pays depuis parfois plus de 10 ans!!)et, surtout et en attendant (il faut des années avant qu'une décision tombe), un permis de séjour et un permis de travail!!



En fait, ça aurait pu s'arranger. Un accord gouvernemental de régularisation avait même été signé mais des problèmes importantissimes ont retardés l'application pratique ce cet accord; La dispute communautaire! Le fait de savoir si on doit, ou non, scinder un arrondissement électoral en deux!

Epuisé par cette oeuvre communautaire capitale, les ministres sont donc partis en vacances laissant les "sans papiers" dans les églises ou sur leur grues, avec leur grève de la faim (qui dure, pour certains, depuis plus de 50 jours) en maugréant sur le manque de civisme de ces réfugiés (un comble quand on désire virer quelqu'un de le taxer d'incivique) et en l'accusant d'exercer un odieux chantage sur le pays (si, si, j'vous jure, le premier ministre l'a dit!).



Il parait qu'on aurait inventé les droits de l'homme! Ca devait être il y a longtemps, alors! :hum:

Citation:
Article 9
Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 13
1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 15
1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2008, 09:38 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
Il faut défendre les sans-papiers ; ils ont droit au respect de leur dignité humaine. Je comprends mieux l'enjeu de cette défense (jamais je n'avais vu les choses sous cet angle). En fait, on peut vouloir défendre les pauvres et, en fait, s'en moquer complètement. Je pense qu'il faut une action réelle et respectueuse à leur intention. Les droits de l'Homme sont une bonne garantie, mais à condition de faire vraiment en sorte qu'ils soient respectés. Effarant comme on peut être parfois "conditionné" par un seul type de point de vue (étroit). :(


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2008, 17:25 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2006, 11:30
Messages: 250
Localisation: Miaou City
pour ceux qui ont déjà vomit une bassine, voilà de quoi en remplir une 2ème:

le pire (cà serait déjà injustifiable même si ces gens "appauvrissaient" leur pays d'accueil) c'est qu'on sait tous qu"on" a besoin de cette main d'oeuvre malléable et corvéable à merci: nos chers patrons pour faire pression sur les salaires et les droits sociaux; l'Etat pour payer les retraites car on a plus assez de jeunes en europe.
tous les économistes disent qu'il faut de la main d'oeuvre immigrée.

mais d'un autre côté (rappelez vous, Monsieur Fion dit que la France est ruinée) il faut des boucs émissaires (ces étrangers qui viennent "manger notre pain") et là on se soucie pas de savoir qu'ils ont des devoirs (ils payent leurs impôts) mais aucun droit (assurance maladie, retraite, etc...), car tout est bon pour obtenir les voix de la droite nationale (tous pays confondus).

donc d'un côté on en renvoie quelques-uns pour faire bien, tout en sachant qu'on a besoin du plus grand nombre, du coup "on" est gagnant électoralement ET économiquement. elle est pas belle la vie ?

_________________
"Dis pourquoi le jour, la nuit ? Pourquoi l'eau, le feu, la terre ? Et pourquoi le vent, la pluie ? Pourquoi tous ces grands mystères ? (Rahan... ta vie est un cri!!)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2008, 19:09 
Avorton ridicule
Avorton ridicule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2008, 09:28
Messages: 402
Localisation: ici & là
dans ce que tu dis, Diadok, tu dénonces tout le discours "général" de la droite!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2008, 19:56 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Aoû 2008, 09:46 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2006, 11:30
Messages: 250
Localisation: Miaou City
jusqu'ici, la seule différence entre l'extreme-droite et la droite, c'était comme la différence entre une pensée et une arrière-pensée.
désormais c'est la droite décomplexée (contrairement aux socialos, complexés d'être soi-disant de gauche) qui chie au vu et au su de tous, sur les immigrés, les prostituées, les pédés, les drogués, les chômeurs, les jeunes, les handicapés (la lie de l'humanité quoi).

décomplexée dans toute l'europe d'ailleurs:
les paroles d'une petite chanson sympathique d'un Helvète, K, qui montre bien que France, Suisse, ou Belgique, ya des couches de merde qui enveloppent les encéphales de la majorité des braves jean-gens dont le silence est assourdissant.

un extrait sur ce lien
http://www.virginmega.fr/musique/album/ ... ,page1.htm
la 6, "L'Emigré":

Citation:
si je suis venu te chanter
avec mon petit pedigree
de bon suisse bien intégré
ma chanson pour toi l'émigré
c'est que je veux te dire merci
d'avoir bossé dans mon pays
pour des blanc becs des blanchis
d'avoir joué à mme pipi
ou parfois aussi
à monsieur le travailleur de nuit

mais si j'ai bien des larmes aux yeux
c'est qu'à la place d'une médaille
mes autorités nom de dieu te renvois
sous peine de bagne
j'ai vu traiter des clandestins
comme on traite des assassins
dans ce pays qui est le mien
et dont je suis le citoyen
des gens dorment en prison pour rien

et ce rouge sur mon passeport
est il au pouvoir carnivore
qui nous dépeint l'orage au ciel
qui nous pond des lois démentielles
quand il est bleu quand elle est belle
c'est pour cà que j'ouvre mes yeux
avec tous mes contemporains
qui aiment bien jouer au jeu
dont l'enjeu reste d'être pour moi humain

et moi qui suis de ces montagnes
moi qui aime bien mon pays
je te protège et te témoigne
ma reconnaissance infinie
au nom de toute ma famille
quant à monsieur qui ************* (*)
en diffusant son poison
et en divisant ses vassaux
en comptant ses nouveaux millions
qu'on le libère de mon donjon

si ya du soleil dans mes yeux
c'est que je vois autour de moi
tous ces gens qui sont blancs de feu
des grands militants de la joie
et qui reviendront te chanter
avec leur petit pedigree
de bons suisses bien intégrés
leur chanson pour toi l'émigré
juste pour te remercier



(*) comprend pas c'qu'y dit. m'enfin y fait référence à l'autre gros con du parti "centriste" hèlvétique, millionnaire et populisto-xénophobe.

malheureusement ni les chansons ni les bombes n'empèchent les conards de prospèrer :beer:

_________________
"Dis pourquoi le jour, la nuit ? Pourquoi l'eau, le feu, la terre ? Et pourquoi le vent, la pluie ? Pourquoi tous ces grands mystères ? (Rahan... ta vie est un cri!!)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Aoû 2008, 09:26 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 19 Sep 2005, 19:13
Messages: 132
Lord Dralnar a écrit:
Ils ont juste oublié que leur "mission", leur "colis" qu'ils avaient à rappatrier au Togo était....un être humain!!

Depuis, pas grand chose de changé dans ce bon royaume de Belgique. Seuls les coussins ont disparu mais les "refusés" du droit d'asile, les "sans papiers" sont toujours ramenés dans leurs "pays" pas toujours natal d'ailleurs et, en attendant l'avion, parqués, emprisonnés dans des prisons qu'on nomme pudiquement "centre fermés".

Des centaines d'hommes de femmes et d'enfants (et oui, les enfants y ont "droit" aussi) emprisonnés sans avoir commis le moindre délit (a part , bien sur le crime de ne pas être "d'ici").

Alors, parfois, ça se rebelle et ça "ose" mettre le feu aux centres fermés, ces choses!


Cette déshumanisation m'a rappellé une vieille chanson (1980) de Trust qui pourrait également s'appliquer à ce "dossier des sans-papier" (notez la douce ironie technocratique qui déploie son inhumanité : le sort de ces personnes réduit à un DOSSIER !).

Bien que "Le mitard" aie pour sujet principal le sort de Mesrine, les paroles sont d'une foudroyante actualité pour décrire le sort de ces personnes...

Citation:
Oui, madame!
Il tourne, il tourne en des milliers de pas
Qui ne mènent nulle part
Dans un monde béton, aux arbres de barreaux
Fleuris de désespoir
Inhumain..., rétréci..., sans aucun lendemain.
...
Il est seul..., sans soleil
Et n'a même plus son ombre.
Infidèle compagne, elle s'en est allée
Refusant d'être esclave de ce vivant mort-né.
Il tourne... il tourne et tournera toujours
Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé
Après avoir gémi en une unique plainte
Il tombera à terre et se laissera expulser.
...
Centre 127 bis...
Un jour d'aout 2008

Où j'existais si peu
Que je n'étais même pas "personne"

Je vous vois une larme...!
Pourquoi vous attrister ?
Pauvre chien, me dites-vous !
En voilà une erreur...
C'est un homme, Madame,
Il est emprisonné.
C'est celui que vos pairs ont si bien condamné
En rendant la justice au nom des libertés.
...


Il n'y a que quelques mots (en gras) que j'ai changé....

Ce qui devrait couper le souffle à tout le monde est ce refrain coup de poing dans l'estomac :

Où j'existais si peu
Que je n'étais même pas "personne"

Car n'oublions pas une chose la déshumanisation est la toute première étape des crimes contre l'humanité et des génocides (cfr le célèbre ENNEMI et DEGAT COLLATERAL, entre autres...)

_________________
"Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets" A. Sauvy


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Aoû 2008, 16:01 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Il y une autre chanson qui me "parle" vraiment.

Je viens de la découvrir sur le dernier album de Francis Cabrel (Des roses et de orties).

Il s'agit deAfrican Tour

(les paroles pour les paresseux qui y perdent une musique sublîme dans sa simplicité et sa force)

Déjà nos villages s'éloignent
Quelques fantômes m'accompagnent
Y'aura des déserts, des montagnes
A traverser jusqu'à l'Espagne
Et après... Inch'allah

On a de mauvaises chaussures
L'argent cousu dans nos doublures
Les passeurs doivent nous attendre
Le peu qu'on a ils vont le prendre
Et après...

Est-ce que l'Europe est bien gardée ?
Je n'en sais rien
Est-ce que les douaniers sont armés ?
On verra bien
Si on me dit, c'est chacun chez soi
Moi je veux bien, sauf que chez moi
Sauf que chez moi y'a rien

Pas de salon, pas de cuisine
Les enfants mâchent des racines
Tout juste un carré de poussière
Un matelas jeté par terre
Au dessus... Inch'allah

Vous vous imaginez peut-être
Que j'ai fait tous ces kilomètres
Tout cet espoir, tout ce courage
Pour m'arrêter contre un grillage


Est-ce que l'Europe est bien gardée ?
Je n'en sais rien
Est-ce que les douaniers vont tirer ?
On verra bien
Si on me dit, c'est chacun chez soi
Moi je veux bien, sauf que chez moi
Sauf que chez moi y'a rien

Je n'en sais rien
On verra bien
Moi, je veux bien
Sauf que chez moi...

La moitié d'un échafaudage
J'en demande pas davantage
Un rien, une parole, un geste
Donnez-moi tout ce qu'il vous reste
Et après...
Je n'en sais rien

On verra bien
Moi, je veux bien
Sauf que chez moi...
Déjà nos villages s'éloignent...


La strophe en gras, est celle que tous ces "braves patriotes" devraient méditer!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com