Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 16 Sep 2019, 04:56

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 21 Nov 2011, 13:27 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2010, 06:03
Messages: 778
J'étais parti, sur un autre post, une autre fois, vers une idée...
Cette idée était – en très gros et rétrospectivement - que le racisme n'avait besoin d'aucun fondement et qu'il fonctionnait un peu comme les religions.
Comme elles il recherche des « excuses », des « explications » , on a tous (peu ou prou) besoin de l'assentiment paternel , surtout quand on se sent merdeux - et la science est la meilleure caution qu'on pourrait espérer. Une sorte de reconnaissance absolue au fond. 2 + 2 = 4. C'est net et on discute plus.
Mais ca reste pour la forme. Pis, peut être: Plus ténu deviendra le fil qui raccorde ces deux aberrations à la réalité plus elles se radicaliseront.
Sur cette caution pourtant, celle de la science, je ne barguignerai pas : Niet. No passaran. No por ahi. Cherchez un autre gué.
Mais, comme pour la religion, je ne crois pas qu'on se débarrassera de cette merde par la science.
Enfin, pas par la phylogénétique ou l'arithmétique.
Ces deux...cancers ( religion et racisme) sont les métastases du même carcinome.
Guérir l'un nous débarrassera de l'autre.

Citation:
Wikipédia
L’Oiseau bariolé (The Painted Bird) est un roman controversé publié (en anglais) en 1965 par Jerzy Kosinski, écrivain juif polonais installé depuis 1957 aux États-Unis.
Il décrit le monde vu par un jeune garçon, « considéré comme un Tsigane ou un Juif errant », qui erre sur les petites villes dispersées dans un pays d'Europe centrale ou orientale (sans doute la Pologne) durant la Seconde Guerre mondiale.
« Le lecteur est confronté à une suite de scènes atroces dans lesquelles la violence et la cruauté atteignent leur paroxysme. Les tortures, tant morales que physiques, subies par l'enfant, sont contées avec monotonie dans un style sec, toujours sur le même tempo, comme si elles étaient les conséquences d'un mal inéluctable qui habite l'homme ».


Décontenancé ?
Faut pas...T'es plutôt fragile comme mec dis donc. :shock:
Ce bouquin m'a trotté dans la tronche...
Son titre vient d'un personnage qui s'amuse à peindre un oiseau avant de le relâcher parmi ses congénères.
Cette belle livrée versicolore n'ajoute aucune grâce à notre volatile qui se fait massacrer ( tu l'avais deviné ) par les siens.
C'est con un oiseau. Et assez peu enclin à l'étude des sciences naturelles.
Mais ça vit. Comme ça peut.

Tout ça pour dire que le problème pourrait bien être de la même nature que celui que Dawkins évoque dans « Pour en finir avec dieu ».
Une sorte d' effet indésirable,de dommage collatéral à quelque chose d' « utile » ? Une mésaventure à la con de l'évolution ? Un peu comme le brachiosaure et le virus de l’herpès*.


* Boutade , hein ?
Je n'ai absolument rien contre ce brave virus de l’herpès.
Bisous. :beer:

_________________
« La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. »
Paul Valéry


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Nov 2011, 14:04 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Hello Marcellou,
Citation:
Ces deux...cancers ( religion et racisme) sont les métastases du même carcinome.
Guérir l'un nous débarrassera de l'autre.


Hein ? :D
Excuse, je comprends tellement pas comment "Guérir l'un nous débarrassera de l'autre" que je sais pas quoi dire d'autre que "Hein ?" :D.
Désolé mon loulou mais là tu vas pas y couper va falloir développer, au boulot, biz.

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 18:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Coucou !
Marcel a écrit:
Ces deux...cancers ( religion et racisme) sont les métastases du même carcinome.
Guérir l'un nous débarrassera de l'autre.

Pardon ?? :mrgreen:
Je te demande pardon, mais je comprends tellement pas comment "Guérir l'un nous débarrassera de l'autre" que je sais pas quoi dire d'autre que "Pardon ?" :mrgreen:
Désolé mon bichounet, mais là tu vas pas y couper : va falloir développer, au boulot, biz.

ps: j'ajoute que tout le reste de ton même pavé aurait besoin de développements. Pour ce qui me concerne, je suis en désaccord avec quasiment chacune de tes propositions et des amalgames qu'elles contiennent, pour celles que j'ai cru +/- déchiffrer. De plus, elles me semblent contradictoires entre elles. Tu y exprimes une idée et son contraire à la phrase suivante... et autant l'un que l'autre hérissent par leur manque d'à propos. C'est étonnant.

"Mais, comme pour la religion, je ne crois pas qu'on se débarrassera de cette merde (cf: le racisme) par la science."
Cette proposition-ci est la seule avec laquelle je suis en phase... hormis que je ne tiens pas à débarrasser les gens de leurs religions, lorsqu'ils en ont. C'est peut-être une de tes ambitions, mais pas la mienne. J'ai des rêves et des idéaux, pas des ambitions de cet ordre.

Citation:
Décontenancé ?* Boutade , hein ?
[...] Je n'ai absolument rien contre ce brave virus de l’herpès.
Bisous.

A part "bisous" à la fin (bisous à toi aussi !), G rien compris à ce pavé. Ni le rapport avec le fil du sujet, ni avec l'extrait wiki, ni avec l'oiseau peint, l'herpès, l'enfant de l'extrait, le brachiosaure. RIEN ! Nada, niente...

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 20:01 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4057
Capitaine a écrit:
hormis que je ne tiens pas à débarrasser les gens de leurs religions, lorsqu'ils en ont.


Ni à les débarrasser de leur racisme puant lorsqu'ils sont racistes au dernier degré ?

Moi je tiens quand même à débarrasser les gens, lorsqu'il passe à portée, si je peux, si c'est à propos, si j'y trouve plaisir, c'est à dire les enfants, par exemple, au maximum de cette merde. Pas toi ? Hmmm, j'en doute un peu là. Pas à coup de taloches dans la gueule bien entendu, quoique c'est une forme de pédagogie comme une autre. :beer:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 20:17 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Euh.. la Marcellite aiguë est-elle contagieuse ?

Citation:
Ni à les débarrasser de leur racisme puant lorsqu'ils sont racistes au dernier degré ?

J'ai écrit "hormis que je ne tiens pas à débarrasser les gens de leurs religions, lorsqu'ils en ont."...

Et tu me réponds "Ni à les débarrasser de leur racisme puant lorsqu'ils sont racistes au dernier degré ?"
Que veux-tu que je te réponde à ça, à part "J'ai écrit "hormis que je ne tiens pas à débarrasser les gens de leurs religions, lorsqu'ils en ont."... ?

Ca vous tenterait pas de distinguer subtilement croyants/religions de racisme/racistes, même si ces ensembles ont et peuvent avoir des intersections, et même si leurs livres dits "sacrés" sont souvent racistes, et/ou même racismogènes , ou alibi/prétexte, catalyse du racisme ?

:D Tu veux de la pédagogie ? En voilà une tranche. Les intersections (en bas) :

Image

Chais pas moi, ce serait sympa de ne pas tout mélanger: même si les religions sont et ont été criminogènes, les croyants ne sont pas [tous] des criminels non plus, les mecs. :roll: C'est pareil pour le racisme.

Ceci dit, une fois l'amalgame entre A et B évacué, si par ceci :
Citation:
"Moi je tiens quand même à débarrasser les gens, lorsqu'il passe à portée, si je peux, si c'est à propos, si j'y trouve plaisir, c'est à dire les enfants, par exemple, au maximum de cette merde. Pas toi ? Hmmm, j'en doute un peu là".
tu parles de ces parents qui inculquent à leurs enfants des idées et idéaux racistes, je ne suis en effet pas contre la pédagogie, voire des moyens plus énergiques et légaux pour contrer cela. Car en effet c'est de l'incitation à [la discrimination par ex.], et des lois existent à ce sujet.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 21:20 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Raf Hillman a écrit:
Chais pas moi, ce serait sympa de ne pas tout mélanger: même si les religions sont et ont été criminogènes, les croyants ne sont pas [tous] des criminels non plus, les mecs.


Ouais peut-être, mais le problème est que le croyant fait TOUJOURS chier le monde... Sans vouloir faire de point Godwin, c'est comme de la collaboration passive. Ou les gens qui disent : "moi, la peine de mort, je ne suis ni pour ni contre" (c'est donc qu'ils sont "pour"...).

Ce que je ne supporte pas, c'est ce déni de réalité, cette manière de se coller les deux mains sur les oreilles en gueulant "tatata, j'entends pas, heu, j'entends pas, heu !". Cette puérilité qui consiste à trouver des solutions grotesques, parce que l'on est incapable de dire : "je ne sais pas". Cette impossibilité à renoncer, devant le fait accompli, à ses "opinions". Moi, il y a plein de choses auxquelles je croyais, ou que je pensais avoir compris et sur lesquelles j'ai changé d'opinion, sans que ça me perturbe outre mesure... Tiens, j'ai longtemps cru que "l'alcool, ça réchauffait quand il fait froid"...

Les croyants sont des boulets qui participent à l'obscurantisme et sont un frein à l'évolution de la civilisation en proposant systématiquement des solutions "faciles" pour s'éviter de trop réfléchir, par paresse intellectuelle.
Et ouais...

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 21:30 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4057
Ben, comment te dire sans vouloir t'offenser, hein, tu comprends vu comme tu as démarré sur les chapeaux de roues, sans que tu ne viennes à te blesser en cognant l'angle de ton écran, voilà, disons que j'ai évité de continuer de parler de religion comme tu l'as fait... dans un topic sur le racisme !!!! :fr:

:chef: PATATE en chef ! J'ai recentré !

"Chais pas moi, ce serait sympa de ne pas tout mélanger" (servi en revers lifté, splash)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 22:06 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Sans compter que c'est pas très clair cette histoire avec les A et les B, un coup connexes, un coup pas connexes, faudrait savoir...

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 22:25 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Zapa a écrit:
Ouais peut-être, mais le problème est que le croyant fait TOUJOURS chier le monde... Sans vouloir faire de point Godwin, c'est comme de la collaboration passive. Ou les gens qui disent : "moi, la peine de mort, je ne suis ni pour ni contre" (c'est donc qu'ils sont "pour"...).

Ca c'est l'exemple de proposition qui m'insupporte le plus et m'a toujours fait chier. Cet amalgame commis entre "le(s)" et "des" est insupportable. Je le mets dans le même sac que "le juif est/fait", "le musulman est/fait" , "le communiste est/fait", "l'anarchiste fait/est".

Insupportable et débecquetant ce "le" singulier qui signifie "les" au pluriel.
Depuis des années, j'ai pris la résolution de toujours faire le distinguo entre a) le juif fait, et b) des juifs ou certains juifs font... Pareil pour toutes les autres options.

Si tu ne piges pas ce que je veux dire par là, comme pour les ensembles et leurs intersections, je peux te le réexpliquer avec d'autres formulations. Car finalement, l'amalgame entre un/certains/des, et LE/LES, est peut-être un des principaux substrats du racisme et de la xénophobie.

Citation:
Ce que je ne supporte pas, c'est ce déni de réalité, cette manière de se coller les deux mains sur les oreilles en gueulant "tatata, j'entends pas, heu, j'entends pas, heu !". Cette puérilité qui consiste à trouver des solutions grotesques, parce que l'on est incapable de dire : "je ne sais pas". Cette impossibilité à renoncer, devant le fait accompli, à ses "opinions". Moi, il y a plein de choses auxquelles je croyais, ou que je pensais avoir compris et sur lesquelles j'ai changé d'opinion, sans que ça me perturbe outre mesure... Tiens, j'ai longtemps cru que "l'alcool, ça réchauffait quand il fait froid"...

Oui, c'est chiant ce déni de réalité. Moins chiant et délétère néanmoins, à mes oreilles, que l'amalgame entre "des" et "les/le". Ton paragraphe me rappelle ce fumeux prestidigitateur sur Observatoire zététique. Il t'a collé sa bactérie le gars...

Faudrait te passer un bon savonnage au décapant, chais pas.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 22:39 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Je pensais vraiment pas que ce serait toi qui tomberait dans le panneau :mrgreen: , en fait j'attendais plutôt Miette-lub manière de le faire rager un peu mais bon tant pis...c'est plus rigolo maintenant :( .
Bon sinon tu disais, les intersections ? :fr:

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 22:44 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Je ne suis pas vraiment tombé. Sinon, je t'aurais demandé comment tu as pu écrire un truc pareil.
Le fait est que j'ai pensé à une blague concertée, et je me suis dit - en cas de doute - autant suivre le gag possible en réagissant honnêtement, comme d'hab, par un traitement équitable - sans privilèges ni discriminations.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 22:54 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Raf Hillman a écrit:
Ton paragraphe me rappelle ce fumeux prestidigitateur sur Observatoire zététique. Il t'a collé sa bactérie le gars...


Ouaip bien vu, rendons à César ce qui lui appartient, j'ai juste enlevé les fautes, le mec il est arrivé à se faire plus ou moins virer de tous les forums sceptiques pour...avoir maltraité des "zozos" :fr: , le seul cas au monde je crois, ça mérite un tchin :beer: .

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
C'était une bonne blague, fallait la continuer, zut !
J'étais tout prêt à suivre le gag de la contagion de connerie, et dans quelque temps me mettre aussi à déconner, complètement contaminé à mon tour. Dommage.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:27 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4057
Euh, j'ai pas compris la blague moi. Pourquoi je ne comprends pas les blagues moi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Zut, t'es contaminé, mec !
Bientôt, phase 2 de la maladie, tu te mettras à parler de ta tante Hortense et de l'humain, puis phase 3 lorsque tu développes un peu plus les messages, ce sera encore plus débile que quand tu es HS. Ensuite, phase 4, tes cheveux et tes dents commenceront à tomber...

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:42 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4057
A qui tu parles mec ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:43 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
A ta tante Hortense.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 21 Nov 2011, 23:44 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Dr Georges Clownet a écrit:
Euh, j'ai pas compris la blague moi. Pourquoi je ne comprends pas les blagues moi ?

C'est parce que tu fréquentes pas les forums sceptiques, et t'as bien raison, en gros j'avais demandé à Lancelot (un type bizarre et tout énervé) ce qu'il pensait du droit à la croyance, il m'avait répondu le texte au dessus, en gros il est contre, l'original commençait par "Ce n'est pas la bonne question... Le probléme est que le zozo fait TOUJOURS chié le monde... ".

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 22 Nov 2011, 01:15 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Tante Hortense va comme tante Yvonne ! Toutes deux tatanent le sironimo du glucom en gelée et tricotent des similis brucs en brog bien couillus de la bredaine !
Voiture* , comme dirait l'autre :" Qui va à la cruche, use les semelles de ses godasses. " Ô god ass ! :beer:
Mais je m’égare (de Léon Zitrone) ... !

Pour être bien clair, et, ♫ sans aucun complexe, je vous le dis ♫ (comme de la Clairette d’Œdipe):
Le racisme va à la cruche avec des semelles de plomb. Cela me fait bobo aux cheveux (fiscaux) et ça me rabote le zob. (En gros, ça me fait l'effet cale vit... si !)
Mais que l'humain est touchant quant il oublie d'être inhumain comme ses pieds ! Mais, pauvre de nous, c'est le propre de l'Homme de marcher... (Je vous le mets en plein dans le mille, hein ?) avec ses pieds... :cry:
Est-ce trop de demander aux gens de marcher avec leur tête (alouette !) et leur bon cœur, je vous le demande ... ?

Il y a un parc à Belfort et comme dirait ma femme(oui, je me la joue à l'inspecteur Colombin !) , c'est le parc de la Douce ... de Belfort. Ma femme qui est douce et belle, et moi qui suis fort content comme un café turque !
Il devrait y planter du raisin, des pommiers, des cerisiers, des pruniers, des arbres à cames(il est stupéfiant, celui-là) et des marronniers, ça apprendrait aux gosses l'art de la maraude !

Vive le rouge, le blanc, le rosé ! Donc, il est ....vain d'être raciste... :beer:
Aléa é jacta est, et.... Cul-sec ! (Drôle de paradoxe, non ?) :beer:

Bisous ! Paraît que l'herpès donne des boutons aux cons !
Mais qu'en est-il des lèvres de la bouche ?

* Car, en english !(Ou plutôt(Wouaf wouaf !) en François, ça va de soi !)

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 22 Nov 2011, 03:48 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Oh mon dieu ! Un drame en direct ! Raoul le cannibale a dévoré Marcel et s'est approprié son âme !

(Goût de coq au vin un peu faisandé je suppose. C'était bon la bidoche à Marcel ? )

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 22 Nov 2011, 03:58 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Oui, c'est ça ! :mrgreen: :
Goût de coq au vin, un bon peu faisandé, avec un p'tit arrière goût de makrout végétalien et de sirop d'érable. :fr:

Bon ? Mouais, c'est vite dit... Et puis, j'étais déçu par la cervelle, presque rien à becter... Tiens, la taille d'une cervelle de coq, on n'en sort pas ! :wink:

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le racisme "scientifique"
MessagePosté: 22 Nov 2011, 10:24 
Ver de vase
Ver de vase
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2011, 03:58
Messages: 16
Ah nein, mon petit Zapa chéri ! Je te laisserai pas filer sur ce coup ! Tu m'cherches, tu m'trouves !

Je suis pour les généralités et raccourcis malhonnêtes mais seulement quand il s'agit des Sceptiques Scientifiques et autres adorateurs de la Raison sur un piédestal, quelles que soient leurs éthnies et confessions.

L'Humanisme sous toutes ses formes, religieuse, laïque, Marxiste ou Capitaliste me file la chiasse, je peux pas piffrer les P'tits Pères La Science, c'est biologique, intestinal ...

Tout ce qui passe au-delà de l'horizon de mon experience élevé en dogme me débecte !

Allez, je t'offre même le gourdin pour me massacrer, je pense même que ce dont à besoin l'humanité, c'est d'imagination débridée et surtout pas de plus de raison, parce-qu'on en a déjà beaucoup trop et que le merdier dans lequel on est vient d'un excès de rationalisme et non pas d'un manque, autant te dire que les connards genre CorteSex sont à l'exact opposé de mes idées !

D'enseigner l'esprit critique ? Comme si tous les blaireaux d'individus ne passaient pas déjà tous leur temps à beugler sur leur BloooOOOOooog que si on les écoutait tout irait mieux avec quelques photos en prime de ce qu'ils ont bouffé la veille !

Tiens ! Je vais me faire un BlooooOOOOooooog pour montrer ma gueule et faire de l'Esprit Critique avec en prime des photos de ce que je bouffe après l'avoir chié sur mon BlooOOOOooog ! Comme ça moi aussi j'aurais eu droit à mon heure de gloire !

La question de savoir si de la bêtise humaine il fallait mieux rire ou pleurer a beaucoup occupé les doctes, des pleurs d'Héraclite ou bien des rires de Démocrite. Personnellement j'ai choisi une voie ambigüe, celle de Rabelais. Je m'en tiens à l'experience, et ma raison est au service de mes sens, pas l'inverse.
J'essaie de faire de l'Humanisme de basse-cour, je m'en tiens au phénomène, tous les grands principes je les laisse aux cafards rationalistes et autres donneurs de leçons.

Je conchie le progrès autant que le razoir d'Occam, j'en ai rien à foutre de l'Humanisme et des conneries de Scoubidou, j'ai pas envie de me faire chier pour des générations futures qui ne sont que des ovules défoncés virtuels, j'ai trop à faire avec mon quotidien que je ne comprends déjà pas pour m'emmerder avec des soucoupes et autres pouvoirs de faire grimper les pouffiasses aux rideaux par la pensée alors que même avec un braquemard en chair c'est déjà la croix la bannière !

Quant à ce Connard de Lancelot, qu'il médite sur ce commentaire d'un docte psychiatre, "L'art n'a pas a participer à la trahison de la raison". Sombre Connard de traitre, celui-là !


De Marcel à Dr Sphincter, l'objet des discussions s'étant par trop éloigné du sujet "le racisme scientifique", le topic est donc divisé.
La gestion des forums

_________________
'scientific knowledge can be a pillar to help humans endure and prevail' - Antonio Damasio

“Everything must justify its existence before the judgment seat of Reason, or give up existence” - Engels


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2011, 14:13 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Ah, un coming out :D ,
je savais comme tout le monde ici que le coup du Dr. Schlicter Von Koenigswald c'était une blague, par contre je m'étais pas douté une seconde de qui était derrière ce pseudo.
Bon sinon :
Drtrucmachin a écrit:
L'Humanisme sous toutes ses formes, religieuse, laïque, Marxiste ou Capitaliste me file la chiasse, je peux pas piffrer les P'tits Pères La Science, c'est biologique, intestinal ...

Pas trop d'accord avec toi s'il s'agit de cet humanisme là :
wikipedia a écrit:
Sens courant donné à l'humanisme: L'humanisme pratique ou moral consistait à s'imposer, vis-à-vis de tout être humain, des devoirs et des interdits éthiques : ne pas tuer, ne pas torturer, ne pas opprimer, ne pas asservir, ne pas violer, ne pas voler, ne pas humilier… Fondé sur le respect et la justice, cet humanisme-là revient donc à respecter les droits fondamentaux de l'être-humain.

Rien de plus que du bons sens au service du "mieux vivre ensemble", à la limite on peut discuter du "ne pas humilier" car parfois il est des "gifles" vertueuses (parfois seulement hein !), par contre pour le "ne pas tuer, violer, torturer et etc..." chuis humaniste au taquet moi ! ça fait super mal ces trucs putain, sérieux...
Maintenant si tu veux causer de celui-ci d'humanisme, là je te rejoins :
Citation:
Par extension, dans son sens moderne, l'humanisme désigne tout mouvement de pensée idéaliste et optimiste qui place l'homme au-dessus de tout, qui a pour objectif son épanouissement et qui a confiance dans sa capacité à évoluer de manière positive. L'homme doit se protéger de tout asservissement et de tout ce qui fait obstacle au développement de l'esprit. Il doit se construire indépendamment de toute référence surnaturelle.

"Et l'homme il est au dessus de tout, et il doit se construire comme ci et pas comme ça etc..." en fait on remplace Dieu par l'Homme en se disant que là est la vrai foi (c'est tellement original), et les anciens dogmes par d'autres tous nouveaux tous beaux, c'est cool mais pas intéressé non plus, merci.

Drlichstervanflammekueche a écrit:
Allez, je t'offre même le gourdin pour me massacrer, je pense même que ce dont à besoin l'humanité, c'est d'imagination débridée et surtout pas de plus de raison

Ben non c'est pas moi qui vais le saisir ton gourdin, c'est très bien ça l'imagination, aucun problème, ceci dit je n'ai aucune idée de ce dont a besoin l'humanité, ça fait beaucoup de monde ça quand même "l'humanité", non ?
Mais tu parles bien de liberté de conscience au fond non ? et ben ouais c'est chouette, éclate toi aucun souci, rien à redire tant que tu viens pas chier dans mon jardin sans mon accord ça me va...mais si, allez tu peux (pas aux endroits ou y a du gravier, ni sur les orchidées stp).



@Marcel:
:chef: Arrête de ronchonner dans ton coin et ramène tes fesses dare-dare, explique le sens de ta phrase stp puisque ça a l'air de te tenir à coeur :
Marcel a écrit:
Ces deux...cancers ( religion et racisme) sont les métastases du même carcinome.

J'aimerais savoir ce qu'est exactement pour toi ce "carcinome", ainsi que son lien avec ces fameuses métastases, bref je veux tout savoir ! et laisse tante Hortense tranquille, elle y est pour rien et Raoul va encore se payer ta fiole.
Bien entendu si ça veut rien dire (ou si tu te rappelles plus exactement) ben dis le aussi nounouille, c'est pas grave, mais nous laisse pas comme ça quoi, allez :) .

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2011, 17:04 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2010, 06:03
Messages: 778
Citation:
@Marcel:
Arrête de ronchonner dans ton coin et ramène tes fesses dare-dare, explique le sens de ta phrase stp puisque ça a l'air de te tenir à coeur :



:chef: Je ne boudais pas.
Je viens de réaliser que ne n'étais pas connecté et de ce fait ne voyais plus les nouveaux posts (la petite cloche jaune à gauche)
Il m'a fallut trois jours pour réaliser... Bref....


Me tenir à cœur ? N'exagérons rien.
Je vais essayer quand même :

Je fais, dans mon magnifique texte, une allusion à Dawkins. Pour lui la religion est une « déviance » de cette obéissance que les petits (au moins de tétrapodes ?) vouent aux adultes et qui leur permettrait d'apprendre plus vite. Ca économiserait ( toujours selon Dawkins) tout un tas d'expériences quelquefois dangereuses.
Voilà pour lui.

J'imaginais alors, dans le même esprit, que le racisme pouvait bien être le résultat d'un phénomène identique.
D'où ma fable de l'oiseau bariolé.
Ce qui est – peut être – utile chez l'animal , la peur de ce qui n'appartient pas à la « tribu » devient passé par la moulinette culturelle de l'humain un truc aussi ...incongru* que le racisme.

Là où j'aurais – peut être - été un peu loin dans mon délire c'était d'imaginer que ces deux moulinettes pourraient venir de la même manufacture.

*Oui, je sais : une sorte de litote. Et pour la continuer, le racisme chez l'humain est quelque chose de biologiquement dangereux.

Bon je vais relire les posts que je n'ai fait que survoler.
Bande de petits salopards !

_________________
« La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde. »
Paul Valéry


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2011, 18:15 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Ah là là, comme tout est simple and easy avec la sociobiologie :
Marcel a écrit:
une allusion à Dawkins. Pour lui la religion est une « déviance » de cette obéissance que les petits (au moins de tétrapodes ?) vouent aux adultes et qui leur permettrait d'apprendre plus vite. Ca économiserait ( toujours selon Dawkins) tout un tas d'expériences quelquefois dangereuses.

"Obéissance que les enfants vouent aux adultes", rien que ça. Bé dis donc, comme ce serait chouette si c'était vrai.

Il n'a jamais eu ou vu de garnements (des enfants normaux, quoi), Sir Dawkins ?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Nov 2011, 19:52 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Frère Marcel a écrit:
Je fais, dans mon magnifique texte, une allusion à Dawkins. Pour lui la religion est une « déviance » de cette obéissance que les petits (au moins de tétrapodes ?) vouent aux adultes et qui leur permettrait d'apprendre plus vite. Ca économiserait ( toujours selon Dawkins) tout un tas d'expériences quelquefois dangereuses.
Voilà pour lui.


Ah ça vient de là alors la religion ? et moi qui était resté sur cette explication de la croyance lue sur un forum :

Citation:
D'où peut venir cet instinct si puissant qui leur fait oublier la raison en exposant sans vergogne tant de conneries et surmonter le ridicule qui les accablent sans qu'ils ne semblent jamais avoir conscience ?

Il me semble que leur moteur est le bon vieux ressort du refus de l'autorité, hérité de nos ancêtres vivant en meute, en troupe ou en horde hiérarchisées. Contrairement à la société humaine, la hiérarchie de ces sociétés est remise en cause en permanence par ceux qui aimeraient bien être calife à la place du calife.

Bon alors je note sur mon petit carnet : "ce mois ci la foi est une « déviance » de cette obéissance que les petits (au moins de tétrapodes ?) vouent aux adultes, contrairement au mois dernier où elle provenait du refus de l'autorité, une envie de devenir calife à la place du calife."
Okay, je repasse à noël au cas ou y aurait du changement :wink: .

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2011, 00:31 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Rigolo tout cela. Mon coeur balance entre Dawkins et Wooden ali, pour décider lequel des 2 propose l'hypothèse la plus bête.

Le pavé tout entier de Wooden ali:

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/const ... t9328.html

Wooden ali a écrit:
En général, les zozos et les complotistes se revendiquent du scepticisme et de l'esprit critique. Certains même, les effrontés, nous expliquent que c'est à cause de leur scepticisme qu'ils ne croient pas à la théorie officielle du 11/9 ou qu'ils adhèrent aux miracles de l'Homéopathie contre la Médecine "officielle".
Il me parait évident que l'analyse qu'ils font de leur propre comportement est complètement fausse.
Deux caractéristiques communes à la zozozerie et au complotisme est la méfiance, la défiance voire l'opposition à l'autorité et à tout ce qui vient d'elle et à une démarche cognitive qui leur est spécifique et emprunte bien peu à la raison.
L'esprit critique suppose une analyse raisonnée de faits dépourvue d'a priori non testables. C'est esprit là entraîne une remise en cause permanente des présupposés et leur confrontation avec tous les faits. Je n'ai personnellement jamais vu un seul zozo procéder ainsi.
Ils adoptent au contraire une démarche curieuse, qui leur est propre, qui consiste essentiellement à faire le contraire de la démarche exposée ci dessus : démontrer à tout prix un a priori dicté par leur intuition ou leur instinct par une sélection de faits.
En fait, ce qui compte le plus à leurs yeux d'aveugle, c'est leur intuition. Ce que dicte leur instinct est vrai, forcément vrai. Le reste n'est qu'un habillage dont ils n'ont besoin que pour essayer de transmettre la vérité dont ils se croient porteurs. Cet habillage (la méthode zozo) doit être assez "souple" et non contraignante pour ne jamais contredire ce qui sort de leurs tripes. D'où les fréquentes attaques contre la méthode scientifique traditionnelle jugée inutilement rigoriste et destructrice des idées innovantes dont ils veulent nous faire profiter.
D'où peut venir cet instinct si puissant qui leur fait oublier la raison en exposant sans vergogne tant de conneries et surmonter le ridicule qui les accablent sans qu'ils ne semblent jamais avoir conscience ?
Il me semble que leur moteur est le bon vieux ressort du refus de l'autorité, hérité de nos ancêtres vivant en meute, en troupe ou en horde hiérarchisées. Contrairement à la société humaine, la hiérarchie de ces sociétés est remise en cause en permanence par ceux qui aimeraient bien être calife à la place du calife. Il existe pour cela une pulsion instinctive contre l'autorité. Bouffer le chef et sauter sa femme (ou l'inverse !), voila ce qui assure la dynamique du groupe. Il suffit de s'y abandonner pour devenir complotiste et dans la plupart des cas, zozo.
Amha, cette hostilité instinctive envers la hiérarchie explique bien mieux leur comportement que le prétendu scepticisme dont ils n'empruntent rien à la démarche.
L'ironie de l'histoire ( et qui explique la confusion) est que c'est probablement cet instinct primal qui est à l'origine du scepticisme et de la méthode scientifique. Cet antagonisme envers l'autorité c'est progressivement transformé en méfiance envers l'acquis, envers l'ordre, envers ce qui est considéré comme vrai. L'utilisation intensive d'un organe qui s'appelle le cerveau en a fait ensuite le scepticisme méthodologique que nous défendons. C'est cette dernière étape qu'ont oublié de faire les "larges d'esprit" qui nous accablent de leurs sarcasmes.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2011, 01:25 
Ver de vase
Ver de vase
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2011, 03:58
Messages: 16
Citation:
Deux caractéristiques communes à la zozozerie et au complotisme est la méfiance, la défiance voire l'opposition à l'autorité et à tout ce qui vient d'elle et à une démarche cognitive qui leur est spécifique et emprunte bien peu à la raison.


Hallucinant... Opposition à l'autorité et méfiance, à priori rien de moins sain. La suite, démarche cognitive blah blah, comprends rien, ça veut rien dire.


Citation:
L'esprit critique suppose une analyse raisonnée de faits dépourvue d'a priori non testables. C'est esprit là entraîne une remise en cause permanente des présupposés et leur confrontation avec tous les faits. Je n'ai personnellement jamais vu un seul zozo procéder ainsi.


Dépourvue d'à priori non testables, Gné ? Il fait réference au principe que tout ce qui n'est pas formulable sous forme de question ne mérite pas d'être analysé ? Un des principes du rationalisme ? Ou il est juste complètement con ?


Citation:
Ils adoptent au contraire une démarche curieuse, qui leur est propre, qui consiste essentiellement à faire le contraire de la démarche exposée ci dessus : démontrer à tout prix un a priori dicté par leur intuition ou leur instinct par une sélection de faits.


Euh oui, j'ai des perceptions qui prennent formes de représentations comme des idées, intuitions, emotions, impulsions etc... que je cherche à expliquer, en quoi c'est curieux ?
C'est peut-être lui le curieux...Et si Wooden Ali était en fait un ordinateur qui a passé le permis de Turing sans nous prévenir ? Robocon ! :shock:


Citation:
En fait, ce qui compte le plus à leurs yeux d'aveugle, c'est leur intuition. Ce que dicte leur instinct est vrai, forcément vrai. Le reste n'est qu'un habillage dont ils n'ont besoin que pour essayer de transmettre la vérité dont ils se croient porteurs. Cet habillage (la méthode zozo) doit être assez "souple" et non contraignante pour ne jamais contredire ce qui sort de leurs tripes. D'où les fréquentes attaques contre la méthode scientifique traditionnelle jugée inutilement rigoriste et destructrice des idées innovantes dont ils veulent nous faire profiter.


Euh oui encore. Une intuition est plus proche de la perception primaire de l'object que l'analyse rationnelle qui suit. Ce que dicte mon instinct est vrai dans le sens qu'il est le phenomène que je cherche à expliquer, on devrait même dire qu'il est tout court.


Citation:
D'où peut venir cet instinct si puissant qui leur fait oublier la raison en exposant sans vergogne tant de conneries et surmonter le ridicule qui les accablent sans qu'ils ne semblent jamais avoir conscience ?


Là, c'est le pompon, quel verbe ! A réciter dans ses guogues avec le dos de la main sur le front pendant que l'autre torche. En tout cas merci pour le fou rire !


Citation:
Il me semble que leur moteur est le bon vieux ressort du refus de l'autorité, hérité de nos ancêtres vivant en meute, en troupe ou en horde hiérarchisées. Contrairement à la société humaine, la hiérarchie de ces sociétés est remise en cause en permanence par ceux qui aimeraient bien être calife à la place du calife. Il existe pour cela une pulsion instinctive contre l'autorité. Bouffer le chef et sauter sa femme (ou l'inverse !), voila ce qui assure la dynamique du groupe. Il suffit de s'y abandonner pour devenir complotiste et dans la plupart des cas, zozo.


On repousse les limites jusqu'à s'exploser le fion ! La motivation du zozo c'est donc de regner sur le monde, il y a bien un complot et heureusement que les sages dénoncent leurs ambitions comme ça les vaches sont bien protégées des abductions ETs et les braves gens peuvent se rassurer, tout va bien, le prieuré de Fion monte la garde (et quelques vaches à l'occasion !). Wooden Ali serait un ordinateur AOC turing Robocon et zoophile ?


Citation:
Amha, cette hostilité instinctive envers la hiérarchie explique bien mieux leur comportement que le prétendu scepticisme dont ils n'empruntent rien à la démarche.


Amhaaaaa Akbar !


Citation:
L'ironie de l'histoire ( et qui explique la confusion) est que c'est probablement cet instinct primal qui est à l'origine du scepticisme et de la méthode scientifique. Cet antagonisme envers l'autorité c'est progressivement transformé en méfiance envers l'acquis, envers l'ordre, envers ce qui est considéré comme vrai. L'utilisation intensive d'un organe qui s'appelle le cerveau en a fait ensuite le scepticisme méthodologique que nous défendons. C'est cette dernière étape qu'ont oublié de faire les "larges d'esprit" qui nous accablent de leurs sarcasmes.


J'en peux plus, là, j'ai mal au bide ! L'utilisation intensive d'un organe !!! Tu confonds pas avec la bite ? T'as déjà senti ton cerveau, ses petits neurones qui frétillent ? Moi jamais, mon estomac gargouille, je sens mes muscles, mes os craquer mais mon cerveau... Allez envoie ta méthode pour l'utiliser intensivement !

Alors je vote pour Wooden ali, Cap, Dawkins attendra bien l'année prochaine pour recevoir son prix, restons Franco-Français et récompensons la connerie bien de chez nous et locale avant d'aller bouffer du rosbeef !! :fr:

_________________
'scientific knowledge can be a pillar to help humans endure and prevail' - Antonio Damasio

“Everything must justify its existence before the judgment seat of Reason, or give up existence” - Engels


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2011, 01:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Vote comptabilisé.

(Comme je n'apprécie pas trop qu'on me prenne par la main en me disant d'avance ce que je dois penser d'un texte, j'ai supprimé mes commentaires sur ce texte ci-dessus après coup. D'où disparition de mes sarcasmes sur ce pauvre Wooden ali, ainsi que la demande de vote pour élire le super robocon francophone du scepticisme. Désolé pour l'édition.)

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2011, 11:50 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Moi ce qui me fait marrer c'est qu'un gars comme Wooden - capable de bien mieux quand même (mais si, et Dawkins aussi j'espère) - arrive à pondre un truc pareil sans apparemment se poser trop de questions, désolé peux pas donner d'avis parce que suis plié en 4 à chaque lecture :fr:, mais s'il fallait vraiment répondre à ça autant le faire par une question simple :

Citation:
L'esprit critique suppose une analyse raisonnée de faits dépourvue d'a priori non testables

Et comment tu fais pour la tester ta grande hypothèse sur les zozos préhistoriques ? :mrgreen:


@Baronvonlubrichstein :
Je trouve ça plutôt rassurant en fait, tu parlais d'imagination ? et ben en voilà, le texte au dessus est avant tout un beau fantasme de zézé, comme quoi on a tous besoin de rêver...

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Nov 2011, 20:47 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Au fait, puisqu'on parlait de Dawkins, kékun pourrait m'expliquer cékoidonc la mémétique ? parce que j'ai souvent vu ce concept présenté comme un truc hyper hype et méga génial, mais à chaque fois que j'essaie d'en savoir un peu plus j'ai l'impression de lire un exposé sur l'eau tiède, en fait c'est l'intérêt de la chose qui m'échappe totalement (???).

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Nov 2011, 01:25 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 09:20
Messages: 234
Bonjour Zapa

En gros, c'est une approche darwinienne des mouvements et évolution (transmission, réplication, etc.) de la culture et de l'information, par des unités qui sont appelées mèmes (langage, maximes populaires, idées, etc.). Cette discipline est nourrie par les analogies observées entre la transmission et duplication d'objets culturels et biologiques (gènes, caractères). Suite à cela, divers modèles calqués sur les maths utilisées pour la génétique sont servis sur un plateau par les branchés mémétique, qui croient avoir déniché une nlle forme de science de la transmission culturelle.

En plus détaillé, n'en déplaise à ses contributeurs et passionnés, la mémétique n'apporte effectvement qu'une nouvelle façon de battre l'eau tiède ou de se branler durant les longs mois d'hiver, avec tout de même cette sans doute agréable sensation de faire avancer la connaissance. Néanmoins ce n'est qu'une sensation. Si le terme "mème" est entré dans les usages de tout un chacun car il est bien pratique et utilitaire pour désigner n'importe quel objet culturel socialement transmissible ; une fois désossée la mémétique est un leurre, une branlette gréco-romaine moderne de digressions souvent stupides et surtout inutiles sur les concepts culturels en mouvement, puisqu'aucun objet culturel ne se transmet autrement que culturellement, de proche en proche. L'analogie avec la génétique et les sciences est là, et ne tient qu'à cela.
La mémétique n'est donc pour ainsi dire rien. Une parmi bien d'autres nlles disciplines qui ne sont que dalle. Une simple anecdote passagère de l'histoire des sciences, tout au plus, qui n'a rien donné de fertile en 20 ans et n'en donnera guère plus en 200 ans, mais qui sert à occuper les désœuvrés et alimente les revues spécialisées en articles à l'intérêt scientifique proche du 0 absolu.

Ceci dit, puisqu'il est des gens qui trouvent de l'intérêt personnel dans la science des drapeaux et des emblèmes militaires, d'autres dans la musique de Carla Bruni-Sarkozy, l'intérêt absolu d'une chose peut difficilement se discuter.
Et comme je suis ouvert et tout disposé à changer d'opinion devant les éléments accomplis, si un méméticien vient à passer par ce forum il est cordialement invité à nous démontrer quelques avancées fertiles de cette discipline. Une proposition qui ne lasserait pas pantois par son indigence ou sa banalité, serait un bon commencement.

_________________
"« Et bien oui, nous sommes des sociobiologistes. C’est un titre d’honneur. Nous sommes ceux qui rajeuniront les sciences. Les sciences actuelles sont près de leur fin. Notre tâche est de les saccager. » "
H. Rauschning


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Nov 2011, 11:07 
Photosynthétique
Photosynthétique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Mar 2011, 01:02
Messages: 119
Salut mon Zapa et le Curieux mélange, :D

A mon avis la mémétique se résume à l'étude des mémés. Les mémés ont plein de recettes de sorcières et autres anecdotes qu'elles tiennent d'un savoir ancestral et millénaire. Alors Pépé Dawkins a demandé à Mémé Dawkins de quoi il s'en retournait et il nous a pondu une bouse de zozo, prouvant qu'au fond de son cul se cachait un zozo refoulé.

Plus sérieusement (mais à peine un poil plus de cul) un mémé n'est que la manifestation visible d'un comportement hérité, en gros un 'circuit' de neurones particulier produit évidemment toujours un ensemble de croyances, schémas et us récurrents, puis de ceux-ci qui sont plus à même d'avantager les groupes vont naturellement dominer les plus efficaces et faire disparaitre les autres moins avantagés en accord avec la sélection naturelle.

En gros les religions primitives ont dominé parce-qu'elles apportaient un avantage certain à un groupe en compétition avec d'autres il y a longtemps mais vu que l'évolution est très lente et même si on en a plus besoin, on se trimballe un boulet d'atavisme (et certains plus que d'autres).

Je soupçonne Dawkins sur ce coup d'avoir pillé son pote Dennett et lui avoir donné un vernis Scientifique pour se faire du flouze !

Il faudrait demander à Dawkins si le besoin de se faire du beurre n'est pas un mémé merdique responsable du Capitalisme sauvage de Rosbeef en mal de chiasse...!?

P-s : Mon VivaZapata, je te trouve timoré sur la question du vote du Robocon Québecqois, te défile pas ! :beer:

_________________
"le droit de sucer a pour pendant le devoir de vigiGLOUPS" Henri Brochier, fondateur du mouvement zozotique, à Brigitte Lahaie


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Nov 2011, 17:52 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6943
Voui voui... Vive la psy évolutive, quoi. Une science de ficelles élégantes et galantes, branchée et chébran, foisonnant d'idées mémétiques très sélect et faciles à comprendre par tout le monde.
Citation:
En gros les religions primitives ont dominé parce-qu'elles apportaient un avantage certain à un groupe en compétition avec d'autres il y a longtemps mais vu que l'évolution est très lente et même si on en a plus besoin, on se trimballe un boulet d'atavisme (et certains plus que d'autres).

Chouette, ça marche aussi avec la peinture, la danse, l'art de la guerre, la cuisine au beurre, le coït anal, la position du missionnaire et plein d'autres trucs. J'essaye avec un atavisme au hasard : "En gros, les musiques primitives, (tam-tam, baroque, classique, jazz, flûte de pan, disco) ont dominé parce qu'elles apportaient un avantage certain à un groupe en compétition avec d'autres il y a longtemps, mais vu que l'évolution est très lente et même si on en a plus besoin, on se trimballe un boulet d'atavisme (et certains plus que d'autres)."
:D Ca marche !

Citation:
P-s : Mon VivaZapata, je te trouve timoré sur la question du vote du Robocon Québecqois, te défile pas !

Je pense que Zapa est plus un homme de paix qu'un "guerrier". Très compréhensif, il aimerait mieux tout le monde autour d'une table de discussions - avec chacun ses tics, ses tocs et ses particularités - plutôt que des gens ou des clans faisant un concours de crachats les uns sur les autres. Non ?

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Nov 2011, 12:29 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
@ Curieux Brandy :
Donc mémétique=jeu très smart mais pas indispensable, c'est rassurant merci :D .


@ Capitan :
Citation:
Je pense que Zapa est plus un homme de paix qu'un "guerrier". Très compréhensif, il aimerait mieux tout le monde autour d'une table de discussions - avec chacun ses tics, ses tocs et ses particularités - plutôt que des gens ou des clans faisant un concours de crachats les uns sur les autres. Non ?

La vérité c'est que je suis un rabat-joie, tout petit déjà j'empêchais mes potes de massacrer des pôv types en boîte, ça les gonflait grave mais ils m'aimaient bien alors il supportaient, je me rappelle même d'une fois ou y en a un qui m'a dit : "Ce soir on a envie de s'amuser, tu vois les 2 gars au bar ? et ben on va les éclater, toi t'es mignon surtout tu bouges pas et tu gardes les verres, ok ?".
Trop sensible, en gros c'est un atavisme de moi même quand j'étais plus djeun's :D.

_________________
« Qui suis je pour l’être, ce que tu dis que je suis, si tant est que je le sois ? » J.Lacan


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com