Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 20 Oct 2020, 19:55

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:17 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
La Branlette Verbale a écrit:
Tu sais bien que ce que je dis exprime quelque chose AU FOND, alors si c'est vraiment inintelligible, relis, prouve le moi, ou ignore moi (comme tu le fais en quelque sorte) en l'assumant.

Non justement on ne sait pas si ça exprime quelque chose, on te l'a déjà dit et démontré on est trop con pour comprendre! Tu es tellement intelligent que personne ici ne comprend tes longs pavés que l'on trouve complètement incompréhensibles et dénuer du moindre intérêt!

En revanche tu amuses la galerie soit en fier!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:21 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 03 Avr 2009, 18:12
Messages: 19
Je n'ai pas vu l'ombre d'une démonstration, ou plutot si, simplement son ombre, à laquelle j'ai tenter de répondre à chaque foi. Réponse à laquelle vous ne répondez que par "l'inintelligible".

Si parler avant tout (par délicatesse et souci de vérité) de la raison et de la religion en général n'a pas d'interet, alors cessons, j'interviendrais dans un débat que je n'aurais pas lancé.

Aller, faisons comme si on était dans un topic sur le pape. Quand ce monsieur nous dit :"la distribution [sous entendue massive et politique, j'ai entendu tout le dialogue] du préservatif n'arrange pas le problème, voir l'aggrave", il ne parle pas du préservatif en soi, mais de sa distribution décidée politiquement, distinction critique et rationnelle qui vise un lieu politique donc rationnel (que je trouve irresponsable et idiote ne vous inquiétez pas).

Quand on critique le Pape pour ça, n'est on pas determiné par une sacralité de la vie humaine, qu'on oppose à la sienne, et déterminé par la croyance qu'un pape de par sa mondialité va forcément etre pris à la lettre par certains qui refuseront en cela de mettre un preservatif ?

Et tout cela, ne marque t-il pas le fait que nous soyons tous incapable (entre défenseurs et attaquants) de nous comprendre ? En plein ratage de l'autre ?

J'ai pris cet exemple ultra au hasard ça m'est venu tout de suite et après j'ai cherché. Mes inintelligibles généralités ne recouvrent donc rien de vrai ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:28 
Neo
Neo
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2007, 16:30
Messages: 1297
Itharivkoi a écrit:
J'interviendrais dans un débat que je n'aurais pas lancé.

Ca promet d'être épique! :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:43 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 03 Avr 2009, 18:12
Messages: 19
j'ai édité juste au dessus sur le pape ce que j'aurais du rajouter.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:43 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Sarimakoi a écrit:
Je n'ai pas vu l'ombre d'une démonstration, ou plutot si, simplement son ombre, à laquelle j'ai tenter de répondre à chaque foi. Réponse à laquelle vous ne répondez que par "l'inintelligible".

C'est pourtant clair. :dingue2:


Image
Yapadkoi a écrit:
Ou plutot si, simplement son ombre...
:beer:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 14:49 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 03 Avr 2009, 18:12
Messages: 19
Je propose un décompte.

Vous comptez toutes les fois ou j'ai fait l'effort de vous comprendre, et toutes les fois ou vous avez fait cet effort. Ensuite vous comptez et regardez tout les posts qui charrient violent en se foutant de ma gueule, et tout mes posts ou je me suis permis de vous charrié (et ou j'ai fait des excuses ou méaculpa, puique personne n'est jamais, en rien, parfait(ca vous plait ca non ?))

Alors oui, vous c'est plus intelligible puisque vous ne faites que critiquer à l'externe. Pourtant j'ai théorisé, rethéorisé, formalisé, reformalisé, donné des exemples fondateurs et des plus minces, et redonné des exemples... Le pape, les guerres de religions, le langage du serment, l'auto-pardon dans les relations internationales...

Mais j'avou c'est déja difficile en soi de poser la question des limites en général (mais ca devrait permettre moins de polémique logiquement), alors chez vous... Tout ce que j'affirme comme un prétentieu, c'est la légitimité de mes questions (juste ça), mes débuts de réponse sont prets à se faire descendre. Si ces questions sont inintelligibles (mon premier post les amis ("je suis pas ton ami !!")), ce ne peut etre qu'une question de vocabulaire, et vous ne vous arrétez pas la je suis sur, sinon vous avez des dicos.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 15:22 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Benkoi a écrit:
[...]dicos[...]

Ohhhh ! Dicos est l'anagramme de disco. (et vice et versa.)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 15:59 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Si tu apprécies Charabia.net, alors tu aimeras sans doute le générateur d'articles post-modernes (en anglais).

Citation:
Normalement je pouvais m'attendre à : "donc si je te comprends bien tu veux dire ça, je ne pense pas car... cela n'a pas d'interet car...".

Il me semble pourtant que j'ai ébauché cela dans mon poste précédent sur ce fil afin de te tendre la perche. Mais sans grand succès apparemment.

Citation:
Et ca, soit on en parle dans un autre topic, soit vous comprenez que, par exemple, trouver des contradictions entre science et croyance au sein de telle doctrine religieuse comme vous le faites, présuppose que la raison en général s'oppose à la religion en général. Et la c'est moi qui est du mal à vous suivre. Il faudrait questionner avant tout ce qui dans la science, la raison et le langage est imprégné de religiosité. Ainsi, les meme arguments ont de la valeur.

Je ne sais pas ce que c'est que "la raison" ou "la religion". Nous avons vu ici des religieux ayant l'impression de raisonner, puisqu'il alignaient des déductions - mais sur des prémisses viciées car dogmatiques ou factuellement incorrectes. Vois par exemple l'item 259 de la Liste Officielle des Arguments pour l'Existence de Dieu. Est-ce à cela que tu fais allusion ?

Pour aller dans ton sens, j'ai remarqué que les croyants sont des mammifères, ainsi que la plupart des athées. Il est donc clair qu'athéisme et religion ont des bases communes. Par conséquent, les croyants devraient s'abstenir de critiquer les athées. J'ai bon ?

De même, en langue française de nombreux termes, notamment les noms de mois et jours de la semaine, sont directement issus de la religion gréco-romain. Il en découle que "le langage" est impropre à critiquer le paganisme, car il en est imprégné. Mieux vaut donc utiliser d'autres méthodes pour dialoguer avec les païens, comme le bûcher.

Tout cela pour dire que les généralités de ce genre n'ont guère d'intérêt.

Peut-être pourrais-tu développer (dans ce fil ou un autre) ton paragraphe que je cite, en montrant en quoi "la science" est "imprégnée de religiosité". Ce serait un début. Comme tu l'as compris, tâche d'être clair si tu veux être lu !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 16:27 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
koikildiz, Roberte a écrit:
Benkoi a écrit:
[...]dicos[...]

Ohhhh ! Dicos est l'anagramme de disco

En general, tu fais ca avec ta petite main de fee et ton cerveau de xulutlien en rut ou, delaissant honteusement le plaisir que peut procurer cette derniere option, tu consultes (p.e. 1, 2, 3, 4, 5, 6, etc.)? :wink:

Itharivkoi a écrit:
Je propose un décompte.

6, 5, 4, 3, 2, 1... poufff! Tu t'es transforme en un magnifique pot de chambre.

Image

En s'adressant a Kalimerov Itharivkoi, Zartregu a écrit:
Comme tu l'as compris, tâche d'être clair si tu veux être lu !

L'accouchement va etre difficile. Je le sens.

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 16:54 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Pyne Duythr a écrit:
En general, tu fais ca avec ta petite main de fee et ton cerveau de xulutlien en rut ou, delaissant honteusement le plaisir que peut procurer cette derniere option, tu consultes (p.e. 1, 2, 3, 4, 5, 6, etc.)? :wink:

Pour certaines anagrammes, comme le cas "dicos/disco,"elles me sautent aux yeux.
Pour la grande majorité des anagrammes, je me fais plaisir, comme le cas "la mort de dieu/demodulerait", j'utilise des pièces de scrabble et je cherche, si je ne trouve rien, j'utilise un anagrammeur, au cas où!
Il m'arrive d'avoir la flemme, et d'utiliser (honteusement !? Pourquoi avoir honte de ça !?!? ) et directement un anagrammeur.
C'est sans compter avec les anagrammes archi-connues. Par exemple: couilles/lucioles. :wink:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 17:33 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 03 Avr 2009, 18:12
Messages: 19
Selon moi donc, désolé je m'arrète pas, et reste dans le général c'était mon premier post, tout part (ou plutot tout peut arriver à) d'un principe de la vie. Ce principe qui se formalise en : la vie ne vaut absolument qu'à valoir plus que la vie. C'est ce qui me permet de dire que religion et raison (et toutes les oppositions qui en découlent) ont originairement partie liée dans leur essence conceptuelle, ce qui me permet d'expliquer mes exemples. Maintenant je tente de démontrer :

Vous etes d'accord, la vie c'est ce qui se conserve, qui reste ce qu'il est, ce qui doit rester indemne, et dans le meme temps, c'est aussi l'énergie du spontané, le réflexe, le vif mais nerveux, l'automatique, le mécanique, la mort dans la vie. "Le tu ne tuera point" ou le vivant est sacralisé et ou sa valeur donne lieu à croyance, plus grec, et "le sacrifice pour la vie et son (notre) salut" de la croyance et du sacré aussi, plus chrétien, je pense que tout le monde est d'accord, ce sont deux normes inscrites dans toutes communautés et qui se déclinent dans toute leur morale, culture, législation. Si un religieux peut parfois avoir toujours raison sur un athée, c'est bien souvent en ce que le chrétien, meme s'il respecte plus la croyance que le sacré, respecte les deux ; alors que vous (pardon) ne remettez que la première en question, et ne recherchez pas ce que vous sacralisez.

Ça pourrait être le phallique, c'est un exemple parce que beaucoup d'histoire dedans, l'effet du phallus. Pas la teub hein =), détaché du corps propre, mais ce qui se gonfle et donne la vie de la façon la plus mécanique, et la plus animale ou cruelle, superficielle, c'est d'ailleurs et certains le savent surement, quelque chose (le phallus) d'inscrit dans toutes les religions, qu'on érige et promène en procession. La castration, les violences faites aux femmes dans toutes les religions, pourquoi ne pas intégrer ce mouvement, ce tour à tour de la vie, ce trope, que je décris, dans ces deux exemples ? J'ai évidemment toujours besoin pour dire ça de l'idiome et du droit, il sera donc latins (nous).

Mais la communauté peut elle se suffire, sur ce plan, de ça : deux détermination normatives ultra déclinables qui se battent en duel, ou plutôt : qui se protègent l'une contre l'autre. Ainsi, la vie doit s'indemniser, mais c'est justement parce qu'elle garde une "mort" en elle (la machine, qui est aussi la machine techno-médiatique dont la religion (hors église) a besoin et qu'aujourd'hui elle exploite, donc scientifique donc rationnelle, mais ça c'est hors du général et on aura le temps d'en parler), et donc sa façon de s'indemniser qui reconnait la mort en elle, doit, je dis bien en droit jamais en fait (l'innateignable démocratique ou l'homme agneau pour l'homme blabla), donner lieu à une sur-vie (post-mortem) et ca je dis c'est quoi tintintintin : l'Autre (infiniment autre je me suis déja expliqué). Et moi dans ma compétence et mon statut d'étudiant en droit (attention pour une fois), je sais que c'est un mouvement qu'on retrouve autant dans toute entreprise théorique qui se base sur des faits d'histoire institutionnelle, que dans toutes les jurisprudences, dans la méthode même. C'est exemplairement l'intérêt général que les juges explicitement pensent indéfinissable (et ils savent comment démontrer qu'il l'est bienheuresement).

Comme dans la théologie négative si on veut, on dit qu'il faut suspendre la loi, comprendre qu'elle excède notre expérience, pour appliquer ce qui va protéger la loi (circonstances exceptionnelles, pour protéger le sacré auquel on croit). Comme dans la laïcisation de la religion, on dit qu'on peut enlever des protections dans notre droit parce que des dérives sont possibles et sont arrivées et il vaut mieux assumer (rationalisation, pour sacraliser ce qu'on veut croire). En oubliant forcément un peu dans le langage qui les associe depuis très longtemps - qui les modifient tout le temps déja : les migrations -, l'acte qui passe de l'un à l'autre, qui passe du croire en la loi à connaitre la loi (toujours instituée par la force hein la rupture), on réactive le désir que la loi soit bonne et bien si on veut : possibilité de la religion et de la raison. Et derrière ya une grosse responsabilité, une foie jurée, un lien social, "je te promet que tout ça c'est nous pour nous en nous, vrai et bon, par dela toute preuve". Toujours aussi des conflits entre égalité et liberté, mais à l'intérieur d'eux.

En gros tout ce que j'ai pu dire, s'explique par ce gros, complexe, mais pas compliqué dit comme ca (que j'ai déja dit, pardon hum) mouvement se formalisant dans un principe réducteur mais révélateur précité, qui conditionnent des hégémonies et ses contestations en interne dans nos pays (la reconnaissance des minorités), comme ce qui fait le présent : l'ultra contestation avec intégration violente (démographie) à l'externe, moyen orient, ou afrique en très gros. Et ces structures, que je me permet de qualifier d'universelles, se déclinent dans un million d'exemple que vous avez déja tous abordé ici. Et elles changent les solutions et les débats ou l'on retire très violemment toute rationalité à tel religieux, ou toute religiosité à soi meme.

Donc voila c'était rien je suis désolé, si c'est nourri par des lectures effectivement désolé c'est en ça que j'écris aussi donc vous pouvez renier mon existence tant qu'il vous plaira. Mon principe du tout début, sur lequel je suis juste retombé quand j'ai pensé à tout ça pour la 1ere foi, est simple comme du prout effectivement, c'est pour ca qui tue ca mère, ca reste un slogan :fr: !! Mais bien le cerner dans sont mouvement, ces expériences et la psyho qu'il induit, réussir difficilement à passer de cette dynamique (qui n'est pas le fondement de l'univers intergalactique, mais une lourde condition de possibilité commune à la religion et la raison qui est nécessaire oubli de la vie face à la vie, retenue et scrupule devant la vie) à des exemples concrets ou des propositions, ça c'est beaucoup plus dur (j'ai déja dis pourquoi, la sur-vie), ca requiert pour dire vrai de croire en l'Autre imprévisible selon moi, ce qui reste à venir qu'on ne peut connaitre, un certain avenir ; et surtout, c'est très utile si ont défend une laîcité, pas forcément la laïcité (je me refuse pardon a vous prendre pour des athés absolument désanchanté au sens littéral). Et ca vous représente ça nan ?

Mais effectivement, utiliser les médias, la démocratie, la science, contre la religion, c'est une grosse responsabilité. Parce que la religion c'est la responsabilité de la révélation testamentaire, et la raison vous savez bien que c'est une responsabilité. Double responsabilité comme sacrifices, ou ellipse du sacrifice, sacrifice du sacrifice, simple témoignage, une foi jurée mais qui fait peur et implique donc une retenu, un scrupule (religio). Et ca c'est une invitation a etre d'accord avec moi, pas une critique, puisque c'est sur quoi je me base au commencement du commencement. Vous pouvez etre d'accord avec moi sans vous contredire dans le principe c'est tout con, simplement après peut etre avouer que parfois vous avez oubliez ce principe ce qui a donné moins de poids à telle argumentation.

Je viens de lire la suite du topic (je vais pas tout reprendre pour corriger les eventuels errements qu'on peut relever après ta critique), alors tu comprend que mon objet c'est tout sauf de dire que Dieu existe ou existe pas, à de l'interet ou n'en a pas, que les croyants sont cons en général ou pas, ça moi, c'est ce dont je me branle (voir Kant, c'est vieux). Et ma base, c'est pas que tout est relativement absolu ou absolument relatif, que tout aurait la meme bases ce qui répèterait et la scolastique et la métaphysique, qu'on est des mamifères ou je ne sais quoi (les animaux ne participant pas directement à ce que je dis, je parle de l'Homme hein comme vous, en ce qu'il questionne, meme l'opportunité de la question).

Oui et puis dans science pour moi ya aussi méthode et science humaine, et je dis pas que la science est religieuse, mais que la religion a besoin de la science pour le lien, et que la science a (comme toute la culture) besoin d'une religiosité dont j'ai parlé.

Alors oui c'était long, chiant, général, quelque part évident, mais c'est un début je le prend bizarrement je sais, mais je serais un pourfendeur des résidus chrétiens comme vous aussi plus tard et dans un autre genre de discussion, différemment que vous peut être.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 21:12 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7120
Une remarque d'ordre général, mais je rebondis avec un seul passage quoté si tu permets. C'est plus simple et aisé, moins déconstructif.
Itharivkoi a écrit:
Mais la communauté peut elle se suffire, sur ce plan, de ça : deux détermination normatives ultra déclinables qui se battent en duel, ou plutôt : qui se protègent l'une contre l'autre. Ainsi, la vie doit s'indemniser, mais c'est justement parce qu'elle garde une "mort" en elle (la machine, qui est aussi la machine techno-médiatique dont la religion (hors église) a besoin et qu'aujourd'hui elle exploite, donc scientifique donc rationnelle, mais ça c'est hors du général et on aura le temps d'en parler), et donc sa façon de s'indemniser qui reconnait la mort en elle, doit, je dis bien en droit jamais en fait (l'innateignable démocratique ou l'homme agneau pour l'homme blabla),

Oui, mais je ne sais pas.
J'ai capté je crois la problématique soulevée, mais dans le cas particulier des extrémités (deux opposants discursifs) qui nous occupent, il est nécessaire d' étudier toutes les alternatives déjà en notre possession. Car en considérant l'impasse présente (cf : indemnisation de la vie) on ne peut se passer de se préoccuper de la somme des solutions possibles. A savoir que dans le but d'objectiver les savoirs, qu'ils soient issus de sources scientifisées, avec vérifiabilité, ou spirituelles (dans le sens socio-culturelles historiques car même si je suis athée, je reconnais volontiers leur impact psychologique et social) il apparaît que l'apprenant, nous tous, ou mieux dit n'importe qui voulant échanger des idées - en tenant compte des dimensions affectivo-motivationnelles -, s'oriente vers des productions structurées.
Ca je te le reconnais volontiers. Mais que valent-elles face à une discussion rationnelle sur des prémices nécessairement sémiotiquement communs ? Difficile à quantifier voire à évaluer sans entrer dans un relativisme de bon aloi, voire sans passer par un ennuyeux prologue de mises au point sur des détails sémantiques qui font un peu chier tout le monde - car faut suer un peu de la cervelle. C'est vrai ! Même s'il est important de se mettre en phase sur des termes communs.
C'est bien en fait la transdisciplinarité qui, par des variables homogènes, nous force à constater que la pédagogie de la différenciation (ou mieux dit de vecteurs mis en opposition quand bien même ils peuvent cohabiter) pour finir en alignement comparatif, est une discussion de type analytique. Si c'est analytique - admettons-le quelques secondes - connectons-nous alors sur le réel et sur le sens commun fait d'objets reconnaissables et facilement identifiés par nous tous : en métaphore comparative, un enfant (un de ces organismes humanoïdes primitifs en développement) renâclera devant la remarquable mise en situation théorique que tu as élaborée pour lui.

Normal ! On ne peut le lui reprocher, car nous sommes lui et il est nous. C'est cela la religion qui nous relie. Une réactivité similaire mais quelque peu différenciée : le corpus religieux ou matériel, ou rationnel ou scientifique (peu importe comment tu l'appelles !) des recherches stucturelles nous conduit alors à une réponse adaptée. Mais laquelle ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 22:40 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4222
Salvatore,

Espèce d'empaffé, baltringue de la pensée, c'est quoi le générateur que tu utilises ? Efficace en tout cas, on dirait un doux parfum de shit, enveloppé d'un peu d'opium. Moi aussi oh grands penseurs du néant, j'ai des visions de corps entremêlés et de salives mélangées. Simplement je ne fais pas chier mon monde, je me branle comme tout un chacun sur RedT... ou Megap... .com ! Bande de branleurs.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Avr 2009, 23:21 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7120
Boarf, j'ai utilisé le Pédagophone - Générateur de langue de bois pédagogique. Celui linké par Pyne Duythr : http://www.charabia.net/gen/gendisp.php?gen=19

Facile. Ajoute 2 ou 3 conneries entre parenthèses, change 1 ou 2 mots, et tu fabriques du Itharivkoi, généré en 3 secondes et plus vrai que nature.

C'est vachement bon de pondre des textes de super culturisé. On se sent surpuissant. Un peu comme un psychanalyste théologien qui aurait fait un peu de droit et se ferait tailler des pipes par un grand blanc. (ce qui précède est ma bonne réponse sur mesure au dernier post de notre ami en fait).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Avr 2009, 00:43 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 03 Avr 2009, 18:12
Messages: 19
oulala je viens d'arriver et je vais me coucher à demain =)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Avr 2009, 19:01 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Roberte a écrit:
j'utilise des pièces de scrabble et je cherche

Putain, le scrabble! J'suis incapable de trouver des mots de plus de quattre lettres...

Image

Citation:
Il m'arrive d'avoir la flemme, et d'utiliser (honteusement !? Pourquoi avoir honte de ça !?!? ) et directement un anagrammeur.

(C'etait une "boutade", bordel!)

Itharivkoi a écrit:
la vie c'est ce qui se conserve, qui reste ce qu'il est, ce qui doit rester indemne, et dans le meme temps, c'est aussi l'énergie du spontané, le réflexe, le vif mais nerveux, l'automatique, le mécanique, la mort dans la vie.

C'est ca la "vie" pour toi?

Citation:
"Le tu ne tuera point" ou le vivant est sacralisé et ou sa valeur donne lieu à croyance, plus grec

Plus "grec"?

Citation:
Si un religieux peut parfois avoir toujours raison sur un athée, c'est bien souvent en ce que le chrétien, meme s'il respecte plus la croyance que le sacré, respecte les deux ; alors que vous (pardon) ne remettez que la première en question, et ne recherchez pas ce que vous sacralisez.

Un religieux (tu veux dire un croyant?) aurait toujours raison (de quoi et pourquoi?) sur un athee (tu veux dire un incroyant?) parce que le premier tient pour vrai l'enonce (que tu n'as pas explicite: je ne sais donc pas de quoi tu parles) "le sacrifice pour la vie et son (notre) salut" alors que l'autre ne saisit pas la nature de cet enonce (que tu n'as pas explicite: je ne sais donc pas de quoi tu parles)? Pourquoi? Paralogie quand tu nous tiens, poils aux mains.

Citation:
Ça pourrait être le phallique []

Arghh! Ca commence mal (enfin, commence, c'est une facon de parler). Et si t'essayais de moins t'impregner des flatulences aussi nonsensiques et malodorantes qu'infondees enfantees par la psycacanalyse (de quelque obedience que ce soit)? T'es p'tet pas au courant, mais c'est de la daube de charlatans.

Image

Bon, vu ton penchant pour la pougnette elicoidale et le macrame prout-postmoderne, m'etonnerait que tu sois au courant. Fait rien. Y'a un debut a tout. Faut bien qu'un jour quelqu'un tente de te deniaiser: ben ouais, le Pere Noel, ca n'existe pas.

Bon, on va sauter a la fin de ton bourlet verbal a se tirer des balles dans la glotte (desole, j'ai pas qu'ca a foutre), pour en arriver directement a:

Citation:
Oui et puis dans science pour moi ya aussi méthode et science humaine, et je dis pas que la science est religieuse, mais que la religion a besoin de la science pour le lien

Le lien entre "methode" et "science humaine"? De quelle methode parles-tu? C'est quoi la "science humaine"? Une "science a visage humain" (si oui, faut que tu m'expliques ca, en commencant par me dire ce qu'est la science)? Les "sciences (dites) humaines"? La "science qui parle des etres humains"? Une poupee gonflable a gros nichons avec un sphincter bien etroit qui eructe "Tronche-moi mon goret en rut!" sur l'air de "Sans chemise, sans pantalon" de Rika Zarai?

Citation:
et que la science a (comme toute la culture) besoin d'une religiosité dont j'ai parlé.

C'est ce que tu voulais "demontrer"? Arf! Redefinis-moi donc la "religiosite", siouple. Et puisqu'on y est, en quoi la "science" serait-elle une "culture" (un truc relatif?)?

Citation:
c'était long, chiant, général, quelque part évident

3 sur 4. Pour avoir 4 sur 4, j'aurais plutot remplace "evident" par "gratuit" (et je suis poli, poils au zizi).

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Avr 2009, 10:47 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Jan 2009, 12:26
Messages: 360
Pyne Duythr a écrit:
Son etron neo-postmoderne est un bel exemple de n'importequoitisme verbeux: un salmigondis prouto-intellectoide littero-aerophagique dont la coherence apparente n'est que de nature syntaxique. Les ploucs adeptes de la generation pseudo-aleatoire de vent rectal [PAGPVR] ne representent, certes, qu'un taxon de l'infraclasse des ploucs a dejections toroidales (d'autres categories - non moins superfetatoires que celle des PAGPVR - colonisent egalement le vaste ecosysteme des ploucs tout court), mais ils sont, a n'en pas douter, les plus prolixes et, parfois, du moins au prime abord, les plus amusants, bien qu'ils induisent inexorablement - et en general assez rapidement - de violentes crises de lassitude agrementees de baillements sonores suivies par des envies de meurtre. Nous avons donc la chance d'observer un specimen de PAGPVR en pleine phase excretive au sortir de la fosse septique dans laquelle l'evolution - et les lavements cycliques a l'eau de javel - les a confines. Silence, on tourne.

:ptdr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Avr 2009, 22:22 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Itharivkoi a écrit:
Oui et puis dans science pour moi ya aussi méthode et science humaine, et je dis pas que la science est religieuse, mais que la religion a besoin de la science pour le lien, et que la science a (comme toute la culture) besoin d'une religiosité dont j'ai parlé.

Sauf erreur, tu t'es contenté d'affirmer il y a quelques posts que tout ou partie de la science est "imprégné de religiosité". Si tu t'en tiens là, ce n'est pas très satisfaisant.

A mon avis, ta déclaration très générale suivant laquelle (pour paraphraser) "la religion a besoin de science mais la science a aussi besoin de religion" n'est qu'une formule creuse. Un artifice de littéraire cherchant à invoquer à tout prix une symétrie là où il n'y en a pas. Cela meuble une copie de philo de Terminale, mais le correcteur n'est généralement pas dupe.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2009, 00:35 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7120
Citation:
Sauf erreur, tu t'es contenté d'affirmer il y a quelques posts que [...]


Image
<< Hé, t'as vu ? Zartregu a lu les posts d'Itharivkoi. Hiaaaarrgh gniarf gniarf arf. >>


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2009, 01:04 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4222
Moi aussi je les ai lus (ouais bon survolé, ok pas lus) ! :hum:

Un bon exercice de préparation au vide en vue d'une bonne méditation transcendantale. Bon il ne m'est resté que le vide. Sinon, il est en plein dans ses partiels notre droppy ? C'est pour cela qu'il n'intervient plus ?

Dommage, ça faisait déco, et de plus on pouvait coller plein d'images drôles à la suite de ses posts. Sont étranges ces nouveaux philosophes des temps modernes, on les entarte et zou ils se piquent. C'est pas solide un philosophe du XXI siècle ! Faut dire que les générateurs automatiques de textes/phrases creux(ses) leurs ont fait beaucoup de torts. Voilà encore une profession que la révolution d'internet aura broyé. C'est triste !

Manquerait plus qu'un générateur de formules mathématiques pour enlever le pain de la bouche de ce bon Pyne Duythr. C'est moche le progrès, y a pas à dire.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2009, 01:18 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7120
Jean Foutre Premier a écrit:
Moi aussi je les ai lus (ouais bon survolé, ok pas lus) !

Image

Ivhankoi a écrit:
Bergson : « […] l’effort nécessaire pour que s’accomplisse, jusque sur notre planète réfractaire, la fonction essentielle de l’univers, qui est une machine à faire des Dieux ». Voila la description des causes d'un symptôme dont vous souffrez. Bergson ne le reconnait pas comme tel, mais le révèle parfaitement.

Image


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2009, 01:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7120
:fr: Ca fout un peu les jetons ces rires, hein !
Image
Hein ?!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Avr 2009, 01:38 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4222
Ca évoque la mort ces rires ! Mourir de rire quelle horreur !

Nimportlawak au moins lui il ne fait pas rire. Ouf ! Ca équilibre ce topic.

Une blague de toto que Ivapabien nous sort la phrase de Bergson sur le rire ? ? ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com