Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 09 Avr 2020, 19:11

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 255 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 15:34 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 01 Oct 2005, 13:31
Messages: 64
Localisation: Somewhere over the rainbow
Oui, la B est une vérification. C'est la plus accessible pour tout le monde. L'important est de montrer que 0,9*=1, même si cela semble contre-intuitif.

Gaël, je ne suis pas dans la tête de Nadamas. Il est possible que tu aies raison.
J'ai tout de même la sensation que ta réponse à Nadamas tendait non pas vers 1, mais à démontrer que 0,9*/=1. Ce que tu semblais vouloir démontrer par la suite à Orangino et Pyne Duythr. Mais comme je ne suis pas non plus dans ta tête, je te laisse vivre en paix avec elle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 15:49 
Dressé
Dressé

Inscription: 23 Fév 2005, 23:28
Messages: 258
Localisation: Chez moi
Citation:
Mais ne sentez vous pas que quelque chose cloche dans tous les raisonnements ?
Que quelqu'un me donne un raisonnement imparable et je me prosterne à ses pieds. Et puis on ferme le forum...


C'est parti de là et de la réponse de Yohanan qui lui à dit d'ouvrir un livre de math.

Et je n'ai jamais dit que 0.9* était différent de 1 cf.

Citation:
Si le nombre de decimale de a est infini la forme correcte de à est egale à la limite de la fonction a=1-10^(-x) quand x tend vers + l'infini soit a=1


C'est pour cela que je trouve amusant que tout le monde dise la meme chose sans être d'accord

_________________
Je ne crois pas en une vie future, mais je prendrai quand même un slip de rechange !

Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 15:52 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 01 Oct 2005, 13:31
Messages: 64
Localisation: Somewhere over the rainbow
OK


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 15:58 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
Et ce grand Zozo ne s'est jamais agenouillé et ne m'a jamais ciré mes pompes. Hou, que je lui en veux !
(Et puis, on n'a pas fermé le forum non plus...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 16:16 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 01 Oct 2005, 13:31
Messages: 64
Localisation: Somewhere over the rainbow
On n'a plus revu Nadamas depuis un bout de temps. C'était pourtant un régulier, et assez sympa.

Je ne sais pas ce qu'il se passe mais ce forum est mourant depuis quelques mois déjà. Il paraît que les invités auraient été trop rapidement molestés et qu'il a une très mauvaise réputation d'athégristes un peu partout. C'est fort possible, j'en ai eu des échos.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 16:35 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
Ben oui.
Dans le temps ils commençaient bien sagement par être bien gentils.
Maintenant c'est plein de grosses brutes qui cognent tout de suite.
Pas le temps de dire "ouf" et "paf", y z'aplatissent.
Y tapent d'ailleurs sur n'importe quoi, dès qu'ils pensent que ça pourrait pas être juste.
Y tapent même sur les pauvres vieux sans les lire, c'est te dire comme ils sont frustrés !
Le coup du 0,9* est caractéristique : y lisent pas, ils cognent recta.
S'ils savaient ce qui peut sortir comme conneries quand on tape au hasard sur n'importe qui !
Quand on n'a plus d'autres sur qui assouvir sa brutalité, on se cogne entre nous. Chouette, non ?
Pourtant y avait un essai avec une "spiritualiste", mais ça n'a pas duré.
Moi ce que je regrette, c'est les bons croyants pur jus, un peu comme les créationnistes par exemple, ou les défenseurs du "dessein intelligent".
Y aurait de quoi se marrer, mais avec quoi les appâter ? On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, non ?
Ah la la la, les temps sont durs, mon bon monsieur...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 16:47 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Salut les chochottes ! Vous allez me faire pleurer.

Non mais des fois, s'il y a plus personne ici c'est surtout pasque les autres sont en train de faire les voyous sur d'autres forums. D'ou ils se feront éjecter tot ou tard.
C'est vrai qu'on a plus vu de croyants depuis longtemps, faut assumer. J'assume ma part de responsabilité, mais pas tout seul.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 16:50 
Dressé
Dressé

Inscription: 23 Fév 2005, 23:28
Messages: 258
Localisation: Chez moi
Tu parles Gino on a interet à te rabattre des mutants sinon tu finiras par attaquer tes propres posts et sans les relire.

_________________
Je ne crois pas en une vie future, mais je prendrai quand même un slip de rechange !

Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 17:05 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
C'est vrai qu'on est nombreux à se partager la responsabilité, mais c'est vraiment très difficile de pas rentrer dans le lard d'un prétentieux con quand il dit des conneries.
J'en connais beaucoup qui n'arrivent pas à se contenir.
Mais même plus de Ktos !!!
Keskispasse ? Y sont plus assez masos ?
Remarque, un bon muslim bien chaud, c'est pas mal non plus, mais je trouve qu'ils sont souvent atteints de logorrhée incohérente.
Et puis, ils foutent le camp plus vite que les Ktos.
Les vrais chrétiens ont encore le sens du prosélytisme, ils pensent pouvoir te convertir avec leurs conneries. Un bon muslim y discute pas beaucoup : si t'es pas muslim c'est parce qu'Allah l'a voulu, et on ne va pas contre sa volonté...
Que c'est triste un forum sans Ktos...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 18:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Citation:
Je ne sais pas ce qu'il se passe mais ce forum est mourant depuis quelques mois déjà. Il paraît que les invités auraient été trop rapidement molestés et qu'il a une très mauvaise réputation d'athégristes un peu partout. C'est fort possible, j'en ai eu des échos.


Nous? Des athégristes et des voyous?

Mais qu'allez-vous chercher là?

C'est vrai qu'on n'a plus de croyants par ici.

Leur ferait-on peur? :wink:


Peut-être devrait-on réouvrir le forum aux "invités" en essayant de les persuader de se logguer après quelques posts et en ne les aggressant pas trop vite.


Il y aurait aussi un problème de visibilité du forum dans certains pays et dans certains moteurs de recherches.


Certains pourraient aussi relancer quelques sujets de discussions sympa.


Je plaide coupable mais avec plein de circonstances atténuantes et plein de co-responsables aussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 19:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4139
Désolé... Je peux me petit-suisse idée si vous voulez ?

J'ai relus certains de mes posts. Je suis une enflure doublé d'un sale con !

Je me déteste en me lisant moi même ! Trop bon !

Mais entre nous le pire, c'est zartregu...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Fév 2006, 22:09 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 24 Jan 2005, 23:28
Messages: 375
C'est pas que les croyants qui semblent fuir ce forum, c'est aussi des incroyants. Sur différents forums fréquentés par des athées ou agnostiques, ce forum a mauvaise réputation.

Bon c'est vrai q'un petit croyant bien croustillant ça manque par contre. :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 12:31 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
J'etais pret a laisser tomber ce thread parce que 1) repeter la messe aux anes n'est pas ma tasse de the et parce que 2) j'ai pas que ca a foutre (j'ai aussi des gosses, une femme, une maitresse et quelques putes a nourrir). Mais puisque yohanan transpire la mauvaise foi, qu'il essaie de faire passer des vessies pour des lanternes (Oh! C'est pas bien ca! Oh non c'est pas bien! Vilain yohanan!) et qu'il m'a pris a partie a plusieurs reprises en des termes un tantinet puerils et grotesques, j'me sens oblige de lui botter tendrement les fesses pour pas laisser trop de traces de merde dans les archives. Les taloches dans la gueule et les coups d'pied au cul ce sera p'tet pour plus tard.

Or donc. Il etait une fois... Nadamas ecrivit (post 932):

Nadamas a écrit:
Exemple de raisonnement imparable en math :
a = 0,99999....
10a = 9,99999...
10a -a = 9,9999... - 0,9999...
9a = 9
a = 9/9 = 1
Merde, je croyais que a était égal à 0,9999...
Plus sérieusement, je te renvoie au principe d'incertude d'Heisenberg.

Mis a part le fait qu'Heisenberg n'a strictement rien a foutre ici (comme l'a egalement fait remarquer yohanan qui, c'est vrai, ne pond pas que des conneries) et le fait qu'il ne s'agit ni d'un raisonnement imparable ni d'une preuve telle qu'on l'entend en mathematiques, ce raisonnement informel et intuitif est effectivement correct. Ce n'est pas l'avis de Gael qui ecrivit (post 933):

Gael a écrit:
Tout faux mon grand :

9a= 8.99999999......

D'ou a=8.999999....../9=0.999999999.......

Vérifie celle là est bonne car si tu prends un nombre de decimales infini tu dois assimilé a à la limite quand le nombre de decimales tend vers l'inifni de la forme de a soit a=1-10^(-x) quand x tend vers l'infini la limite est égale à 1. Si le nombre de decimales est fini c'est mon raisonnement qui est juste. Si le nombre de decimales est infini c'est ton ecriture qui est fausse CQFD

Puis, encore, par souci de precision (post 937):

Gael a écrit:
Si le nombre de decimale de a est infini la forme correcte de à est egale à la limite de la fonction a=1-10^(-x) quand x tend vers + l'infini soit a=1

d'où a=1

10a=10
10a-a=9
a=9/9=1

Si le nombre de decimales est fini nous tentons l'experience avec 4 chiffres apres la virgule

a=0.9999
10a=9.999
10a-a=9.999-0.9999
9a=8.9991
a=8.9991/9=0.9999

yohanan commenta alors (post 939):

yohanan a écrit:
<<Merde, je croyais que a était égal à 0,9999... >> Qui TEND vers 1 quand le nombre de décimales tend vers l'infini.

De maniere informelle et intuitive mais correcte, 9a n'est pas egal a 8,9*, car si a = 0,9*, 10a - a = 9,9* - 0,9* = 9, tout comme 1,3* - 0,3* = 1 (autre angle de vue pour le meme objet: 0,3* = 1/3, d'ou 1,3* = 1 + 1/3, donc (1 + 1/3) – 1/3 = 1 + (1/3 – 1/3) = 1 + 0 = 1). On reviendra peut-etre plus tard sur l'idee d'"infini", de symbole associe a un nombre irrationnel et d'"effectivite"qui justifient le fait d'associer par exemple 0,3* a 1/3 et de manipuler legalement ce que recouvrent ces notations. En outre, 0,9* est un developpement decimal illimite (periodique), cad une suite d'entiers (x_n), avec n appartenant a N, telle que x_0 appartient a Z et telle que pour tout n ≠ 0 on ait 0 ≤ x_n ≤ 9; en d'autres termes, 0,9* est une "serie de puissances de 10" camouflee (on dit d'ailleurs plutot "serie geometrique de raison 1/10"). 0,9* n'est donc pas un nombre decimal, cad un nombre dont le developpement decimal est limite, comme par exemple 0,9999...99 ou 0,123456789. Les ecritures (= les notations) 0,999... et 0,9* expriment justement cette distinction fondamentale. Petit detail en passant: le seul fait que 0,9* soit illimite periodique devrait faire subodorer sa rationalite. Mais pas a priori le fait d'etre l'entier 1.
Arrives jusqu'ici, faisons rapidement le point de la situation: Gael n'avait pas a ecrire "si le nombre de decimales de a est infini" (post 937) puisque les decimales (non-triviales, cad celles qui ne correspondent pas a la periode 0, comme dans 1,8540* = 1,854) sont en quantite infinie (le cardinal de cet ensemble est Aleph_0, cad le denombrable) par definition meme de a, et n'avait pas non plus a ajouter une "preuve" hors sujet concernant les nombres decimaux (alors que le sujet etait lie au developpement illimite (periodique) du nombre a = 0,9*). C'est ce que j'avais exprime dans ma premiere intervention (post 8094):

Pyne Duythr a écrit:
T'as re-ecrit la preuve elementaire plus ou moins correctement exprimee proposee par Nadamas - je viens de me taper l'enfilade... - en y ajoutant du blabla diversif ainsi qu'une "preuve" qu'a strictement rien a fout' ek l'affirmation initiale 0,9* = 1 [9* signifie ici "periodique de periode 9"]. Que vient foutre ici une "preuve" associee a des nombres decimaux - ta "deuxieme preuve" - alors que le probleme est relatif aux developpements decimaux illimites? Etc..

puis encore dans celle-ci (post 8096):

Pyne Duythr a écrit:
Gael a écrit:
Noter a=0.99999(inf) n'est pas correct, il est mieux d'utiliser la fonction 1-(1/x) et sa limite quand x tend vers + infini.

Ce n'est pas plus correct que d'utiliser la limite dont tu parles (de toute facon, la notation 0,9(inf) n'est qu'une notation pour periodique de periode machin et elle n'est pas pire que 0,9*). Une limite est un processus. Par abus de langage, on lui attribue une valeur numerique. Bref.

et enfin dans celle-la (post 8098):

Pyne Duythr a écrit:
Gael a écrit:
Le calcul 9.99999(inf)-0.999999(inf) ne "donnerait" pas 9 mais 8.9999(inf)1

Oh putain! C'est pas d'la marque de ta fumette dont j'ai besoin - j'suis allergique au THC -, mais du nom de ton psychiatre, voire de ton prof de maths. J'ai deux mots a leur dire.

Notons que jusqu'a present, je n'ai encore rien dit de special sur le "passage a la limite" evoque par Gael. Si, comme je l'ai fait, on decide de laisser au vestiaire la rigueur mathematique ainsi qu'une tendance naturelle au formalisme le plus austere, ce "passage a la limite" n'est pas vraiment faux: il est au mieux non-rigoureusement justifie par rapport au contexte. Y'a donc pas mort d'homme. En ce qui me concerne, cela aurait pu en rester la. Mais yohanan, possede par le demon de midi a quatorze heures, rencherit (post 8503):

yohanan a écrit:
NON, 0,9999999999..... n'est PAS égal à 1 (jamais). Tout ce qu'on peut dire, c'est que si le nombre de décimales tend vers l'infini, alors l'expression 0,99999999.... TEND vers 1. Autrement dit, la LIMITE de 0,9999999 (si ne nombre de décimales tend vers l'infini) est 1.

Gael d'abord, puis yohanan justifient leurs propos en posant (comme on dit) a = 1 - 1/10^x, ou x varie dans N. Et bien non! Le passage a la limite ne se justifie qu'une fois traduit 0,9* en une serie de puissances de 10. Pas avant. Invoquer cette limite lorsqu'on considere 0,9* "tel quel" n'a pas de sens puisqu'il s'agit, avec cette ecriture-la, d'un developpement illimite (periodique). Or, on ne peut faire tendre a l'infini le nombre de decimales d'un developpement illimite (periodique) puisqu'il est illimite, ou, dit de maniere equivalente, puisque le nombre incrimine est le cardinal d'un ensemble denombrable (il s'agit d'un cardinal infini, pas d'un ordinal, isn'it yohanan). Bref, x → 1 - 1/10^x est une fonction N × Q qui approxime trivialement 1 lorsque x tend vers ∞, mais elle ne donne aucune information sur le nombre 0,9* tant qu'elle n'est pas explicitement definie comme le terme de la limite de la serie (geometrique) de puissances de 10 qui a justement servi a "construire" 0,9* dans le cadre des developpement decimaux (illimites). Ca, c'est un detail negligeable puisque jusqu'a present on n'a demontre que pouic: on s'est juste contente de papoter. Mais si, comme yohanan, on pretend aspirer a la rigueur - je pouffe! -, ce detail n'en est plus un: c'est le noeud de la plupart des preuves de 0,9* = 1 (en l'occurrences, de celles en lien dans mon post 8094, reproposees plus tard par Gupta dans son post 8529). C'etait la subtance de ma reponse a yohanan (post 8513):

Pyne Duythr a écrit:
Non. L'expression 0,99999... = 0,9* (ou x* signifie de periode x) est un developpement decimal infini (le terme correct est illimite) par definition, sinon t'ecrirais ton expression 0,9999... 99 (avec p.e. 9 ecrit 10^100 fois). Le nombre 0,9* etant infini (abus de langage), faire tendre le nombre de ses decimales vers l'infini est un non-sens. L'idee de limite - appliquee a une technique de "troncage telescopique" sur 0,9* qui se base elle-meme sur une construction pas a pas de ce nombre - n'intervient que dans quelques preuves de 0,9* = 1 (par exemple lorsque t'ecris 0,9* comme une serie geometrique dont tu fais la limite, puis que t'exploites une propriete de cette serie qui te permettra de conclure dans la joie et dans la bonne humeur: "Eureka! 0,9* = 1!" (voir un lien que j'avais deja mentionne dans ce fil)). Cela n'a donc strictement rien a voir avec ce que tu dis, pas plus qu'avec ce que disait Gael. En resume: 0,999... = 0,9* est a priori un developpement decimal infini (aka illimite), et non pas un nombre decimal (fini (abus de langage aussi) par definition) comme 0,9999...99. Le monsieur te demande donc si 0,9* (nombre dont le developpement decimal est infini (aka illimite), bordel de merde!) est egal a 1.

Ce qui est par contre important quelle que soit l'approche choisie (intuitive, naive ou rigoureuse), c'est que modulo les precisions apportees precedemment (i.e. limite dans le cadre d'une serie de puissances), et meme en omettant ces dernieres (soyons genereux), cette limite permet d'affirmer que 0,9* est bien egal a 1. Et oui, rendons grace au fait que R est totalement ordonne, archimedien et complet (a isomorphisme pres, R est le seul corps verifiant ces trois proprietes), et qu'en particulier il verifie la propriete dite de la borne superieure: si E est un sous-ensemble non-vide et borne superieurement de R, alors l'ensemble des majorants de E possede un plus petit element. Dit de facon imagee et modulo la coherence des propos, dans R tu peux tourner autour de n'importe quel point puis t'ecraser sur celui-ci en etant sur que c'est bien lui (i.e. limƒ(x) = y pour x → x_0 est donc bien une egalite au sens usuel du terme; ce n'est evidemment pas toujours vrai, en particulier lorsque tu n'es pas dans le "complete" de Q, cad R). Pige yohanan?

Mais yohanan ne s'arrete pas en si bon chemin. Charge a bloc parce que convaincu d'etre en position de peter le cul de ses contradicteur, dont bibi, yohanan creuse inexorablement sa tombe (post 8522):

yohanan a écrit:
Moi j'ai l'impression que tu lis jamais très bien ce que les autres écrivent.

Arf! C'est la merde qui se fout du balai. J't'adore.

Citation:
Désolé mec mais 0,999999999.... ne sera jamais égal à 1.

Me si, me si.

Citation:
Même si tu mets tout un tas de 9., t'arriveras jamais à l'infini

C'est coherent avec le fait que t'as pas pige la notion de limite, ni meme celle de developpement decimal illimite periodique. C'est pas une faute. C'est juste du plus mauvais gout lorsqu'on persiste et signe dans l'inanitaire. Pour ta gouverne, les notions de limite, de suite, de serie, etc., servent justement a by-passer des processus infinitaires en les reduisant a des processus finitaires (ce qui est facilement faisable lorsque le substrat dans lequel tu travailles n'est pas un merdier sans nom: heureusement, c'est le cas par exemple de R et de N, meme si de maniere fort differente). Ensuite, tu confonds "calcul effectif" et "structure" (appelons-les ainsi, pour faire court). Ca, c'est assez commun et, in fine, comprehensible puisque c'est a priori contre-intuitif. Un calcul effectif est en quelque sorte un processus qui peut etre effectue, mene a terme, avec des ressources finies en un temps fini. Ecrire 0,9* explicitement n'est evidemment pas un tel processus. Une structure est une information disons globale dont la description peut etre faite avec des ressources finies en un temps fini. Elle permet de capturer au moins une des proprietes dudit objet. Une structure est en fait une compression d'une partie de l'information intrinseque de cet objet. Par exemple, decrire 0,9* en disant qu'il s'agit d'un developpement decimal illimite periodique, c'est exhiber une propriete de 0,9*. Le fait meme d'ecrire ce nombre en symboles comme ceci "0,9*", c'est aussi exhiber implicitement cette meme propriete. Lorsqu'on veut demontrer que 0,9* = 1, on travaille donc sur une structure, pas sur un calcul effectif. Clair?

Citation:
L'infini, ça veut rien dire.

Me si, me si. Il ne veut rien dire en termes de calculs effectifs - c'est meme pas vrai, mais c'est une bonne approximation de 1° degre -, et a fortiori en termes physiques, mais il a un sens structurel (l en a meme une infinite, arf!).

Citation:
Et puis maintenant tu m'écris : 0,999999*. Ta petite étoile a peut-être beaucoup de significations pour toi, mais avec des mots c'est plus clair.

C'est surtout plus long. L'* presentement honoree s'appelle un symbole ou une notation. Deja entendu parler de ces trucs? Tu sais a quoi ca sert une notation? Au pire, ca sert a simplifier une ecriture, a comprimer du blabla, a economiser de la salive virtuelle, a travailler sur des abstractions de plus ou moins haut degre, a faire chier des gens comme toi. Par exemple, a moins d'etre completement con, on prefere ecrire 10^100 plutot qu'explicitement 1 suivit de 100 zeros. C'est plus facile, non? Toi, quand tu dois representer le nombre pi, t'ecris 3,1415... jusqu'a ton dernier souffle sans toutefois arriver bien loin - c'est un nombre irrationnel (il est meme transcendant le bougre, et plus encore), cad que son developpement decimal est illimite et non-periodique - ou t'ecris pi ou π (tu pourrais ecrire @ ou 'merde' en lieu et place de π que ca n'y changerait que dalle) en en donnant au moins une definition structurelle? Moi j'ecris pi ou π parce que j'ai autre chose a foutre dans ma petite vie que de noircir de facon derisoire des cahiers avec seulement quelques centaines de milliers de decimales. Chacun son truc.

Mais, bois sans soif, t'en rajoutes de plus belle (post 8523):

yohanan a écrit:
Je ne connais pas de développement "infini". C'est ça l'abus de langage ; je connais des suites dont les termes tendent vers l'infini.

Pas envie de me repeter: voir 'infini' et tout le tra la la plus haut. En outre, je te rappelle que j'ai precise que le terme exact etait illimite et que l'abus de langage qui consistait a l'appeler infini etait un raccourci impropre. Ensuite - cerise sur le gateau! - , tu te contredis (t'es plus a ca pres) et, pire, tu confonds les deux notions qui vont suivre: tu nies la notion d'infini mais tu l'utilises pour caracteriser la notion de suite divergente. T'es vraiment un p'tit marrant.

Citation:
Mais si maintenant le monsieur me dit que 0,9* est un nombre décimal avec un nombre infini de "9", je pense que le monsieur est un rigolo, parce que j'ai jamais vu un nombre "infini" de "9" (ou de quoi que ce soit d'autre.

Je passe sur cette affirmation - puisque j'en ai debunke une du meme tonneau plus haut - et sur le reste de ce post inepte. Mais j'en profite pour te faire remarquer que j'ai jamais vu un seul nombre reel non-rationnel bien que ceux-ci soient mon pain presque quotidien. Et je defie quiconque d'en avoir vu un seul. Dingue, non? Bref. Je vais donc illico a ton post 8526 qui est une perle de connerie sans fond et, peut-etre (du moins, j'ose l'esperer), de mauvaise foi rhetorique:

yohanan a écrit:
"Une des façons de couper court aux radotages est de laminer ce type de comportement schizoïde en excluant lesdits developpements illimites impropres (bref, des trucs du genre 0,9*),"
Voilà qui est causer. Quand un truc m'emmerde, je l'exclus. Enfin un sage. Bravo Pyne Duythr.

T'as encore perdu une occasion de te gratter le coude avec les ongles des pieds. Mais j'suis de tres bonne humeur aujourd'hui. J'vais donc faire un effort (tout ce post en est la preuve). Rien que pour toi. En mathematiques, lorsqu'on exclut quelque chose, c'est qu'y'a une bonne raison. J'en ai donne les premiers element ici (post 8094):

Pyne Duythr a écrit:
Pour revenir a 0,9* = 1,0* = 1: cette "etrangete" est liee au fait que la construction de l'"ensemble" des nombres reels - la droite reelle "intuitive" - a partir des developpements illimites n'induit pas une bijection entre ces deux bidules. Bref, c'est comme s'il existait des points de cette droite qui pouvaient avoir deux noms (par exemple 1,0* et 0,9* pour un meme point). Situation hautement schizogene. Une des facons de couper court aux radotages est de laminer ce type de comportement schizoide en excluant lesdits developpements illimites impropres (bref, des trucs du genre 0,9*), cad en affinant la construction incriminee. Il existe, bien sur, des constructions de |R beaucoup plus elegantes.

Ca m'avait l'air d'etre clair. Ben non. Or donc: cette exclusion est lies a une des constructions de R (que j'avais note |R). En gros, l'outil 'developpement decimal' (aka en gros 'nombre a virgule') a ete cree pour donner un support a l'intuition geometrique de nombre reel vu comme point sur une droite, donc a l'idee meme de mesure. C'est un outil ras-des-paquerettes, mais c'est un assez bon outil quand meme. Tel quel, cet outil bute sur plusieurs problemes, tout comme tu butes sur des notions de base qui n'exigent d'ailleurs qu'un peu de bon sens mathematique et un peu de jugeotte. L'un d'entre eux est justement 0,9* = 1; plus precisement: les egalites r,9* = r + 1, avec r un entier. Bref, ces egalites montrent qu'il n'y a pas de bijection entre l'ensemble des nombres en ecriture decimale (abus de langage) et l'ensemble des points d'une droite puisque tous les points entiers e qui sont eux aussi des nombres reels ont deux ecritures: e = r + 1 et e = r,9*. Il faut donc affiner l'outil (= rendre sa definition moins faible). D'ou la necessite licite d'ajuster le tir et de definir l'ensemble D des developpements decimaux illimites impropres de la facon suivante: c'est l'ensemble des developpements decimaux illimites (x_n) avec n dans N dont les termes sont tous egaux a 9 a partir d'un certain rang. Le complementaire de D dans l'ensemble de tous les developpements decimaux est l'ensemble des nombres reels R. Voila. Ce dernier ensemble, tel qu'il est defini, est en bijection avec les points d'une droite. Coherent. T'en as un bref apercu ici. On peut evidemment partir du bas, cad construire une notion de developpement decimal non-ambigue pour arriver a une conclusion equivalente a celle decrite ci-dessus: il n'existe pas (= c'est illicite, voire superfetatoire) de developpement decimal illimite periodique de periode 9. Ok? Non? Tant pis. On continue dans la foulee:

Citation:
on ne jongle pas comme ça avec un "nombre infini" de décimales. Retrancher quoi que ce soit à un nombre "infini" de décimales laisse un "nombre infini" de décimales...

Encore cette confusion entre ensemble infini et developpement illimite periodique... putain de merde!

Citation:
"Le nombre 0,9* etant infini (abus de langage), faire tendre le nombre de ses decimales vers l'infini est un non-sens." Là non plus, je ne pige de nouveau plus rien, 0,9* étant supposé déjà comporter un nombre "infini" de décimales (et ce n'est pas un "nombre infini"), il est évidemment idiot d'encore faire tendre le nombre de décimales "vers l'infini" !!!

J'hallucine! Bordel, c'est ce que je dis depuis le debut! Et toi tu dis le contraire. Tu viens de saper ton propos bancal en paraphrasant le mien. T'es aveugle en plus d'et' bouche et maso? Et puis, si j'ai ecrit "infini (abus de langage)", c'est pas pour des prunes, isn'it. J'ai meme precise a maintes reprises quel etait le terme correct. Bref. Encore un. De bref. Bref.

Citation:
Et puis, n'est-il pas plus facile d'écrire "1" que de se masturber sur la signification de 0,9* , avec des quantités "infinies" de "9" ???

Non. Ca s'appelle faire des mathematiques. Tu m'fais penser a ces mecs qui chient sur une toile et qui la dealent en pretendant qu'il s'agit d'art.

Quelques dernieres petites remarques poivre et sel parce que j'en ai vraiment plus l'cul d'ecrire et de repondre point par point (et relativement poliment) a un mur de gomme. Or donc, Gael le bon (parce que dans cette histoire, y'a le bon, la brute et le truand; qui est qui? Arf!) ecrivit (post 8527):

Gael a écrit:
Qui quoiqu'en dise Pyne Duythr correspond exactement à la premiere partie de ma demonstration et montrant qu'on devait prendre la valeur limite soit 1.

C'est exactement - modulo les remarques sur l'utilisation inopportune de la limite - ce que je disais dans la premiere partie du post (post 8094) que tu cites. Je la reporte ici puisque tu l'as eludee:

Pyne Duythr a écrit:
T'as re-ecrit la preuve elementaire plus ou moins correctement exprimee proposee par Nadamas - je viens de me taper l'enfilade... - en y ajoutant du blabla diversif ainsi qu'une "preuve" qu'a strictement rien a fout' ek l'affirmation initiale 0,9* = 1

Mais pris de remors aussi inopines que pretextuels, yohanan continue de brasser de l'air vicie dans son coin tout en debitant des aneries (post 8528):

yohanan a écrit:
J'ai jamais avoué (j'ai honte) que ce qui me faisait renacler c'était supposer dès le départ que 0,9999 etc était un nombre, ce qu'on veut justement montrer...(même si ça a l'air évident).

Non, on veut pas montrer que 0,9* est un nombre. C'en est un. Point a la ligne. On veut montrer que 0,9* = 1, donc que la definition commune, intuitive, informelle, de developpement decimal illimite periodique est trop souple lorsqu'on se fixe pour but de "superposer" ponctuellement les points d'une droite et les representations decimales (abus de langage) des nombres reels. Point a la ligne.

Citation:
on aurait peut être dû commencer, si on veut être un petit peu rigoureux, par essayer de démontrer que n'importe quelle suite périodique de nombres décimaux derrière une virgule définit toujours un nombre rationnel.

Premierement, "suite périodique de nombres décimaux derrière une virgule" n'a strictement aucun sens: tu accumules erreurs et malentendus (voir les precisions tout au long de ce post). Un nombre decimal n'est pas une decimale, etc.. Apparemment, t'aimes causer en schtroumpf alors que tu le reproches aux autres (enfin, a bibi). C'est ton droit. Mais t'etonnes pas alors qu'j'te tape sur les doigts. Deuxiemement, demontrer que tout developpement decimal illimite periodique correspond a un nombre rationnel n'etait pas la question. La question etait: 0,9* = 1? Reponse: oui.

Citation:
C'est facile et il n'y a là rien "d'étrange".

Quelqu'un a-t-il dit le contraire? Tu sais lire? Toi qu'est obsede par les cathos, tu connais la parabole de la poutre? Toujours a cote de la plaque, mon pauvre yohanan.

Citation:
Poser alors A = 0,9* n'a rien de choquant.

J'hallucine... Arf! Et ouf! Un peu de sens. Mieux vaut tard que jamais. Bon, c'est une facon comme une autre de tenter de ne pas perdre la face tout en avouant en catimini que t'as dit des conneries. Soit. J'accepte tes plates excuses. Tu peux me cirer les pompes, arf!, et, par la meme occasion, me sucer.

Citation:
Mais un doute m'étreint, en quoi un "développement illimité" est-il une étrangeté ?

J'ai explique le sens de ma remarque dans mon premier post sur le sujet et dans celui-ci.

Citation:
On a déjà les "attracteurs étranges" de d'Ambricourt, ça commence à bien faire...

C'est cense etre de l'humour? Soit. Je ris.

Repondant a un post de Gupta (post 8529), yohanan ecrivit sans gene (post 8531):

yohanan a écrit:
L'avant-dernière et la dernière (que j'ai utilisée) sont des démonstrations rigoureuses, et donc les seules valables.

Non, t'as pas utilise la derniere. T'as utilise un raccourci non-justifie qui plus est en raisonnant sur du faux. Et tout le monde sait que ex falso quodlibet, poils a la quequette. Je te fais remarquer en passant - et sans rien vouloir enlever a la pertinence de l'intervention de Gupta - que mon premier post sur le sujet (post 8094) contenait deja un lien conduisant a ces memes preuves (dans l'espoir que Gael et toi les lisiez). En clair:

http://faq.maths.free.fr/html/node5.html

Citation:
Le reste c'est des histoires juste pour embrouiller les esprits.

Non, ce sont des precisions et des remarques pertinentes. Excuse classique mais puerile et grotesque que de taxer d'embrouilles ce a quoi ton esprit est hermetique.

Enfin, last but not least, yohanan a pondu (post 8539):

yohanan a écrit:
Y tapent même sur les pauvres vieux sans les lire, c'est te dire comme ils sont frustrés !

Toujours aussi evasif a ce que je vois. Comme tout pleutre qui se respecte. Mais sache que si tu me cherches, tu finiras par me trouver. On finira p'tet meme par se pacser. Attention a ton troud'balle. Si ca c'est pas un message d'amour et de reconciliation, qu'est-ce que c'est?! Ca semble d'ailleurs etre la mode sur ce forum depuis quelques temps, les messages de paix et d'amour. Pas moins con qu'un autre, je surfe sur la vague. Arf!

Pyne Duythr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 16:59 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 09 Mar 2005, 02:37
Messages: 76
J'avoue que j'ai toujours eu du mal à cerner ce qu'était un bright... je me suis dis : ' c'est un athée ' parisien pour qui le terme 'athée' doit faire trop vieillot, donc ' bright' pour lui doit faire tellement plus ' in '...
Je m'apperçois que j'avais tord, autant pour moi !
Donc Bright, c'est quoi ? Ce que les turcs appellent des 'dinsiz' ( litéralement : sans religion ) finalement ? Et qui regroupe tout ce qui est athée, agnostique, déiste...
Bon... je veux bien...
Moi je suis athée parce que je suis un homme simple... tout ça me pète litéralement le cul et je ne voit absolument rien à travers mon verre de pisse que le sourire de ma brune qui n'appartient à personne... 8-)

_________________
Dieu est Turque et Ebru Günde$ est son prophète !

Athétürk : ze forum d'amitié des Franco Turkish Athées !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 17:36 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Oui, disonc que le sujet du topic a dévié vers 0,9 tendant vers 1 depuis un bout de temps. Il me semble que le terme brights intéresse plus personne depuis un moment. Du moins de bavarder sur le sujet.

Continue sur ta brune si tu veux, t'es libre. On peut pisser dessus nous aussi ? Ca me passionne tes expressions.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 19:37 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 09 Mar 2005, 02:37
Messages: 76
Orangino a écrit:
Oui, disonc que le sujet du topic a dévié vers 0,9 tendant vers 1 depuis un bout de temps. Il me semble que le terme brights intéresse plus personne depuis un moment. Du moins de bavarder sur le sujet.

Continue sur ta brune si tu veux, t'es libre. On peut pisser dessus nous aussi ? Ca me passionne tes expressions.


Que veux-tu, à part sous opium, je n'ai pas la prétention d'allonger l'illimité ! 8-)

_________________
Dieu est Turque et Ebru Günde$ est son prophète !

Athétürk : ze forum d'amitié des Franco Turkish Athées !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 19:59 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Allonger l'illimité ? On te demande pas tant.
Allonger une phrase qui soit pas limite imbécile profond, serait déjà pas mal. Tu peux essayer, possible que tu y arrives par hasard.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 20:35 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Salut Gino

T'as encore perdu le match ce matin?

Moche hein!?


Bah,ya des jours comme ça....

Ca ira mieux demain!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 26 Fév 2006, 20:59 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 24 Jan 2005, 23:28
Messages: 375
aurelien a écrit:
J'avoue que j'ai toujours eu du mal à cerner ce qu'était un bright... je me suis dis : ' c'est un athée ' parisien pour qui le terme 'athée' doit faire trop vieillot, donc ' bright' pour lui doit faire tellement plus ' in '...
Je m'apperçois que j'avais tord, autant pour moi !
Donc Bright, c'est quoi ? Ce que les turcs appellent des 'dinsiz' ( litéralement : sans religion ) finalement ? Et qui regroupe tout ce qui est athée, agnostique, déiste...
Bon... je veux bien...
Moi je suis athée parce que je suis un homme simple... tout ça me pète litéralement le cul et je ne voit absolument rien à travers mon verre de pisse que le sourire de ma brune qui n'appartient à personne... 8-)

Petit historique :
Bright ça vient des états unis, c'est un terme créé par des athées ou incroyants américains, qui voulaient avoir une étiquette moins infamante que athée aux USA, le pays de georges bush et de la bible belt, de plus athée n'étant pas une identité à proprement parler mais une non appartenance qui regroupe différentes identités qui ne sont pas toujours compatibles. Donc avec bright, ils précisent leur identité tout en la présentant sous un air nouveau sans un lourd bagage culturel.
Donc normalement un bright c'est quelqu'un qui a une vision naturaliste de l'univers, donc dénuée de toute créature plus ou moins surnaturelle, ce qui éliminait certaines catégories qui pouvaient s'appeler athées mais qui n'étaient pas incroyantes.
Mais par rapport au site, quand il s'est créé un mouvement bright francophones, il y a eu un groupe anti humaniste qui s'est incrusté ( les mutants ), et qui a provoqué la scission de l'équipe du site avec les bright de france qui n'ont pas voulu prendre leur distance avec les mutants. Depuis c'est devenu un non sujet ici.

Il faudrait trouver un nom pour les humanistes incroyants naturalistes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Fév 2006, 18:20 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
Hou, le méchant Pyne Duythr.

D'abord je pense que tout le monde peut lire et recopier un chapitre d'un bouquin de maths, comme tu le fais si généreusement.
Mais tu as eu le tort de sortir quelque idioties gratuites que je te rends :

Tu commences mal :

"...puis yohanan justifient leurs propos en posant (comme on dit) a = 1 - 1/10^x, ou x varie dans N."

Je n'ai jamais dit cela ni utilisé ce machin

"qui approxime trivialement 1 lorsque x tend vers ∞,"
Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre !
Et "tendre vers 1 lorsque x tend vers l'infini", c'est tout à fait autre chose, évidemment !

Celle-là n'est pas mal non plus :
"Le monsieur te demande donc si 0,9* (nombre dont le developpement decimal est infini (aka illimite), bordel de merde!) est egal a 1."

C'est ton problème si tu as le cerveau suffisamment grand pour concevoir un développement décimal infini, moi je n'ai jamais fait que dire "si le nombre de 9 tend vers l'infini, 0,999.. tend vers 1.
Maintenant, que tu dises que c'est une connerie, ça te regarde.

Là, on reste dans le rigolo :
"tu peux tourner autour de n'importe quel point puis t'ecraser sur celui-ci en etant sur que c'est bien lui (i.e. limƒ(x) = y pour x → x_0 est donc bien une egalite au sens usuel du terme; ce n'est evidemment pas toujours vrai, en particulier lorsque tu n'es pas dans le "complete" de Q, cad R). Pige yohanan?"

Qu'est ce que j'ai dit d'autre, sinon autrement que :
SOMME sur k (n/10^k) pour k = 1 à p tend vers n/9 quand p tend vers l'infini ??
(autrement dit, n/9 est la limite de cette somme pour p tendant vers l'infini, ce qui est évidemment tout à fait différent de ce que tu avances)
Pas pigé, Pyne Duythr ?

Et alors ça :
"C'est coherent avec le fait que t'as pas pige la notion de limite, ni meme celle de developpement decimal illimite periodique. C'est pas une faute. C'est juste du plus mauvais gout lorsqu'on persiste et signe dans l'inanitaire. Pour ta gouverne, les notions de limite, de suite, de serie, etc., servent justement a by-passer des processus infinitaires en les reduisant a des processus finitaires"

Merci pour le leçon, maître, j'étais pas au courant... (voir ci-dessus)

Mais ici, j'avoue mon ignorance :
"Mais j'en profite pour te faire remarquer que j'ai jamais vu un seul nombre reel non-rationnel."
??? On ne doit pas avoir les mêmes définitions...
Racine carrée de 2, c'est pas "réel", ou c'est "rationnel", peut-être ???

Tu crois nécessaire de "m'expliquer" :
"cette "etrangete" est liee au fait que la construction de l'"ensemble" des nombres reels - la droite reelle "intuitive" - a partir des developpements illimites n'induit pas une bijection entre ces deux bidules."

et je te fais remarquer :

"C'est facile et il n'y a là rien "d'étrange"."

Et tu me réponds :

"Quelqu'un a-t-il dit le contraire? Tu sais lire?"
Ben oué, chais lire...

Et puis tu nous plantes :

"yohanan a écrit:
L'avant-dernière et la dernière (que j'ai utilisée) sont des démonstrations rigoureuses, et donc les seules valables.

Non, t'as pas utilise la derniere. T'as utilise un raccourci non-justifie qui plus est en raisonnant sur du faux.."

Donc, SOMME sur k de (n/10^k) pour k = 1 à p tend vers n/9 quand p tend vers l'infini est faux. Merci, maître.
Bien, c'est la meilleure que j'ai entendu depuis qu'on m'a appris que 10^1 = 0

Tu nous assènes :

"Le nombre 0,9* etant infini (abus de langage), faire tendre le nombre de ses decimales vers l'infini est un non-sens. "

Je réponds bêtement à cette bêtise (parce que c'était évident, et que dire des évidences pareilles était parfaitement inutile) :

Là non plus, je ne pige de nouveau plus rien, 0,9* étant supposé déjà comporter un nombre "infini" de décimales (et ce n'est pas un "nombre infini"), il est évidemment idiot d'encore faire tendre le nombre de décimales "vers l'infini" !!!

Ce qui semble t'avoir mis dans tous tes états...

Et j'arrête là, parce que je suis pas le seul à raconter des conneries.

Mais je maintiens que la notation 0,9* suppose un nombre infini de 9.
Et que 10x 0,9* = 9,9* comporte également un nombre infini de 9.
Décréter que la soustraction 9,9* - 0,9* donne 9 est un abus.
On peut soustraire autant de 9 qu'on veut (même une infinité) d'une infinité de 9, on ne peut pas dire que ça fait 0.

L'autre "démonstration", qui consiste à dire qu'on ne peut mettre aucun autre nombre entre 0,9999...9 et 1 est aussi fausse : je peux toujours mettre un 5 derrière. La suite de nombres 0,9999....95 tend aussi vers 1 quand le nombre de 9 augmente indéfiniment. Et ce nombre est toujours compris entre 0,9999...9 et 1

Pour résumer, je m'étais contenté d'affirmer que l'on ne peut que démontrer que le développement infini de 0,9999... a pour limite 1 en passant par une démonstration de la limite d'une suite (SOMME sur k de n/10^k pour k = 1 à p quand p tend vers l'infini)

Venir emmerder le monde avec une notations 0,9* qui ne signifie visiblement pas autre chose que "limite du développement infini de 0,99999..." n'a pas apporté grand chose, puisque c'est évidemment = à 1.
Que cette limite vaut 1 peut être démontré, mais pas avec des à peu près (justement, cher monsieur), et si alors écrire 0,9*=1 signifie "la limite du développement infini 0,9999... est égale à 1", je ne vois pas pourquoi tu es venu me faire chier.

Je peux aussi passer mon temps à relever tes imprécisions de langage, mais j'ai aussi autre chose à foutre.

A bientôt, maître Pyne Duythr.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Fév 2006, 18:29 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
PS :

En fait, pour ne pas faire le pédant, comme certains, j'avais simplement dit (simplement) au début que :

"Tout ce qu'on peut dire, c'est que si le nombre de décimales tend vers l'infini, alors l'expression 0,99999999.... TEND vers 1."

Je voulais faire "simple", mais c'est évidemment tout à fait faux, selon maître Pyne Duythr.
Qu'on se le dise.

Allez, je suis pas le seul à dire des conneries.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 27 Fév 2006, 18:46 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
PPs :
Ah oui, j'ai oublié, maître, veuillez excuser ma distraction.

J'avais parlé étourdiment de "suite périodique de nombres derrière la virgule" (comme par exemple 0,541236 541236 ...).
en disant que tout nombre de ce type a pour limite un nombre rationnel.
(Pour ceux qui sont pas trop agressifs, si cette "suite" comporte "n" nombres a, b, c, ...n, cette limite est
abcd...n/[(10^n)-1].
Dans l'exemple donné, ce serait 541.236/ [(10^6)-1]

Je suis d'accord pour avouer qu'un prof de maths n'utiliserait pas les mêmes mots et je bois ma honte, mais c'était suffisamment précis que pour être compris par tout non-matheux.

Mais le maître a dit :

"Premierement, "suite périodique de nombres décimaux derrière une virgule" n'a strictement aucun sens."

Voilà, point barre, c'est comme ça, circulez, y a rien à voir.

Je le dirai plus, juré.

(Faut pas me chercher, tu tomberas sur un bide)

Merci, maître.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 05:30 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
J'me suis bien marre, ma couille. Vraiment. Ton post valait la peine que je me connecte au forum aujourd'hui. T'es une poule aux oeufs d'or, toi. Zeu king. Ton incompetence crasse est a la hauteur de tes pretentions. Remarquable.

yohanan a écrit:
D'abord je pense que tout le monde peut lire et recopier un chapitre d'un bouquin de maths, comme tu le fais si généreusement.

C'est vrai: tout le monde peut le faire. T'aurais p'tet d'ailleurs du passer a l'acte pour eviter de te couvrir encore une fois de ridicule. En supposant que tu ne te trompes pas de chapitre, ce qui est loin d'etre evident. En remettre une deuxieme couche alors que ta plantation d'aneries etait deja noyee sous une tonne de conneries et de mauvaise foi, arf!, y'a pas a dire, fallait oser. Toi au moins t'as pas froid aux yeux. Je pouffe d'admiration. J'suis sincere. Mais si tu crois que j'vais a nouveau perdre mon temps precieux a refuter point par point tes inepties malodorantes et a apaiser le poids de tes bouffees delirantes saupoudrees de mauvaise foi, tu te fous le doigt dans l'oeil jusqu'a l'intestin grele: j'ai passe l'age de jouer plus qu'il ne faut avec des quadrature-du-cerclistes a deux balles comme toi.

Citation:
(Faut pas me chercher, tu tomberas sur un bide)

(Arf! Pas necessaire, tu te viandes tres bien tout seul)

Pyne Duythr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 12:03 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
Si je prenais tes conneries une à une, j'en aurais pour 10 pages, au moins.

Je retiens en tous cas que tu nous a appris que tout nombre réel est rationnel.
Juste une larme en passant pour oublier que c'est il y a plus de vingt siècles qu'on a démontré que racine carrée de 2 n'était pas un nombre rationnel.
C'est sûrement pas un nombre réel, selon le maître.
Merci, maître Pyne Duythr.
Mon incompétence crasse s'incline devant une stupidité de cette envergure.

Et quand il faut lire :
"et le fait qu'il ne s'agit ni d'un raisonnement imparable ni d'une preuve telle qu'on l'entend en mathematiques, ce raisonnement informel et intuitif est effectivement correct."
On voit les compétences du monsieur.
Et sa capacité de lecture, parce que c'était précisément ce qu'on s'évertuait à montrer.

Tout le monde peut recopier un bouquin de maths...
Tu disais aussi qu'il fallait encore recopier le bon chapitre ?

Pourquoi alors, au lieu de vouloir faire chier le monde avec tes idioties n'as-tu pas recopié les pages où on t'explique (tu en as peut-être bien besoin) les critères de convergence d'une suite, et le calcul de la limite d'une suite convergente.
C'est par là qu'il fallait commencer, couillon.
Le reste, parfaitement inutile, c'était juste pour essayer de montrer ta prétendue supériorité en amenant des trucs dont personne n'avait rien à foutre.

Je m'enviande tout seul ?
Où ça, mon chou ?
Je n'ai fait que répéter et je répéterai encore que 1 est la limite de la suite 9/10^n, et encore, je ne l'ai pas démontré, parce que ce forum n'est pas un cours de maths et que ça se trouve dans tous les bouquins.

J'ai dit ça parce que la "démonstration" si géniale proposée ici depuis des lustres n'est pas une démonstration, et tu le sais très bien grand faux-cul, puisque, comme tout le monde, tu crois devoir le répéter comme si personne n'avait rien dit.

Mes connaissances rudimentaires en maths n'intéressent personne.
Tes performances en maths de haut niveau non plus.
Pour donner une idée des merdes que tu laisses derrière toi, il n'y a qu'à relire tes idioties concernant mon post 939 :

yohanan a écrit:
<<Merde, je croyais que a était égal à 0,9999... >> Qui TEND vers 1 quand le nombre de décimales tend vers l'infini.
Que tu me dises que c'est une connerie et que c'est faux, je veux bien.
Alors on se serait arrêté là.

Mais on peut se demander à quoi ont servi les conneries qui suivent (c'est même pas que c'est faux, mais on se demande ce que ça vien foutre là)

Je te rappelle aussi tes petits mensonges que tu utilises pour te tirer d'affaire, comme :

"...puis yohanan justifient leurs propos en posant (comme on dit) a = 1 - 1/10^x, ou x varie dans N."

Je t'ai déjà dit que ce n'était pas vrai, je n'ai jamais "justifié mon propos" ( lequel, d'ailleurs) de cette manière, et je me suis vu obligé de répéter :

"Autrement dit, la LIMITE de 0,9999999 (si ne nombre de décimales tend vers l'infini) est 1."

Mais selon maître Pyne Duythr, il est certain que je n'ai jamais rien compris à la notion de "limite", parce qu'il se croit obligé de sortir :

"Mais yohanan, possede par le demon de midi a quatorze heures, rencherit (post 8503)"

Je n'ai jamais fait que dire, sous une forme ou une autre, que la limite du développement décimal illimité 0,9999... était 1.

Tu nous démontres que c'est une grosse connerie ou tu arrêtes d'insulter ceux qui te plaisent pas.

Je m'enviande tout seul ?
Mon pauvre ami, tu prends tes rêves pour la réalité.

Ton dernier post est nul, il n'y a rien qui vaille la peine, sinon une suite d'affirmations, dont certaines mensongères, d'autres fondées sur tes préjugés.

C'est d'ailleurs comme ça que ça a commencé ; tu commences par prendre les autres pour des cons, tu leur prêtes de propos qu'ils n'ont pas tenus, ce qui fait d'ailleurs que tu te crois obligé de leur faire la leçon.

T'as été vexé quelque part mon pauvre petit ?
On t'a dit quelque chose que tu n'aimais pas ?

En mathématiques, on ne parle pas de raisonnement imparable ni d'une preuve ni de raisonnement informel et intuitif qui serait effectivement correct. On parle de démonstrations.
Et dans ton dernier post, tu as bien montré que tu étais incapable de démontrer quoi que ce soit.

Moi, je suis peut-être nul, mais toi tu es plus con comme que plus mauvais prof de maths que j'ai jamais vu de ma vie.
Relis ton avant dernier post et peut-être tu comprendras un jour que tu t'es évertué a enfoncer des portes ouvertes sur des kilomètres de texte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 12:36 
Dressé
Dressé

Inscription: 23 Fév 2005, 23:28
Messages: 258
Localisation: Chez moi
Pyne Duythr, Nadamas n'essayait pas de montrer que 0.999*=1

C'est tout le soucis de ce long post ou tout le monde répète la meme chose de maniere différente en s'envoyant des vannes.

C'est pas une vue de mon esprit malade, mais bien le départ du post.

Citation:
Mais ne sentez vous pas que quelque chose cloche dans tous les raisonnements ?
Que quelqu'un me donne un raisonnement imparable et je me prosterne à ses pieds. Et puis on ferme le forum...


Remarques que la suite lui a donné raison puisqu'entre personnes de bonne volonté (tu n'en fait pas parti mon Gino) racontant chacune à peu pres la même chose de façon différente on arrive pas à se comprendre.

_________________
Je ne crois pas en une vie future, mais je prendrai quand même un slip de rechange !

Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 13:12 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
Oh si, je commence à très bien comprendre comment fonctionne Pyne Duythr !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 14:24 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Citation:
Remarques que la suite lui a donné raison puisqu'entre personnes de bonne volonté (tu n'en fait pas parti mon Gino) racontant chacune à peu pres la même chose de façon différente on arrive pas à se comprendre.

Areu areu. T'as un chewing-gum ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 14:42 
Dressé
Dressé

Inscription: 23 Fév 2005, 23:28
Messages: 258
Localisation: Chez moi
Citation:
Areu areu


C'est tout ce que tu sais dire depuis une dixaine de posts mon lapin il est temps de changer. Le comique de répétition c'est pas mon fort. Et tu n'es pas quelqu'un de "bonne volonté", tu es aggressif. Tu ne comprendras surement jamais que comme disais Marc Aurèle "la douceur est invincible".
D'ailleurs j'ai bien rit quand tu m'a écris dans un de tes post que j'aurais pu lui corriger sa minime erreur, venant de toi qui tire d'abord et qui tire après aussi j'avoue que ça m'a plu.
Tu as une attitude de boutonneux frustré mon grand, le forum est tout vide grace à cette attitude, "forum de libre discussion raisonnée" relis tes interventions c'est à se pisser dessus de rire.
A force d'aboyer sur tous les nouveaux qui se présente il n'y a plus personne.

P.S. Comme tu l'as fait aimablement remarquer à Aurelien dans un autre post : Les messages ne dépassant pas 8 mots sont rarement intéressants et instructifs. Alors Areu areu très bon la même semaine.

_________________
Je ne crois pas en une vie future, mais je prendrai quand même un slip de rechange !

Woody Allen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Fév 2006, 17:58 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Rooo fleu bleu bleurff ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 01 Mar 2006, 04:01 
I don't feel well
I don't feel well

Inscription: 09 Mar 2005, 02:37
Messages: 76
Orangino a écrit:
Allonger l'illimité ? On te demande pas tant.
Allonger une phrase qui soit pas limite imbécile profond, serait déjà pas mal. Tu peux essayer, possible que tu y arrives par hasard.


Un peu de poèsie dans ce monde de brutes pour toi mon Gino qui en a bien besoin...

LE POISON,

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge
D'un luxe miraculeux,
Et fait surgir plus d'un portique fabuleux
Dans l'or de sa vapeur rouge,
Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux.

L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes,
Allonge l'illimité,
Approfondit le temps, creuse la volupté,
Et de plaisirs noirs et mornes
Remplit l'âme au delà de sa capacité.

Tout cela ne vaut pas le poison qui découle
De tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers...
Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers.

Tout cela ne vaut pas le terrible prodige
De ta salive qui mord,
Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remord,
Et, charriant le vertige,
La roule défaillante aux rives de la mort


Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal.

Tu vois mon Gino, ce n'était rien qu'une petite allusion à Baudelaire... :wink:

_________________
Dieu est Turque et Ebru Günde$ est son prophète !

Athétürk : ze forum d'amitié des Franco Turkish Athées !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 02 Mar 2006, 20:53 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Putain, yohanan, ma couille, t'aimes les coups de cravache sur les burnes, toi! C'est sur. Arf! Aller, une derniere louche alors, et seulement sur quelques points. Juste parce que t'insistes. Mais la, ma couille, tu deviens franchement lassant.

yohanan a écrit:
Je retiens en tous cas que tu nous a appris que tout nombre réel est rationnel. Juste une larme en passant pour oublier que c'est il y a plus de vingt siècles qu'on a démontré que racine carrée de 2 n'était pas un nombre rationnel. C'est sûrement pas un nombre réel, selon le maître. Merci, maître Pyne Duythr. Mon incompétence crasse s'incline devant une stupidité de cette envergure.

Arf! Non, elle s'incline parce qu'elle est en train de s'effondrer sous son propre poids. Tu sais pas lire, ma couille? J'ai ecrit que, bien qu'ils soient mon pain (presque) quotidien, je n'avais jamais vu de nombres reels non-rationnels, et non qu'il n'en existait pas ou que les deux racines carrees de 2 etaient rationnelles. T'as saisi la nuance? Non, evidemment. Indigestion de savon de Marseille? Arf! Si tu m'avais retorque un truc du genre "Eh, maitre Pyne Duythr de mon cul, ca veut dire quoi voir un nombre?", ben on aurait p'tet pu papoter un peu d'un sujet ama fort interessant. Pas sur, parce que t'es un chouilla trop bute, mais on aurait pu. La, vu les circonstances - pas attenuantes pour un kopec en ce qui te concerne -, mon effort epistolaire serait vain. J'y renonce donc sans essuyer le moindre regret. Pas de temps a perdre, ma poule.

Citation:
Je te rappelle aussi tes petits mensonges que tu utilises pour te tirer d'affaire, comme :

"...puis yohanan justifient leurs propos en posant (comme on dit) a = 1 - 1/10^x, ou x varie dans N."

Je t'ai déjà dit que ce n'était pas vrai, je n'ai jamais "justifié mon propos" ( lequel, d'ailleurs) de cette manière, et je me suis vu obligé de répéter :

"Autrement dit, la LIMITE de 0,9999999 (si ne nombre de décimales tend vers l'infini) est 1."

Arf! C'est parfaitement equivalent, ma couille. Non seulement t'as rien pige a la notion de limite, ni a ce que j'ai ecrit, mais en plus tu piges meme pas ce que t'ecris a l'aide de tes petits doigts majestueux. Bon, c'est pas un scoop a vrai dire. Bref. Ma couille, ecrire "a_n = 1 – 1/10^n ou n varie dans N" puis dire "la limite de a_n = 1 lorsque n tend vers l'∞" signifie ecrire:

a_1 = 1 – 1/10^1 = 1 – 1/10 = 0,9

a_2 = 1 – 1/10^2 = 1 – 1/100 = 0,99

a_3 = 1 – 1/10^3 = 1 – 1/1000 = 0,999

a_4 = 1 – 1/10^4 = 1 – 1/10000 = 0,9999

.
.
.

a_m = 1 – 1/10^m = 0,99999... 9 (ou l'on a m fois 9)

etc.

puis considerer la limite de la suite {0,9; 0,99; 0,999; 0,9999; ..., 0,99999.. 9; ...}. Ok? Maintenant, ecrire "'la limite de 0,999999 est 1 si le nombre de 9 tend vers l'infini" signifie ecrire:

0,9

0,99

0,999

0,9999

.
.
.

0,99999... 9 (ou l'on a m fois 9)

etc.

puis considerer la limite de la suite {0,9; 0,99; 0,999; 0,9999; ..., 0,99999.. 9; ...}. Arf, c'est vrai, c'est pas pareil, ma couille. Je pouffe. T'es vraiment trop nase. Vraiment. Et quand tu dis plus loin dans ton post aussi proutesque que les autres:

Citation:
Je n'ai fait que répéter et je répéterai encore que 1 est la limite de la suite 9/10^n

alors que 9/10^n = {x | x = 0,000...09, ou le 9 est au rang n} et pas {x | x = 0,9999...9, avec n fois 9}, ben t'es encore une fois completement a cote de la plaque, ma couille. Etonnant, non? Arf! La limite de la suite {9/10^n} lorsque n tend vers l'∞ n'est pas 1, mais 0. Putain, t'es vraiment une cloche tibetaine, ma couille. En plus, tu travailles goulument tes burnes au marteau-piqueur: la suite que t'evoques est le terme de la serie avec laquelle on construit 0,9*; c'est donc a la serie que tu dois appliquer la limite, pas a la suite que tu cites. C'est ce que je t'avais deja fait remarquer a plusieurs reprises. Manifestement pour des prunes, helas. Pige, ma couille? Bref, tu t'viandes tout seul. Y'a qu'a laisser faire. J'te l'avais bien dit ma loute. Arf!

Citation:
T'as été vexé quelque part mon pauvre petit ? On t'a dit quelque chose que tu n'aimais pas ?

Ouaaaarff! J't'adore. Je veux un de tes clones pour Noel! Arf!

Citation:
Si je prenais tes conneries une à une, j'en aurais pour 10 pages, au moins.

10 pages d'humour non-sensique auto-ridiculisant? Arf! Faut absolument qu'tu trouves un agent artistique. Ouais. J'en connais un. Un bon. Si tu veux, j'peux t'mettre en contact. Faut aider les humoristes emergents. Faut canaliser leur talent. Au passage, tu m'fileras un pourcentage. J'suis pas vache: 5% me suffiront amplement pour acheter des clopes.

Citation:
Pourquoi alors, au lieu de vouloir faire chier le monde avec tes idioties n'as-tu pas recopié les pages où on t'explique (tu en as peut-être bien besoin) les critères de convergence d'une suite, et le calcul de la limite d'une suite convergente. C'est par là qu'il fallait commencer, couillon.

Ta ta ta! Tu persistes et signes, ma couille. Relis toi. Et relis ce que j'ai ecrit, bordel de fiente de mouche a merde! Ton cas est desespere. Va falloir penser a te piquer.

Citation:
Pour donner une idée des merdes que tu laisses derrière toi, il n'y a qu'à relire tes idioties concernant mon post 939 :

Mais selon maître Pyne Duythr, il est certain que je n'ai jamais rien compris à la notion de "limite", parce qu'il se croit obligé de sortir :

"Mais yohanan, possede par le demon de midi a quatorze heures, rencherit (post 8503)"

Non, cette phrase ne montre pas que t'as pige que dalle a la notion de limite. Mais le raisonnement qui la suivait, ainsi que quelques autres remarques, oui. Tres clairement. Arf!

Citation:
Je n'ai jamais fait que dire, sous une forme ou une autre, que la limite du développement décimal illimité 0,9999... était 1.

Ach putain! Tu vois, t'as rien pige. Tu reecris la meme connerie. J'ai bien constate qu't'etais pas fute-fute, mais j'aurais jamais imagine que tu puisses l'etre a ce point. C'en est pathologique. Siderant. Bordel, tu peux pas parler de la limite d'un developpement decimal illimite, mais au plus - et modulo toutes les remarques que j'ai deja pu faire sur ce point jusqu'a present - de la limite de la suite de rationnels 0,9999... 9 (ou le nombre de 9 varie dans N), cad de la limite d'une suite de developpements decimaux limites. Capito, mon orgue de barbarie a soufflets hydrauliques?

Citation:
Tu nous démontres que c'est une grosse connerie

Arf! Deja fait en long et en large. Au fait ma couille, j'suis pas assistant social, ni meme auxiliaire de l'Education nationale: si tu piges toujours pas, ben tu piges pas. J'peux plus rien faire pour toi, mon tromblon hypertrophie. Alea ejacula est.

Citation:
ou tu arrêtes d'insulter ceux qui te plaisent pas.

Euh, c'est egalement comme ca que t'appelles les refutations sans appel de tes aneries de gypaete barbu en pre-retraite neuronale? Soit. Si une chaise est un lit de petite taille, alors je m'appelle Tintin. CQFD. Arf! Je pouffe, allegro ma non troppo.

Citation:
Je m'enviande tout seul ? Mon pauvre ami, tu prends tes rêves pour la réalité. Ton dernier post est nul, il n'y a rien qui vaille la peine, sinon une suite d'affirmations, dont certaines mensongères, d'autres fondées sur tes préjugés.

T'es un adepte de la pensee magique toi: tu crois qu'en ecrivant des inepties pareilles, et en les repetant obsessionnellement (aummmmmmmmm!), tu reussiras a remodeler les faits de facon a ce qu'ils supportent tes delires? Arf! Si t'existais pas, y faudrait t'inventer.

Et pour finir, just for fun parce que ca en vaut la chandelle, ach vi!, t'as ecrit:

Citation:
L'autre "démonstration", qui consiste à dire qu'on ne peut mettre aucun autre nombre entre 0,9999...9 et 1 est aussi fausse : je peux toujours mettre un 5 derrière. La suite de nombres 0,9999....95 tend aussi vers 1 quand le nombre de 9 augmente indéfiniment. Et ce nombre est toujours compris entre 0,9999...9 et 1

Ai ai ai, ma couille! Tu sais vraiment pas lire, ni meme recopier correctement une petite phrase anodine. La comprendre est encore une autre paire de manches. On n'est pas sortis de l'auberge, bordel. Y'a pas a dire, t'es un caid. Arf! L'argument informel qui etait propose dans les liens est celui-ci:

Citation:
si 2 nombres réels sont différents, alors il en existe au moins un 3ème entre les deux, différent des deux autres. (ce troisième nombre peut être la moyenne entre les deux). Or, on ne peut pas intercaler de nombre entre 0,99999... et 1; ils sont donc égaux.

Le monsieur te dit (je paraphrase):
  • si deux nombres reels sont differents alors, par un theoreme classique, il existe au moins un troisieme nombre reel entre ceux-ci;
  • on ne peut intercaler de nombre entre 0,99999... - t'as remarque les trois points de suspension, ma poule? C'est pas ecrit 0,9999...9, mais 0,99999... Ok? - et 1, donc 0,9* = 1.
Pige ma couille? J'suis pret a parier que non. Fait rien. La Terre continuera a tourner malgre toi.

Citation:
Oh si, je commence à très bien comprendre comment fonctionne Pyne Duythr !

Ouaaarfff!

Image

Bon, c'est mon dernier post sur le sujet: j'ai pas pour habitude de m'acharner sur un homme a terre. Meme lorsque celui-ci me tend une matraque ou un bazooka. Arf!

Pyne Duythr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Mar 2006, 16:05 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 31 Jan 2005, 15:39
Messages: 417
je n'avais jamais vu de nombres reels non-rationnels, et non qu'il n'en existait pas

Belle pirouette !

…puis considerer la limite de la suite {0,9; 0,99; 0,999; 0,9999; ..., 0,99999.. 9; ...}. Arf, c'est vrai, c'est pas pareil, ma couille. Je pouffe. T'es vraiment trop nase. Vraiment.

Tartiner une page là-dessus, c’est se foutre du monde.
J’ai pas dit que c’était pas pareil, j’ai simplement dit que je n’avais pas employé la suite 1-1/10^n.

Et là, tu exagères ;

Je n'ai fait que répéter et je répéterai encore que 1 est la limite de la suite 9/10^n

OK, d'accord, c'est malin !
C’était : somme des termes de cette suite pour n → ∞, évidemment !
Quel sale con tu fais.

Citation:
Je n'ai jamais fait que dire, sous une forme ou une autre, que la limite du développement décimal illimité 0,9999... était 1.

Ach putain! Tu vois, t'as rien pige. Tu reecris la meme connerie.

Oh, merde, tu fais chier à la fin !


Refuser de voir, alors que j’avais déjà évoqué la limite de Σ n/10^k, que ça signifiait n/10+n/100+ etc, avec n=9, c’est plus que de la mauvaise foi.
Ça vaut bien ton « je n'avais jamais vu de nombres reels non-rationnels » !

Zut, à la fin.
Je dis sans doute une grosse connerie en affirmant :
0,999999…9 (avec « n » décimales) = 9/10 + 9/100 +… + 9/10^n quel que soit « n »
et je l'assume.
Et aussi que si la somme a pour limite 1 quand n → ∞, alors 0,9* = 1
C’était dit avec des mots qui te plaisent pas, mais j’avais pas l’intention d’en faire un cours.

Tout ce cirque parce je ne trouvais pas que la fameuse « démonstration » de départ ne me plaisait pas.
Ton cas est grave.

Citation:
L'autre "démonstration", qui consiste à dire qu'on ne peut mettre aucun autre nombre entre 0,9999...9 et 1 est aussi fausse : je peux toujours mettre un 5 derrière. La suite de nombres 0,9999....95 tend aussi vers 1 quand le nombre de 9 augmente indéfiniment. Et ce nombre est toujours compris entre 0,9999...9 et 1

Ai ai ai, ma couille! Tu sais vraiment pas lire, ni meme recopier correctement une petite phrase anodine. La comprendre est encore une autre paire de manches. On n'est pas sortis de l'auberge, bordel. Y'a pas a dire, t'es un caid. Arf!

· on ne peut intercaler de nombre entre 0,99999... - t'as remarque les trois points de suspension, ma poule? C'est pas ecrit 0,9999...9, mais 0,99999... Ok? - et 1, donc 0,9* = 1.
Oui, j’avais remarqué les points de suspension.

Moi, je n’en avais pas mis.
Tu avais vu ça, mon lapin ?

Bof, dire qu’on ne peut pas intercaler de nombre entre 0,9*et 1, c’est déjà dire que 0,9* =1.

Tu me chies dessus en enfonçant des portes ouvertes, et moi, je te pisse à la raie, ça la nettoiera un peu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Mar 2006, 19:32 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Fév 2006, 12:02
Messages: 129
Localisation: Sud
Citation:
Bof, dire qu’on ne peut pas intercaler de nombre entre 0,9*et 1, c’est déjà dire que 0,9* =1.


Alors le 1 il sert à quoi ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Mar 2006, 23:02 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 24 Jan 2005, 23:28
Messages: 375
Bleu nuit a écrit:
Citation:
Bof, dire qu’on ne peut pas intercaler de nombre entre 0,9*et 1, c’est déjà dire que 0,9* =1.


Alors le 1 il sert à quoi ?


à ne pas avoir à écrire une infinité de 9, alors qu'un seul chiffre suffit. :P


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 03 Mar 2006, 23:51 
Photosynthétique
Photosynthétique

Inscription: 26 Fév 2006, 12:02
Messages: 129
Localisation: Sud
Alors pourquoi cette infinité de 9 qui ne mène qu'à 1 ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 255 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com