Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 20 Jan 2020, 19:32

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 13 Mai 2008, 17:40 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Tout le monde en parle à tort ou à raison, mais est-ce une entité biologique ? La discussion est lancée.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2008, 19:40 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Je ne comprends pas ce que veut dire : "entité biologique" . Que veux-tu dire par "entité" ?

Maintenant, instinct de survie, ou de conservation, généralement c'est l'ensemble des comportements/actions/réflexes innés qui vont se manifester chez un être vivant dans le but d'assurer la pérennité de son état de vivant, au moins jusqu'à ce qu'il ait eu le temps de répandre ses gènes (ce qui dans mon cas est loupé :mrgreen: ). Enfin, il me semble que c'est le sens qui est donné à ces mots "instinct de survie".

Autoconservation, autoreproduction, autorégulation, voilà en gros ce qui définit le vivant, s'il fallait en retenir une brève définition. Ben l'instinct de survie ça serait l'autoconservation en langage commun.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Reflexion critique
MessagePosté: 13 Mai 2008, 19:49 
Ver de vase
Ver de vase

Inscription: 12 Mai 2008, 10:43
Messages: 10
Ouvrir un topic sur l'instinct de survie _-_ je suis trop fainéant pour cela et je comprends absolument qu'un tel concept soit flou, comme me la fait remarqué Raf Hillman, j'ai était maladroit d'utiliser des termes aussi vague...

Même si ce que je pense est probablement faux, il m'est plus important de savoir pourquoi ai-je tort.

Ai-je tort de considérer l'instinct de survie comme une fabulation parmi d'autre ?
L’instinct de survie, en résumé, regroupent les actions que nous ne pouvons contrôler, des actes inconscient nécessaire a notre survie par opposition aux acte conscients et raisonnées que nous pouvons contrôler.
On en trouve un peu partout la description, la peur, la faim, la fuite...
Mais un "ultra-déterministe" comme me qualifie Raf Hillman, qui ne croie ni en la Liberté ni au choix, est en droit de considérer que même les actes que l'homme pense avoir volontairement exécuté, ne sont que des reflexes ? Par exemple l'homme raisonnerait par reflexe, je sais cela doit être surement absurde mais en supprimant cette barrière on rejoindra alors l'avis de Jean Foutre Premier , il est vrai que les microbes et autre virus n’ont pas besoin de cette instinct^.^

Oui on pourrait ouvrir un topic pour savoir si l'instinct est une chose réel ou pas, ou même, si on considère que cette instinct n'est qu'un adjectif qualifiant une catégorie d'acte d'une différence de degrés (malgré qu'on ne soit pas en mesure des les contrôler, on a conscience de l'une et pas de l'autre) par rapport aux autre, on pourra en définir les limites. Et c'est dalleur dans ce sens que je le suis utilisé…


Citation:
Je te recommande de te débarrasser de cette notion de libre-arbitre, aussi vaseuse que "l'instinct de survie", non pas pour renforcer tes croyances ultra-déterministes, mais parce que "la décision motrice parmi plusieurs options", ainsi que "la diversité de comportements et de choix, la variabilité comportementale" sont bien plus prolifiques et profitables, et t'évitent la puérilité du "déterminisme dans l'absolu», qui est une doctrine sans issue, d'une stérilité sans nom.


Je ne peux utiliser des termes comme "la diversité de comportements et de choix, la variabilité comportementale" car je ne reconnais pas le choix, l'homme pour moi n'est pas une entité qui malgré quel soit influencée, à comme même le choix je trouve cela paradoxale, peut importe son choix, ce sera la résultante d'une somme d'influence.

Citation:
Par ailleurs, un comportement sous influence n'est pas l'équivalent ni la démonstration du déterminisme ou d'un comportement 100% déterminé.


Détrompe toi, il existe bien un cas ou cela se vérifie; à la limite remplace l'équivalent par un "inférieur ou égal» :>D (histoire de regrouper tout les modes de pensées)

Si l'homme lui même n'est qu'une somme d'influences, sa constitution, sa manière unique de "traité les donné" ( ça fait un peu matérialiste) et qui de plus, serait en proies aux fluctuations de son environnement(en étant strict on pourrai même dire que l'homme fait partie d'un tout comme une goutte d'eau dans l'océan ( vas y Raf Hillman elle est gratuite celle la ;)), alors oui, s'il est en plus influencé, son comportement est 100% déterminé, l'homme lui même faisant partie de la chaine de sa détermination. (1er fois que j'utilise autant le terme déterminée xp)

C’est pour cela que quand tu me dis avec humour :


"Et puis de quoi te plains-tu, puisque tout ceci est déterminé, hein mon grand ? arf arf"


Je pourrai te répondre que je suis déterminé à réguler ta connerie mon grand :mrgreen: , mon déterminisme faisant partie de la chaine de ton déterminisme et réciproquement :dingue2:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2008, 21:42 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Jean Foutre Premier a écrit:
Je ne comprends pas ce que veut dire : "entité biologique" . Que veux-tu dire par "entité" ?
Je veux dire un truc concret comme la sensation de faim, une mitochondrie, un système osseux, ou une vessie tellement chargée que l'envie d'uriner devient pressante. Un peu chaque truc constituant le vivant.
Jean Foutre Premier a écrit:
Maintenant, instinct de survie, ou de conservation, généralement c'est l'ensemble des comportements/actions/réflexes innés qui vont se manifester chez un être vivant dans le but d'assurer la pérennité de son état de vivant, au moins jusqu'à ce qu'il ait eu le temps de répandre ses gènes (ce qui dans mon cas est loupé ). Enfin, il me semble que c'est le sens qui est donné à ces mots "instinct de survie".
Oui, c'est notamment dans ce sens-là que je récuse sa qualité d'entité biologique. Il ne la mérite pas. Car dans ce sens-là, chaque fonction d'un organisme vivant serait alors partie de l'instinct de conservation; ce qui donne une équivalence "fonctions du vivant = instinct de survie"... et donc réduit "instinct de survie" à tout, donc à rien. Thank you Jean Foutre Premier, discussion conclue. :mrgreen:

Si en revanche on réduit "instinct de survie" aux seuls comportements innés qui permettent la pérennité, tous les comportements innés font alors partie de l'instinct de survie, et cela réduit ce concept de nouveau à rien. Les comportements suicidaires ou "maléfiques" et apparentés ne laissant aucune descendance, l'instinct de survie serait donc ici un truc plutôt métaphysique et tautologique que biologique. Un truc inutile de plus ajouté comme banderole. Ex:

- Si X organisme adore le goût du granit et ne bouffe que cela = X aura peu de chances de faire de vieux os => pas de descendance.
- Si Z organisme déteste le goût des cailloux et n'en bouffe pas, Z a plus de chances de faire de vieux os => descendance possible.

Ces deux comportements, l'un viable et l'autre pas, se suffisent à eux-mêmes pour justifier évolutivement leur existence et inexistence. Inutile ici d'ajouter un "instinct de survie" pour expliquer Z par rapport à X. Inutile et superflu. Le goût de l'un et la répulsion de l'autre sont amplement suffisants pour bouffer/pas bouffer du granit.


Par ailleurs, les plantes ont, en l'état des connaissances actuelles, des processus et fonctions qui permettent leur "survie et pérennité" sans aucun besoin de comportements. Elles n'ont tout simplement pas de comportement au sens strict et propre, c-d-dire de faculté psychomotrice. Pourtant, elles ont survécu et se sont répandues comme dieu leur avait ordonné. Arf.
Idem en "reculant" dans la "simplicité" : une bactérie répondant à deux stimulations "phobe et fuge" selon le milieu où elle nage, par ex. se passe très bien d'un quelconque instinct de survie virtuel. Pour tous ces organismes, autant les plus complexes et que les plus simples, l'instinct de survie reste un concept flou dont on peut se passer pour expliquer leur survivance et leur multiplication.
Jean Foutre Premier a écrit:
Autoconservation, autoreproduction, autorégulation, voilà en gros ce qui définit le vivant, s'il fallait en retenir une brève définition. Ben l'instinct de survie ça serait l'autoconservation en langage commun.
Auto-conservation dans ce tryptique est plutôt l'ensemble de fonctions cellulaires permettant de transformer et utiliser l'énergie solaire, directement ou indirectement. La cellule, entité fondamentale du vivant, réussit parfaitement à survivre rien qu'avec ses fonctions en bon état de marche. Et quand bien même, le (au pif) 80 % des people et biologistes n'ont sans doute par réfléchi intensément au concept d'instinct de survie dont ils se servent réguilièrement (et moi non plus, j'ai autre chose à foutre le week-end que réfléchir à ça) , la compréhension actuelle des cellules et tissus vivants organisés parfois en organismes, se passe très bien de ce concept (instinct de survie) jamais localisé et toujours trop général, toujours flou.

Nagisa a écrit:
Citation:
Par ailleurs, un comportement sous influence n'est pas l'équivalent ni la démonstration du déterminisme ou d'un comportement 100% déterminé.

Détrompe toi, il existe bien un cas ou cela se vérifie; à la limite remplace l'équivalent par un "inférieur ou égal» :>D (histoire de regrouper tout les modes de pensées)
Non. Ce forum n'est pas fait pour envoyer les quidams se détromper eux-mêmes. C'est à toi de me démontrer. J'ai même ouvert ce fil rien que pour toi.
Peux-tu donc me donner un exemple concret et étayé de comportement* sous influence chez un primate, qui soit 100 % déterminé ? Donc un comportement* 100 % prédictible ?

* Je distingue clairement une "réponse réflexe" d'un "comportement non réflexe"... Si tu ne sais pas faire cette distinction, la discussion ne peut continuer. Soit alors tu demandes explications, soit tu t'informes toi-même.

Nagisa a écrit:
Je ne peux utiliser des termes comme "la diversité de comportements et de choix, la variabilité comportementale" car je ne reconnais pas le choix, l'homme pour moi n'est pas une entité qui malgré quel soit influencée, à comme même le choix je trouve cela paradoxale, peut importe son choix, ce sera la résultante d'une somme d'influence.
Euh... Tu manques d'imagination pour te dépêtrer de tes paradoxes ou quoi ?
Tous les matins, au réveil, tu es sous diverses influences antagonistes; en les réduisant à deux: l'une qui te pousse à rester au lit, et l'autre qui combat la première et te conseille de te lever pour aller bosser.
Le choix est ici et dans la décision que tu prendras, et dans le fait simple et irréfutable, qu'au préalable tu n'es pas vraiment cloué au lit... car dans ce cas, tu n'aurais même pas le choix, optioons, ni de variabilité comportementale.
Il vaut mieux rester simple et clair, distinguer "influences" de "décision" et "choix", ce que tu ne fais pas en assignant les 3 à un seul truc chouette. Et vu que certains matins tu restes au pieu, et d'autres pas... C'est donc que le choix existe, quel que soit le comportement choisi et les variables influences.

Pour le reste de tes explications qui dépassent le sujet "instinct de survie", je laisse la matière aux autres intervenants. Ils ont aussi le droit de participer/se marrer/s'investir.. au choix.
Tu peux ouvrir un nouveau fil pour tenter de démontrer le total déterminisme de nos comportements, si tu y tiens. De toutes manières, je vois très bien où tu veux en venir : à un réductionnisme inspiré de la physique, mais qui ne peut fonctionner ni se justifier que par la totale prédictibilité de tout objet en mouvement. Or tant que celle-ci reste une utopie, ton idée appliquée aux comportements aussi. S'en tenir à cela, face à la difficulté de compréhension de la "prise de décision", c'est comme faire appel à dieu pour expliquer l'existence de l'univers. Une voie stérile. Tu peux toujours penser (mé oui tu le penses) que nos actions et l'état actuel de la vie sur terre ne sont que la conséquence exacte des mouvements déterminés par/depuis le big bang... boarf, c'est ton droit. Mais c'est justement ça une "pensée" issue de métaphysique. Tout le monde y a pensé tôt ou tard - et certains restent crochetés dessus.

:mrgreen: A propos, comment un convaincu par le "total déterminisme" (des comportements humains) peut-il écrire sur un même post ce genre de phrases contredisant ses propres idées : "L’instinct de survie, en résumé, regroupe les actions que nous ne pouvons contrôler, des actes inconscient nécessaires a notre survie par opposition aux actes conscients et raisonnés que nous pouvons contrôler." ?
Y a un bug dans tes circuits.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2008, 23:25 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
nagisa a écrit:
on rejoindra alors l'avis de Jean Foutre Premier


:chef: Pour rejoindre l'avis de Jean Foutre Premier, faudrait que Jean Foutre Premier ait un avis sur la question. Jean Foutre Premier n'a fait que donner le sens commun.

Jean Foutre Premier n'a pas d'avis, Jean Foutre Premier n'a strictement aucun instinct de survie. Jean Foutre Premier mange très gras, fume beaucoup, boit aussi beaucoup, adore son lit et son canapé, conduit vite, se fait beaucoup d'ennemis quand il a bu et fatigue son coeur rapidement. Mais Jean Foutre Premier a des réflexes lorsqu'une porte claque, ou qu'on lui hurle dans les oreilles pendant qu'il dort. Jean Foutre Premier ne se reproduira donc certainement pas, il mange du granit. Mais comme disait l'autre, docteur comment faire pour vivre jusqu'à 100 ans ? Le docteur : Vous fumez ? L'autre non; vous buvez ? Non; vous faites des sports à risques ? Non; Vous avez plusieurs partenaires sexuels ? Non ! Le docteur, alors pourquoi diable voulez-vous vivre jusqu'à 100 ans ? :beer:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Mai 2008, 23:33 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Il est pas con ton docteur ! Demande-lui si à son tour il fait tout cela (fumer, ivrognerie, LSD, crack, charcuteries, ecstasy, partouzes, sports à risque, et tout ce qui est trop bon..).
Et s'il répond "OUI !" ! Qu'il t'explique alors pourquoi il a fait 10 ans d'études supérieures... :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 00:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Pour pouvoir se les payer tout ça, éh con ! Puis avoir accès à des produits compensateurs afin de faire tenir sa carcasse le plus longtemps dans cet état d'équilibre instable, bref disons gérer l'ensemble au mieux et dans ce cas là être toubib est un avantage indéniable :mrgreen:

M'enfin, en quoi 10 ans d'études donneraient l'envie d'avoir une vie aseptisée ? En quoi connaître les risques empêche de prendre des risques ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 02:19 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Citation:
M'enfin, en quoi 10 ans d'études donneraient l'envie d'avoir une vie aseptisée ? En quoi connaître les risques empêche de prendre des risques

Je n'ai pas insinué ça. J'ai seulement pensé qu'entrer dans la vie professionnelle à 32 balais, en profiter durant 3 ans intensément puis clapser, c'est court...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 02:46 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Bon, je vais t'épargner le "c'est court mais c'est bon" (mince loupé).

:chef: Mourir dans son lit, dans certains pays, pour certaines cultures, est une véritable honte.

Remarque 3 ans c'est court, mais dans un autre topic j'explique que 3 ans (de taule) c'est long. A vous de choisir ! :beer:

Mais une chose est certaine, on a perdu le déterministe. Franchement court lui et pas intense. Comme quoi hein !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 02:54 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Citation:
"C'est court mais c'est bon"

Oui, bof. J'ai jamais entendu cette réplique dans un film X. Je t'expliquerai un jour pourquoi, même si c'est pas foncièrement vrai. Mais tu as raison : 3 ans de priapisme c'est long aussi. J'expliquerai cela sur un autre topic. Quelqu'un est intéressé par mes explications ? Non ? Bon, allez vous faire foutre.

Citation:
Mais une chose est certaine, on a perdu le déterministe. Franchement court lui et pas intense. Comme quoi hein !

:fr: Le déterministe il n'a pas trop le choix de toutes manières... Car s'il choisit, il n'est plus rien.
S'il se perd, c'est que c'était son destin. S'il retrouve son chemin, pareil. Pratique la vie de ces gens : ils n'ont même pas besoin de chercher, pas besoin de bouffer, pas besoin de respirer, pas besoin de bander pour faire des enfants.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 02:59 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Sauf si ta compagne est atteinte de clitorisme bien entendu. 3 ans c'est court.

Dans les films X je me doute du pourquoi comment, mais dans la vraie vie Z, avant de repartir au boulot ou le soir parce que t'es claqué, plus c'est court plus c'est bon. Parfois même c'est vachement court : non pas ce soir.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 03:02 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
En fait elle est atteinte de cunnilingulisme et de dépensiérismeenconneriespaspossiblesquimefontfoutreenragisme. Mais c'est pas de sa faute, c'était déterminé depuis le big bang.

Le jour où je l'achève à la carabine, ce sera pas de ma faute non plus.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 03:06 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Paraît que c'est même déterminé d'avant le big bang, par le choc avec un anti-Univers. maktoub.

Je savais que t'allais écrire ça.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 03:07 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Mon arrière-grand-père avait déjà prédit le contenu et la date de cette conversation.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 03:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
La carabine est déterministe par essence. Comme le baril. En fait, c'est étrange mais 3 ans c'est ni long ni court, c'est juste déterminé. Un espace de temps déterminé. Putain la découverte de la nuit ! Je m'endormirai moins con. Merci agisa.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 03:09 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Je le sais, c'est mon arrière grand mère qu'il le lui a soufflé. (Et à ce train il est écrit qu'on est bon pour l'asile)

Sur ce, je n'ai plus de batterie, quantité déterminée d'énergie, il est donc certain que ça va couper.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Mai 2008, 21:34 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mai 2007, 10:26
Messages: 253
Localisation: à partir de 10 $ par jour. Voir la condition dans mon magasin
Bah, l'instinct de survie ça me parait avant tout : agir pour survivre. Les êtres vivants sont plein de ressources et développent des capacités parfois étonnantes pour se sortir d'un mauvais plans.

On m'a raconté des histoires de chasse stupéfiantes !

Il a été relevé des cas extrêmes dans des camps de concentration pendant la seconde guerre mondiale. Le prisonnier n°122060, durant une famine à Auschwitz, s'est fait arracher sa dent en or (sans anesthésie) à l'aide d'une tenaille pour se procurer un morceau de pain.²

Est-ce que l'approvisionnement en nourriture, la constitution d'un garde manger voir la recherche de ressources permettant l'acquisition de nourriture rentre dans le cadre de l'instinct de survie ?

Tout ce que je viens d'écrire, je l'ai rêvé, c'est déterminé par mon instinct de survie à long terme. Inutile de répondre, je sais que vous allez le faire (je l'ai rêvé) et c'est bien dommage.


Frère Jaborde


² Oswiecim - Brzezinka, Jan Sehn, Wydawnictow Prawnicze, 1961.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 19:31 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Ah ouais ça me rappelle un truc , il est passé dans le coin ce gars là :D ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 20:03 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mai 2007, 10:26
Messages: 253
Localisation: à partir de 10 $ par jour. Voir la condition dans mon magasin
t'as vu tu peux te faire 1500 euros si tu parviens à démonter le survisme. Voici le règlement du concours (trouvé sur le site officiel du survisme) :

Règlement :




Règlement du défi

" Survisme, un principe absolu à toute épreuve ? "

Article 01 :

Un défi est lancé par l'auteur du livre " Psychologie et si on arrêtait les conneries ? "

Article 02 :

Ce défi n'est pas un jeu de hasard, il n'est donc pas soumis à la loi du 21 mai 1836 et de ses modificatifs L n°99-210 du 19 mars 1999, Ord n°98-728 du 20 août 1998, L n°96-1240 du 30 décembre 1996, etc… Ce défi est d'ordre intellectuel et la somme de 1500 euros est une récompense.

Article 03 :

Le but de ce défi est sincèrement de trouver un contre exemple à la théorie du survisme, décrite à l'article 10 du présent règlement.

Article 04 :

Le règlement du défi est disponible chez maître Thierry Reynaud huissier de justice 7 r Louis Aulagne 69600 OULLINS, et contre une enveloppe suffisamment timbrée (0,53 E) non compostée au nom et adresse du demandeur , ou gratuitement sur le site internet www.survisme.info

Article 05 :

Ce défi débute le 01 mars 2006 et finira soit le jour où une première personne aura remporté le défi, soit le 31 juillet 2007.

Article 06 :

Le défi est ouvert à toutes personnes (homme ou femme) parlant français, mentalement et civilement responsable, dénommée dans le présent règlement " le participant ".

Article 07 :

Le participant qui remportera ce défi sera le lauréat et recevra la somme de 1500 Euros sans autre indemnisation d'aucune sorte.

Article 08 :

Pour remporter cette somme, il faut respecter pleinement le présent règlement.

Article 09 :

Le lauréat sera la première personne à avoir démontré publiquement que le survisme est une théorie qui ne s'applique pas à tous les comportements humains (comportements d'humains dont la chimie du cerveau n'est pas reconnue déficiente par le corps médical).

Article 10 :

Définition du survisme : description de l'organisation de la pensée humaine, du pourquoi de nos agissements, dont le point de référence central est la survie. Nous faisons ce qui assure notre survie, nous ne faisons pas ce qui n'assure pas notre survie. De cette alternative peut se déduire les valeurs psychologique de chaque humain.

Article 11 :

Le participant pensant avoir l'exemple d'un comportement d'un humain ayant toutes ses facultés mentales, qui ne puisse pas s'expliquer/se comprendre suivant cet axe de survie, doit :

1 - envoyer un mail par le formulaire situé sur la page http://www.survisme.info/mail/formulaire.php
Les informations qu'il transmettra par ce mail (nom, prénom, adresse postale, email) doivent être exactes et en état de fonctionner. Ce mail contiendra l'exemple ou l'argumentaire répondant à l'impératif de l'article 09.
Ceci afin de prouver qu'il est bien l'auteur de cet exemple ou argumentaire.
Cet Email est visionné par maître Reynaud, huissier de Justice. Il ne fera l'objet d'aucun commerce.

2 - déposer sur le forum du site internet survisme.info (www.survisme.info/index_forum_questions.htm ), de façon anonyme, ce même exemple ou argumentaire. L'auteur Philippe Hugos répondra à cet exemple ou argumentaire. Si il est incapable mentalement de répondre en présentant les possibilités de cheminement de la pensée liées à cet exemple ou argumentaire, ce participant sera le lauréat de ce défi.

Article 12 :

Si un participant n'est pas satisfait de la réponse donnée par l'auteur sur le site internet et continue à penser que son argumentaire est plus juste que celui de l'auteur P.H., il devra à ses frais envoyer un recommandé avec accusé de réception chez maître Reynaud (voir adresse Article 04).
Sur cette lettre recommandée, devra figurer de manière lisible : son nom, son adresse postale, son adresse Email (utilisée dans le respect de l'article 11), son exemple ou argumentaire lié au défi, démontrant que la théorie du survisme est fausse. Sera ensuite organisée à Paris ou à Lyon ou dans une autre grande ville française, une réunion dans un lieu et à une date à déterminer par l'auteur P.H. et aux frais de salle payés par l'auteur P.H. A cette réunion, seront présents :
- les journalistes de la presse écrite, des télévisions, des radios, du web désirants assister aux débats,
- l'auteur P.H. (Philippe Hugo),
- le ou les participants ayant suivit le présent règlement,
- les jurys dont la constitution est décrite dans l'article 13 suivant.

Article 13 :

Afin d'assurer l'impartialité du verdict, l'organisateur devra constituera un jury composé de 3 personnes, toutes diplômées d'Etat dans le domaine de la psychologie. Cette qualification sera vérifiée par l'huissier de justice.

Article 14 :

Le jury devra écouter le débat entre les 2 protagonistes (l'auteur P.H. et le participant) dans une équité de temps de parole. Chaque partie ne pourra avoir plus de 15 minutes pour exprimer la totalité de ses points de vue. Ce temps de parole sera mesuré par une personne présente.

Article 15 :

Le jury devra ensuite voter pour décider si la théorie a été infirmée ou confirmée par l'argumentaire du participant. La majorité donne la réponse à cette question.

Article 16 :

Si la réponse est que la théorie du survisme est invalidée par l'argumentaire du participant, ce dernier recevra immédiatement la récompense de 1500 Euros.

Article 17 :

L'ordre des débats entre les différents participants sera celui des dates d'envoi des recommandés postaux. Le plus ancien étant le premier à débattre. Dans le cas où il y aurait plusieurs participants ayant envoyé leur recommandé à la même date, l'ordre sera celui imposé par l'heure et la date de réception de l'Email obligatoirement envoyé par le participant. (voir Article 11)

Article 18 :

La réponse donnée par le Jury est sans appel possible.

Règlement fait à Lyon, 12 février 2006.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 20:04 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mai 2007, 10:26
Messages: 253
Localisation: à partir de 10 $ par jour. Voir la condition dans mon magasin
Ce serait vraiment intéressant de relever le défis.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 20:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4069
Extrait Article 09: "(comportements d'humains dont la chimie du cerveau n'est pas reconnue déficiente par le corps médical)".

Crotte de crotte, je ne peux pas me présenter :dingue2:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 20:39 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
Un défi à la con, dont le protocole est n'importe kwak.

Pour ma part, je mets en jeu la coquette somme de 20 000 euros, 20 000.- et non pas 1500 minables petits euros de rien du tout, si on me démontre qu'un gars
A sain d'esprit qui se suicide parce qu'il n'en veut plus de cette vie, n'est pas un excellent exemple de "non survisme", ou
B un gars palestinien qui se fait sciemment exploser dans une place de Tel-Aviv.
ou
C, un jeune kamikaze nippon qui se fait exploser avec son avion contre un bateau US à la fin de la seconde guerre mondiale...

Et qu'on me démontre le cas échéant que ces 3 là étaient reconnus déficients par le corps médical... Tiens donc, un pilote d'avions déficient mental ?

Veuillez transmettre aux intéressés SVP. :fr:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 20:45 
Dressé
Dressé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2008, 03:18
Messages: 267
Jaborde a écrit:
Ce serait vraiment intéressant de relever le défis.


Certes, il est probable que Randy (à supposer qu'il ait été le premier) ne se doutait pas qu'il aurait fait autant d'émules avec son défi, sauf que là y'a arnaque, il part du principe que tout acte à une cause (supposition raisonnable) et que cette cause est apparentée à la survie de façon plus ou moins directe, par exemple un suicide serait un acte de survie d'une personnalité à la dérive essayant de sauver les meubles (survie du souvenir) , et puisqu'il qu'il s'agit d'une analyse à posteriori il pourra toujours évoquer "la survie" comme moteur d'action, mais le vrai problème réside dans la personnalité du bonhomme en question, probablement sympathique mais j'imagine que même Cetelem se refuserait à lui consentir un crédit pour honorer son pari (question de survie).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Mai 2008, 21:01 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 6963
:fr: Ben ouais, si le suicide en pleine possession de ses moyens est pour lui "la survie du souvenir", il risque pas grand-chose son pognon. Du n'importe quoi ce défi.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com