Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 03 Aoû 2020, 17:10

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Avr 2008, 02:49 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Vidéo clips archivés sur :

Trop belles chansons françoises

... Le topic reste ouvert. Vous pouvez continuer à proposer d'autres clips ci-dessous.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2008, 13:18 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Idem pour moi. C'est parce que tu as un coeur "grand comme ça" Lord Dralnar... Etre sentimental, un handicap dans ce monde de putes.

Grande dame de la chanson, avec une tête de bonne pute désespérée. Un vrai tango vivant de 160 kilos... Divine - Shake it Up

Autre belle dame de la chanson italienne, Fiorella Mannoia - Occhi Neri

Pino Daniele e Fiorella Mannoia - A che sarà

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 00:38 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Florilège de chansons italiennes.

Giorgia - E poi - (Live in Sanremo, 1994)

Mina Mazzini - Grande, grande, grande


J'ai déjà mis quelques autres chansons de cette artiste, désolé. Faut dire qu'elle est LA grande dame de la chanson italienne, et même du tango argentin; et a interprété plus d'un millier de chansons parmi les plus belles. On tombe dessus tôt ou tard. Tous les chemins mènent à Mina.. comme dit le proverbe.

Caterina Caselli "Cento giorni" - - Diamoci del Tu - 1967

:beer: Un p'tit tuyau pour parler couramment l'italien, rapidement et sans efforts : durant 15 jours vous apprenez par coeur une chanson de Mina (ou d'autres artistes), à raison d'une par jour - et vous laissez macérer tout cela dans votre cogito durant 2 semaines, en les fredonnant. Après ce délai, vous parlez couramment italien (véridique). Très facile à fixer dans le cogito avec cette méthode, où le plaisir de chanter remplace avec joie la douleur de l'alternative pédagogique par coups de fouet (très efficace aussi).

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 00:59 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
J'ai appris le chinois ainsi. Mais je ne comprends toujours pas ce qui sort de ma bouche. Le fouet y changera-t-il quelque chose ? Aurais je assez de peau sur le dos ou sur les fesses, voilà ma principale crainte.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 01:03 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Faut pas craindre la douleur, faut la maîtriser. Après 20 mille coups de fouet ou mille enculades, tu maîtrises singulièrement bien toute douleur paraît-il. J'ai lu ça dans un livre de médecine chinoise, donc ça doit être vrai aussi pour les non chinois. Les sciences sont universelles.
Ca a même été expérimenté par un américain avec un cheval : il s'est fait sodomiser par un cheval et il est mort peu après (*). La vidéo est sur youtube - un grand moment d'amour interespèces avec un zeste d'érotisme (paix à son âme).
(*) Faut dire que le cheval l'a vraiment bien sodomisé jusqu'à l'os... pfiuuu.

Ouais bon, me casse pas les couilles le volatile. Avec le chinois mandarin ça marche pas trop bien cette méthode, ni avec le tibétain non plus. J'ai essayé les deux. En effet quand je parle avec un chinois, il m'offre à chaque fois une p'tite piécette et il part en pleurant.

Ca c'est pas grave, m'en fous de pas avoir réussi à parler le chinois. Mais qu'est-ce qu'ils ont bien pu comprendre ? Ce serait intéressant de le savoir, car on pourrait se faire du pognon avec la mendicité dans n'importe quelle ville. En plus c'est pas imposable le pognon de la mendicité.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 01:27 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Allons allons, si je te casse les couilles et que tu ne le supportes pas, c'est que tu as lu ton livre à l'envers, voir de travers, sinon, tu aurais apprécié l'attention.

:chef: J'ai le savoir vivre chinois moi, et mille et une petites tortures dans mon sac pour les pauvres âmes en peine qui essayent de resquiller le fisc. Suis monté comme un cheval au galop, la mort assurée à la première saillie. Qu'on se le dise (n'est-ce pas Sainte Marie Kouchtoala ?)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 09:45 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Jean Foutre Premier en rut a écrit:
Suis monté comme un cheval au galop, la mort assurée à la première saillie. Qu'on se le dise (n'est-ce pas Sainte Marie Kouchtoala ?)

C'est pour ça que Morgue-âne. :hum:

Tiens, voici pour toi (cadeau) : Pour apprendre l'anglais avec une zolie chanson, en karaoké. Comme ça tu pourras fucker to death Miss Morgueâne (in english dans mon text, butt aussi in english where U want) : Mary Hopkin - Those were the days, en karaoké

:beer: Un petit tuyau pour vaincre et contrôler définitivement la douleur, par l'acupuncture :
se planter 400 aiguilles dans chaque oeil, réparties de la manière indiquée afin de rééquilibrer les énergies (200 dans la pupille, 100 dans le reste de l'iris, et les 100 autres dans le blanc de l'oeil). Implanter bien profond en alternant oeil gauche/oeil droit (puis oeil gauche/oeil droit, puis idem etc.), aiguille après aiguille. Dès la 760e, vous devriez commencer à vous sentir apaisés, très, sans plus aucune crainte de la douleur physique.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2008, 19:44 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Ca marche vach'ti bien, et le passage que je réussie le mieux à interpréter, en anglais, est quand même celui du La la la la la la la la la la la mais j'entends daï daï daï daï.... C'est le problème de ma vie en fait, l'oreille, les sons. Bref, je crois que tout le monde s'en fout alors moi aussi hein.

Voui jolie chanson, ça ne déprime pas une seconde, ça rend tout chose, tout tendre, tout emberlificoté de souvenirs agréables. A haute dose ça doit même pouvoir me rendre aimable et aimant. L'horreur quoi, à consommer avec modération.

L'acupuncture (je m'y suis pris à trois fois afin d'écrire ce mot bon sang, suis un peu attardé dans les syllabes) ça ne marche pas sur moi. Je fume toujours autant, mais ça doit te rendre aveugle ça c'est sur.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Juil 2008, 12:45 
Défioliant
Défioliant

Inscription: 16 Mai 2007, 10:55
Messages: 323
Localisation: Entre la Suisse et l'Ecosse pour le moment...
Jean Foutre Premier a écrit:
Suis monté comme un cheval au galop, la mort assurée à la première saillie. Qu'on se le dise (n'est-ce pas Sainte Marie Kouchtoala ?)


La mort, la mort,... pffff... vantard va! :mrgreen: Gaffe-toi sinon je me mets aux poney...

_________________
"Mais je marche sans rien sur moi qui ne reluise, empanaché d'indépendance et de franchise"
Cyrano de Bergerac, Acte I, Scène IV


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:21 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Je trouve qu'on l'oublie souvent le Renaud, j'avais envie de remettre cette magnifique chanson dans vos oreilles :

http://www.youtube.com/watch?v=jYb_aYgmGP4

Des pianos, des milliers de pianos jouant une poignée de notes pour les plier, pour les mettre à genoux, tous ces fous trop sérieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:33 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
"Lily" - Pierre Perret:

http://www.youtube.com/watch?v=s1LwIKW2DX0

    On la trouvait plutôt jolie, Lily
    Elle arrivait des Somalies Lily
    Dans un bateau plein d'émigrés
    Qui venaient tous de leur plein gré
    Vider les poubelles à Paris
    Elle croyait qu'on était égaux Lily
    Au pays de Voltaire et d'Hugo Lily
    Mais pour Debussy en revanche
    Il faut deux noires pour une blanche
    Ça fait un sacré distinguo
    Elle aimait tant la liberté Lily
    Elle rêvait de fraternité Lily
    Un hôtelier rue Secrétan
    Lui a précisé en arrivant
    Qu'on ne recevait que des Blancs

    Elle a déchargé des cageots Lily
    Elle s'est tapé les sales boulots Lily
    Elle crie pour vendre des choux-fleurs
    Dans la rue ses frères de couleur
    L'accompagnent au marteau-piqueur
    Et quand on l'appelait Blanche-Neige Lily
    Elle se laissait plus prendre au piège Lily
    Elle trouvait ça très amusant
    Même s'il fallait serrer les dents
    Ils auraient été trop contents
    Elle aima un beau blond frisé Lily
    Qui était tout prêt à l'épouser Lily
    Mais la belle-famille lui dit nous
    Ne sommes pas racistes pour deux sous
    Mais on veut pas de ça chez nous

    Elle a essayé l'Amérique Lily
    Ce grand pays démocratique Lily
    Elle aurait pas cru sans le voir
    Que la couleur du désespoir
    Là-bas aussi ce fût le noir
    Mais dans un meeting à Memphis Lily
    Elle a vu Angela Davis Lily
    Qui lui dit viens ma petite sœur
    En s'unissant on a moins peur
    Des loups qui guettent le trappeur
    Et c'est pour conjurer sa peur Lily
    Qu'elle lève aussi un poing rageur Lily
    Au milieu de tous ces gugus
    Qui foutent le feu aux autobus
    Interdits aux gens de couleur

    Mais dans ton combat quotidien Lily
    Tu connaîtras un type bien Lily
    Et l'enfant qui naîtra un jour
    Aura la couleur de l'amour
    Contre laquelle on ne peut rien
    On la trouvait plutôt jolie, Lily
    Elle arrivait des Somalies Lily
    Dans un bateau plein d'émigrés
    Qui venaient tous de leur plein gré
    Vider les poubelles à Paris.

"Mon p'tit loup" - Pierre Perret:

http://www.youtube.com/watch?v=mg8vcHtGcI8

    {Refrain}
    T'en fais, pas mon p'tit loup,
    C'est la vie, ne pleure pas.
    T'oublieras, mon p'tit loup,
    Ne pleur' pas.

    Je t'amèn'rai sécher tes larmes
    Au vent des quat' points cardinaux,
    Respirer la violett' à Parme
    Et les épices à Colombo.
    On verra le fleuve Amazon'
    Et la vallée des Orchidées
    Et les enfants qui se savonn'nt
    Le ventre avec des fleurs coupées.

    {Refrain}

    Allons voir la terre d'Abraham.
    C'est encore plus beau qu'on le dit.
    Y a des Van Gogh à Amsterdam
    Qui ressemblent à des incendies.
    On goût'ra les harengs crus
    Et on boira du vin d'Moselle.
    J'te racont'rai l'succès qu'j'ai eu
    Un jour en jouant Sganarelle.

    {Refrain}

    Je t'amèn'rai voir Liverpool
    Et ses guirlandes de Haddock
    Et des pays où y a des poul's
    Qui chant'nt aussi haut que les coqs.
    Tous les livres les plus beaux,
    De Colette et d'Marcel Aymé,
    Ceux de Rab'lais ou d'Léautaud,
    Je suis sûr qu'tu vas les aimer.

    {Refrain}

    J't'apprendrai, à la Jamaïque
    La pêche' de nuit au lamparo
    Et j't'emmènerai faire un pique-nique
    En haut du Kilimandjaro
    Et tu grimperas sur mon dos
    Pour voir le plafond d'la Sixtine.
    On s'ra fasciné au Prado
    Par les Goya ou les Menine.

    {Refrain}

    Connais-tu, en quadriphonie,
    Le dernier tube de Mahler
    Et les planteurs de Virginie
    Qui ne savent pas qu'y a un hiver.
    On en a des chos's à voir
    Jusqu'à la Louisiane en fait
    Où y a des typ's qui ont tous les soirs
    Du désespoir plein la trompett'.

    T'en fais pas, mon p'tit loup,
    C'est la vie, ne pleur' pas.
    Oublie-les, les p'tits cons
    Qui t'ont fait ça.
    T'en fais pas, mon p'tit loup,
    C'est la vie, ne pleur' pas.
    J't'en supplie, mon p'tit loup,
    Ne pleure pas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:38 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
"Les roses blanches" - Berthe Sylva:

http://www.youtube.com/watch?v=cEPEWgGc47k

    C'était un gamin, un gosse de Paris,
    Pour famille il n'avait qu' sa mère
    Une pauvre fille aux grands yeux rougis,
    Par les chagrins et la misère
    Elle aimait les fleurs, les roses surtout,
    Et le cher bambin tous les dimanche
    Lui apportait de belles roses blanches,
    Au lieu d'acheter des joujoux
    La câlinant bien tendrement,
    Il disait en les lui donnant :

    "C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
    Voici des roses blanches, toi qui les aime tant
    Va quand je serai grand, j'achèterai au marchand
    Toutes ses roses blanches, pour toi jolie maman"

    Au printemps dernier, le destin brutal,
    Vint frapper la blonde ouvrière
    Elle tomba malade et pour l'hôpital,
    Le gamin vit partir sa mère
    Un matin d'avril parmi les promeneurs
    N'ayant plus un sous dans sa poche
    Sur un marché tout tremblant le pauvre mioche,
    Furtivement vola des fleurs
    La marchande l'ayant surpris,
    En baissant la tête, il lui dit :

    "C'est aujourd'hui dimanche et j'allais voir maman
    J'ai pris ces roses blanches elle les aime tant
    Sur son petit lit blanc, là-bas elle m'attend
    J'ai pris ces roses blanches, pour ma jolie maman"

    La marchande émue, doucement lui dit,
    "Emporte-les je te les donne"
    Elle l'embrassa et l'enfant partit,
    Tout rayonnant qu'on le pardonne
    Puis à l'hôpital il vint en courant,
    Pour offrir les fleurs à sa mère
    Mais en le voyant, une infirmière,
    Tout bas lui dit "Tu n'as plus de maman"
    Et le gamin s'agenouillant dit,
    Devant le petit lit blanc :

    "C'est aujourd'hui dimanche, tiens ma jolie maman
    Voici des roses blanches, toi qui les aimais tant
    Et quand tu t'en iras, au grand jardin là-bas
    Toutes ces roses blanches, tu les emporteras"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:42 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Ca ca fait chialer les roses blanches !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:45 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Jean Foutre Premier a écrit:
Ca ca fait chialer les roses blanches !

M'en parle pas...

------------------------------------------------------------------------------------

"Les vieux" - Jacques Brel:

http://www.youtube.com/watch?v=Z57yMGymvKo

    Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux
    Même riches ils sont pauvres, ils n'ont plus d'illusions et n'ont qu'un cœur pour deux
    Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d'antan
    Que l'on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps
    Est-ce d'avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d'hier
    Et d'avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières ?
    Et s'ils tremblent un peu est-ce de voir vieillir la pendule d'argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends ?

    Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s'ensommeillent, leurs pianos sont fermés
    Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
    Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit
    Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
    Et s'ils sortent encore bras dessus, bras dessous, tout habillés de raide
    C'est pour suivre au soleil l'enterrement d'un plus vieux, l'enterrement d'une plus laide
    Et le temps d'un sanglot, oublier toute une heure la pendule d'argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attend

    Les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps
    Ils se tiennent la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant
    Et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
    Cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer
    Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
    Traverser le présent en s'excusant déjà de n'être pas plus loin
    Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d'argent
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit : je t'attends
    Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:47 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Tu réalises que t'es entrain de m'enfoncer hein ? J'ai ouvert ce topic parce que je déprime et toi, tu m'enfonces ! :mrgreen:

Bah un homme qui pleure, c'est un homme non ? :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:51 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Jean Foutre Premier a écrit:
un homme qui pleure, c'est un homme non ? :wink:

Un homme qui n'a jamais pleure n'est pas un homme.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 22:58 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
Un autre paumé ?

http://fr.youtube.com/watch?v=6-IR_TVFihk

http://fr.youtube.com/watch?v=pbm9KGwO2nM


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 23:04 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
http://www.youtube.com/watch?v=QHmholys ... r_embedded

:mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 10 Aoû 2008, 23:08 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4203
:mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 11 Aoû 2008, 20:12 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Image

"La montagne" - Jean Ferrat:

    Ils quittent un à un le pays
    Pour s'en aller gagner leur vie
    Loin de la terre où ils sont nés
    Depuis longtemps ils en rêvaient
    De la ville et de ses secrets
    Du formica et du ciné
    Les vieux ça n'était pas original
    Quand ils s'essuyaient machinal
    D'un revers de manche les lèvres
    Mais ils savaient tous à propos
    Tuer la caille ou le perdreau
    Et manger la tomme de chèvre

    Pourtant que la montagne est belle
    Comment peut-on s'imaginer
    En voyant un vol d'hirondelles
    Que l'automne vient d'arriver ?

    Avec leurs mains dessus leurs têtes
    Ils avaient monté des murettes
    Jusqu'au sommet de la colline
    Qu'importent les jours les années
    Ils avaient tous l'âme bien née
    Noueuse comme un pied de vigne
    Les vignes elles courent dans la forêt
    Le vin ne sera plus tiré
    C'était une horrible piquette
    Mais il faisait des centenaires
    A ne plus que savoir en faire
    S'il ne vous tournait pas la tête

    Pourtant que la montagne est belle
    Comment peut-on s'imaginer
    En voyant un vol d'hirondelles
    Que l'automne vient d'arriver ?

    Deux chèvres et puis quelques moutons
    Une année bonne et l'autre non
    Et sans vacances et sans sorties
    Les filles veulent aller au bal
    Il n'y a rien de plus normal
    Que de vouloir vivre sa vie
    Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
    De quoi attendre sans s'en faire
    Que l'heure de la retraite sonne
    Il faut savoir ce que l'on aime
    Et rentrer dans son H.L.M.
    Manger du poulet aux hormones

    Pourtant que la montagne est belle
    Comment peut-on s'imaginer
    En voyant un vol d'hirondelles
    Que l'automne vient d'arriver ?

Image

"Ma petite entreprise" - Alain Bashung:

    Ma petite entreprise
    Connaît pas la crise
    Épanouie elle exhibe
    Des trésors satinés
    Dorés à souhait

    J'ordonne une expertise
    Mais la vérité m'épuise
    Inlassablement se dévoile

    Et mes doigts de palper
    Palper là cet épiderme
    Qui fait que je me dresse
    Qui fait que je bosse
    Le lundi
    Le mardi
    Le mercredi
    Le jeudi
    Le vendredi
    De l'aube à l'aube
    Une partie de la matinée
    Et les vacances
    Abstinence

    Ma petite entreprise
    Ma locomotive
    Avance au mépris des sémaphores
    Me tire du néant

    Qu'importe
    L'amour importe
    Qu'importe
    L'amour s'exporte
    Qu'importe
    Le porte à porte
    En Crimée
    Au sud de la Birmanie
    Les lobbies en Libye
    Au Laos
    L'Asie coule à mes oreilles

    Ma petite entreprise
    Connaît pas la crise
    S'expose au firmament
    Suggère la reprise
    Embauche
    Débauche
    Inlassablement se dévoile

    Et mes doigts de palper
    Palper là cet épiderme
    Qui fait que je souque
    Qui fait que je toque
    À chaque palier
    Escalier C
    Bâtiment B
    À l'orée de ses lèvres

    Qu'importe
    L'amour importe
    Qu'importe
    L'amour s'exporte
    Je perds le nord
    Au Cap Horn
    Quand je vois se poindre
    Les Pyramides
    Nez à nez
    Mes lubies
    L'Asie coule à mes oreilles

    Ma petite entreprise
    Connaît pas la crise
    Épanouie elle exhibe
    Des trésors satinés
    Dorés à souhait

    Le lundi
    Le mardi
    Le mercredi
    Le jeudi
    Le vendredi
    De l'aube à l'aube.

"J'ai la quequette qui colle" - Paillard Man:

http://www.youtube.com/watch?v=nF7jddOI ... r_embedded

    J'ai la quequette qui colle
    J'ai les bonbons qui font des bonds
    J'ai la quequette qui colle
    Dansons sur le pont d'Avignon.
    Viens avec moi dans la clairière
    Tu verras de quoi elle a l'air
    Et si tu montes jusqu'au grenier
    Tu pourras la tou cher
    Joyeuse comptine et farandole
    J'ai la que quette qui colle !

    J'ai les arpions qui fouettent
    Et des morpions pleins les roupettes
    Des pellicules su' l'crâne
    Comme tous les gars de la campagne
    Si tu me suis au presbytère
    J'te débal'rais toutes mes affaires
    Et si tu veux qu'j'te montr' mon cul
    Allons nager au ru
    Faisons la ronde jolie Juliette
    Danse avec moi la gigolette
    J'ai les arpions qui fouettent

    J'ai le claqu'-merde qui r'foule
    Et du pelage dans les esgourdes
    Des bubons sur les boules
    L'arrière-cour qui fleure la palourde
    Allons butiner la fleurette
    Tu m'épouilleras de mes bebêtes
    Et si c'est propre et si c'est net
    Je te ferais la brouette
    Chante avec moi la pêche aux moules
    J'ai le claqu'-merde qui r'foule

    J'ai la quequette qui colle
    J'ai les bonbons qui font des bonds
    J'ai la quequette qui colle

    Dansons sur le pont d'Avignon.

:mrgreen:

N.B.: putain de majuscule grafenbergienne! :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 11 Aoû 2008, 21:07 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
(Merci d'avoir pensé à Pierre Perret, grand oublié. Je ne suis pas fan de ce gars, mais sa tronche de vieux bébé et sincérité, son coeur et humanisme dégoûlinants, ça me touche vraiment vraiment. Strange. )

Ca manque de femmes dans ce topic, bande d'efféministes phallocratistes... Je m'en vais vous l'abîmer avec quelques clitoris.

http://www.youtube.com/watch?v=Ya42d0fB ... r_embedded

Patty Pravo, "Il venait d'avoir 18 ans".
Marrant son accent rital. Ca change.

Il venait d'avoir dix-huit ans
Il était beau comme un enfant
Fort comme un homme
C'était l'été évidemment
Et J'ai compté en le voyant
Mes nuits d'automne
J'ai mis de l'ordre à mes cheveux
Un peu plus de noir sur mes yeux
Ca l'a fait rire
Quand il s'est approché de moi
J'aurai donné n'importe quoi
Pour le séduire

Il venait d'avoir dix-huit ans
C'était le plus bel argument
De sa victoire
Il ne m'a pas parlé d'amour
Il pensait que les mots d'amour
Sont dérisoires
Il m'a dit "j'ai envie de toi"
Il avait vu au cinéma
Le blé en herbes
Au creux d'un lit improvisé
J'ai découvert émerveillée
Un ciel superbe

Il venait d'avoir dix-huit ans
Ca le rendait presqu'insolent
De certitude
Et pendant qu'il se rhabillait
Déjà vaincue, je retrouvais
Ma solitude
J'aurais voulu le retenir
Pourtant je l'ai laissé partir
Sans faire un geste
Il m'a dit "c'était pas si mal"
Avec la candeur infernale
De sa jeunesse
J'ai mis de l'ordre à mes cheveux
Un peu plus de noir sur mes yeux
Par habitude
J'avais oublié simplement
Que j'avais deux fois... dix-huit ans

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Des chansons de vies...
MessagePosté: 12 Aoû 2008, 20:09 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2005, 07:15
Messages: 1838
Archie Cash a écrit:
(Merci d'avoir pensé à Pierre Perret, grand oublié. Je ne suis pas fan de ce gars, mais sa tronche de vieux bébé et sincérité, son coeur et humanisme dégoûlinants, ça me touche vraiment vraiment. Strange. )

(Pareil pour bibi. N.B.: ses bouquins sur la "langue verte" sont tres chouettes aussi.)

-------------------------------------------------------------------------------------

"Ma il cielo è sempre più blu" - Rino Gaetano:

http://www.youtube.com/watch?v=XB3TfBXU ... r_embedded

    Chi vive in baracca, chi suda il salario
    chi ama l'amore e i sogni di gloria
    chi ruba pensioni, chi ha scarsa memoria
    Chi mangia una volta, chi tira al bersaglio
    chi vuole l'aumento, chi gioca a Sanremo
    chi porta gli occhiali, chi va sotto un treno
    Chi ama la zia chi va a Porta Pia
    chi trova scontato, chi come ha trovato
    na na na na na na na na na
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh, uh uh...
    Chi sogna i milioni, chi gioca d'azzardo
    chi gioca coi fili chi ha fatto l'indiano
    chi fa il contadino, chi spazza i cortili
    chi ruba, chi lotta, chi ha fatto la spia
    na na na na na na na na na
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh, uh uh...
    Chi è assunto alla Zecca, chi ha fatto cilecca
    chi ha crisi interiori, chi scava nei cuori
    chi legge la mano, chi regna sovrano
    chi suda, chi lotta, chi mangia una volta
    chi gli manca la casa, chi vive da solo
    chi prende assai poco, chi gioca col fuoco
    chi vive in Calabria, chi vive d'amore
    chi ha fatto la guerra, chi prende i sessanta
    chi arriva agli ottanta, chi muore al lavoro
    na na na na na na na na na
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu
    Chi è assicurato, chi è stato multato
    chi possiede ed è avuto, chi va in farmacia
    chi è morto di invidia o di gelosia
    chi ha torto o ragione,chi è Napoleone
    chi grida "al ladro!", chi ha l'antifurto
    chi ha fatto un bel quadro, chi scrive sui muri
    chi reagisce d'istinto, chi ha perso, chi ha vinto
    chi mangia una volta,chi vuole l'aumento
    chi cambia la barca felice e contento
    chi come ha trovato,chi tutto sommato
    chi sogna i milioni, chi gioca d'azzardo
    chi parte per Beirut e ha in tasca un miliardo
    chi è stato multato, chi odia i terroni
    chi canta Prévert, chi copia Baglioni
    chi fa il contadino, chi ha fatto la spia
    chi è morto d'invidia o di gelosia
    chi legge la mano, chi vende amuleti
    chi scrive poesie, chi tira le reti
    chi mangia patate, chi beve un bicchiere
    chi solo ogni tanto, chi tutte le sere
    na na na na na na na na na
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh, uh uh..
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh, uh uh..
    Chi vive col padre, chi fa la rapina,
    chi sposa la Gina, chi ha rotto con tutti,
    chi vince a Merano, chi cerca il petrolio,
    chi dipinge ad olio, chi chiede un lavoro...
    Chi mangia patate, chi beve un bicchiere
    chi fuma un toscano, chi vive cent'anni
    chi ha seguito una strada, chi ha fatto carriera
    chi perde la calma, chi non sembra più lui
    chi lamenta un dolore, chi chiede un lavoro
    chi torna sui passi, chi ha visto Onassis
    chi ha preso un diretto, chi canta in falsetto
    na na na na na na na, na na na na na na na
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    ma il cielo è sempre più blu
    Chi vive in baracca, chi suda il salario
    chi ama l'amore, chi tira al bersaglio
    chi sogna la gloria, chi ha scarsa memoria,
    chi gioca a Sanremo, chi va sotto un treno...
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    Ma il cielo è sempre più blu
    chi ama la zia, chi va a Porta Pia
    chi come ha provato, chi tutto sommato
    chi sogna i milioni, chi gioca d'azzardo
    chi parte per Beirut e ha in tasca un miliardo
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    Ma il cielo è sempre più blu
    chi è stato multato, chi odia i terroni
    chi canta Prévert, chi odia Baglioni
    chi fa il contadino, chi ha fatto la spia
    chi è morto d'invidia o di gelosia
    Ma il cielo è sempre più blu uh uh, uh uh,
    Ma il cielo è sempre più blu
    chi legge la mano, chi vende amuleti
    chi scrive poesia, chi tira le reti
    chi mangia patate, chi beve un bicchiere
    chi solo ogni tanto, chi tutte le sere
    chi mangia patate, chi beve un bicchiere
    chi solo ogni tanto, chi tutte le sere
    chi mangia una volta, chi vuole l'aumento
    chi cambia la barca felice e contento
    chi ama la zia, chi va a Porta Pia...
    chi come ha provato, chi tutto sommato
    chi sogna i milioni, chi gioca d'azzardo
    chi parte per Beirut e ha in tasca un miliardo
    chi è stato multato, chi odia i terroni
    chi canta Prévert, chi odia Baglioni
    chi fa il contadino, chi ha fatto la spia
    chi è morto d'invidia o di gelosia


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Sep 2008, 22:20 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Ma petite contribution:
Les charlots "Ah! Viens!"
http://fr.youtube.com/watch?v=JofVTp8_T7U

Bourvil "La tendresse."
http://fr.youtube.com/watch?v=qZdislXCa4c

Cora Vaucaire (pour la voix dans) "La complainte de la butte."Du film de Renoir "Franch cancan."
http://fr.youtube.com/watch?v=Ny0wChMLsQY
Cora Vaucaire "Trois petites notes de musique."
http://fr.youtube.com/watch?v=78Qn4D5Z1vE


Jean Michel Jarre (je sais c'est limite hors sujet...) :chef: "Revolution."
http://fr.youtube.com/watch?v=3yEwF9v_hL8

Carla Bruni (chantant du Brassens) "Fernande." :lol:
http://fr.youtube.com/watch?v=f03KAiuMVRw

Daniel Balavoine "Frappe avec ta tête." :mur:
http://fr.youtube.com/watch?v=hSOfHlj_ftY

Didier Super "Moi je veux devenir une star."
http://fr.youtube.com/watch?v=0JZ6GpapZdI

Gainsbourg "Requiem pour un con."
http://fr.youtube.com/watch?v=7vJvwD3XADc

Boris Vian "Le déserteur."
http://fr.youtube.com/watch?v=gjndTXyk3mw

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Oct 2008, 17:20 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Roberte a écrit:
Jean Michel Jarre (je sais c'est limite hors sujet...) "Revolution."

Le titre est revolutions. avec un s et sans accent sur le e.

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Oct 2008, 00:20 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
:arf2: Bé, Jean-Michel Jarre c'est pas tellement hors sujet... je dirais plutôt que c'est inécoutable. Quelle cacaphonie symphonique orientalisante, bin dieu ! M'enfin, des goûts et des couleurs et puis y a pire.
Et puis quel bel homme bien conservé ! C'est bien de faire partager des muziks, continue c'est très bien.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Oct 2008, 01:24 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Perso, j'aime bien J-M Jarre surtout ses 1er albums, oxygene, equinoxe.

En parlant de chose inécoutable:
Là, c'est moi qui fredonne la complainte de la butte....Pardon pour vos oreilles....
http://fr.youtube.com/watch?v=ZaVdB6SZcdo

Mais pour moi le pire c'est un truc de ce genre:
Les Musclés avec leurs Merguez partie...
http://fr.youtube.com/watch?v=7rvNmVuGf84
M'enfin ça me fait rire, c'est déjà ça! :fr:

Et pour relever le niveau:
Jean Gabin avec son Maintenant je sais
http://www.youtube.com/watch?v=orDR4JA91F4
J'adore le texte!!

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Aoû 2009, 01:25 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
J'adore la spontanéité innocente, l'interprétation et gestuelle peu travaillées de cette chanteuse. Je n'adore pas, en fait je trouve ça sublimement charmant. Une belle leçon pour les potiches actuelles. J'ai bien dû mettre ce méga tube ailleurs, mais pas cette vidéo. Les vieux tubes italiens vieillissent parfois très bien, prennent une "âme" assez beautifull.

CATERINA CASELLI - Cento Giorni

Caterina Caselli - Il Volto Della Vita (1968)

Image

Pour apprendre le rital, en chantant :

Cento giorni Cento ore oh forse
Cento minuti mi darai
Una vita, cento vite, la mia vita in cambio avrai
un abbracio, cento abbracci, qualche carezza avrò da te
I miei occhi, la mia bocca e il mio cuore avrai da me
Perché per te questa vita è un girotondo che abbraccia tutto il mondo, lo so,
Ed invece la corsa della vita per me si è gia fermata negli occhi tuoi,
Io ti amo io ti amo più della vita lo sai,
per cento giorni, per cento anni, non finiro di amarti mai,
non finiro di amarti mai........

Perché per te questa vita è un girotondo che abbraccia tutto il mondo, lo so,
Ed invece la corsa della vita per me si è gia fermata negli occhi tuoi,
Io ti amo io ti amo più della vita lo sai,
per cento giorni, per cento anni, non finiro di amarti mai,
non finiro di amarti mai........
:D

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2009, 23:10 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Voici un tube italien célèbre, il était dans la bande son de film américain "le vol du phénix" : Senza fine.

Senza fine chanté par Monica Mancini, ouverture du film "The Ghost Ship"

:fr: Ames sensibles s'abstenir, car c'est apparemment un film d'horreur (pas vu). Ca peut surprendre si on ne s'y attend pas. Je suis tombé dessus par hasard, en cherchant une version de Senza fine... bon, c'est marrant le cinoche.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2009, 23:19 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Il faudrait créer un fil spécialement dédié aux vieux tubes italiens, m'enfin bon - un autre jour.
Des merveilles de chansonnettes romantiques et épiques, qui ont très bien vieilli : les mélodies étaient et restent vraiment superbes - avec en plus l'orchestre philharmonique par derrière.

Un succès planétaire celui-ci (j'ai pas vérifié, c'est pas vraiment mon époque...) à ce qu'il paraît :
Mina Mazzini chante "Se telefonando", 1964

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Sep 2009, 00:23 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Image

Yves Montand - Olympia - Les feuilles mortes

Oh je voudrais tant que tu te souviennes
Des jours heureux où nous étions amis
En ce temps là, la vie était plus belle
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois je n'ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emportet
Dans la nuit froide de l'oubli
Tu vois, je n'ai pas oublié
La chanson que tu me chantais

C'est une chanson, qui nous ressemble
Toi tu m'aimais, et je t'aimais
Et nous vivions tout les deux ensemble
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais
Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Le pas des amants désunis

C'est une chanson, qui nous ressemble
Toi tu m'aimais et je t'aimais
Et nous vivions, tous deux ensemble
Toi qui m'aimait, moi qui t'aimais
Mais la vie sépare ceux qui s'aime
Tout doucement sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Le pas des amants désunis.


Quand j'étais arrivé en frenchitude, j'avais été flashé par la voix et la sublime manière d'interpréter de quelques vieux chanteurs, dont certains déjà en mode cadavre, et bien évidemment Jacques Brel, Léo Ferré, Aznavour, Nougaro et quelques autres immenses interprètes. Et Yves Montand, qui bizarrement semble avoir un peu été oublié depuis sa mort. Pourtant, rarement entendu une voix si harmonique, sensuelle et posée, si contrôlée et fluide. Plus belle encore avec le coffre et la gravité de la vieillesse et des cigarettes. Un commentaire sur Youtube, sous cette vidéo, résume assez bien ce que je ressentis quand j'écoutai ces demi-douzaines d'artistes pour la première fois : "malditos franceses, que no hay algo que no puedan hacer sin que suene a belleza pura? "

Image

Ici aussi, je fonds par son interprétation et ses tics. Pourtant, ce n'est pas de la nostalgie, vu que je n'ai jamais connu Ferré de son vivant.
Léo Ferré - C'est extra :cry:

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C'est extra
Un Moody Blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d'la musique en bas des reins
Ce jazz qui d'jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C'est extra
Ces mains qui jouent de l'arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui brille

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d'un violon
Et cette chair que vient troubler
L'archet qui coule ma chanson
C'est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu'on n'attend plus

C'est extra c'est extra
C'est extra c'est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C'est extra
Les Moody Blues qui s'en balancent
Cet ampli qui n'veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C'est extra
C'est extra
C'est extra
C'est extra

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2009, 03:45 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Image
Le voleur de maman - Gerard Berliner

Image
NINO FERRER - LE SUD

C'est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l'Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c'est joli

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d'un million d'années
Et toujours en été.

Il y a plein d'enfants qui se roulent sur la pelouse
Il y a plein de chiens
Il y a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d'un million d'années
Et toujours en été.

Un jour ou l'autre il faudra qu'il y ait la guerre
On le sait bien
On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c'est le destin

Tant pis pour le Sud
C'était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d'un million d'années
Et toujours en été.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Sep 2009, 04:03 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Image
Mia Martini (à ne pas confondre avec Mina Mazzini) est morte il y a déjà quelque temps.

Court hommage. :icon_60:
Mia Martini - Donna
Mia Martini - Donna con te
Mia Martini - Minuetto

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Déc 2009, 01:04 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Image
Les mots bleus - par Alain Bashung - live

Les mots bleus
paroles de J-M Jarre


Il est six heures au clocher de l'église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l'attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle
A tout prix

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m'élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l'instant fragile
D'une rencontre
D'une rencontre

Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l'appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d'hiver souffle en avril
J'aime le silence immobile
D'une rencontre
D'une rencontre

Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
Dans le square les arbres sont couchés
Je reviens par le train de nuit
Sur le quai je la vois
Qui me sourit
Il faudra bien qu'elle comprenne
A tout prix

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Toutes les excuses que l'on donne
Sont comme les baisers que l'on vole
Il reste une rancœur subtile
Qui gâcherait l'instant fragile
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles

Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d'amour sans paroles
N'a plus besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles
Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles

Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Je lui dirai tous les mots bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous les mots bleus
Tous les mots bleus



Emilie Simon & Alain Bashung - Summer Wine - Live

(pas de commentaires :( )

Image
Julien Doré chante Mourir sur scène
Julien Doré - Les bords de mer, live

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Déc 2009, 03:21 
I, Robot
I, Robot
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2008, 20:44
Messages: 1922
Archie Cash a écrit:
Les mots bleus
by Christophe

:wink: Les paroles de "les mots bleus", c'est Jean Michel Jarre qui les a écrites, pas Christophe.
http://jeanmicheljarre.unblog.fr/2008/05/21/jarre-parolier-pour-christophe/

_________________
Coucher avec un vieux, quelle horreur ! Mais avec un jeune, quel travail !
Alice Sapritch


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 17 Déc 2009, 06:57 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2005, 00:24
Messages: 7086
Ok, je corrige. :D Ben ça m'étonne pas en fait.
Ce serait étonnant que Christophe arrive à écrire autre chose que des gribouillis bleus, roses, violets, des motifs en spirale ou lignes serpentiformes entrelacées.

_________________
"Je veux qu'on me prenne pour un con car j'en suis un, qu'on me parle simplement pour que je capte bien car je suis idiot: si on me regarde et qu'on me parle sans égards, c'est déjà me considérer à peu près normal et pas uniquement comme un handicapé physique ou un déficient mental."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com