Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 18 Jan 2020, 16:30

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 23 Déc 2005, 02:43 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Où sont toutes ces "femmes dépravées" contre lesquelles mon pasteur me met en garde ?

Image
Par Jacob Brundle,
Vice-Président, Ligue de la Jeunesse Chrétienne de Clearburg


J'ai vécu à Clearburg toute ma vie, et j'ai assisté aux offices de l'Eglise Luthérienne du Christ Tout-Puissant depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Je connais mon histoire biblique, parce que Papa et Maman on fait en sorte que je sois bien éduqué. A mon avis, je suis aussi croyant que peut l'être un lycéen de 17 ans. Pourtant, il y a une chose que je ne comprends pas : à peu près chaque semaine, le Pasteur Clayman se met à dénoncer les dangers des courtisanes et des filles perdues, et comment je ne devrais jamais permettre qu'elles me détournent de la voie de la sainteté. Mais pour autant que je sache, je n'ai jamais rencontré une seule de ces "femmes dépravées". Je commence à être vraiment curieux de savoir à quoi elles peuvent toutes ressembler.

Je ne dis pas que je veux frayer avec des femmes dépravées – loin de là. Tout ce que je dis, c'est que je ne serais pas contre le fait d'avoir une chance de découvrir où ces femmes dépravées se rassemblent. Jusqu'ici, les seuls indices que j'ai, c'est l'assurance du Pasteur Clayman qu'elles nous soumettent partout à la tentation. Il est vraiment très en verve avec ses descriptions des faces peinturlurées, des rictus aguicheurs, et de leur chair nue et parfumée ondulant sous les rythmes lancinants de la musique laïque. Mais ça ne ressemble à aucune des femmes de la ville, dans aucun des nombreux endroits où je suis allé enquêter.

Je connais plein de femmes, mais je ne crois pas qu'aucune d'entre elles soit "dépravée". Il y a Karen Marckell, qui travaille au magasin de liqueurs de son papa, par exemple. Elle porte une boucle de ceinture où il y a marqué "Une Pêche d'Enfer" et j'ai entendu des dames de la paroisse dire qu'il "fallait s'en méfier", mais à moi elle me semble une femme tout à fait saine. Surtout ses cheveux, c'est vraiment joli. Je le sais bien, puisque j'ai scruté chaque centimètre carré de son corps – parfois pendant plusieurs minutes d'affilée. Je l'imagine bien se contorsionner comme une courtisane, mais chaque fois que je lui parle, elle se contente de sourire et d'encaisser mon soda. Elle ne m'offre même pas de marijuana et elle ne fais jamais de mouvements provocateurs avec ses hanches, rien du tout.

A mon lycée, il y a des filles qui sont censées avoir "mauvaise réputation" mais chaque fois que j'essaye de les approcher, elles m'ignorent ou me traitent de "gros ballot". Voilà le nombre de fois où mon âme a été soumise à la tentation du péché : zéro.

Je suis allé en voiture à Kendall, à Prior Bluff, à Plovis, et même une fois carrément jusqu'à Mitchville – mais je n'ai pas réussi à trouver une seule femme dépravée dans aucun de ces endroits.

Le pasteur dit qu'il y en a tout plein dans la grande ville, et vous vous doutez bien que quand j'y suis allé pour la conférence nationale de la Ligue de la Jeunesse l'automne dernier, j'étais à l'affût tel le faucon recherchant sa proie. Mais la plupart des femmes que j'ai vues se contentaient d'être assises dans le bus en regardant en face d'elles, le visage sans expression. Je pense que la dernière chose qui les intéressaient, c'était de m'entraîner dans les allées sordides du vice et de l'hédonisme. Je veux dire, elles ne rencontraient même pas mon regard, en fait.

Peut-être que les femmes dépravées ne sont pas si mauvaises que ne le dit le Pasteur Clayman. Peut-être que si j'avais l'occasion de parler à l'une d'elles, je pourrais la convaincre de venir avec moi à l'office du dimanche et prier pour que Jésus entre en elle. Peut-être même qu'elle me laisserait lui tenir la main pendant que nous prions ensemble. C'est sûr, il y a un risque – je l'admets – mais je parie que je pourrais éviter qu'elle me convainque de faire une chose vraiment mauvaise.

Je parie que je pourrais résister à une femme dépravée, pas de problème, si seulement je pouvais en trouver une. Je m'imagine en train de résister à trois ou quatre d'entre elles à la fois. Le Seigneur Lui-même a commandé à Abraham de sacrifier son propre fils pour mettre sa foi à l'épreuve, et Abraham l'a presque fait avant que le Seigneur n'arrête son bras et lui dise qu'il a passé le test. Eh bien, si la foi d'Abraham était aussi forte que ça, le moins que le Bon Dieu puisse faire, ça serait de m'envoyer une femme dépravée pour voir comment je me comporterais lors d'une véritable épreuve de ma foi.

Juste deux femmes dépravées, allongées lascivement sur le capot d'une voiture de sport ou un truc comme ça, comme dans les magazines de bagnoles de mon cousin, ça serait plus que suffisant pour sentir que ma foi a été prouvée devant le Seigneur.

La dernière chose que je voudrais, ce serait de brûler dans les flammes de la perdition et de la rétribution pour l'éternité, comme le Pasteur Clayman le dit jusqu'à ce qu'il en devienne tout bleu, chaque dimanche depuis ma naissance. D'ailleurs, à propos de sermons longs et volubiles qui vous fixent chaque détail dans votre esprit, les agonies éternelles de l'Enfer sont probablement le seul sujet dont le Pasteur Clayman parle autant que de ces femmes dépravées qui sont censées guetter à chaque coin de rue, me forçant à les repousser jour et nuit, et attaquant continuellement mon âme avec leur flot incessant de tentations.

Ben, peut-être que c'est à ça que ressemble la vie du Pasteur Clayman, mais la mienne sûrement pas.


Traduit de The Onion.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 05:24 
Photosynthétique
Photosynthétique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Avr 2005, 23:37
Messages: 143
mdr.
Bonjour Zartregu.
Pourrais-tu communiquer mon existence à Jacob ? Je suis une dépravée.

Donc dieu existe.

_________________
Le rire est comme le jus de lait d'éléphant mâle. Sa saveur s'épuise moins vite que le bubble-gum de jus de canne à sucre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 07:38 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 14:00
Messages: 1658
Localisation: Terre( troisième planète du système Sol)
Shakti

Ca ne compte pas!

Tu es une sauvage Indienne. Tu es donc dépravée par définition.(probablement barbare et sanguinaire, aussi)

Jacob cherche des femmes dépravées Américaine.

Tout ce qui n'est pas américains est, par sa nature même, dépravé!! :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Déc 2005, 00:27 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Oh, Shakti !!

Comme ça, tu voudrais entraîner ce pauvre garçon sur la pente glissante du vice et de la dépravation, et mettre en danger son âme éternelle ?

Ma foi, si tu y tiens.

Monsieur Jacob Brundle est donc prié de s'adresser à :

    Miss Shakti Danse-avec-les-visages-pâles
    Teepee #47
    Iroquois Tonanwanda Reservation
    Alabama, USA


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Déc 2005, 00:54 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 09:45
Messages: 2054
Localisation: Aix-les-tantes (Pyrénées Orientales)
Aïeuuuu, Shakti, misère ! T'es démasquée ! :wink:
Apparemment, les gens bien informés ont compris que tu es québecoise.
Mohicane peut-être, t'en sais foutre rien, et pour ma part je dirais une vulgaire Huron mal dans sa peau...

Couac :wink: Bonnes fêtes et bonne fin d'année à tous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 24 Déc 2005, 21:16 
Photosynthétique
Photosynthétique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Avr 2005, 23:37
Messages: 143
Coucou porto-ricain délavé !
Quand j'arriverai à comprendre leur langage, je serai devenue québécoise.
Quand je le ferai sans rigoler, une vraie citoyenne.

_________________
Le rire est comme le jus de lait d'éléphant mâle. Sa saveur s'épuise moins vite que le bubble-gum de jus de canne à sucre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 25 Déc 2005, 01:13 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Shakti, j'espère bien que tu ne t'es pas découverte une âme de prédatrice parmi les nigauds chrétiens. Mais si c'est le cas, voilà un bon moyen de reconnaître les futures proies :

L'Anneau de Pureté

Image Image Image

Pour celles et ceux que la ceinture de chasteté rebute, l'Anneau de Pureté est enfilé lors d'une émouvante cérémonie et proclame aux yeux du monde que vous souhaitez rester chaste et pur(e) jusqu'au mariage. On regarde avec les yeux !

Source : Sun-Sentinel, 23 décembre 2005

Ces anneaux sont souvent offerts par les parents chrétiens à leurs enfants préadolescents, afin qu'ils chassent de leur esprit toute pensée sexuelle. Et pour les malheureux qui ont déjà succombé à la tentation du Diable, il existe des anneaux spéciaux nommés Anneaux de Seconde Virginité.

Image

Petit chrétien, achète l'Anneau de Pureté (pas cher).

Tout cela pourrait être simplement ridicule. Mais en conséquence, les nigauds en question ne bénéficient généralement d'aucune éducation sexuelle sur les maladies, protections, contraception etc. Inutile, pensent-ils, car Jésus me soutient ! Et de nombreuses études montrent que des programmes uniquement basés sur l'abstinence ne fonctionnent pas : pas de différence de promiscuité et rapports mal protégés par ignorance.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 28 Déc 2005, 20:33 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Aoû 2005, 16:37
Messages: 656
Localisation: par ci par là
Le curé fait un sermon :
- Mes enfants, méfiez-vous de la tentation : On commence par une petite cigarette, puis deux, puis trois, et on se met rapidement à boire, et c'est alors également le sexe sans limite qui fait son apparition, avec son cortège de femmes faciles et de perversions en tout genre ! ...Oui, là-bas, une question ?
- Oui, monsieur le curé, où est-ce que l'on peut trouver cette cigarette magique


bon, je sorts :-?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Juil 2007, 20:24 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Ce serait intéressant de modifier ce témoignage pour en faire "Où sont les femmes dissolues contre lesquelles l'imam nous met en garde ?".

C'est peut-être un candidat à la diffusion - en citant sa source bien sûr. Le texte n'est pas vraiment cruel ni aggressif, et plutôt rigolo.

Si cela a un sens (il faut que cela reste crédible) on pourrait transposer l'action en Tunisie. La référence biblique reste valable mais la plupart des détails doivent être revus, tout en restant fidèle à l'esprit du texte...

Comme je suis incapable de faire cela, ne connaissant pas la culture locale et peu la mentalité islamique, j'ai besoin d'un coup de main ! Si un(e) volontaire répondant au profil est candidat(e) pour relire et suggérer des évolutions...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com