Forum http://www.rationalisme.org et http://zartregu.blogspot.com (le crocodile paroissial)

"Une explication est limpide lorsqu'elle entre dans ta tête comme du beurre dans ton cul", Rafael Eliyahu
Nous sommes le 25 Sep 2020, 08:50

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Laïcité et poireaux bouillis
MessagePosté: 23 Déc 2005, 00:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
Connaissez-vous le Collectif des Laïques Végétariens (CLV) ?

Ce mouvement de citoyens engagés s'est formé pour promouvoir le végétarisme dans une société libérée des influences religieuses. Son slogan : "A bas la calotte, vive la carotte !"

A ceux qui mettent en doute le positionnement de son groupe, le président du CLV fait remarquer les souffrances des moutons lors de l'Aid el Kebir, les bœufs vidés de leur sang et vendus par les boucheries cacher, et les poissons que préparent rituellement les catholiques le Vendredi Saint. Comment une religion qui fait ouvertement consommer à ses fidèles "la chair et le sang" de l'Agneau de Dieu peut-elle prétendre à des fonds publics ?

Le CLV est souvent en conflit avec les autres associations laïques. Des échauffourées ont parfois lieu quand, lors des "banquets républicains", les militants découvrent des tranches de saucisson dans leur assiette. Et chaque 21 janvier, le CLV proteste contre la tête de veau que consomment certains laïques français pour célébrer la décapitation de Louis XVI, roi de droit divin.

Mais les militants sont optimistes sur le succès de leur cause. Le CLV est en effet souvent sollicité par la presse catholique quand elle a besoin d'un "point de vue laïque représentatif". Et le journal Le Figaro raffole des citations du CLV dénonçant la politique "cléricale et carnivore" du gouvernement français.

Pourtant, les pétitions et demandes de rendez-vous du CLV auprès des ministres et députés restent lettre morte. Est-ce un dictat du président Chirac, qui n'apprécierait pas que les militants le traitent régulièrement de meurtrier lors de sa visite du Salon de l'Agriculture ?



Bien sûr, le CLV n'existe pas à ma connaissance. Mais je suis assez dubitatif devant le positionnement, similaires dans le principe, des associations "laïques de droite" (MMLF) ou "laïques de gauche" (ça ne manque pas) qui tentent eux aussi, par tous les moyens, de lier le combat laïque avec des thèmes politiques qui n'ont pas grand chose à voir. Cela sent la récupération et c'est très probablement inefficace.

Oui, on peut lier laïcité et libéralisme, dans un sens ou dans l'autre, et en se faisant suffisamment de nœuds au cerveau. La laïcité est aussi bien une réponse à "l'échec du capitalisme" (dixit Comité Laïcité République) que "la seule solution libérale" (dixit Liberaux.org). On peut lier laïcité et confiture de fraises, aussi.

Le devise de l'Union des Familles Laïques (UFAL) est "Lier le combat social et le combat laïque". Bien. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin et ne pas y rajouter, je n'invente rien, la lutte contre la publicité, contre les OGM et pour la sécurité sociale ? Il n'y manque plus que la couche d'ozone et on aura le summum d'un positionnement "laïque" clair et cohérent...

Mon but n'est pas de dénigrer les associations. Je vois l'utilité de groupes de laïques philatélistes, anarchistes, footballeurs ou bimétallistes en tant que 'laboratoires d'idées' ; c'est également un indice de l'attractivité d'une idée. Mais quand l'ambition est d'influencer largement le débat public, n'est-ce pas contre-productif ?

Je vois en effet mal l'opinion prendre au sérieux un dirigeant d'une grande association pour lequel laïcité et soutien actif d'un "bord politique" sont synonymes. Egalement, c'est une pure perte de temps pour un ministre que de recevoir ce monsieur, surtout si le bord en question n'est pas le sien.

Intuitivement, il me semble qu'une grande association laïque sera d'autant plus influente qu'elle se consacrera à la laïcité, et ne pourra être accusée d'arrière-pensées partisanes. C'est du moins l'opinion d'un gars qui n'est pas particulièrement militant, et qui connaît essentiellement de ce milieu ce qu'il en lit sur le net, comme tout un chacun.

Je m'explique.

Si une association nommée "Médecins Raëliens Sans Frontières" se crée, on se doutera qu'il y a anguille sous roche. Face à une organisation nommée "Secours Catholique", un laïque soupçonnera à juste titre que les actions humanitaires ont pour motivation majeure la promotion d'une idéologie religieuse. Eh bien, les mêmes soupçons d'arrière-pensée idéologique pèsent, même si les intéressés n'en sont pas conscients, sur une association mêlant intimement laïcité et militantisme politique. Et il est extrêmement facile de jouer là-dessus pour dénigrer l'action laïque.

Enfin, à l'inefficacité dans l'action légale et politique s'ajoute les difficultés de recrutement. Si un Français souhaite agir pour la laïcité sans entendre des vitupérations (ou des louanges mais c'est plus rare) sur l'économie mondiale, son choix est très limité. Inversement, pourquoi un militant politique s'investirait-il durablement dans un mouvement laïque alors qu'un parti politique représentera mieux toutes ses idées?

On pourrait croire que, tous les combats laïques ayant été gagnés, les associations ont besoin de débats sur le syndicalisme et le clonage pour remplir leurs journées. Ce n'est pas le cas. Quelles sont, objectivement, les avancées sur le terrain de la laïcité en France (pour prendre cet exemple) depuis un demi-siècle ? Je cherche des exemples et je tombe essentiellement, au lieu de victoires, sur des non-reculades. Interdiction du voile à l'école, la belle affaire : c'est un retour au statu quo des années passées ; les religieux ont simplement tâté le terrain. Pendant ce temps, les curés d'Alsace-Lorraine touchent toujours leur chèque gouvernemental en fin de mois, et l'Etat rembourse toujours en partie les donateurs aux paroisses catholiques.

Pour être clair : laïcité, oui. Militantisme politique à tout crin, pourquoi pas, il y a des amateurs. Mais mélanger systématiquement les deux : non, c'est comme le rôti de veau et le chocolat praliné. Ce qui a fonctionné il y a cent ans n'est plus forcément efficace au 21ème siècle, car avec les moyens de communication modernes, deux messages mêlés s'affaiblissent mutuellement.

Et dans le "camp d'en face", quand le besoin s'en fait sentir, c'est l'Eglise Catholique qui fédère la machine de guerre rhétorique française anti-laïcité. Face à une quelconque affiche de cinéma, des organisations catholiques, la plupart du temps apolitiques, des évêques et autres porte-parole montent au créneau et expriment leur supposé "outrage". Même si leur cause est risible, nul ne met en doute leur légitimité et personne n'attribue des arrière-pensées politiques à leurs gesticulations. Leur objet est purement la "défense" de leur religion. C'est une force.

Y a-t-il moyen d'agir autrement ?

Aux Etats-Unis, les menaces sur la séparation des églises et de l'Etat sont infiniment plus vivaces, venant souvent du sommet du pouvoir, et très bien organisées. L'organisation de la réponse laïque est donc, par nécessité, focalisée et vise à l'efficacité.

Quand une menace apparaît, les associations les plus redoutées des adversaires de la laïcité sont :

  • Americans United for Separation of Church and State (AU), qui se consacre exclusivement aux atteintes à la séparation des églises et de l'Etat. On chercherait en vain sur leur site la position officielle de AU sur le clonage ou la sécurité sociale.
  • American Civil Liberties Union (ACLU), des activistes focalisés sur le Premier Amendement à la Constitution, qui inclut la liberté d'expression et la séparation des églises et de l'Etat. Vaste programme, ils ne chôment pas - et cette association, faut-il le préciser, n'a strictement aucune opinion officielle sur les OGM.
Récemment, ces organisations ont organisé une défense efficace pour remporter une victoire majeure sur l'enseignement de l'Intelligent Design, dernier avatar du néo-créationnisme. A mon avis, ils n'ont pas perdu de temps à discuter des méfaits ou bienfaits du capitalisme ; ils ont laissé cela à d'autres et ont gagné leur combat.

Ces organisations américaines sont craintes car elles sont efficaces. Elles sont aussi insoupçonnables d'esprit partisan : AU est actuellement dirigée par un pasteur et ACLU défend aussi la liberté d'expression de tous bords, même extrêmes. Cela n'empêche bien sûr pas les cléricaux locaux de les traiter de gauchistes, mais l'argument est faible car leur objet est parfaitement clair et leurs actions focalisées.

Inversement, pour revenir en Europe, lorsqu'un particulier proteste contre l'existence d'un crucifix dans un lieu public, il me semble qu'il se retrouve bien seul. Il n'a en tout cas pas avec lui l'arsenal, organisationnel, légal, médiatique et moral dont il pourrait disposer outre-atlantique.


(Et mes excuses aux végétariens. Ce soir, purée de carottes à la confiture de fraises...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 01:07 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Le meilleur compromis valable auquel associer la laïcité c'est par la défense des libertés fondamentales, c'en est une : le droit de croire ou pas croire, sans l'imposer aux autres.
C'est politique, mais philosophiquement politique .
Laïcité est pour moi un complément à liberté. C'est ce que pensent pas mal de gens du forum. Avis que je partage.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 01:18 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2005, 21:48
Messages: 1240
C'est mon avis aussi !

Au-delà de cela, et peut-être d'autres choses auxquelles je n'ai pas pensé, le mélange des genres peut devenir contre-productif. Même si les thèmes additionnels sont valables en eux-mêmes (ou pas, dans le cas du MMLF).

Surtout si l'on veut affronter directement des gens qui maîtrisent les outils de communication "classiques".

Mais qu'est-ce que j'y connais finalement ?

:)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 01:32 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4218
Salut les posteurs infatiguables !

Je trouve ton discours intéressant zartregu. Oui, la laïcité c'est un outil, qui doit être "performable" et bichonné contre les casseurs et mauvais ouvriers. Quand on se concentre et on se consacre à l'outil, y a plus de chance de mettre dans le mille et de s'en servir à propos.

Mais l'outil demeure un choix politique...

Je voudrais en profiter pour demander à gino de m'éclaircir sur cette phrase :

Citation:
le droit de croire ou pas croire, sans l'imposer aux autres


Tant que cette phrase raméne à la liberté, elle tourne bien et se vit bien. Et moi j'y souscris comme tant d'autres. La laïcité est l'outil qui permet d'en assurer la continuité et la durée.

Le problème est de gérer les croyances qui tendent à nier la deuxième partie de la phrase. Et j'ai quand même un peu l'impression qu'on reboucle toujours sur ce dilemme bien connu :

"Peut-on ôter la liberté aux ennemis de la liberté ?" Je dois reconnaître que, sorti des réflexions de salons philosophiques, ce principe cité par gino est factuellement intenable face à certaines croyances en tant que ces croyances sont le choix d'individus au même titre que nous. En ce sens le crucifix dont parle zartregu est un bon casse tête si je me réfère à la phrase de gino...

Les croyants reprochent aux laïcs de renvoyer dans la sphère privée la croyance personnelle... par la Loi !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 01:39 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Pour communiquer t'es pas un manche mon ami.

Je pense que mmlf ont trop tiré sur la corde, et un peu maladroits. Ca passe pas bien comparé au gratin comme CLR ou europe laïcité.
Alliances entre tous pour défiler dans la rue, pas de problème. problème de scrupules par contre sur le sujet de où poser la limite entre défense de la laïcité et dégradation de l'idée de la laèicité.

Aussi, si j'ai bien compris quelque peu, on me contredira pasque je suis pas au parfum de tout c'est que mon impression, ils avaient depuis le début des ambitions : la première est bien sûr d'avoir des sympathisants, et pour ça ils ont eu en suffisance, la deuxième c'était d'acquérir un statut un peu officiel, comme un peu le MRAP ou sos-racisme, qui sont subventionnés quelque peu par voies indirectes. ca c'est problématique. Autant le mrap déconnent et sos-racisme ont une ligne cohérente, que mmlf dérapent en voulant bouffer à tous les rateliers.

Suivre la mode actuelle de déclarer ennemis, et ennemi de la république, quiconque a plus de scrupules qu'eux ou est sur leur chemin, mmm, en bouffant les fromages indigestes ? C'est pas très intelligent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 23 Déc 2005, 01:43 
Glorbs
Glorbs
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Fév 2005, 09:02
Messages: 780
Oui Jean Foutre Premier, j'ai posé une phrase théorique, de synthèse.
La laïcité se définit bien mieux si on la caratérise et la délimite par d'autres compléments.
Bien sûr, j'ai voulu synthétiser, ma si je me mets à essayer de l'élaborer ici, après j'aurai envie de m'effacer moi-même tellement ce sera tarte.

C'est franchement pas mon dada. pas envie de me prendre la tête ni de faire le clown. :wink:

Citation:
"Peut-on ôter la liberté aux ennemis de la liberté ?"

Je pense qu'on peut répondre autrement : empêcher les ennemis de la liberté de la museler, en donnant la même à tous, par des droits communs. C'est pas contradictoire c'est tout simplement la limite à cadrer convenablement justement par le droit et la loi qui vise à préserver ces droits.

Citation:
Les croyants reprochent aux laïcs de renvoyer dans la sphère privée la croyance personnelle... par la Loi !

La laïcité est pas une loi pénale ma un principe qui définit où doit se poser la croyance et conviction personnelle : dans le privé. Elle préserve ça comme un droit, et préserve le droit de ceux qui en veulent pas, par le positionnement juridique commun qu'elle donne sans se mêler de l'objet en lui-même.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Jan 2006, 21:03 
Yes Sir ! Sir !
Yes Sir ! Sir !

Inscription: 24 Jan 2005, 23:28
Messages: 375
salut zartegu (bonne année)

pour ce qui est de l'UFAL, ils ne sont que les héritiers de jaurès qui liait déjà le combat de la laïcité et le combat social, qui sont liés par la promotion de l'égalité contre les privilèges, et la lutte contre des intérêts privés.
C'est une vision progressiste de la société qui s'oppose à la vision conservatrice dans laquelle la laïcité et le social sont deux choses à combattre, cf sarkozy ou bush.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: 06 Jan 2006, 21:51 
Défioliant
Défioliant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2005, 22:50
Messages: 4218
Salut Jean Louis !

Bonne année camarade !

Les années passent, putain de merde, oui les années passent, et toujours les mêmes disques qui tournent...

Est-ce que c'est parce que la terre tourne, qu'on tourne nous aussi ?

:wink:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com